logo

Le Grand Brûlé Route des Laves La Réunion (2)

Le Grand Brûlé Route des Laves
 
 
L’éruption de 1977 est restée dans les mémoires, épargnant miraculeusement l’église de Notre Dame des Laves. Les plus grosses éruptions du piton de la Fournaise sont celles qui se traduisent par des coulées qui finissent au delà de la route, parfois dans l’océan.
 

Une île agrandie

La plus forte restera celle de 2007, qui a agrandi l’île de la Réunion. Ce fut l’éruption du siècle : du 2 avril au 1er mai 2007, le volcan a connu l’une de ses éruptions majeures.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Le cratère principal Dolomieu s’est effondré de plus de 300 mètres, les coulées ont traversé la RN2 pour rejoindre l’océan, créant une plateforme de 30 ha fut gagnée sur la mer; 2 nouvelles “plages” sont nées. En 2012, la lave fumait encore, à ce jour l’accès en est toujours interdit.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Les coulées de septembre 1998, issues du piton Kapor, ont rougeoyé sur les flancs du Volcan durant près de six mois, du jamais vu de mémoire d’homme! Elles n’atteignirent cependant jamais la RN12, elles se sont immobilisées à 2,5 mètres de la RN2. L’éruption aura duré plus de 6 mois (de mars à septembre) et a eu lieu dans et hors l’enclos Fouqué. Elle a donné naissance à 3 petits cratères dont le piton Kapor. 

A chaque fois le tracé de la route change, reconstruite le plus rapidement possible dès que la graton a refroidi. Certains écoulements de lave se déversent hors enclos, comme ceux du 20 mars 1986 qui ont coupé la route et agrandi la Réunion de près de 30 hectares. La traînée de roche en fusion s’est alors scindée en deux bras distincts, elle a détruit sur son passage quelques maison.
 
Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

La coulée de juillet 2001 s’est arrêtée comme par magie juste au-dessus de la route. Mais ce répit fut de courte durée pour les hommes de l’équipement, car la coulée de novembre-décembre a atteint l’océan, en soulevant d’immenses nuages de vapeur après avoir coupé la route.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

La coulée de 2002 fut plus inquiétante. Large et impressionnante, elle faillit déborder de l’enclos, si bien que sept cent habitants de Bois Blanc furent évacués à titre préventif. Gagnant 80 m sur l’océan, cette avancée de lave a bien failli faire une victime : la fameuse Vierge au parasol. En effet, celle-ci a du être déplacée à la hâte afin de ne pas être engloutie par le graton dévastateur, les fidèles ayant pensé à juste titre que son parasol ne lui serait pas d’une grande protection. L’île a été agrandie de plus de 24 000 m².

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Trois éruptions ont marqué l’année 2004, la dernière est la plus mémorable. L’éruption a duré un petit mois, la route à été coupé le 22 août et 3 jours plus tard, la coulée de lave rejoignait l’océan pour une semaine. Six mois plus tard, le 25 février 2005, la route était encore coupée par une coulée provenant d’une éruption qui avait commencé depuis 8 jours.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Depuis 2007, de nombreuses petite éruptions ont eu lieu. De 2008 à 2010, les éruptions se succèdent souvent à l’intérieur du cratère Dolomieu (effondré en 2007) : septembre 2008, novembre 2008, du 15 décembre 2008 au 4 février 2009, novembre 2009, décembre 2009, … jusqu’en décembre 2010. Puis c’est le calme plat pendant 3 bonnes années. 

Le 21 juin 2014, le volcan se réveille pour se rendormir le jour même. Ensuite, 2 éruptions auront lieu en février et mai 2015. En 2016, deux éruptions se sont produites, en mai et en septembre.

Le Grand Brûlé Route des laves réunion

 
Une végétation qui colonise la lave

Cet espace du Grand Brûlé est très peu habité à cause des risques : c’est en effet dans cet espace que se déverse la plupart des roches incandescentes. Enchaînant les virages, la route offre par endroits de superbes points de vue en plongée sur la côte balayée par les alizés et les vagues océaniques. Elle traverse – à moins que ce  ne soit le contraire ! – des coulées de lave descendues des grandes pentes de la Fournaise.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Il est étonnant de voir à quel point la végétation s’enracine vite sur les laves à peine refroidies. Une fois terminée, la coulée refroidit peu à peu pour se figer en une roche noire. Ainsi se forme un tapis de basalte.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Les premiers végétaux à coloniser cette roche sont les lichens, qui, sans racines ni tiges, s’accrochent grâce à de minuscules crampons. Le cycle de la vie végétale reprend. En mourant, ces plantes forment bientôt un tissu de débris organiques qui profitera à d’autres espèces. C’est le temps des mousses, qui s’installent dans les nombreuses fissures et aspérités de la roche.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

 
Apparition d’une forêt primitive
Viennent ensuite les fougères. Elles s’éparpillent et se multiplient.
Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion
 
Dans le même temps, des graines de bois de couleurs s’insinuent dans les creux de la lave et commencent germer. On voit alors surgir des arbustes de bois de rempart et de bois de source. On trouve même quelques filaos. Les arbres poussent, un petit sous-bois apparaît, les conditions sont réunies pour l’éclosion d’autres arbres. Le sol n’est plus rocailleux, il a fait place à une couche organique souple et fraîche.

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion
 
Les goyaviers fleurissent, une forêt dite “basse” prend forme avec des bois de rempart d’une dizaine de mètres de haut. Ils protègent le croissance d’autres arbres, des lianes s’enroulent autour des troncs, la vigne marronne, une peste végétale prolifère… Le temps passe, la forêt est dense, luxuriante et sombre, sur les hauteurs les fanjans forment d’immenses ombrelles.
Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion
 
Le Grand Brûlé Route des Laves Réunion

Après quelques décennies, plus rien ne rappelle la fureur du Volcan … jusqu’à la prochaine éruption…

54 commentaires pour “Le Grand Brûlé Route des Laves La Réunion (2)”

  1. Ah sacré tempérament qu’un volcan en éruption ! Ca laisse des traces, Katia et Maurice Krafft y ont laissé leur vie en 1991 au Japon ! Merci encore, bises de jill

  2. Les fureurs du volcan ont transformé le paysage réunionnais . Incroyable la vitesse avec laquelle la végétation reprend ses droits sur les laves ! Malgré les fréquents réveils je n’ai jamais pu voir que quelques fumerolles ! Merci pour les belles photos:) Bon après midi Francine Bisous

  3. Bonjour Francine
    C’est impressionnant ….
    Un grand contraste entre cette lave et la végétation !
    Tes photos sont magnifiques !!!
    pour info …. dans ton texte,, au lieu de taper “en 2016” tu as écrit “En 2à&”
    Merci pour ton partage, un très beau billet comme tu sais si bien nous en proposer à chaque fois …
    Bisous, bonne soirée

  4. Bonjour Francine
    Merci de ton passage et de ta visite au château de saint-Fargeau.
    J’ai regardé tes photos et c’est vraiment impressionnant le volcan en éruption, et les coulé de lave qui se sont solidifié, mais la nature reprend quand même ses droit au bout d’un moment c’est spectaculaire. Je pense que les îlien ont l’habitude de ce genre de phénomène !
    Je te souhaite une douce journée, j’ai bien voyagé, merci.
    Bisous
    @lain

  5. Bonjour Francine, un grand merci pour tes magnifiques photos de cet endroit magique. J’ai lu avec intérêt tes explications.
    Douce fin de journée bien amicalement
    Bisous

  6. J’ai vu le même paysage aux Canaries autour du volcan le Teide. C’est impressionnant !
    Et la nature reprend ses droits très vite, comme tu le dis.
    Merci pour ces belles photos et explications et bonne soirée

  7. Quelle merveille !
    C’est vrai que la nature sait s’adapter et reprend ses droits très vite.
    Je suis vraiment impressionnée par tes magnifiques photos qui montrent la beauté de cette île et par ton récit qui montre la situation pour les habitants.
    Merci pour ton partage, je sens que tu as eu à coeur de nous faire un beau reportage complet et illustré et j’ai l’impression d’avoir voyagé grâce à toi.
    Bisous
    Am

  8. quand je vois toutes ces éruptions, je suis content de ne pas habiter dans les environs de ce volcan qui ne manquer pas de se réveiller une fois de plus !
    Je veux bien croire que c’ est un spectacle fantastique, que ces coulées de laves, et plus encore si elles rejoignent la mer !
    En te lisant je me dis que ces territoires conquis nous donnent un e idée de la naissance de notre terre !
    Merci pour toutes ces superbes photos
    Passe une bonne soirée
    Bisous

  9. Bonsoir Francine c’est vraiment une aventure très impressionnante que tu partage avec nous se sont des photos à nous coupés le souffle c’est un merveilleux partage un grand merci bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel

  10. Ah voila que je retrouve des endroits de mon livre !!!! Les paysages sont d’abord lunaires, et puis la nature reprend des droits, il paraît que ce sont des endroits très fertiles …!
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

  11. Bonsoir Francine, je suis avec bonheur ton voyage, très interessant bien documenté, quel beau voyage tu as du faire. Bisous et bonne soirée MTH

  12. bonsoir francine quel beau voyage tu as fait merci de toutes ces photos et explications pour pise je l ai trouvé tres joli plus que venise qui ma decue trop de monde le palais est beau mais on peu pas aprécier j ai bien aimé les iles autour de venise murano et burano bonne soirée bisessssssssss

  13. Cela doit fiche les jetons… lors de telles irruptions… quant on voit la proximité de certaines habitations ! Et c’est fou de voir la Nature recoloniser le terrain !
    Bonne nuit Francine,
    Gilbert

  14. Bonsoir Francine,
    impressionnante et magnifique cette série, les photos sont superbes et intéressantes, ça nous permet de découvrir les paysages après une éruption. Surprenant aussi que la nature repousse si vite. Merci pour le partage et les explications.
    Passe une bonne soirée.

  15. Quel beau reportage c’est impressionant de voir comment la nature reprends ses droits et que se réforme la vie impressionnant aussi cette coulée qui gagne ainsi sur la mer et cette lave incandescente … bonbe journée Francine bises

  16. Bonjour Francine,
    La nature est ainsi faite, il faut la respecter et la protéger ,
    de drôles de phénomènes se passent, surprenant quand même tout ça !!!
    inversement , les icebergs !! un autre phénomène !!
    Bonne journée, bises

  17. Bonjour Francine
    la nature a vite fait de reprendre ses droits
    Temps pluvieux et humide encore aujourd’hui ,vraiment marre
    je te souhaite de passer une agréable fin de journée
    bisous

  18. C’ est un volcan très actif….
    Pour l’ instant il crachote de temps à autre et est au repos pour le moment…..jusqu’ à la prochaine éruption. ….
    Il vient d’ y avoir un grand glissement de terrain interrompant la RN et ça n’ augure rien de bon…..j’ ai appris que l’ activité sismique était intense même lorsque le volcan sommeille mais ces micro séismes ne se perçoivent pas ….
    Passionnante cette histoire
    Bisous à toi
    Bonne soirée

  19. Bonsoir Francine, oh cela sent le brûlé ici?
    J’espère que tu ne t’es pas trop approché de cette fournaise!
    Je te souhaite une belle fin de soirée.
    Bisous.

  20. Quel beau reportage Francine, impressionnantes ces coulées de lave !
    Je n’aimerai pas vivre dans l’angoisse d’une nouvelle éruption, ce doit être stressant pour les habitants !!
    Bonne soirée gros bisous Rozy

  21. J’ai l’impression que cette lave est très fertile , sans elle , la Réunion ne serait surement pas aussi verdoyante 😉 Bonne soirée Francine bise (:-*

  22. Un beau reportage sur la route des laves .
    La terre volcanique est très fertile et c’est incroyable comme la végétation pousse vite notamment la vigne marron une peste végétale .
    Bises

    • oui j’ai lu quelque chose sur cette peste végétale, je ne sais plus si j’en ai parlé dans mon article, c’est possible que j’aie oublié 😉

  23. Bonsoir ma Francine, quel paysage splendide.
    Tes photos on s’y croirait. Merci pour la qualité de ton post.
    Alors comme ça tu n’aimes pas la pluie ? lol

    Oui je sais je passe tard lol, mais que veux-tu, on fait comme on peut.
    Ca va toi sinon ? Tu as eu une bonne journée ?
    Journée bien remplie pour moi, donc je me pose. Je viens te souhaiter une douce soirée et puis je t’offre une infusion, sympa non ? Hi Hi !
    Chez nous c’est la douceur, mais le vent arrive.
    Allez assez parlé je file, prends soin de toi.
    Lolli

  24. bonjour francine
    je pense qu’il serait possible d’exploiter cette lave pour les cultures en associant par exemple de la terre de bruyère. en tout cas, ces photos sont exceptionnelles ! passes une bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !