logo

La dernière vespasienne de Paris

Vespasienne

Boulevard Arago Paris 14ème

 

La dernière vespasienne de Paris
“Abandonné sur la rive la plus morne du boulevard Arago, l’édicule comme les bancs, les arbres et les trottoirs, impeccablement entretenus, forment le décor de ce tronçon aux allures étranges, bordé d’un côté par le haut mur de la prison, de l’autre par celui d’une communauté religieuse”.

La dernière vespasienne de Paris est juste devant les hauts murs lugubres de la prison de la Santé.

Le dernier empereur trône…au pied d’une prison… 

vespasienne Paris

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’un nouveau monarque en France, mais de la dernière “vespasienne” existant à Paris. Cet urinoir tient son nom de l’Empereur Vespasien qui fit établir des urinoirs publics à Rome et perçut un impôts sur ces lieux d’aisance !

En fait d’urinoir, à l’époque il s’agissait de grands vases en terre cuite, hauts comme une amphore, semblables à un tonneau coupé.

Les vespasiennes apparaissent à Paris vers le milieu du XIXe siècle, les premiers édicules, rares et payants, furent construits dans certains jardins publics.
En 1841 la colonne Rambuteau apparaît,du nom du préfet qui ordonna leur construction, elle n’avait qu’une seule place, était surmontée d’une calotte sphérique.

édicule Rambuteau

Ce modèle eut du succès puisqu’on en dénombrait 468 exemplaires deux ans plus tard. Plus tard, des loges à deux places, puis d’autres modèles, les remplacent.
Ces vespasiennes étaient d’un bon rapport grâce aux affiches publicitaires qui les recouvraient.

vespasienne tasse à café Belleville

*Vespasienne “tasse à café” à Belleville

L’installation de ces commodités dans les lieux publics donna lieu à de nombreux dessins satiriques dans les journaux. Ils campaient des personnages ridiculement immobiles devant une niche aménagée dans une colonne.
“Uriner dans un édicule conçu à cet effet paraissait bien ridicule aux hommes du XIXe siècle, alors que la rue, puante et boueuse, offrait suffisemment de coins sombres pour se soulager”!!

C’est un outil indispensable à l’hygiène publique, et les vespasiennes connaissent un grand succès. Elles faisaient partie du paysage parisien.

 
C’est la dernière de Paris, âmes à l’odorat sensible s’abstenir !!!

Mais la modernisation de la capitale, au début des années 1970, leur est fatale. Elles disparaissent les unes après les autres principalement pour des raisons d’hygiène. L’odeur qui en émane  suffit à comprendre !! C’est vrai que ça ne sent pas la rose !!!! 

vespasienne Paris

De 1200 en 1930, elles passent à 329  en 1966. Cependant une seule a survécu…elle fait aujourd’hui figure de monument historique. La dernière vespasienne est bien connue des chauffeurs de taxis…qui se sont beaucoup plaints de leurs disparitions.

vespasienne Paris

Jusqu’à  une période récente  le très chic 16e arrondissement pouvait s’enorgueillir d’en posséder une, place de Barcelone.Mais les délicates narines des habitants n’ont pas supporté les petites mauvaises odeurs, et obtinrent sa démolition.

avenue du maine urinoir bis
sources secrets de Paris, complément Paris méconnu, Jonglez

N’oublions pas, que dans un passé pas si lointain, les parisiens balançaient leurs excréments par la fenêtre, et tant pis s’il y avait quequ’un dessous !!!! Je vous laisse imaginer l’état des rues, boueuses, puantes….

Alors, les habitants du 16e, une pauvre vespasienne vous dérangeait à ce point??? Espérons que celle-ci sera sauvegardée … malgré l’odeur !

44 commentaires pour “La dernière vespasienne de Paris”

  1. Bonjour,

    A admirer et non à visiter !
    Aujourd’hui ce sont les toilettes publiques qui les remplacent …l’odeur est toujours la même et toujours aussi sale.
    C’est vraiment quand on ne peut pas faire autrement….
    En règle général j’ai toujours Mc Do qui m’aide !
    A part la fois où lors d’une randonnée pour admirer le panorama ….là pas le choix ….mais pas de pince à linge non plus !
    J’imagine très bien lors de fortes pluies et de fortes chaleurs…..cela devait être insupportable surtout si il y avait une brise légère….
    Bon j’arrête là !
    Merci pour ces explications, Vespasien avait à cœur à mon avis la salubrité publique et je pense avait compris que sans hygiène point de santé !

    Bonne journée.

  2. Il est vrai que dans ma jeunesse, il y en avait encore quelques unes !
    Mais comme elles ne rapportent pas d’ argent, et qu’ en effet l’ odeur n’ est pas très agréable, on comprend qu’ elles aient disparu.
    Au moins les toilettes modernes peuvent elles servir aux dames aussi, mais elles sont rares.
    IL n’ empêche que cette rescapée est mignonne !
    Bravo pour l’ avoir découverte !
    bonne journée
    bisous

  3. bravo pour l article
    dans ma jeunesse j en ai vue une mais oui l4 odeur n était pas ( suave )
    j espére que celle que Tu nous montre restera en place? ne serait ce que pour ( l ‘antiquité de la chose )
    la derniére photo est ( originale )

    bonne journée pour toi
    bises FRANCINE

  4. Hello Francine
    En tout cas elle sont plus belles que les cabine telephonique que france telecom est en train d’enlever un peu de partout …et la, ils ont raison parce qu’elles ne sont pas aussi belles que les anglaises …
    Tiens , je vais regarder un peu l’histoire de cet empereur vespasien et pourquoi son nom ? Car en italien la guépe se dit Vespa d’ou le nom du scooter et de son bruit qui avait le son d’une guepe….
    bizz
    pat

  5. Bonjour mon adorable Francine

    Il était une fois, toi et ton amitié, moi et mes bla bla…
    Ainsi fût créé le monde au coeur de Lolli.
    Rien de plus simple et de plus sincère.
    Il faut des âmes et un peu de magie du coeur pour
    que naisse le bonheur.

    Je suis poétique aujourd’hui, c’est sûrement parce que
    nous sommes jeudi.

    Je pense à certains de mes amis en pause, qui ont des
    problèmes de santé ou des soucis et je leur dis merci
    car à travers tout ce gris dans leur vie, ils ont encore
    le courage de venir me saluer et même de me faire rire.
    Merci pour ta force et pour ta gentillesse si tu
    es concerné(e).
    Merci aussi à toi qui va bien lol !

    Un petit peu de bonheur à travers ce lien ami, qui va
    te conduire chez Marcelle, une de nos Canadiennes,
    où tu trouveras sûrement de quoi te réchauffer,
    et voyager en douceur dans son joli monde
    plein de chaleur. Attention c’est une passionnée de
    Country !! Bonne visite.
    http://lapassionneeducountry.eklablog.com/la-vie-c-est-comme-un-tricot-a106525278

    Prends soin de toi.

    Lolli

  6. Bonjour Francine,
    il n’en reste plus qu’une, c’est dommage …. remarque que cela ne sentait pas bon, et la dames ne pouvaient pas s’en servir.. Maintenant il y a des WC publics mais l’odeur est la même… Merci pour tes belles photos..
    Bonne journée, gros bisous…

  7. Bonjour ,j’apprends encore une chose,”vespasienne”j’ignorais déjà ce nom,en effet ça ne devait pas sentir la rose.mais c’est bien de garder une trace du passé ,pas l’odeur ….ça devait sentir mauvais dans les rues de paris si les gens jetaient leurs excréments ,et ceux qui parfois les recevaient sur la tronche,beurk…
    j’ai aimé la sculpture du lion et les immeubles derrière,dans le billet précédent..
    bonne journée,fait pas bon flâner ,il pleut..bises.

  8. Bonjour Francine
    Oui c’est quand même plus pratique les vespasiennes ” pisotières” d’aujourd’hui, et c’est vrai que j’en ai vu dans ma jeunesse et quand on passait à côté, bonjour l’odeur !
    Je te souhaite une bonne journée, gros bisous

  9. Bonjour Francine,
    Elles ont tout de même prouvées leur efficacité et leur utilité pendant plus d’un siècle! J’ai encore utilisé récemment la dernière qui subsiste dans un parc à Liège: sinon ça m’aurait coûté une consommation dans un établissement, ce qui aurait engendré bientôt un nouveau petit besoin et… la recherche d’une nouvelles vespasienne (inexistante celle-là). La boucle est bouclée 😀
    Bonne fin de semaine,
    Frans

  10. Bonjour Francine,

    Ces urinoirs étaient probablement bien pratiques pour les hommes mais n’aidaient pas bcp les femmes…-)) A présent, on a droit à de petites cabines fermées…
    J’imagine bien les odeurs..ou non, je crois que je préfère ne pas les imaginer…-))
    Hihi, je lis que les excréments étaient balancés par la fenêtre…-)) la rue était un vrai dépotoir à ciel ouvert…!!

    Bisous et bonne journée !!

  11. bonjour francine
    je ne savais pas qu’elle existaient encore
    Un rayon de soleil après le brouillard dû à la pluie d’hier soir dans la plaine de saône
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    bisous

    Nous recevons notre petite fille
    je serai absente de mon blog jusqu’à lundi
    mon article de samedi est programmé

  12. Bonjour Francine,
    Une autre époque … dans ma ville, il y en avait 3 , une à côté du tribunal, une Place du beffroi (pas au beau milieu mais sur le côté o-: )et une à la gare … aux endroits stratégiques !!!
    J’ai toujours eu la phobie des toilettes publiques mais leur nécessité est indéniable et la dernière vespasienne de Paris doit être sauvée en la mémoire de l’utilité publique …
    Quant à la propreté des rues d’aujourd’hui ??? les crottes de chien sont devenus un fléau …
    Je n’ose même pas imaginer lorsque les pots de chambre étaient vidés par les fenêtres …
    Pour le lion de Belfort , oui, il est superbe et monumental .Je l’ai vu lorsque je me suis rendue dans cette ville .Mon mari participait à des semi-marathons à l’époque . Il courait et moi, je visitais … (-:
    Bon après-midi
    Bisous

  13. Bonsoir Francine,
    une seule je n’imaginais pas qu’elles avaient autant disparues!
    Bon c’est vrai qu’esthétiquement ce n’était pas glorieux, en plus nous les femmes n’en avions rien à faire? mais bon cela faisait partie du paysage!
    Pour notre nez maintenant il y a plus d’odeurs de polluants des voitures!
    Mais j’espère qu’à coté de cela ils n’ont pas touché à nos” bars des quatre femmes” ou fontaine Wallace, comme les appelait mon Papa, car celle près du pont Neuf avait 4 femmes en décoration. https://www.google.fr/#q=fontaines+wallace+parisiennes
    Jolies photos comme d’habitude! Même si le sujet n’est pas délicatement trop olfactif!
    Bon week-end et bisous.

  14. Il y en avait une aussi dans la ville proche de chez moi ! c’est vrai que l’odeur autour n’était pas terrible !! passe une belle soirée Francine ! bises

  15. J’aime beaucoup les plus anciennes je trouve que celles d’aujourd’hui n’ont pas de charme !! elles sont plus pudiques et plus jolies, encore un excellent reportage Francinea !! gros bisous Rozy

  16. Ah les sanisettes … deux fois, deux expériences malheureuses …
    C’était à Lille . La première fois, je suis restée coincée . L’amie qui m’accompagnait a du remettre une pièce pour me libérer . La deuxième fois, je ne suis pas sortie assez vite, le mécanisme de nettoyage s’est mis en route … te laisse imaginer (rires) … ou alors c’est moi qui suis mal dégourdie … ou bien ,c’est la malédiction des sanisettes …
    Sinon, la pause café-pipi … parfait ! 🙂
    Merci de ta visite .
    Très belle soirée .
    Bisous

  17. Bonsoir Francine,
    Au fond, elles font maintenant partie du patrimoine de Paris !
    Très sensible aux odeurs , je te trouve courageuse de t’en être approchée pour les photos .
    Pas trop mal pour les hommes avec une pince à linge sur le nez mais …les femmes ?
    Bonne soirée et bises Francine.

  18. bonsoir Francine,

    Ce genre de lieu pour l’homme effectivement ne doit plus tellement courir les rues . Pourtant avec ce nom bien Romain . Il fait parti d’un patrimoine…
    Bon vendredi
    amitiés

  19. Bonsoir Francine : excellent cet article . Cet empereur romain avait à cœur l’hygiène public ! Un précurseur , car sans hygiène bonjour les dégâts . Il y aurait d’ailleurs encore beaucoup à améliorer en domaine car ce sont les chiens qui ont pris le relais “d’emmerder” les trottoirs . L’éducation des maîtres des toutous est à perfectionner . Encore de la pluie aujourd’hui , c’est lassant . Bises et bonne fin de soirée

  20. Et oui, elles disparaissent des trottoirs parisiens. Pas très décoratives mais parfois utiles …en oubliant l’odeur ! L’eau et l’évacuation ne fonctionnaient pas souvent. On y faisait parfois de mauvaises rencontres !
    Les nouvelles sanisettes Decaux sont plus propres mais souvent en panne. Et maintenant gratuites.
    Il y a encore des “ardoises” en province. Voici un site qui montre quelques exemples :
    http://cfpphr.free.fr/latrine.htm
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !