logo

Le barrage du Port-à-l’Anglais Vitry sur Seine

Le barrage du Port-à-l’Anglais Vitry sur Seine

Val de Marne 94

barrage du port du Port-à-l'Anglais Vitry sur Seine

Le barrage actuel a été construit en 1971. Long de 132 mètres, il est constitué de 3 passes de 30 mètres chacune. Sa hauteur de chute est de 2,90 mètres.

barrage du port du Port-à-l'Anglais Vitry sur Seine

Un barrage pour le développement
Les barrages en rivière permettent de maintenir une côte d’eau presque constante quelle que soit la période de l’année et les  débits saisonniers. Disposer d’un plan d’eau régulier est vital pour le développement du transport fluvial et des activités liées à la voie d’eau, industrielles, touristiques et de loisirs. Les barrages sont indispensables pour l’alimentation en eau potable de toute la région parisienne.

En contrôlant le niveau des eaux, notamment à l’étiage lors des faibles débits, les barrages assurent la navigation 365 jours par an. D’un point de vue environnemental, les remous des barrages contribuent à l’oxygénation de la rivière, qui favorise la vie aquatique, et à son auto-épuration.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

Les barrages de navigation sont mobiles. En temps de crue, ils peuvent être complètement abaissés. La rivière retrouve alors son écoulement naturel. Contrairement à l’idée répandue, les barrages n’ont alors aucune influence sur l’écoulement et le niveau des crues.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine
Sans les barrages de navigation, la Seine aurait moins d’un mètre de profondeur pendant les mois les plus secs de juin à octobre. Les écluses sont construites au droit des barrages pour permettre aux bateaux de franchir la chute d’eau.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

Le barrage de Port à l’Anglais pour le maintien d’un niveau d’eau
Les barrages dits de navigation servent à réguler le niveau d’eau des rivières. Sans barrages de navigation, particulièrement en été, la Seine rendue à son état naturel aurait, au droit d’Alfortville, une profondeur inférieure à 2 mètres et sa largeur serait réduite à moins de trente mètres. Grâce à la régulation de l’eau, les bateaux de commerce et de plaisance disposent de toutes les conditions de navigation pour circuler sur la rivière dite “navigable”.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

Autrefois, le barrage de Port à l’Anglais était entièrement manipulé manuellement. Pour la régulation du plan d’eau, il fallait le démonter plusieurs fois par an. Cette manœuvre, aussi dangereuse que difficile, nécessitait la présence d’une dizaine de personnes, mobilisées 2 ou 3 jours durant.
Aujourd’hui, la manœuvre du barrage est entièrement automatisée.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

En temps de crue, le barrage est totalement baissé, il ne joue plus son rôle de retenue d’eau. Le barrage n’a donc aucune influence sur les inondations : la rivière reprend son écoulement.
L’implantation d’une succession de barrages le long de la Seine, contribue à canaliser ce fleuve. Un bief est la portion de rivière comprise entre deux barrages. Ainsi la barrage de  Port à l’Anglais délimite le bief de Paris à son aval, et le bief de Port à l’Anglais à son amont.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

La Seine, rivière canalisée : un patrimoine commun et une gestion de la ressource en eau
Le maintien du niveau d’eau sur la rivière contribue au développement de nombreuses activités de loisirs, telles que l’aviron, la voile, le canoë, le ski nautique, la pêche.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

Grâce au maintien d’un bon niveau d’eau dans la Seine toute l’année, les usines de traitement des eaux qui produisent de l’eau potable en pompant l’eau de la Seine, disposent de ressources suffisantes. 60% de l’agglomération parisienne est alimentée en eau potable par de l’eau initialement pompée en rivière : Seine, Marne et Oise.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

La chute d’eau du barrage contribue à l’oxygénation de la rivière, et favorise la vie aquatique; elle contribue aussi à une auto-épuration du milieu aquatique. Le remous engendré à l’aval immédiat du barrage est une zone de la rivière très dangereuse. Ce risque identifié justifie l’interdiction de toute activité sur cette zone.
C’est une des raisons pour lesquelles la pratique de la pêche est interdite par arrêté préfectoral n° 2006/691 du 17/02/06 sur 125m à l’amont et 125m à l’aval, à pied ou en bateau.

barrage du Port à l'Anglais Vitry sur Seine

Sources : sur site

37 commentaires pour “Le barrage du Port-à-l’Anglais Vitry sur Seine”

  1. quand on pense à la masse d’ eau retenue alliée au courant, on ne peut qu’ être impressionné, et se dire, pourvu que ça tienne !
    Ce type de barrage, avec les écluses latérales, sont en effet le seul moyen d’ assurer un trafic fluvial, et n’ empêchent pas les migrations des poissons.
    La pêche est interdite en aval, et pourtant, je peux te dire que c’ est là que se tiennent les plus gros poissons !
    Merci pour ces superbes photos
    bonne journée
    bisous

  2. Un barrage impressionnant en effet, très utile , il doit y a voir une raison qu’il soit nommé “Port à l’anglais” ???
    Bon mercredi Francine
    Bisous !
    Rozy

  3. Bonjour Francine,
    De la belle “ovrêdje” (ouvrage) comme on dit chez nous à Liège où la Meuse est aussi régulée par plusieurs barrages similaires 🙂
    Bonne semaine,
    Frans

  4. Bonjour ,
    Voici encore une fois un article très intéressant ,sur des choses auxquelles on ne pense pas et qui pourtant sont d’une importance capitale et ont nécessité beaucoup de prouesses techniques dans un domaine où la responsabilité est lourde .
    Bonne journée .

  5. Bonjour Francine… avec de si belles photos on découvre bien l’endroit, merciiiiiiiii ! Belle journée de la part de jill… Bises

  6. Bonjour ma petite Francine

    Je viens te souhaiter un bon mercredi, et voilà
    on est déjà au nombril de la semaine, mais non pas
    le mien lol !

    J’espère que tu es de bonne humeur, pour moi ça
    baigne hi hi !

    Je voudrais juste dire un petit mot à propos de mes
    liens amis, je suis bien désolée si certains ou certaines
    ne donnent pas suite au com que vous déposez gentiment
    dans leur univers. Il peut y avoir plusieurs paramètres,
    ou la personne est en pause pour diverses raisons, ou
    elle n’a pas le temps, et ou elle n’a pas envie de communiquer.
    Voila j’espère avoir répondu à ceux qui m’en ont parlé.
    Je vous prie donc de m’excuser pour ce désagrément indépendant
    de ma volonté.

    Comme j’ai déjà beaucoup écrit pas de lien aujourd’hui,
    mais je te souhaite une belle journée qui te comblera
    de bonheur et de plein d’autres choses.

    Prends soin de toi.

    Lolli

  7. bonjour Francine,

    Encore un bel article sur la gestion de l’eau avec ses belles photos de ce barrage mobile éclusé à hausses. Il fait parti des onze autres construits dans la même période
    appelé ” barrage Chanoine” du nom de l’ingénieur.
    bonne journée
    amitiés

  8. Bonjour Francine,
    merci pour tes belles photos et toutes les explications sur le barrage construit au port à l’Anglais.
    La brume recouvre la plaine, mais la météo annonce du soleil pour tantôt.
    Bon mercredi, gros bisous

  9. Bonjour FRANCINE
    franchement je te félicite de ces splendides photos une merveille ou on peut tout apercevoir et en plus impressionnante la retenue de l eau cela fait peur quand même et ce PON est inimaginable merci à toi Francine car je ne connaissais pas du tout tu as réaliser un reportage extraordinaire avec ces explications je t embrasse et bon Mercredi Danielle

  10. Bonjour Francine,
    très bel article sur ce barrage, les photos sont magnifiques et des explications très intéressantes, on apprend beaucoup de choses. Très bon plan pour les photos et superbe lumière.
    J’en ai trouvé beaucoup à Vitry, malheureusement beaucoup sont en mauvais état, parfois même volé. J’ai trouvé des graffs très intéressants.
    Passe une bonne journée.

  11. Bonjour Francine
    C’est impressionnant et du costaux comme quoi ça a été bien réfléchie ce barrage, de nos jour il ne devrait plus y avoir ces inondations que nous avons eu cet hiver si chaque maire faisait ce qu’il fallait
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  12. Bonjour Francine,

    Très intéressant ton article..!! J’apprends ainsi le fonctionnement et l’utilité des barrages et des écluses..!!
    C’est un mécanisme qui fascine toujours, de voir bateaux, péniches ou petits voiliers passer une écluse…-)))

    Bon après-midi !! Bisous!!

    • il m a toujours fascinée, du coup je suis allée le voir de plus près si tu y vas amène tes jumelles il y a des petites bêtes à voir sur les berges!!!

  13. Bonjour Francine,
    Belle initiative pour que la Seine conserve la profondeur nécessaire .
    Je pense que la Vilaine et l’Ille sont canalisées mais bien sûr pas sur une largeur aussi importante que celle que tu nous présentes .
    Il est impressionnant ce barrage .
    Bises et belle fin de journée.

  14. Bonsoir Francine,
    Oh….. mais comment tu sais tout ça ? tu connais tout Paris ???
    L’automatisme c’est bien mieux, mais les emplois sont supprimés avec ça.
    Chez nous avec la Vienne, je crois que le fonctionnement est le même.
    Bonne soirée , bises
    Roguidine

  15. Bonsoir Francine.

    Un très beau reportage,avec de belles photos de ce barrage.
    Je me doute que ça doit etre impressionnant en passant sur ce pont.
    Bonne soirée.Aimée

  16. salam bonsoir mon amie

    merci pour ce beau reportage sur ce barrage
    et tout est très bien expliqué dt présenté
    c’était pas facile de le faire marcher manuellement
    *heureusement que tout est automatisé
    chez nous grosse chaleur depuis lundi

    et celà va durer jusqu’à la fin de semaine

    un temps d’été très chaud

    amitiés

  17. Bonjour
    Voici un lien utile argumentant mes propos :
    http://www.gennievre.net/wiki/index.php5/Yonne.
    C’est connu depuis très longtemps , à la maison (Sens) les parents en parlait , ils étaient tous les deux de 1921 ,à l’époque pas de TV ,de tel ,et pas le net.
    Cela n’ enlève en rien au charme de Paris et de la région parisienne.
    Il s’ agirait d’ une histoire de clocher si je peut dire entre les Parisii et les Senons.
    Cela serait trop compliqué e refaire toute la géographie ?
    Si tu as l’ occasion de te procurer le bouquin sur Sens ,une véritable mine d’ information.
    Bonne journée.
    Vive Sens l’ Yonne et vive Paris.
    jp

    • je viens de lire en effet c’est plausible mais avoue, difficile de revoir notre copie!!! on connait la “seine” comme un fleuve impétueux, qui a fait s’essfondrer plusieurs ponts; dans ce cas faut il l appeler l yonnne?!! mauvaise image pour l yonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !