logo

Le Croisic Marais salants de la presqu’île de Guérande

Terre de sel Presqu’île de Guérande

Le Croisic

Les marais salants sont une curiosité et un espace de découverte exceptionnels. Mais ils restent avant tout un lieu de travail et de production, un milieu humide à l’équilibre écologique fragile. Une fréquentation trop intense et des attitudes irrespectueuses risquent de mettre en péril ce patrimoine.

*Ici, marais salants sur la route du Pouliguen, en direction de Guérande. Au fond, la tour de l’église Saint Guénolé de Batz sur Mer.

Les marais salants sont des propriétés privées. Il est important de ne pas descendre dans les marais si vous n’y êtes pas invités. Pour prendre ces photos, j’ai eu l’aimable autorisation des propriétaires de la saline. Ils vendent leur production au bord de la route, au Croisic. 

Il fallait juste traverser la voie ferrée… Comme me disait la dame, il faut faire attention!  Passée la barrière rouge et blanche, et franchie la voie ferrée, me voilà dans la saline. Je les remercie de leur gentillesse et de leur confiance, car j’ ai été privilégiée. Ainsi, j’ai pu observer quelques oiseaux, et faire des photos, en restant discrète et respectueuse du milieu naturel.

* Les oeillets, derniers bassins de la saline, là où le sel est récolté.

La tradition a traversé le temps, les méthodes ancestrales n’ont pas changé. Les gestes sont restés les mêmes.
L’utilisation du jeu des marées, le recours à trois bassins pour la récolte quotidienne en milieu humide, l’absence de mécanisation, des exploitations à taille humaine… les paludiers ont su préserver leur patrimoine.

Après le déclin des années 1950-1970, les marais vivent une véritable renaissance grâce à la structuration économique de la profession. Ils disposent de nombreuses protections réglementaires ou reconnaissances internationales pour la valeur écologique de cette zone humide (Natura 2000…). 

Depuis 1996, les marais salants de Guérande sont classés et bénéficient à ce titre d’une protection forte des paysages.  

sources :

http://www.terredesel.fr/ office de tourisme

http://www.maisondespaludiers.fr/   

17 commentaires pour “Le Croisic Marais salants de la presqu’île de Guérande”

  1. Bonsoir Francine, c’est vraiment bien de travailler tout à la main, beaucoup de travail pour les paludiers c’est sûr mais je pense que le sel de Guérande mérite son appellation. Rien a voir avec les marais salant du Midi. Très chaud et soleil, c’est l’été!!! Bonne soirée et gros bisous ma douce

  2. bonsoir Francine – très belles tes photos et comme C étrange … Je crois avoir demandé l’autorisation aux mêmes personnes et avoir fait des photos des mêmes salines !!!! j’ai même acheté plusieurs kg de sel pour amis et famille !!! bisous

  3. toujours étonnant de voir que nos jours le sel est encore récupéré par évaporation de l’eau…j’espère que cette tradition perdurera encore longtemps…j’aime ces photos..bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !