logo

Le kiosque des Noctambules Paris

Le Kiosque des noctambules

Artiste Jean-Michel Othoniel
Année 2000
Type Fonte d’aluminium, verre de Murano
Place Colette, Paris 1er
 

Palais-Royal Musée du Louvre : au centre historique de Paris, une station de métro originale, à découvrir en empruntant la sortie « place Colette. En montant les escaliers, on lève la tête vers un ruissellement de pierreries.

A l’extérieur, cette œuvre d’art contemporain se dévoile : une résille métallique en aluminium, formée d’anneaux liés les uns aux autres, entoure l’escalier sur trois côtés (hormis celui qui permet de l’emprunter) ; elle est sertie de quelques anneaux de verre coloré. Six colonnes formées de sphères d’aluminium (trois de chaque côté de la bouche) supportent deux coupoles. 

Des perles géantes en verre de Murano(réalisées par la verrerie Salviati) agrémentent ces coupoles. Elles paraissent enfilées les unes après les autres pour former deux structures en forme de dôme.

Au dessus de l’escalier, les perles de la coupoles ont des tons chauds (jaunes, blancs et rouges) et figurent le jour ; les perles de la seconde coupole ont des tons froids (bleus, blancs, jaunes et violet) et figurent la nuit. Un personnage en verre surmonte chaque coupole.  

Une simple bouche de métro revêt un air de fête, et le kiosque des noctambules ressemble à un bijou géant posé sur le pavé. Il donne un peu de gaieté à la place Colette, entourée de par de sévères façades d’immeubles.

L’arrière de l’œuvre comporte un banc public, lui aussi construit en aluminium.

L’œuvre  a été commandée par la RATP* au plasticien Jean-Michel Othoniel pour le centenaire de la construction du métro de Paris. L’artiste a remporté le concours de la Régie. Il délaisse les matériaux de prédilection de son prédécesseur, la fonte et la pierre, et opte pour le verre et le métal. 

Kiosque des Noctambules Paris

Il a travaillé à partir d’une maquette, en collaboration avec des verriers de Venise pour obtenir ces perles translucides de verre soufflé. Le verre, né du feu, est un matériau fragile qu’on rencontre assez peu dans l’art contemporain, surtout dans l’espace public.
Le kiosque des Noctambules a été inauguré le 30 octobre 2000.  Les responsables du métro le présentent comme une oeuvre d’art unique, offerte en cadeau aux Parisiens pour célébrer le
centenaire du métro.

Malgré  son apparente fragilité, aucun risque que cette ouvre soit la proie des vandales. Moyennant une facturation de 3 millions de francs, la RATP a veillé couler les pierres dans la fonte d’aluminium. 

Jean-Michel Othoniel, né en 1964, a exposé nombre de colliers géants et de délicates constructions aux noms poétiques: paysage amoureux (1997), le collier infini (1998), La Fontaine du plaisir et
des larmes (2001), Necklace of paradise (2002), Pluie d’or (2002), le bateau de larmes (2004) , la Couronne des coeurs renversés, la mât des Utopistes (2004) etc … Le kiosque des noctambules
s’est d’abord appelé « L’Impertinente ».

sources : www.liberation.fr/ 25/11/2000 et  wikipedia

16 commentaires pour “Le kiosque des Noctambules Paris”

  1. hello francine!

    c’est original mais c’est pas mal, tu as de la chance d’habiter dans une grande ville où tu peux voir plein de choses, chez nous, on s’ennuie un peu..

    Mon coucou du jour

    bise

  2. Bonsoir , très belle oeuvre artistique . Je verrai bien quelques amoureux sur ce banc public coiffé de perles . Mais vu le temps d’aujourd’hui , on va attendre sagement le printemps et descendre dans la bouche métropolitaine pour se réchauffer  . Bises et bonne soirée .    

  3. elles sont superbes ces coupoles !!!! et jadore la verrerie de murano … dailleurs, si je rêve d’aller à venise, c’est aussi pour aller dans l’ile voir les maitres verriers … et faire flamber ma CB !! mdr bisous

  4. Je trouve cela très joli et cela egaie un peu. Je suis allée faire un cliché de la Nation ce matin avec la neige mais elle fond très vite et cela ne donne pas grand chose. Sûrement trop de “va et vient” sur ce cours de Vincennes et cela a fait fondre le peu de neige. On verra demain si l’épisode neigeux revient. Bonne journée. A+

  5. C’est très joli, mais je ne suis pas prête à aller la voir, dans un mois je serai j’espére plus… mobile… sourire; C’est une chance que tu n’as pas besoin de sortir à STQY; Bon jeudi Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !