logo

Le charnier de Saint-Séverin Paris

Charnier de Saint-Séverin.

Rue des Prêtres Saint Séverin Paris 5 

Un charmant petit square jouxte l’église Saint Séverin. Il abrite de curieuses constructions gothiques.Un couloir coudé est surmonté de toits pentus. ce n’est pas cloître, mais un charnier, utilisé par les anciens pour ranger les restes des dépouilles enterrées quelque temps auparavant dans la fosse commune située à l’emplacement du square. C’est le seul qui subsiste dans la capitale.

Charnier Saint Séverin Paris

Il fut édifié vers la fin du XVe siècle, il entourait le cimetière de Saint Séverin. Selon la coutume, les notables parisiens étaient inhumés sous les galeries. Les cadavres “ordinaires”, extrait de la fosse commune, étaient enterrés dans les combles exposés aux courants d’air.  

Mais très rapidement, les vivants vont prendre la place des morts à Saint Séverin. Au XVIIe siècle, des vitraux viennent fermer certaines arcades pour permettre la réunion des marguilliers, et des appartements pour les prêtres furent aménagés au-dessus d’une galerie. Au XVIIIe le cimetière est désaffecté, et entouré par des galeries fermées par des murs de pierre. En 1840, une partie des galerie fut détruites pour édifier un presbytère. L’architecte Bévière restaurera les voûtes restantes en 1920. 

sources : Editions parigramme, Rodolphe Trouilleux.

Paris insolite

 

13 commentaires pour “Le charnier de Saint-Séverin Paris”

  1. bonjour a cette epoque ils faisaient bien les choses maintenant ces endroits  sont plus rudimentaires ( une fosse betonnée recouverte d’une plaque en granit ou en ciment  ) bonne journée bises

  2. De belles découvertes avec toi et quel plaisir. Passionnée tu es ; intéressée par tes articles nous sommes. MERCI Francine.

    Je viens, ENFIN, de terminer mon article sur le musée PAUL BELMONDO à BOULOGNE BILLANCOURT. aH, je pense toujours à toi en prenant mes photos. J’attends les tiennes car tu vas bien aller y faire un tour un jour. BISOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !