logo

Land’art urbain Bois de Vincennes (1)

Le “land’art urbain” sort du bois de Vincennes.

Quel est le point commun entre les arbres et le l’art? Paris Label en invente un avec “les pistes vagabondes”, qui sont des rencontres entre le travail des plasticiens, sculpteurs, forestiers, musiciens et le cadre naturel de la pelouse de Reuilly, au bois de Vincennes (paris 12ème).  Onze installations éphémères étaient visibles gratuitement,
tout autour du village du cirque. (le pelouse de Reuily accueille traditionellement les cirques pour les fêtes de fin d’année). Artistes et forestiers proposaient des visites guidées. 

Prolifération génético-virale : mendel et plus.
1248 pompons, 150 cordelettes en tricotin. La laine provient de chez Phildar!
L’arbre est un pin noir. Artiste V.Ro Véronique Rodier

L’arbre est l’une des représentations symboliques de l’évolution des espèces, de la génétique, de la généalogie. Les lois de Gregor Mendel, moine et botaniste autrichien qui fonda la génétique formelle, étaient un point de départ évident.
A travers ses expériences sur les croisements entre petits pois verts et jaunes, il a établi 3 lois sur la transmission des gènes de génération en génération, avec des gènes dits dominants et d’autres dits récessifs.
En suivant ces lois, des pompons blancs et capucines sont venus envahir, infester cet arbre, tout d’abord en proliférant sur le tronc, puis sur les branches. Les fils qui les relient symbolisent les 22 paires de chromosomes, éléments porteurs de l’information génétique.

Toutes les réalisations de l’artiste font partie d’une oeuvre unique qui porte le titre “prolifération génético virale : l‘oeuvre suit les principes du vivant : la vie, la mort, la reproduction, l’évolution, …
Elle devient englobante par la multiplicité des réalisations qui la composent et tente de se disséminer, de se répandre.Les parties du tout ne sont pas nécessairement réalisées par V.Ro puisque l’oeuvre devenue “vivante” est indépendante de sa créatrice.

Le Land Art est une tendance de l’art contemporain, utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont à l’extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l’érosion naturelle ; ainsi, certaines ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique. 

La niche au chien volant
Artiste : Michel Neff
Exécutée par le sculpteur et un forestier sur un pin noir, avec des planches et du bois de récupération, et des os.

Le Land’art urbain avec ses pistes vagabondes, fête cette année sa première édition à Paris, et a pour vocation de continuer tous les ans. C’est l’occasion de rencontrer avec artistes et le forestier jean Claude Carretier du bois de Vincennes. Vin chaud, thé japonais et petits gâteaux sont offerts. Cette manifestation est organisée par l’association d’artistes Paris Label et De Rue et de Cirque. 

“Du bout de leurs racines à l’extrémité de leurs feuilles, les arbres abritent un nombre considérable d’espèces.Plantes, animaux, bactéries et champignons mangent ou vivent en symbiose avec ces plantes géantes.Les arbres recèlent une multitude de niches écologiques.

Ensuite, ensuite la caravane qui passe, s’arrête, le chien qui aboie, s’envole et le grand cirque de la vie nous étonnera toujours.”

De rue et de cirque est une coopérative de diffusion artistique pour les arts du cirque, de la rue et de la ville à Paris et en Ile de de France.Les propositions s’immiscent dans les quartiers et arrondissements pendant les saisons de printemps et d’automne chaque année (des arts de la rue, du cirque contemporain, du théâtre forain, de la marionnette, de la danse, de la musique et autres installations).

L’art contemporain, pour beaucoup, reste assez “obscur”. Son but est de faire réagir. Toutefois, ces oeuvres ont une signification, et il est important de lire les mots de l’artiste pour en comprendre le sens, le cheminement de sa pensée et ce qui l’a poussé à réaliser ses oeuvres.

 L’arbre et les gants.  

Oeuvre réalisée  sur un Sophora du japon,avec la récupération des gants des ouvriers du tram, branches et sable, et les filets synthétiques qui entourent les pierres des quais du tram.

Artiste : Paule Kingleur, plasticienne “urbu” (urbaine bucolique)

Mots de l’artiste :
“Après le chaos, la circulation douce…
Hommage à mon père.
Coup de chapeau aux ouvriers du tram.”

L’arbre à quenouilles du bois vibrant.
Composition : lavande, thuya, romarin, laurier, raffia, lanières de sacs plastiques.Arbre : marronnier
Artiste : Sarah Quentin, “actrice fabricoteuse”


Mots de l’artiste :
“Ce marronnier est fragile, très fragile, il ne tient qu’à un fil comme beaucoup d’autres marronniers.
Portez lui donc une douce attention, un regard généreux et des pensées délicates.  Il reçoit une transfusion salvatrice de fragrances essentielles et vitales de quenouilles de lavande et lavandin, de thuya des jardins, de tiges de noisetiers, de lauriers, de romarin et d’éclats de saules rieurs.  

C’est un transfert d’énergie. Mais est-ce l’arbre qui tient les quenouilles ou sont-ce les quenouilles qui tiennent l’arbre?” 

sources : sur site (des petits panneaux de bois au pied de l’arbre donnaient toutes les informations nécessaires à la compréhension de l’oeuvre).

 Comprendre l’art contemporain : peut-on dire que l’artiste ne s’est as foulé?

Dénigrer une oeuvre, telle qu’une peinture monochrome,  parce qu’elle parait ne pas avoir demandé d’efforts à son concepteur est “un argument qui trahirait une conception passéiste de l’art et rend fou furieux tout spécialiste de l’art contemporain. Pourtant le côté “vite fait mal fait” est la principale explication du rejet de l’art contemporain
(selon les recherches effectuées par Nathalie Heinich, sociologue au CNRS). Pour réconcilier les deux opinions, il reste … du boulot.” Arts magazine n° 50.

Deux rendez-vous incontournables : la tournée régionale des arts de la rue et le Village de cirque.
http://www.2r2c.coop/

sources : sur site, 20 minutes du 25 octobre 2010, wikipedia

Land’art urbain Les pistes vagabondes Direction artistique Paris Lapel Paule Kingleur, avec la complicité de la Coop 2R2C.

31 commentaires pour “Land’art urbain Bois de Vincennes (1)”

  1. coucou,

    merçi pour tes 3 articles concernant cet art. le pin est vraiment superbe comme il est. comment vas tu? moi trè bien, malgré un week end pluvieux. passe un excellent dimanche après midi, gros bisous

  2. Tu me fais découvrir quelque chose à Vincennes. Mais c’est vrai que je vais rarement de ce côté du bois, je vais surtout au Lac des Minimes et à la Porte Jaune. Bon WE. Bises

  3. ouah j’adore!! vers chez moi il y a un paysan qui a un terrain et qui en a aménagé une immense dans un chêne!! je trouve ça trop bien!! je suis restée une grande enfant!!

    ma grosse bise minute du jour en te souhaitant un bon dimanche

  4. bonjour sale dimanche il pleut moi qui voulait sortir ma photographe pour prendre quelques photos avant la tombée des dernières feuilles …. bonne journée bises

  5. kikou Francine!
    ben ça j’aime moins par contre..
    demain retour au boulot pour 2 jours, puis 1 semaine de vacances!!
    Mon grand coucou du dimanche, en te souhaitant un bon début de semaine, bise

  6. Le lieu me convient tout à fait. Hier, j’ai vu à la météo que pour jeudi, il y aurait du soleil. Tu peux appeler quand tu veux sauf le mercredi entre 18h et 20h30, je suis en cours. Bonne fin de journée. Bises

  7. “Un marchand de tableau est un voleur inscrit au registre du commerce” (Audiard). J’en ai vu de beaux tableaux au salon mais des tableaux photographiques. J’ai également pu m’amuser avec des joujoux Canon hors de prix. C’est bientôt noël et je vais faire ma liste (ça ne coûte rien). Côté pluie on a été servi, un vrai déluge en revenant du salon. On roulait à 60km/h sur le périph. Une vraie patinoire. Un temps à ne pas mettre un photographe dehors et c’est pour ça qu’il y en avait beaucoup à l’intérieur. Semaine courte pour moi. Ca va faire du bien. Je te souhaite une bonne soirée. Bisous. Yves – Le concours est ouvert aux votes chez Hornet.

  8. Bonsoir Francine, j’aime bien le bleu donc j’ai un petit faible pour la deuxième photo… sourire… Pas encore la grande forme,mais des petits progrès. Nos invités sont sortis à une soirée avec Jean Claude ,, cet après midi ils ont visité Versailles. Je ne peux malheureusement pas les accompagner. Bonne nuit Bisous Christine

  9. bonjour très original faut aimer …. on décore les cerisiers comme cela au moment des la récolte pas un oiseau approche ( rire) bonne semaine bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !