logo

La 4L de Vincent Gelot fait halte sur le parvis de l’IMA

Si cette exposition ‘ chrétiens d’orient “vient chez vous en province, je vous la recommande, tout comme ce très beau livre de Vincent Gelot. Elle sera à Tourcoing d’ici un mois.

Institut du Monde Arabe  IMA

Paris 5

Événement exceptionnel

Après deux ans d’odyssée à la rencontre des chrétiens d’Orient, la 4L de Vincent Gelot fait halte sur le parvis de l’IMA Dans le cadre de l’exposition « Chrétiens d’Orient. 2000 ans d’histoire » .

À 24 ans, à bord d’une vieille 4L, Vincent Gelot part en septembre 2012 – alors que Benoît XVI s’apprêtait à venir au Liban remettre aux Églises d’Orient une feuille de route pour les décennies à venir , à la rencontre des chrétiens d’Orient. Une odyssée de plus de deux ans pendant laquelle il traverse 22 pays. Il en rapporte un livre clandestin dans lequel il consigne de bouleversants témoignages des communautés chrétiennes les plus reculées.

Ce livre clandestin est une sorte de « grimoire » de 300 pages confectionné spécialement pour lui par des bénédictines avant son départ, et sur lequel il a récolté des témoignages pour les déposer à Jérusalem.

Son épopée fait l’objet d’un livre paru chez Albin Michel : « Chrétiens d’Orient, périple au cœur d’un monde menacé », à retrouver dans l’exposition « Chrétiens d’Orient. 2000 ans d’histoire ». Quant à la 4L, elle stationnera sur le parvis de l’IMA à partir du 13 décembre et jusqu’à la fin de l’exposition, le 14 janvier 2018.

Depuis le 13 décembre 2017, la 4L de Vincent Gelot, installée sur le parvis de l’IMA, est dévoilée au public. La « Habibimobile », comme il l’a surnommée, est bien plus qu’une vieille guimbarde : le symbole de ses deux ans de périple à la rencontre des chrétiens d’Orient, et de son obstination à faire entendre leur voix.

60 000 km à la rencontre des Chrétiens d’Orient

« Je rends grâce pour ces témoignages de l’Église en Orient, une Église qui a donné tant de saints, et qui souffre aujourd’hui. » Pape François (témoignage extrait du livre clandestin de Vincent Gelot).

Car de son voyage depuis la Turquie jusqu’aux confins du Moyen-Orient (Kirghizistan, Tadjikistan, Afghanistan), avec un retour, via la Péninsule arabique, jusqu’en Egypte puis en Terre sainte, Vincent a rapporté (clandestinement) un journal de bord empli de témoignages manuscrits, une moisson de photographies et d’enregistrements de chants et de prières.

Des visages, d’innombrables visages, de toutes les couleurs et surmontés de toutes sortes de couvre-chefs, souriants, méditatifs ou inquiets… Ce sont eux, les chrétiens d’Orient, que ce Périple au coeur d’un monde menacé donne à voir. Eux dont nous connaissons si mal les rites, les langues et dont nous avons plus encore de peine à imaginer la vie quotidienne. Dans les limites strictes posées par un État autoritaire et souvent aussi sous la pression musulmane environnante, ils prient, célèbrent, ouvrent leurs églises au visiteur, partagent avec lui leurs plats typiques mais aussi leurs craintes et leurs espérances.

Le tout a fait l’objet d’un beau livre paru chez Albin Michel, illustré des photographies inédites de Vincent Gelot et des plus beaux témoignages extraits de son livre clandestin : Chrétiens d’Orient, périple au cœur d’un monde menacé, préface de Préface de Mgr Pascal Gollnisch.


Transformer en beau livre ce précieux « Livre d’Orient », sur lequel des prêtres, des religieux ou religieuses, des anonymes ont écrit et dessiné, était une gageure. Le résultat est magnifique et beaucoup plus vivant que ne le laisserait penser la photo bien sombre choisie pour la couverture. « C’est un livre dur, par certains de ses textes. Mais c’est aussi un livre de vie, qui fait rêver », assume son jeune auteur, qui se reconnaît inspiré par la littérature de voyage.

« Dans un Orient connu surtout pour les horreurs qui s’y déroulent, un peu de lyrisme fait du bien. » Découvrir les chrétiens du Kirghizstan, du Soudan ou d’Irak au travail, dans leurs maisons, leurs écoles ou leurs sanctuaires est une chance rare. Une occasion aussi de méditer sur l’universalité du christianisme, son infinie diversité orientale et la nécessité de tout faire pour la protéger.

L’exposition « Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire » éclaire l’histoire d’une communauté plurielle et son rôle majeur au Proche-Orient, aux plans tant politique et culturel que social et religieux. Au fil du parcours, des chefs-d’œuvre du patrimoine chrétien sont à découvrir, dont certains montrés en Europe pour la première fois.

« Présenter les chrétiens d’Orient, c’est permettre d’appréhender leur histoire et leur diversité. C’est également faire comprendre le rôle majeur que ces communautés ont joué dans le développement politique, culturel, intellectuel et religieux de cette zone géographique » l’IMA

« Cette 4L est un peu à l’image de ces communautés chrétiennes d’Orient rencontrées sur la route : elles sont belles et fragiles, elles prennent des chocs, mais elles résistent et s’accrochent à la route », a-t-il relevé lors de son installation, en présence de Jack Lang et de Mgr Pascal Gollnisch, le directeur de l’Œuvre d’Orient. « Pascal écrivait : “Nous ne sommes que des nains sur les épaules de géants”. Les chrétiens d’Orient sont mes géants. Et j’espère que cette arche d’alliance exposée sur cette esplanade saura, quelque part, leur rendre hommage. »

Départ de l’exposition pour Tourcoing
L’exposition rouvrira ses portes dans un peu plus d’un mois au Musée des beaux-arts Eugène Leroy de Tourcoing. Pour des raisons de conservation, certains chefs-d’œuvre – comme les Évangiles de Rabula – n’en feront plus partie, mais d’autres « pièces inédites et exceptionnelles d’Irak » seront présentées pour la première fois en France. D’autres musées en France ont eux aussi fait part de leur intérêt.

Vincent Gelot est diplômé de Science Po et d’un master de droit humanitaire. Après son périple, il participe en 2015 à la création de Radio Al Salam — basée à Ainkawa, le quartier chrétien d’Erbil, au Kurdistan irakien — qui porte la voix des réfugiés qui ont fui Daesch. Basé aujourd’hui au Liban il est responsable des programmes de l’oeuvre d’Orient pour les réfugiés au Moyen-Orient.

Le long périple de Vincent Gelot à la rencontre des chrétiens d’Orient

1 Turquie Pause méditative devant la mosquée bleue d’Istanbul (août 2012).

2 Irak La Habibimobile est contrôlée par une milice chrétienne à l’entrée de Batnaya, un hameau chaldéen de la plaine de Ninive. Les véhicules sont systématiquement fouillés à l’entrée des villages chrétiens, cibles répétées d’attentats à la voiture piégée (octobre 2012).

3 Géorgie Halte aux abords du lac gelé de Tsalka, sur le haut plateau volcanique de la Djavakhétie, à la recherche des églises arméniennes du Petit Caucase (décembre 2012) 4 Iran La Habibimobile en quête des chrétiens d’Iran, sous le regard inquisiteur de l’ayatollah Khomeni, dont les portraits inondent les rues et les édifices du pays (février 2013).

5 Turkménistan Sous le regard curieux des dromadaires, la habibimobile se fraie un chemin dans le site antique de Merv, dont la cité fut une étape charnière sur la route de la Soie et un carrefour religieux où chrétiens, bouddhistes et zoroastriens cohabitaient paisiblement sous le règne des Perses sassanides (mars 2013).

6 Kirghizistan Vers la chaîne des Tian Shan, ou ” Monts Célestes ” en mandarin, majestueuse frontière entre le Kirghizistan et la Chine. Pour les nomades et les moines nestoriens, ce passage était indispensable pour rejoindre le grand désert du Tamaklan en Chine (mai 2013).

7 Tadjikistan La Habibimobile peut laisser refroidir le moteur : elle vient de franchir le col du Cheval blanc, ” Ak-Baital ” en tadjik, qui culmine la route du Pamir à 4655 mètres d’altitude. Pour ma monture, ce sera le plus haut pont du voyage (juin 2013).

8 Emirats Arabes Unis Ensablée dans le Rub’Al Khali, ” le Quart Vide ” en arabe, l’une des plus grandes étendues de sable au monde, la Habibimobile est secourue par des Bédouins de passage (septembre 2013).

9 Ethiopie La Habibimobile célèbre son second Noël sur les routes avec les moines capucins de Dire Dawa (décembre 2013). 

10 Egypte La Habibimobile ne peut traverser le pays des pharaons sans saluer les colosses de Memnon.

11 Egypte Au monastère de Saint Paul de Thèbes, un moine tague une croix copte sur l’aile du véhicule. A mesure que la ligne d’arrivée approche, la Habibimobile se transforme de plus en plus en chapelle ambulante.

12 Terre Sainte ” Maintenant notre marche prend fin/ Devant tes portes, Jérusalem!/ Jérusalem, te voici dans tes murs/Ville où tout ensemble ne fait qu’un! ” Psaume 121

Sources : IMA, la Croix, Albin Michel

62 commentaires pour “La 4L de Vincent Gelot fait halte sur le parvis de l’IMA”

  1. il faut d’ abord dire que ce jeune homme a des bagages, et que la 4L se montre une voiture très résistante !
    Il faut se souvenir aussi que les chrétiens d’ Orient étaient là bien avantt que les musulmans s’ installent, la plupart du temps par la force.
    Et il faut reconnaître que ces chrétiens ont gardé la foi que beaucoup d’ européens ont perdu, à quelques exceptions près comme la Pologne !
    IL a fallu du courage à cet homme, et nul doute que son récit vaut la peine d’ être lu
    Merci pour cet article.
    Passe une bonne journée
    Bisous

    • Bonsoir Francine
      Un super courage et une ténacité de réunir les chrétiens. Vraiment bravo car ça n’a pas du être un voyage de tout repos.
      Un monde menacé on peut dire ça, j’ai lu ça dans ton article. Son “aventure”, n’est peut-être pas inutile, bien au contraire.
      Par contre la 4L fait la tête maintenant avec tout ce qu’elle a vécue la pauvre.
      Très bel article bien documenté et plein d’espoir !
      Je te souhaite une douce soirée
      Gros bisous
      @lain

  2. Un grand merci pour ce partage hors du commun ! photos et explications nous donnent un aperçu de ce que vivent les Chrétiens d’Orient. Le périple de ce jeune homme est extraordinaire. Bises et belle journée. Florence

  3. Bonjour Francine,
    merci pour ce bel article sur le voyage extraordinaire qu’a accompli Vincent GELOT, son livre doit être intéressant à lire..
    Tes photos sont très belles
    Bonne journée, gros bisous

  4. Une modeste voiture qui a fait un long et périlleux voyage et qui permet à son propriétaire de ramener de beaux témoignages . Merci pour ce beau reportage. Belle journée Francine Bisous

  5. Quel périple et quelle belle missio.Je salue ce jeune,il a déjà réussi sa vie !
    Il laisse une trace superbe et surtout des témoignages véridiques de ceux qui ont vu et parlé avec ces communautés minoritaires dans des pays policés.
    Beaucoup de courage et de soncérité
    Quand à la 4L il y a longtemps que je sais que c’est une voiture increvable et facilement réparable.Le choix a été judicieux.Merci de ce bel article !
    Bonne journée.

  6. Bonjour Francine, superbe reportage sur cette 4L.
    J’ai eu une belle 4L bleue et j’en était content mais c’est assez fragile (la preuve à voir tes photos après son périple) D’ailleurs je ne sais pas si elle passera au contrôle technique (rire).
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  7. Bravo jeune homme et bravo aussi à la 4L … Notre fille est allée à Jérusalem en novembre, un séjour qui a marqué ! Bon jeudi Francine, bises

  8. Coucou Francine. Tout d’abord, permets-moi de te souhaiter mes meilleurs voeux pour une belle année pleine de petits et grands bonheurs.
    Ton reportage est passionnant et donne vraiment envie d’acquérir ce livre. C ‘est une très belle initiative que celle de ce jeune homme et je ne savais pas que les 4L pouvaient être si résistantes! 😉
    J’aime aussi cette comparaison entre les populations chrétiennes d’Orient et la 4L qui prennent des chocs mais continuent d’avancer dans des contextes souvent difficiles. La diversité religieuse, culturelle, est une force dans notre monde. Malheureusement, bien des hommes pensent le contraire. Bises alpines tempétueuses.

  9. Bonjour Francine, bravo pour ce billet sui bien document et si bien illustré, je suis toujours émerveillée quand je viens chez toi, j’y apprends beaucoup de choses et avec tes merveilleuses photos ce n’est que du bonheur Bisous MTH

  10. Bonjour Francine,
    Merci pour ce billet qui permet de poursuivre et faire connaître cette aventure riche au travers du moyen orient……et ses populations
    Joli partage
    Bonne fin de journée
    amitiés

  11. Bonjour Francine,

    et bien grâce à toi, je découvre cette belle aventure humanitaire dont je n’avais pas du tout entendu parler. Quel périple et quel courage !

  12. Bonjour Francine
    Elle a du vécu le 4L, elle ne passera pas l’auto-bilan !!!!!
    Quel périple !!!
    Merci à toi
    Les photos sont magnifiques !!!
    Bisous, bonne journée

  13. Bonjour Francine.
    Ton reportage apporte un éclairage intéressant sur ce périple (ce pèlerinage ?) à bord d’une antique 4L. On voit qu’au gré des visites et des rencontres, des “graffitis” ont été ajoutés.
    Il me paraît intéressant que ce véhicule, en son état actuel (graffitis, cartes et chocs en tous genres) stationne devant l’Institut du Monde Arabe.
    Bonne journée, bisous.

  14. Bonjour Francine,
    il a fait de belles rencontres et un sérieux voyage,
    une vieille voiture qui a tenu le coup !! que de km surtout seul !
    mais je ne te dis pas la consommation d’essence, ce n’est pas un chameau !!! lol !!!
    Passe une bonne journée, encore de pluie ! bises

  15. Quel magnifique article pour un périple tout à fait aussi magnifique et une voiture témoin de toutes les traversées de ces pays. Dommage que je sois aussi loin mais il reste le livre fort intéressant, je n’en doute pas rien qu’à lire ton résumé.
    Bonne fin de journée Francine, à bientôt.

  16. ..ce livre doit être bien intéressant et émouvant, j’irais bien voir cette exposition.
    Bravo à ce jeune homme pour son courage, il lui en a fallu pour traverser tous ces pays.
    Bises de Mireille du Sablon

  17. Bonjour Francine comme c’est un très joli reportage avec des très belles photos de ce très beau voyage voilà une très bonne voiture que celle là merci pour ce joli partage bien intéressant bonne journée bisou Claudine Daniel

  18. Bonsoir ma douce
    Un beau périple et bravo pour ce bel article, elle est ravissante cette voiture et tu as fais de superbes clichés ouah !!!!!!!!!!!!!
    Merci pour ton gentil passage.
    Je te souhaite une excellente soirée et t’envoie une envolée de gros bisous d’amitié de mon ti rocher bien mouillé !

  19. Hello Francine
    Je ne suis pas étonné par ce raid en 4L. cette voiture était increvable et surtout meme si elle n’était qu’en 2 roues notice, elle passait de partout….. Tiens, regarde le raid des gazelles. C’est une super course ! Je prefere voir cela que le Dakar. La 4L a été ma première voiture avant de passer à la cinq. Elles avait toutes les deux les vitesse au tableau de bord…
    Bonne soirée
    Bizz
    Pat

  20. Bonsoir Francine
    quelle belle Histoire tu nous offre un grand Merci de cet article la Voiture super coolllllllll et de regarder ce quelle à effectuer qui n était sans doute pas évident tes Photographies remarquables et en dessous de chaque tes explications je te le dit excellente soirée de ce Jeudi et caresses aux Chats Bisous Danielle tu ais vraiment une PRO

  21. Bonsoir
    Un périple extraordinaire,un voyage qui n’aurait bien plu !une exposition a voir si elle ne passe pas très loin de chez moi.Je vais me procurer son livre,merci pour cet intéressant reportage .Bonne soirée bises

  22. Oh là ! La 4 L … ma 1ère voiture…et décapotable la mienne… j’avais fait presque le tour de France lors de mes vacances en Juin 1966 ! j’avais enlevé le siège arrière…et, je l’avais aménagée en petit camping car ! Puis, j’ai fait des milliers de kilomètres avec mes voitures de service… que des 4 L… j’en ai usé 3 ! plus la mienne !
    Formidable ton article en hommage à Vincent Gelot !
    Je reviendrais ici une autre fois pour mieux admirer cet article !
    Amitiés
    Gilbert

  23. Bonsoir.
    Elle a bien souffert, la pauvre; lui, je ne sais pas !
    J’en vois encore qui circule, dans mon coin, de même que des 2 CV: ces voitures étaient rustiques et solides!
    J’ai pu aller faire un petit tour photo au soleil, en début d’après-midi.
    Le lit de la rivière est assez large et il n’y a pas d’inondation à craindre, par chez moi; les seuls dangers sont les pluies violents d’orages et la débâcle des rivières.
    Bonne soirée.
    Gilbert

  24. C’est impressionnant
    quel courage, quel beau voyage et que de belles photos
    bisous et merci pour tous tes gentils coms
    et pour tes souhaits de bonne année et à mon tour je te souhaite une belle et agréable année 2018
    Am

  25. Elle a souffert au long de ce long périple cette voiture , mais que de belles rencontres pour ce jeune homme
    Pour l’exposition elle est magnifiquement bien mise en scène
    Bonne soirée Francine
    Bisous

  26. Bonjour Francine, tu vas trop vite et en plus tu connais mon parcours (c’est de la triche) rire.
    Oui c’est en effet un superbe endroit, j’ai bien aimé le décor extérieur.
    J’ai toujours eu un beau temps ensoleillé durant notre séjour, même pas trop froid.
    Je te souhaite un bon vendredi.
    Bisous.

  27. La 4L est une sacrée “bagnole”. C’était une voiture taillée pour l’aventure. Je me souviens de l’été où mes parents venant d’investir dans l’immobilier, nous étions partis à 4 en camping avec tout le matériel dessus le toit, dessous nos jambes ! Moins loin que cet aventurier du bout du monde, en Bretagne mais à cette époque l’autoroute n’existait pas !
    Bisous

  28. Qui aurait cru que cette vieille guimbarde puisse avoir autant de résistance pour faire un tel périple…et pourtant …elle l’a fait…et bravo a Vincent Gelot.
    Ici que d’eau que d’eau ,certaines prairies ressembles à des étangs tellement la terre n’absorbe plus ce surplus d’eau …ça devient lassant de voir chaque jour ce ciel gris gorgé d’eau…Pas de sortie photos depuis plusieurs semaines et pour cause.
    J’espère que tu es en forme .Bon we, avec des bisous de nous deux.

  29. Eh ben ! fallait le faire : 60000 km en une seule virée ! pas étonnant quand on voit le circuit ! et, faut être très courageux de traverser tous ces pays en ce moment ! Que de souvenirs emmagasinés au fond de sa tête ! C’est une aventure extraordinaire !
    Gilbert

  30. Coucou Francine
    oui, ma mère va bien maintenant, merci de ton com.
    et toi ? est-ce que tu as eu ton opération de la main ?
    et ton pied est-il bien guéri ?
    J’ai regardé avec une grande admiration tes photos et tout ce reportage qui met en valeur une passion d’un homme de coeur et de conviction
    bisous
    Am

  31. Que de belles rencontres.
    Une magnifique histoire que celle de ce garçon.
    Quel courage !!!
    Et toutes ces merveilleuses photos ramenées de tous c es endroits, pour faire connaitre les : Chrétiens d’Orient.
    Merci Francine pour ce très beau partage.
    Bisesc Aimée

  32. coucou ,il est bien courageux ce jeune,quand on est un homme c’est moins risqué,mais chapeau,un beau périple mais tout de même des pays à risque,je pense qu’il avait des guides,belles photos,et la 4l c’est comme la 2cv ce sont des voitures qui tiennent le coup,bonne soirée et week-end,merci de la visite bisous

  33. Bonjour Francine, ah bon tu aurais passé ton temps dans ce joli jardin?
    C’est vrai que c’était très agréable mais il faut savoir que d’autres choses restaient à contempler.
    Par contre il va falloir que tu le fasses ce voyage?
    Je te souhaite un bon samedi qui hélas est un peu pluvieux.
    Bisous.

  34. Bonjour Francine
    des souvenirs de ma jeunesses,comme elles sont belles
    Cette fin de semaine se passera encore sous la pluie
    Je te souhaite une agréable soirée et un bon week-end
    bisous

  35. Hello,
    Bel article.
    Un sacré voyage et une voiture qui a du vécu.
    Ma première voiture était une 4L. Troisième main, elle appartenait à ma grand mère puis mon frère en a fait sa première voiture ensuite moi. Elle en avait des kilomètres à son compteur !
    Bon week-end
    Bisous

  36. Bonjour Francine, pour la pluie et oui c’est un peu partout la même histoire.
    Ici pas de pluie pour le moment.
    Pour en revenir aux tissages de soie, oui pour acheter ces œuvres il fallait une fortune?
    Certains tableaux demandaient 2 années de travail!
    Donc tu vois ce que cela pouvait donner.
    Je te souhaite une bon dimanche.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !