logo

La Conciergerie Paris Betes Off Vanitas Ghyslain Bertholon

Bêtes Off

Conciergerie Ile de la Cité Paris 1er

A la Conciergerie, où de drôles de bêtes ont hiverné…

Qui sont ces autres vivants qui habitent, avec nous, le monde?
Que signifie leur silence?
Qu’est-ce que perçoivent leurs regards quand ils se posent sur nous ou au-delà de nous?
La question animale mobilise la réflexion contemporaine.

On ne les distingue pas nettement, il y a des crânes dans la ramure du cerf.

C’est aussi une thème stimulant pour les artistes comme en témoigne le bestiaire constitué pour la manifestation “Monuments et animaux”. Après avoir occupé une quarantaine de sites conservés et ouverts à la visite par le Centre des monuments nationaux à travers la France une partie de ces “bêtes” se retrouve dans la salle des gens d’armes de la Conciergerie. L’arborescence de son architecture, métamorphosée en une mystérieuse forêt, n’est-elle pas propice au gîte de cette faune artistique?    

Les oeuvres viennent habiter l’espace selon un plan qui tient compte d’affinités formelles ou de proximités conceptuelles. Le visiteur les découvre au gré d’un parcours volontairement ouvert comme la nature sauvage, ménageant les possibilités de rencontres avec ces animaux singuliers.

Bêtes Off

Très présente dans la création contemporaine, la figure animale y occupe des fonctions diverses.S’il faut établir un ordre dans cette population hétérogène, la notion de frontière entre l’humanité  et l’animalité semble un repère efficace.

Oeuvre work in progress

Ghyslain Bertholon “Vanitas” 2007-2011 
Mouches et cerf naturalisés, bois de cerf, résine et bois laqués

Exposé au château de ChâteaudunEure et Loir du 25 Juin 2011 au 16 Octobre 2011

Bêtes Off
Depuis le Moyen Âge, un des aspects traditionnels du décor des châteaux consiste en une galerie de trophées de chasse. La présence d’un cerf sculpté sur une cheminée témoigne de l’intérêt des maîtres de maison pour la chasse, et a déterminé le thème des oeuvres exposées.

Bêtes Off

La ramure de ce cerf naturalisé semble s’enraciner dans le sol pour ressurgir plus loin et donner naissance à un bosquet.

Bêtes Off

Le titre de l’oeuvre,Vanitas, incite à dépasser le caractère décoratif de la pose, accentué par la dorure de la ramure qui prend racine dans le sol, et “rappelle la fonction symbolique prêtée au cerf, notamment dans la culture médiévale.Le phénomène spectaculaire de la chute et la repousse annuelle des bois de cervidés n’a cessé de surprendre les observateurs. Aussi la mort et la résurrection sont-elles souvent associées  au cerf, notamment depuis les écrits des Pères de l’Eglise.

Bêtes Off

La présence d’ossements mêlés à la ramure, les mouches qui envahissent ses yeux renouvellent ces interprétations”. L’image glorieuse et funèbre de l’animal fait écho à celle du cerf de pierre du château.

Sources : sur site et

Claude d’Anthenaise Commissaire de l’exposition    

22 commentaires pour “La Conciergerie Paris Betes Off Vanitas Ghyslain Bertholon”

  1. Bonjour Francine,
    C’est très particulier comme oeuvre! Bon mariage du contemporain et de l’ancien dans ce lieu…
    Amitiés,
    Frans

Répondre à Bruno Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !