logo

L’Arc de Triomphe du carrousel du Louvre le quadrige

La copie du quadrige des Chevaux de Saint-Marc
Le quadrige surmontant l’arc est une copie des Chevaux de Saint-Marc, attelage ornant le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc de Venise et provenant du pillage de Constantinople. En effet, à l’issue de la première campagne d’Italie, l’armée française menée par le général de l’armée d’Italie Napoléon Bonaparte rapporta de Venise en 1798, l’original de la sculpture comme ” trésor de guerre ” et la plaça sur le monument. Il fut entouré de deux renommées en plomb doré (la Paix et la Victoire) à partir de 1808, sculptées par François-Frédéric Lemot.

En 1815, à la suite de la bataille de Waterloo et de la chute de l’empereur (Restauration), la France rend le quadrige aux Autrichiens qui le restituent aussitôt à la cité des doges qui venait d’être annexée à l’Empire d’Autriche par le Congrès de Vienne. Une copie libre est alors effectuée par le sculpteur François Joseph Bosio en 1828. Le quadrige est conduit par l’allégorie de la Restauration, tenant un sceptre à l’effigie de Louis XVIII.

Pour couronner l’arc du Carrousel, qui marquait l’entrée du château des Tuileries, Dominique Vivant Denon (1747-1825) avait commandé à François Frédéric Lemot une statue en plomb doré représentant Napoléon dirigeant le char de la Victoire tiré par les célèbres chevaux provenant de la basilique Saint-Marc.

Commande d’un groupe surmontant l’Arc de triomphe
Le Napoléon en triomphateur de François Frédéric Lemot (1772-1827) surmontait l’Arc du Carrousel, dont la construction fut ordonnée par décret du 26 février 1806. Positionné dans l’axe central, l’entrée monumentale reliait habilement le palais du Louvre à celui des Tuileries. Vivant Denon (1747-1825), directeur du musée Napoléon, est chargé de la conception du monument édifié à la gloire de la Grande Armée, dont le programme iconographique tourne autour de la Victoire d’Austerlitz.

Pour couronner ce monument, il imagine un groupe audacieux, où l’empereur lui-même, se substituant au dieu Mars, dirigerait le char de la Victoire. Le groupe doit être sculpté en plomb doré, matériau aussi solide que le bronze, mais trois fois moins coûteux. C’est au sculpteur François Frédéric Lemot que Vivant Denon commande l’ensemble du monument : Napoléon, dirigeant le char de la Victoire, attelé aux quatre fameux chevaux antiques provenant de la basilique de Saint-Marc de Venise, encadré par les figures allégoriques de la Paix et de la Victoire. Même si la figure de l’Empereur en aurige apparaît dans tous les projets proposés par Vivant Denon de 1806 à 1808, à la surprise générale, lorsque Napoléon voit son effigie au sommet de l’Arc le 15 août 1808, il ordonne qu’elle soit retirée et “que le char, si l’on a rien de mieux à y mettre reste vide”.

Contrairement à ce qu’écrit Fontaine (1762-1853) dans son Journal, la sculpture n’est pas démontée le lendemain mais en 1812 (correspondance des 16 et 19 août 1812) car si elle a été montée en plusieurs pièces, elle forme désormais un bloc scellé sur l’Arc par cinq barres de fer. C’est à l’infortuné Lemot qu’on demanda cette opération. La statue fut placée dans l’Orangerie.

Butin de guerre, les chevaux de Saint-Marc ont été restitués en 1815. Le sculpteur Jean-François Bosio (1768-1845) réalisa un nouveau quadrige tirant le char de la Paix. La sculpture de La Paix inaugurée en 1828, placée dans le char est toujours en place aujourd’hui entre les deux victoires.

Sources :

https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/napoleon-en-triomphateur

Sur les deux renommées, au niveau des bras et du cou, les couleurs paraissent plus jaunes, les sculptures sont ainsi, je n’ai pas saturé les photos. 

49 commentaires pour “L’Arc de Triomphe du carrousel du Louvre le quadrige”

  1. Splendides photos que j’adore !!!!! Merci et bravo à la talentueuse photographe !! La documentation écrite est très intéressante et nous en apprend beaucoup.
    Bonne semaine Francine, bises, à +++.

  2. Quoiqu’on en dise, une victoire reste une victoire, et c’ est une coutume de la représenter.
    Je ne pense pas qu’il fallait emmener comme butin ce quadrige de St Marc !
    L’art devrait être respecté et préservé !
    Et puis nous avons suffisamment d’artistes capables de reproduire n’importe quelle oeuvre !
    là on parle d’un arc de triomphe, il est normal qu’on y trouve les symboles d’une victoire.
    et il suffit de regarder tes belles photos pour trouver que tout est à sa place !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  3. Bonjour d’Angers,
    Magnifiques … aussi vrais que des vrais ! … Belles photos …
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    Suite d’accident : mme a une hernie discale très douloureuse ; j’allège ma participation aux blogs et me concentre sur l’approvisionnent, le ménage et la cuisine jusqu’à fin août (une publication par semaine et moins de commentaires)

  4. de superbe détails de la copie du quadrige des chevaux de Saint-Marc…

    et quelle histoire

    excellente photographie Francine

    bon début de semaine

  5. Bonjour Francine
    Je l’avais déjà remarqué sur le billet précédent mais là tu nous en montre chaque détail et c’est juste superbe !
    Merci pour les explications
    Bisous, bonne journée

  6. Copie ou pas c’est magnifique ! Mais je ne connaissais pas l’histoire des chevaux de Saint-Marc ! Je ne savais pas qu’ils étaient venus en France avant de retourner à Venise…Tu as fait des photos magnifiques en tous les cas de ce quadrige et des détails qui le compose. On dirait que je suis à côté ! bisous et merci pour ce partage

  7. Bonjour Francine
    c est Magnifique toutes ces Sculptures de Chevaux bien réaliser et le Personnage v raiment ils avaient sans doute de la Passion et toi tu as réussie à les prendre Merci beaucoup chère Photographe on peut appeler ainsi et ces explications un grand Merci excellent Lundi et à tes chats que je caresses Bisous DANIELLE

  8. Bonjour Francine
    Ils avaient quand même un sacré talent. J’adore. Merci aussi pour cette page d’histoire que je ne connaissais pas du tout.
    J’espère que tu vas bien
    Merci de ton gentil passage sur mon blog
    Bisous
    @lain

  9. Bonjour Francine
    On apprend toujours beaucoup de choses dans tes articles .
    Le quadrige que les Vénitiens avaient pillé à Constantinople rapportés en France par Napoléon Bonaparte et repartis à Venise .
    Donc nous avons une copie mais c’est magnifique même si ce n’est pas l’original .
    Bises

  10. Bonjour Francine un grand merci de partager ces merveilleuses photos avec nous ainsi que des très bonnes explications j’apprécie beaucoup bonne journée bisou Claudine Daniel

  11. Bonjour Francine,
    Ah, je les avais vus de loin ces chevaux sur tes précédentes photos, aussi ça m’a étonnée que tu ne les aies pas montrés de loin !! et bien si, tu es formidable !! tu es allée chercher une échelle entre temps !! lol !!! tu as un bon zoom !! merci pour tes belles photos, . Depuis le temps qu’ils sont installés, ils sont très bien entretenus, et ça fait plaisir de voir un patrimoine aussi important comme beaucoup à Paris et ailleurs qu’ils soient bien entretenus….
    Bonne semaine, et profite du beau temps, bises

  12. A quoi tiens une oeuvre d’art finalement, à un butin, à l’envie d’avoir ce que l’autre a, à un une question de gros sous ou de bon vouloir du chef.
    Cela me fait penser aux oeuvres de Rodin dont les Bourgeois de Calais sont aussi à Londres. Le Balzac est au MoMA de New York, sur le boulevard Raspail ou au musée Rodin. L’ours Pompon un peu partout etc etc
    Toujours est il que tes photos rendent honneur à ce quadrige que les deux matériaux rendent encore plus remarquable

  13. Il faut dire qu’avant l’armée napoléonienne les “emprunte” à Venise, la République de Venise s’était amplement servi à Byzance!!!
    Mais il y encore des oeuvres ramenées des campagnes d’Italie qui sont encore en France!! Mais moi je trouve que c’est bien de partager le patrimoine!!!!! 🙂
    Bises

  14. Bonsoir Francine.
    L’histoire humaine a beaucoup de bataille a célébrer !
    Belle et chaude journée mais sans les insectes d’hier !
    Bonne soirée.
    Gilbert

  15. C’est bien d’apprendre en même temps, toute l’histoire de ce beau et triomphal monument.
    Merci Francine pour cette excellente série d’images, réalisée sous un beau ciel bleu.

  16. Bonjour Francine, merci pour ton passage sur mon blog.
    Je ne suis pas fan d’histoire (depuis le collège !) sauf si j’avais eu S. Bern comme prof !
    Mais tes photos sont superbes.
    Bonne journée.

  17. Bonjour Francine. Ce carrousel du Louvre a toute une histoire que tu nous fais découvrir avec tes superbes photos. Bonne journée et bisous

  18. coucou,tes photos sont vraiment superbes,merci du partage, il y a des orages chez nous il fait très lourd,je te souhaite un très bon Mercredi ,bises

  19. Bonsoir ma douce amie
    Tu as fais des photos vraiment d’une très grande beauté, ces chevaux et statues sont une pure merveille c’est très délicat, très fin et vraiment joliment réalisés et avec ce ciel bleu on en prend plein les yeux, je suis sous le charme de tes clichés.
    Pour ma playlist je pense que cela vient de mon PC et Chrome, car avec les autres navigateurs çà fonctionne, je n’ai rien touché et c’est depuis qq jours que j’ai ce souci, les mystères du net, je n’aime pas Firefox non plus, je vais voir pour changer avec Edge si j’ai ce problème avec Chrome uniquement sur mon PC, Chrome est à jour j’ai fait un nettoyage bref j’ai fait tout ce qu’il fallait mais rien à faire…..
    Merci pour ton gentil passage sur mon blog.
    J’espère que ta journée a été belle en ce premier jour de juillet.
    Je te souhaite une douce soirée.
    Prends bien soin de toi.
    Gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

  20. bonjour
    il est vrai que lorsqu’on examine de près, avec soin les visages on voit bien que certains tendent à disparaître avec l’érosion, la pollution sans doute aussi.
    Il est encore temps de rattraper …
    bisous

  21. Bonjour Francine,
    que de belles photos pour illustrer ton article sur ce quadrille..
    C’est une splendide sculpture, j’aime beaucoup..
    Bonne journée, bons baisers

  22. Coucou Francine,

    De superbe photos de ce quadrige des chevaux de Saint-Marc.
    Quelle histoire l’original de ce monument remis à la cité de Doges ou on l’avait emmené comme prise de guerre.
    Ces sculptures sont merveilleuses.

    Bonne soirée, bisous
    Aimée

  23. Absolument trop belle cette sculpture ! Ils sont très forts ces sculpteurs ! C’est un art qui m’aurait bien plu aussi !
    Bisous de Bourgogne
    Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !