logo

La Turballe Pen Bron

Pen-Bron La Turballe

Loire Atlantique  (44)  région Bretagne

La première chaussée pour accéder à Pen-Bron fut construite entre 1707 et 1723. Sur cette route qui surplombe le traict, un chemin mène à un petit cimetière. Il abrite les tombes des jeunes enfants emportés par dans les années 30 à 50 par la tuberculose et le poliomyélite. Pen Bron a été créé pour pallier au manque de centres hospitaliers permanents.

Pen-Bron La Turballe

Le climat de l’île guérandaise s’avérait très favorable au traitement de la tuberculose. La proximité de l’océan, la tranquillité des lieux, à l’écart des axes de communication, seront décisifs dans le choix de ce site privilégié, qui sera retenu pour l’implantation d’un complexe d’envergure. L’habitation était alors louée par un commerçant, François Deffès, qui fonda en 1824 la première usine sur la pointe. Il avait innové en mettant en  conserves de sardines à l’huile d’olive conditionnées dans des boîtes de fer blanc. Puis cette entreprise quitta le site pour s’installer à La Turballe et au Croisic.

Pen-Bron La Turballe

Le Centre Marin de Pen-Bron fut fondé en 1887 grâce à Hippolyte Palu et aux religieuses de Saint Vincent de Paul. Les premiers malades ont été soignés à partir de 1888. il a sollicité l’aide financière de Pierre Lotti. L’écrivain, ayant visité Pen Bron, publie un long article dans Le Figaro où il plaide pour que l’Etat appuie de telles initiatives. Son appel sera entendu. En 1893, l’institut est reconnu d’utilité publique.
L’année 1900 marque la consécration officielle de l’hôpital : il accueille en effet la visite du président de la République Mr Loubet.

Pendant la dernière guerre, l’hôpital a été évacué en février 1942, seulement trois soeurs assuraient un poste de secours. Il était occupé par un corps de garde de huit soldats allemands. Sauvé par un legs le 22 mai 1946 (celui de Charles-Ernest-Georges Panckoucke, dernier descendant d’une riche famille d’éditeurs) Pen bron est sauvé,  il fut réouvert en 1947.  Ses deux seules exigences étaient que l’établissement continue d’être géré par les Filles de la Charité, et qu’on érigea un pavillon à son nom.

Pen-Bron La Turballe

Aujourd’hui, Le Centre Marin de Pen-Bron appartient au service public hospitalier. C’est un établissement de Médecine Physique et de Réadaptation dépendant de l’Association des Œuvres de Pen-Bron.  Il est spécialisé dans la prise en charge des personnes atteintes de handicaps physiques transitoires ou permanents. Il reçoit des des personnes présentant des atteintes et déficiences neurologiques, traumatiques, orthopédiques et vasculaires quelque soit le niveau de la dépendance, seuls les troubles majeurs du comportement sont exclus.

La pointe de Pen-Bron est un massif dunaire; La forêt de pins maritimes et les dunes sont protégés. Toute cueillette y est interdite.En saison, une barrière interdit l’acccès  Pen-Bron, sauf l’hôtel et le centre marin. Depuis le port, un magnifique sentier littoral mène jusqu’à la pointe.

sources :
http://www.mairie-laturballe.fr/, office de tourisme, et le livre “L’épopée des bains de mer”, aux éditions Siloë.   

17 commentaires pour “La Turballe Pen Bron”

  1. Bonjour Francine, le centre marin de Pen-Bron est superbe, une très belle vue sur l’océan. ce devait être très bien pour les enfants malades. Je trouve que c’est normal d’interdire toute cueillette, il faut protéger la flore. Très chaud et risque d’orage en soirée. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  2. Trop joli cet article… ceci dit je suis morte de honte… je croyais que tu m avais abandonnée et tu étais seulement passée sur un article précédent… il faut absolument que je vérifie la liste… je me flagelle et te fais de gros bisous

  3. bonsoir Francine – pas de problème, bien sur que je vais regarder aussi pour Rome – Je pense que l’on pourrait s’appeler Mercredi Prochain en soirée … OK ??? gros bisous et merci pour cette balade Bretonne …. La musique j’adore !! bonne soirée

  4. grrr ! impossible de mettre un com sur l’article suivant une fenêtre you tube l’empêche
    bonjour Francine alors ces vacances c’est bien en tout cas toujours de beaux articles bonne fin de journée bises cathline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !