logo

La Tour de Calvin Paris

La Tour de Calvin

Rue Valette Paris 5

 

Paris regorge de vestiges de son riche passé historique. Nous sommes ici en haut de la montagne Sainte Geneviève, patronne de Paris. A deux pas du Panthéon, dans une propriété privée, se trouve la tour de Calvin, seul vestige du collège Fortet, dans une petite cour carrée. Calvin est à l’origine du mouvement le “Calvinisme”. Le calvinisme, aussi appelé la tradition réformée, la foi réformée ou la théologie réformée, est une doctrine théologique protestante et une approche de la vie chrétienne qui reposent sur le principe de la souveraineté de Dieu en toutes choses.

 

La Tour de Calvin
A cet emplacement s’élevaient jusqu’au XIXe siècle les bâtiments du collège fondé en 1394 par Pierre Fortet, chanoine de Notre-Dame de Paris. Il en subsiste, au fond de la cour, une tour qui permit à Calvin, encore étudiant, de s’enfuir par les toits des maisons voisines : en effet, il faillit être arrêté à la fin de l’année 1533 à la suite d’un discours suspect de son ami Nicolas Cop, recteur de l’Université de Paris. Réfugié à Nérac, auprès de la reine Marguerite de Navarre, soeur de François 1er, il y prépara l’Institution de la religion chrétienne.
En 1585, la Sainte Ligue est fondée au collège Fortet et donne naissance au Conseil des Seize (quartiers de Paris), responsable de la journée des Barricades (soulèvement populaire) qui livre la capitale aux partisans du duc de Guise le 12 mai 1588.

La Ligue catholique, la Sainte Ligue ou la Sainte Union est le nom donné pendant les guerres de religion à un parti de catholiques qui s’est donné pour but la défense de la religion catholique contre le protestantisme. Son succès est tel qu’elle devient un danger pour la monarchie. En 1588, elle parvient à chasser le roi Henri III de la capitale. La Ligue décline petit à petit devant les victoires du roi Henri IV. Elle constitua un des plus grands dangers que connut la monarchie française avant l’avènement de l’absolutisme, avec la Fronde, au siècle suivant, dont les acteurs gardèrent présente à l’esprit la Ligue, comme modèle ou comme repoussoir.

La Tour de Calvin Paris

Le collège Fortet
Rue Valette, anciennement rue des Sept-Voies, juste à côté du Panthéon, et non loin de la bibliothèque Sainte-Geneviève, subsiste une curieuse petite tour carrée, surmontée d’une chambre rectangulaire. Elle est adossée à une maison dont la vétusté et les lézardes attestent un passé lointain. Cet ensemble est à peu près tout ce qui reste de l’ancien collège Fortet.

Cee bâtiment est surnommé depuis toujours “la Corne de Cerf”, dont la cage d’escalier extérieure constitue “la Tour de Calvin”.

La Tour de Calvin Paris

Calvin y aurait habité. La seule certitude est que Calvin vint à Paris vers 1531 et aurait logé au collège Fortet, dans quelle chambre? La ” légende a choisi celle de la tour et, de fait, l’aspect recueiIli de cette cellule, son isolement au sein des bâtiments qui l’environnent, invitent l’imagination à y croire.”

Pierre de Fortet, archidiacre de Cussac et chanoine de plusieurs églises, fonda ce collège Fortet en 1391.
Calvin y séjourna à deux reprises, et il y étudia la théologie. Il avait à peine vingt ans, et sa seule ambition était de conquérir un nom dans l’humanisme. Lorsqu’il y revint pour la seconde fois, ses idées avaient évolué. Il se démit de ses titres et revenus ecclésiastiques, et suivit avec passion la fermentation du conflit religieux naissant.

La Tour de Calvin Paris
“Des intrigues sans nombre agitaient les partis; de sourdes menées visaient obscurément à un éclat et Calvin attendait une occasion pour se jeter ouvertement dans les débats. Le jour de la Toussaint de l’année 1533, en présence de l’Université et du corps professoral réunis, le recteur Nicolas Cop prononça un discours solennel dans lequel il prônait la nécessité d’une réforme religieuse et appela à un renouveau au sein de l’Église catholique. Ce discours provoqua l’émoi de la faculté qui dénonça Nicolas Cop comme hérétique, obligeant celui-ci à prendre la fuite.”

“On sut bientôt que Calvin, loin d’être étranger à la manifestation en était l’âme, et que les paroles prononcées par le recteur en Sorbonne étaient une leçon apprise chez le jeune réformateur.”

La Tour de Calvin Paris

Henri III, averti par les théologiens, s’en émut et donna l’ordre d’arrêter Nicolas Cop et son complice. Le premier, averti à temps, réussit à quitter Paris et gagna Bâle. Calvin prit la fuite discrètement, par la fenêtre de sa chambre.

“Le collège Fortet avait abrité les débuts de la carrière de Calvin. Il fut cinquante ans plus tard le berceau de la Sainte Ligue. Ces dissensions intestines qui, sous un but apparent de défense de la foi catholique, cachèrent tant de passions mondaines, s’y ménagèrent des coulisses. Dans la chambre du ligueur Boucher, curé de Saint-Benoist, les plans, l’organisation de l’entreprise furent élaborés, les menées premières décidées. De là partirent les plus violents appels au fanatisme de la population. En 1585, le Conseil général de la faction des Seize y tint ses séances.”

La Tour de Calvin Paris
“Le rôle politique du collège Fortet cessa avec l’arrivée de Henri IV, ses victoires et son abjuration. On ne vit plus s’y glisser au crépuscule de longues capes dissimulant mal une armure ou une épée, on n’en vit plus sortir au matin des visages masqués. On n’y entendit plus de rumeurs belliqueuses. L’onction doctorale, le silence studieux, les promenades et les lectures dans les préaux remplacèrent les fougueux débats et les agitations conspiratrices.”

La Tour de Calvin Paris
En 1764, l’établissement fut réuni au collège Louis-le-Grand, et l’immeuble fût adjugé à un particulier en 1806. De nouvelles constructions ont remplacé plusieurs des anciens bâtiments. “Les temps ne sont pas éloignés où des maisons de rapport s’élèveront à cet endroit si bien situé qui fait l’angle de la place du Panthéon près de l’église Saint-Etienne-du-Mont.”

Et c’est tout ce qu’il reste du collège Fortet et de la tour de Calvin.

Sources : in situ et
Robert Hénard – La Magasin Pittoresque – 1899
http://vieux-paris.blogspot.fr/2008/09/collge-de-fortet-tour-de-calvin.html

pour la gravure de la tour de Calvin,  crédit photo :

http://vieux-paris.blogspot.fr/2008/09/collge-de-fortet-tour-de-calvin.html

complément wikipedia, crédit photo Paris en images :

http://www.parisenimages.fr/fr/galerie-collections/45362-4-tour-lancien-college-fortet-paris-ier-arr-1922-photographie-deugene-atget-1857-1927-paris-musee-carnavalet

Tour de Calvin par Atget

La photo ancienne originale issue du site Paris en images. 

54 commentaires pour “La Tour de Calvin Paris”

  1. Kikou Francine,
    j’aime bien cette tour carrée
    Journée humide aujourd’hui et déjà 5° ce matin. Hier vers 23h30 il faisait -1° ,
    Passe une bonne journée, gros bisous,
    Nadine

  2. Bonjour Francine,
    merci de nous faire connaître cette tour… Je n’en connaissais pas l’existence..Tes photos sont très belles.
    J’aime bien les deux cartes postales qui montre la tour dans l’ancien temps.
    Bon mercredi, gros bisous

  3. Il est clair qu’ à l’ époque où le catholicisme avait force de loi, il était risqué de le contester, et beaucoup de sang a coulé !
    Incroyable que cette tour soit toujours là, ne donnant pas trop l’ impression d’ un collège !
    Décidément, il y a beaucoup de découvertes à faire, et c’ est toujours un plaisir de t’ accompagner !
    Merci pour toutes ces belles photos !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  4. bonjour Francine,
    Voilà un magnifique billet très instructif sur le passé de la capitale …..
    Merci pour ses belles photos et leur commentaires
    Bonne fin de journée
    amitiés

  5. A voir ces fenêtres haut perchées , on pense qu’elles doivent éclairer un pièce bien agréable et y dispenser une vue privilégiée et on est loin d’imaginer que Calvin ait pu se livrer là à ses réflexions religieuses !
    Amicalement !

  6. Hello Francine
    Cette sorte d’avancée à l’étage chez nous était une manière de retourner l’impôt sur la surface d’habitation. Hors à cette époque était pris en compte la surface au sol. C’est pour cela que pour retourner cela on construisait l’étage supérieur plus grand que le rez de chaussée…je ne sais pas, s’il en va de meme dans les autres régions Française vu que la mienne appartenait à un autre pays….. Effectivement, on retrouve cela en Savoie.
    Pour ces guerres de religion avec la montée du protestantisme , je crois me souvenir qu’il y avait une série Française qui parlait bien de ces mouvements. Celle çi s’appelait : les compagnons de Jehu. Cela emmena par la suite la crise qu’eu le catholicisme et qui ouvrira à la contre reforme…. enfin je crois !
    Article interressant, mais, c’est souvent le cas avec toi..
    bizz
    Pat

  7. Bonsoir Francine,
    ..qui ose donc te reprocher un manque de précisions alors que nous apprenons tant de choses avec toi!
    Gros bisous du soir de Mireille du sablon

    • des gens mal embouchés !!! la critique est facile ! mes écrits, mes articles, mes photos, tout y passe ! mais c’est rare malgré tout, fort heureusement 😉
      quand la critique est positive, je l’accepte, ceci dit

  8. Il ne me viendrait pas à l’idée de te reprocher ce genre de choses !!! tes billets sont toujours très bien documentés et j’y apprends toujours plein de choses ! et je t’en remercie ! Bises

    • pour un immeuble vétuste, ma foi j’y habiterais bien !!! idéalement situé, tous les commerces de bouche au bas de la rue, le Panthéon et l’église Ste Geneviève pour voisins, le top

  9. Je suis outrée que des personnes puissent critiquer tes articles car ils sont toujours absolument parfaits, parfaitement équilibrés en explications et en merveilleuses photos et tu nous apprends souvent des anecdotes intéressantes et tu sais à chaque fois nous faire découvrir des aspects de Paris qu’on ne connaît pas. Et à chaque fois, tu dois faire des kilomètres pour faire plein de photos pour montrer plein d’aspects de ton sujet…
    J’ai apprécié de nouveau de découvrir cet endroit et de lire cette page historique et de me replonger dans cette période qui a dû être dure également.
    Bisous
    Am

  10. Moi je trouve que tes articles sont super intéressants et magnifiquement bien expliqués, il y a toujours des gens pour critiquer
    Elle est belle cette tour carrée avec le lierre sur sa façade
    Passe une belle soirée
    Bisous

  11. C’est très intéressant ! Combien de trésors comme celui-là il doit y avoir à Paris, et qu’on ne connaît pas ! Et n’écoute pas les critiques, moi je trouve tes articles fort bien documentés !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    • je ne les écoute pas mais ça me fout en boule ! ceci dit je ne change rien, il est hors de question que je fasse un cours magistral dans mes articles 😉

    • ps il y a plein d’endroits comme ça à Paris, signalés par des petits panneaux pédagogiques; cette tour ne figurait pas dans mes livres, j’ai vu le panneau et j’ai essayé de rentrer, fort heureusement les habitants de la propriété sont très sympas 😉

    • c’est ainsi, mais heureusement j’ai beaucoup plus de compliments !! tout ceci en mp, ou dans les commentaires, que j’ai parfois gardés, je ne sais plus !! par des personnes inconnues de moi, pas de mes amis blogueurs, ou alors ça ne serait pas mes amis !!!! là j’ai pris les devants on va dire 😉

  12. Le Paris secret comme tu sais nous le montrer est elle habitée ou est ce un escalier ? Ne change rien à tes balades toujours très interressantes et au descriptif bien complet bonne journée Francine bises

  13. Bonjour Francine *
    franchement tu m en apprends aujourd’hui je ne connaissais pas du tout et un grand merci de ce beau travail que tu as effecter tous ces commentaires sous tes très belles Photographies félicitation j ai vraiment aimer en même tant je te souhaite un excellent JEUDI ET LES JOURS QUI SUIVENT CARESSES AUX CHATS ET EMBRASSE DANIELLE

  14. Coucou Francine,
    Je ne reçois plus tes news depuis quelques temps et je pense que j’étais désinscrite. Je viens de me réinscrire. Un joli billet pour cette tour Calvin. De belles photos et toujours des explications très intéressantes.
    Bises et bon jeudi

  15. Bonjour ,grâce à toi ,on découvre de beaux immeubles ,il y a toujours des endroits ou l’on passe à côté et c’est dommage.
    malheureusement on ne verra jamais tout…bonne journée.

    • veinarde, il paraît que c’est beau l’île Maurice, on m’en a vanté les merveilles, mais jamais montré les photos, je verrai les tiennes, en direct j’espère, j’ai hâte 😉 profite bien bisous franciliens 😉

  16. Bonjour Francine, ton billet est magnifique ainsi que tes photos. Cette Tour me plaît beaucoup. J’ai toujours été intéressée par les anciens immeubles et j’adore voir les anciennes photos. Merci pour tout.
    Douce fin de journée et mes bisous ♥

  17. il doit y avoir une vue imprenable de la haut. J’aime tes reportages qui nous apprennent beaucoup de choses. Quand aux critiques, laisse tomber.. Ils ne sont peut être pas capable d’en faire autant.
    pour la fete du vin à Bordeaux, elle se fait tous les ans sur les quais. Bisous

  18. J’ai appris plein de choses aujourd’hui chez toi et j’en suis ravie. Merci Francine.
    Je viens de m’abonner comme ça ce sera plus facile pour moi de te visiter.
    Bonne soirée, bisous à bientôt.

  19. Bonjour Francine
    Ho oui Paris regorge de vestiges et d’endroits sympathique, Paris il faut prendre son temps pour le découvrir et on voit ce que ça donne, tes photos le représente bien.
    Mais il doit y avoir encore plein de petits coins mystérieux.
    Je te souhaite une bonne soirée
    Bisous
    @lain

  20. L’idée de cette architecture pour l’époque était déjà un vrai défi , en haut d’une tour pour inventer une doctrine en somme 😉 Bonne soirée Francine bise (:-*

  21. Je ne connaissais pas cette tour ,merci de nous la faire découvrir!
    Donc la maison rose à Montmartre appartenait àUtrillo!je suis en train de peindre les Nymphéas de Monet ça me détend , c’est de l’Art- thérapie! En plus je suis passée au Musée de l’Orangerie où comme tu l’as constaté j’ai pris des photos! Gros bisous Francine!

  22. Impeccable ce petit rappel historique sobre et sans prétentions. J’apprécie d’autant plus qu’il est agrémenté de photos actuelles et de gravures de l’époque qui nous donnent une idée de l’évolution architecturale de ce quartier historique de notre capitale.
    Bravo et merci, c’est un plaisir d’apprendre en ta compagnie.

  23. J’aime bien le dessin en noir et blanc du collège de Fortet et de la Tour de Calvin… ce serait bien dans mes cordes… ça fait bien moyenâgeux !
    Bonne fin de journée… et j’espère le retour de la pluie pour chasser cette sacrée pollution ! Nous à Dijon, nous avons le record du froid et la pollution arrive avec !
    Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !