logo

L’aqueduc de Belleville Paris

Découverte des sources du nord de Paris et de l’aqueduc de Belleville avec Jean-Luc Largier le président et fondateur de l’Association Sources du Nord – Etudes et Préservation (ASNEP).  ( où l’on reparle du Prieuré Saint-Martin, rappelez-vous, le musée des Arts et Métiers )

La grande histoire de l’eau de Paris
Paris compte plus de 1200 fontaines et points d’eau potable, 38 piscines municipales, des sources, des puits artésiens et autres guinguettes au bord de la Seine : c’est un patrimoine singulier, mais trop souvent méconnu. Mais comment faisait-on, jadis, pour acheminer l’eau sans moyens modernes jusque dans la capitale ? C’est à Belleville que l’on découvre des lieux mystérieux et fascinants qui ont beaucoup compté dans le développement de l’eau à Paris. Ici on découvrira comment on faisait autrefois pour acheminer l’eau sans moyens modernes jusque dans la capitale.
Sur les hauteurs de Belleville, les fameuses eaux de Belleville sont exploitées depuis le Moyen-Age, elles servaient autrefois à alimenter les abbayes des environs. Mais ce sont les Romains qui les premiers exploitèrent ces sources.
Au XIIIe siècle, Paris construit le grand aqueduc de Belleville. Cet ouvrage d’art permettait de conduire les eaux de la colline vers les zones en contrebas pour apporter l’eau de source à la population parisienne de la rive droite.

Les regards
Afin de contrôler la qualité des eaux de ces sources et assurer la maintenance de l’aqueduc, des battisses, aux architectures diverses nommées regards, ont été construites en surface. Ces regards permettaient d’accéder aux sources et surtout, une aération constante des sous-sols.

Le regard de la Lanterne
Avec le temps, certains de ces regards ont disparu. ais d’autres subsistent encore, comme celui de la Lanterne, rue 3 rue Augustin-Thierry dans le 19e arrondissement.

Sous son landerneau et sa coupole de pierre, un double escalier, aux rampes en fer forgé, nous amène au bassin central et à son plancher de chêne. ll permettait à l’époque de fournir 2 litres d’eau par jour et par habitant.

Tous ces petits monuments, qui subsistent encore, sont classés depuis 2006 au titre des monuments historiques mais n’alimentent plus Paris en eau depuis le XIXe siècle.

La limpidité des eaux de Belleville

Plaque commémorative du regard

Texte rappelant la restauration de l’aqueduc en 1457

Les sources de Belleville
Le plateau de Belleville-Ménilmontant oscille 95m et 130m d’altitude. Il est coiffé d’une couche sableuse qui repose sur une sous-couche quasi-horizontale de marnes vertes imperméables. Cette dernière arrête et recueille toutes les eaux d’infiltration, qui réapparaissaient à l’origine sous forme de multiples suintements tout au long du rebord du plateau.

Au IIe siècle, pour alimenter les thermes nouvellement construits à Lutèce, les Romains captèrent les différentes sources existant, et en particulier celle de Belleville sur Sablons, au moyen de drains en pierre enterrés convergeant vers un bassin. Ces ouvrages disparurent après les invasions successives des barbares. Ce tout premier aqueduc tomba ensuite dans l’oubli.

Il fallut attendre l’an mil pour que les moines du prieuré de Saint-Martin-des-Champs, éloigné de la Seine et ne pouvant se satisfaire de quelques puits pour le service d’une centaine d’âmes, s’intéressent à la colline toute proche. Ils mirent à jour les anciens drains enterrés, et entreprirent sa restauration. Ce nouvel aqueduc dit ” de Savies ” perdura jusqu’au XVIIIe siècle, il aboutit à Ménilmontant à un bassin de réception protégé par un édicule couvert : il s’agit du regard Saint-Martin qui, restauré à plusieurs reprises est parvenu jusqu’à nous.

Rue des Savies, en haut on aperçoit le regard Saint-Martin

Au XIIe siècle les moines soldats, appelés chevaliers de Saint-Lazare, rentrent de Terre Sainte, et prospectent les eaux du plateau. Ils rachetèrent l’ancienne Abbaye St-Laurent pour en faire une maladrerie. Ils construisent deux nouveaux aqueducs dont celui du Pré-St-Gervais.

Toujours au XIIe siècle, le roi Philippe Auguste donna aux Parisiens une halle centrale ainsi qu’une fontaine qu’il fit alimenter par l’aqueduc St-Lazare, qui se révéla rapidement insuffisant. Le roi décide alors d’un nouveau prélèvement direct sur la colline de Belleville, et à l’endroit le plus élevé. Il en résulta un nouvel aqueduc voûté partant de la source principale, où fut bâti le premier regard de la Lanterne (altitude 114m). Détruit par les guerres, il fut reconstruit entre 1563 et 1613, il est le plus monumental des regards existants aujourd’hui.

L’aqueduc, qui plus bas prenait en écharpe le flanc du plateau jusque vers Ménilmontant, récupérait au passage de nombreux autres drains, collectés dans des bassins couverts, tels le regard des Messiers et le regard de la Roquette tous deux situés rue des Cascades.

Regard des Messiers, et en dessous le regard de la Roquette, tous deux rue des Cascades

Cet aqueduc de Philippe Auguste est resté connu sous le nom d’aqueduc de Belleville, par opposition à ceux de Saint-Lazare et du Pré Saint Gervais.

Les eaux de Belleville, ainsi acheminées par les trois aqueducs aux communautés religieuses et aux fontaines publiques, alimentèrent les Parisiens de la rive droite durant cinq siècles. De tout cela, il ne nous reste plus guère aujourd’hui que les quelques regards, plutôt émouvants par tout ce qu’ils évoquent, de Ménilmontant, Belleville et du Pré St Gervais.

Rue des Cascades

Cette rue figure encore à l’état de sentier sur les plans de 1812. Son nom actuel rappelle les chutes qui y avaient été aménagées pour recueillir les eaux de Belleville dans le regard Saint-Martin.

La nymphe indique le point de passage de l’aqueduc souterrain.

Un immeuble bâti surl’aqueduc

Le regard Saint Martin

Ce regard, dit aussi ” des petites rigoles “, est constitué par un petit bâtiment de pierre faisant saillie sur la rue.

Il porte un écusson de chaque côté de sa porte, malheureusement bien mutilé. Celui de gauche serait relatif à Saint-Martin.

Ce regard était celui d’un aqueduc dont le prieuré Saint-Martin-des-Champs partagea les eaux avec ses voisins les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, installés au temple, et plus tard avec la ville de Paris.

L’inscription latine située au-dessus de la porte donne l’historique de cette construction, car elle relate qu’après avoir été un temps négligée et pour ainsi dire méprisée, cette source a repris ” son ancienne destination et a recommencé à couler l’eau du seigneur, 1633, non moins à notre honneur que pour notre commodité “, et que, ” les mêmes travaux et dépenses ont été recommencés en commun en l’an du seigneur 1722 “.

Sources : ASNEP, la visite guidée, complément France 3 régions Yvan Hallouin

61 commentaires pour “L’aqueduc de Belleville Paris”

  1. Il me semble que Laurent Deutch en a parlé dans un de ses bouquins sur Paris !
    Décidément les romains auront beaucoup apporté aux parisiens, et aux français en général, un peu comme les pieds noirs en Algérie.
    Ces aqueducs auront quand même bien servi et longtemps !
    Ces regards devraient vraiment être préservés.
    Je découvre avec plaisir grâce à toi, et tes belles photos !
    merci, passe une bonne journée
    Bisous

    • Il en a parlé dans le Métronome 2; sur France 3 région Ile de France, nous avons Yvan Hallouin qui parle de Paris, autrefois ses émissions étaient centrées sur l’architecture, désormais il se consacre plus aux artisans

  2. Hello Francine
    J’adore la couleurs de l’eau cristalline…..Cette visite est très intéressante. Ca m’aurait bien plu. Je n’ai pas su lors de mon séjours parisien ?
    Bon Lundi
    bizz
    Pat

  3. Bonjour
    Un article très intéressant, je serais passé devant ces petits édifices sans imaginer que c’étaient des anciens regards pour l’alimentation des eaux de la ville de Paris.
    Bonne journée
    Hervé

  4. Coucou ma Francine.
    Une superbe page et une belle découverte de cet aqueduc que je ne connaissais pas. Merci.
    La Bretagne a été relativement épargnée et dans mon île cela bougeait à peine eu égard cette petite vidéo adressée par une copine.
    https://youtu.be/iGAGZWd9wDc
    Ici, en pays gallo, le chêne et le châtaigner ont perdu quelques branches, mais rien de méchant, excepté l’état boueux du jardin.
    Bises et bon début de semaine

  5. c’est beau de voir Paris chez toi, c’est une belle balade que tu nous propose,chez nous c’est la pluie aujourd’hui mais pas de vent,je te souhaite un très bon lundi,bises

  6. Encore un endroit très intéressant à découvrir grâce à toi, il faut absolument conserver et restaurer tous ces lieux chargés d’histoire. Tes photos sont toujours magnifiques. Bises et excellente semaine.Florence

  7. Bonjour Francine, quelle belle découverte, je ne connaissais pas du tout, une belle balade en ta compagnie , toujours très agréable bisous bon après-midi MTH

  8. Bonjour Francine, j’avais quelques bribes d’histoire de l’eau, mais je ne m’en souvenais pas, je me rend compte que j’aime encore cette ville qui fut la mienne pendant 65 ans, pour répondre à un de tes abonnés, la Rome antique nous a apporter beaucoup de choses que nous utilisons encore aujourd’hui, et il a raison les Pieds-noirs ont fait connaître une autre facette de la France qui était aussi notre histoire qui était celle du pays France il y a 200 ans, je ne m’attarderais pas sur ce sujet car ce n’est pas “le sujet”.Bisous et merci .

  9. Bonjour Francine
    Je pense qu’il y en a plus d’un qui ne s’est jamais posé la question de savoir comment on acheminait l’eau ………. et plus d’un qui passe devant ses regards sans savoir ce que c’est !
    Ton billet est, une fois de plus, un véritable guide touristique !
    Merci à toi pour ces recherches, ces visites et ces photos qui nous font découvrir la capitale sous un autre angle
    Bisous, bonne fin de journée

  10. Bonjour Francine
    Voilà une belle oeuvre du passé, respectée et mise à l’honneur
    Paris est vraiment riche en merveilles passées, présentes et futuristes !
    bisous et merci pour toutes ces photos et ces renseignements
    Am

  11. Bonsoir Francine
    Très très intéressant cet article sur le captage et la canalisation des eaux de Paris.
    Tu as donné des détails, je n’en connaissais que certains.
    Il faut reconnaître en effet, que les romains ont apporter énormément aux lieux qu’ils ont traversés. Peut-être avaient il intention de s’installer en France définitivement.
    En tous les cas si le lieu se visite, et je pense que oui puisque tu as eu des photos de l’ouvrage souterrain.
    Merci j’ai beaucoup aimé
    Je te souhaite une douce soirée
    Gros bisous
    @lain

    • oui, je suis rentrée dans ce regard de la Lanterne, et oui le regard de la Lanterne se visite, enfin, c’est un bien grand mot, uniquement lors de ces visites guidées; lors des journées du patrimoine peut être, je ne sais pas; quant aux autres regards, notre guide a ouvert la porte pour que nous voyons l’intérieur, pas possible d’y rentrer, ils sont tout petits par rapport à celui de la Lanterne

  12. Si certains regards subsistent encore c’est tant mieux… mais dans quel était ils sont maintenant ! C’est lamentable de laisser ainsi notre Patrimoine se détruire ainsi ! S’ils ne peuvent pas les rénover, autant qu’ils les fassent disparaître ! pour le Tourisme ce n’est pas une belle image de la France ! Ou on maintient en bon état… où on fait disparaître !
    Très intéressant justement ton bel Article Francine… c’est en les montrant et avec nos commentaires qu’on peut peut-être faire avancer les choses !
    Bonne semaine Francine
    Gilbert

    • Tu te trompes, ils sont en excellent état, car restaurés par l’association que je cite; je ne sais pas ce qui te fais dire ça, l’intérieur? mais c’est un aqueduc, donc des canalisations, de la pierre …

  13. Bonjour,
    J’apprécie toute la documentation que tu as dû récolter pour faire un article aussi intéressant .C’est fascinant cette histoire et tous les vestiges de cet acheminement que tu nous montres sont très émouvants .
    Bises et bonne soirée !

  14. Bonjour Francine,
    Voilà un bel article qui nous démontre le riche passé de Paris , que l’on peut voire dans ce vieux film de Notre Dame de Paris ou l’on voit et remonte dans le temps
    Merci pour ce partage et cette documentation
    bonne soirée
    Amitiés

  15. Coucou Françine
    J’ai beaucoup aimé lire ton post, super intéressant. Je ne sais pas pourquoi mais quand j’entend parler de Bellevile, je pense a Eddy Mitchel 🙂
    Merci pour le partage.
    Je te souhaite une belle journée.
    Rohnny

  16. Bonjour Francine
    Une belle visite de cet endroit que je ne soupçonnait même pas qu’il puisse exister.
    J’aime bien la coupole de cet aqueduc.
    L’alimentation en eau, fut une sacré construction et sûrement très intéressante a visiter.
    Merci à toi
    Bisous Aimée

  17. Bonjour Francine, et bien en voilà des escaliers?
    Cela doit-être sympa de les gravir!
    Jolie balade dans le ventre de ses aqueducs, j’aime bien aussi me balader dans ces tunnels.
    Je te souhaite une très belle journée.
    Bisous.

  18. Bonjour d’Angers
    Wahou ! … magnifique reportage bien documenté … beau travail !
    J’adore l’eau en mouvement …
    Bonne journée … Amicalement … Claude

  19. Bonjour Francine.
    Encore un bel article pour découvrir des aspects méconnus de Paris.
    L’eau est devenue essentielle et justement, dans mon village, en ce moment, le circuit de l’eau est entièrement revu pour colmater les fuites: j’ai les engins de terrassement devant ma porte !
    Même en montagne, il faut préserver ce trésor.
    J’ai lu ton commentaire à mon amie: cela la rassure mais ne la console pas !
    Bonne journée.
    Gilbert

  20. Désolé Francine, tes photos étant prises par un temps assez brumeux, et mes loupes n’étaient sûrement pas bien propres, je les voyais plus abimés qui ne le sont vraiment ! ça m’apprendra à nettoyer mes verres avant d’entrer dans vos sites !
    Mais, c’est vrai pour bien d’autres constructions anciennes qui ont été laissées en ruine…
    Souvent, ce sont des Associations bénévoles qui rénovent notre Patrimoine.
    Alors, mea culpa… et, vivement le soleil et le ciel bleu !
    Gilbert

  21. Bonjour Francine
    je ne connaissais pas ,pourtant je connais Belleville
    il y a des trésors cachés à Paris
    pluie et ciel couvert sont annoncés pour aujourd’hui
    je te souhaite une agréable journée
    bisous

  22. Bonjour Francine c’est vraiment un reportage de toute beauté et très intéressant avec ces magnifiques photos j’apprécie beaucoup ce joli partage bonne journée bisou Claudine Daniel

  23. Salut,
    Toujours aussi intéressant tes articles sur Paris.
    Je me suis levé avec de la fièvre.
    Je vais aller voir le toubib .
    J’espère que ce n’est pas le coronavirus?
    En attendant mettez un masque ou un mouchoir pour me lire.
    Bonne journée

    • zut, je ne savais pas quand je suis passée ce matin, je me sens mal tout à coup 🙂 bon, j’espère que ce n’est pas ça, je vais écouter les infos lol !

  24. Bonsoir
    Un article qui nous fait découvrir des endroits de Paris qui ne sont pas fréquentés par le tourisme de masse ,c’est toujours un plaisir suivre hors des sentiers battus de la capitale ,merci pour cette balade . Bonne soirée bises

  25. Très instructif !
    Je n’imaginais pas tout ça, moi, qui ne connait de ce genre de travaux et de structures.
    Il nous reste tous les “regards” comme patrimoine urbain, dont certains sont très beaux.
    Merci Francine pour ce documentaire bien illustré de plus.

  26. Bonjour Francine, pour les questions que tu me poses, la première c’est la façade d’une église, qui évidemment était close.
    Ensuite pour le panneau c’est vrai il y a de joies choses à découvrir mais hélas nous étions seulement que pour quelques jours en Espagne, donc pas de visite.
    Je te souhaite un bon vendredi.
    Bisous.

  27. Voici un magnifique message de référence sur l’alimentation en eau de Paris, tu as eu de la chance de pouvoir visiter l’ensemble, moi-m^me je suis entrée dans le regard de la lanterne lors d’une journée du patrimoine. Les romains sont à l’origine de tout écris tu ; pas étonnant, il n’est qu’à voir ce qu’ils ont fait à Rome. Dommage que de nos jours toute cette eaux soit perdue. Je n’ai pas souvenir que des fontaines d’eau potable soit accessibles hormis les fontaines Wallace dont je me demande en quelle eau elles sont alimentées

    • ta question me fait penser que je voulais en parler ! bon, je vais me pencher sur la question pour te répondre et vérifier ce que je pense, ça fera l’objet d’un autre article; je devais faire celui là depuis longtemps mais je n’étais pas très inspirée 😉

  28. Bonjour Francine, c est important de garder ces regards des aqueducs, les romains nous ont beaucoup apporté, très intéressant de savoir comment l eau était acheminée.
    Merci, toujours de beaux billets avec les photos, bises, fanfan

  29. Bonsoir ma douce
    Magnifique article très intéressant et il faut conserver ces beaux trésors, ces regards sont superbes, quel beau patrimoine, c’est un plaisir de lire tes articles toujours bien documentés et complets avec toujours de superbes clichés.
    Merci pour ton gentil passage.
    A Cilaos quand nous y avions été il y a déjà un certain nombres d’années on avait aussi dormi à l’Hôtel des Neiges et on mangeait dans le resto juste à côté, on avait eu de la chance avec le beau temps.
    Douce soirée.
    Je te fais de gros bisous d’amitié.

  30. Bonsoir ma douce
    Magnifique article très intéressant et il faut conserver ces beaux trésors, ces regards sont superbes, quel beau patrimoine, c’est un plaisir de lire tes articles toujours bien documentés et complets avec toujours de superbes clichés.
    Merci pour ton gentil passage.
    A Cilaos quand nous y avions été il y a déjà un certain nombres d’années on avait aussi dormi à l’Hôtel des Neiges et on mangeait dans le resto juste à côté, on avait eu de la chance avec le beau temps.
    Douce soirée.
    Je te fais de gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

  31. Bonjour Francine, merci pour les reflets mais ce n’était pas prévu car mon fils conduisait et moi j’essayais de faire quelques clichés.
    Après c’est bon nous nous sommes garés dans un parking puis fait la visite à pied.
    Oui marre de ce temps très instable!
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  32. Bonjour Francine. Merci de nous faire découvrir ces anciennes sources et aqueducs. Difficile d’imaginer comment était la vie autrefois… Bon dimanche et bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !