logo

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

Jardins d’Orient

Institut du Monde Arabe IMA

1 Rue des Fossés Saint-Bernard Paris 5

 

L’anamorphose
La promenade s’achève sur la porte monumentale, d’où on découvre l’image recomposée de l’anamorphose qui marie science et sensible, geste mathématique et esthétique, technicité extrême des parterres suspendus et magie de l’illusion qui révèle soudainement le Signe du Paradis !

Jardin / manifeste, le jardin de l’IMA montre combien les «jardins suspendus » restent profondément modernes et peuvent apporter le génie et la sensualité des jardins d’Orient dans l’espace aride des villes. Une immersion dans l’espace et le temps, le réel et le virtuel, la réalité et l’illusion, avec les sens et le sens…

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
L’anamorphose ou l’art du trompe-l’esprit
Elle est utilisée depuis la Renaissance, c’est un art en trompe l’oeil qui détourne les règles de la perspective. Ses effets d’optique modifient la perception de l’espace. 6600 plantes vivaces de 12 variétés, ont été plantées dans 33 bacs, dont le plus lourd pèse 9 tonnes. Une grue de 60 mètres a été nécessaire pour le poser sur le parvis de l’IMA ! L’anamorphose prend la forme d’un polygone étoilé composé de 32 fractales végétales de tailles et de couleurs différentes, le tout entourant un bassin auquel le soleil apporte une couleur bleu Klein.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
Configuration parfaite, le polygone étoilé réunit dans une même forme géométrique le cercle,symbole du divin et de l’infini; et le carré qui représente la terre et la création.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

Percer les secrets de l’anamorphose
L’anamorphose s’appuie sur des effets d’optique pour modifier la perception de l’espace. Le sujet, objet anamarphosé, retrouve ses proportions d’origine quand on le regarde sous un angle différent.
Un arrêt sur le belvédère permet de contempler l’image recomposée.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

Comment voir le polygone étoilé ?
De prime abord à l’oeil nu, ce n’est pas évident. Il faut bien se placer au centre du cadre. Le prisme d’un appareil photo ou d’un smartphone est bien utile pour percer les mystères de cette anamorphose végétale…

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

A vous de jouer!

Il faut recomposer cette image

7H5A4617 bis_DxOVP  recadré BIS BIS

Fixez le centre du bassin
Joignez une pointe sur deux pour composer un premier carré
Composez un deuxième carré avec les quatre autres branches
Vous voyez une étoile à huit branches

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

Je vous ai facilité le travail, voici le polygone recomposé grâce à des lignes tracées sur ma photo.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

Façade de l’IMA et anamorphose
Comme l’anamorphose, les moucharabiehs de l’Institut reprennent les figures du polygone étoilé chères à l’architecture orientale.

Institut du Monde Arabe Paris

L’anamorphose et le polygone étoilé par François Abélanet, anamorphiste

Pourquoi créer une immense anamorphose au centre du jardin de l’IMA ? Il s’agissait avant tout d’échapper à la référence littérale, de respecter les codes historiques du jardin oriental, de révéler sa force spirituelle mais de le faire avec une écriture résolument contemporaine. Dans cette partition il me revenait de prouver que végétal, merveilleux et sensibilité ont toute leur place dans le monde d’aujourd’hui. Pour cela je choisis d’utiliser deux écritures éloignées mais si proches : l’art du zellige et les parterres des jardins suspendus de Babylone qui répondent l’un et l’autre à des règles puisées dans la culture des mathématiques et de la géométrie.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
A l’époque du numérique, leur mystère reste intact.
Art du trompe l’œil, ou plutôt du « trompe-esprit », l’anamorphose joue avec nos sens, modifie notre regard, nous fait douter de la réalité, nous emporte « ailleurs »…

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
Fondée sur de minutieux calculs mathématiques, elle trouve naturellement sa place dans l’univers des jardins et de la perspective. A l’art des fuites maitrisées elle ajoute une approche déstructurée, naturellement reconstruite depuis un point de vue unique qui illustre parfaitement la représentation spatiale du monde oriental.
Pour atteindre l’image recomposée, elle impose au visiteur un parcours initiatique le long d’une rampe inclinée, surplombant le jardin. Par cela elle révèle un autre passage, un autre cheminement, fait de légèreté, d’interrogations, de merveilleux qui provoque réflexion, interrogation, doute avant de rejoindre le point idéal pour contempler « l’image ». En chemin elle s’adresse à cet « autre », qu’elle sollicite.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

Tour à tour, curiosité, émerveillement, sensibilité, envie de croire, de ressentir ce que les autres ne distinguent pas, désir de remettre en cause les réalités toutes faites, le « prêt-à-visualiser », se succèdent.

Telle un tapis volant
Flottant au-dessus du sol, à la manière du légendaire “tapis volant” de notre enfance, avec ses parterres suspendus rayonnant autour d’un bassin, l’anamorphose apporte sa part de mystère (de mirage) au récit et révèle à un polygone étoilé*, image parfaite par excellence, symbole de l’infini (du paradis).

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose

L’art visuel islamique est l’extériorisation d’un état contemplatif, un art actif, qui vise à transformer la nature pour mettre l’homme en contact avec l’invisible.
Le jardin, espace vide, cerné de murs couverts d’ornements entrecroisés, abrite ce qui n’a pas de forme, pas de contours. L’Insaisissable ! Le tissage sans fin des arabesques, entrelacs ou figures géométriques, impose un rythme continu. Le regard doit s’y soumettre pour dissoudre les fixations dont le mental a le secret.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
L’arabesque reprend le thème universel de l’Arbre de Vie, stylisé. Les formes géométriques laissent symboliquement deviner le Divin dans son acte créateur. Le polygone étoilé à huit branches offre la synthèse du cercle (le divin, l’origine et la perfection) et du carré (la terre et la création). Les entrelacs combinent la souplesse de l’arabesque et la rigueur cristalline, intemporelle, des formes géométriques qui s’entrecroisent à l’infini. L’œil ne peut s’arrêter avant d’atteindre l’ubiquité du Centre. L’Unité au cœur de la multiplicité.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
Harmonie calculée, pensée, mise en scène dans les moindres détails, l’anamorphose végétale recèle une part d’écriture incontrôlable, puisque les vivaces qui la couvrent vont, durant les cinq mois que dure l’exposition, pousser, grandir, fleurir à leur rythme, à leur façon et redéfinir jour après jour le décor et la mise en scène. Alors, flâneurs, promeneurs, spectateurs, laissez-vous séduire par la lumière, l’harmonie des couleurs. Place à l’inattendu, à l’imaginaire, à l’émotion ! Place à la photo qui conservera une œuvre vivante, insolite et insoupçonnable, pour la véhiculer à travers le monde et offrir en partage ce rêve éphémère.

Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose
L’anamorphose et les jardins d’Orient ne s’étaient jamais rencontrés. Leur proximité apparait si forte qu’elle s’impose comme une évidence. *d’après “L’Art de l’Islam – Langage et signification” de Titus Burckhardt / Sindbad, Paris, 1985

François Abélanet, anamorphiste
Architecte et poète, décorateur et passionné de land art, l’artiste François Abélanet décline sa passion pour la création, le jardin et bien sûr l’anamorphose via ses installations spectaculaires.

François Abélanet
Rêveur d’un monde aussi nature que merveilleux, il passe sa vie à réinventer le réel à sa façon. Étonner, émerveiller, donner à voir, à regarder différemment sont ses credo. Jonglant avec la géométrie, les perspectives, les volumes, mais aussi avec les possibilités offertes par le numérique, il ré enchante les places, jardins, bassins et espaces.
François Abelanet s’est rendu célèbre par ses installations géantes. Il détient le record mondial de la plus grande anamorphose décerné par le Guiness Book des Records 2013 (Truck de Ouf à lyon )

72 commentaires pour “Jardins d’Orient Institut du Monde Arabe Paris Anamorphose”

  1. ben j’avais la lumière à cette heure-ci

    notre maire devrait avoir honte car le château est éclairé où c’est vrai que ça fait beau mais de loin mais si tu savais le prix que ça coûte et que ça coûté pour installer ces jeux de lumières!!!!

    passe d’agréables moments et bisous

  2. J’ai dîné à la bougie, samedi soir, puis je suis sortie voir l’état des lieux….Difficile de savoir si les lumières ne se voyaient pas d elextérieur (volets) ou s’il n’y avait personne, ou si les gens étaient devant la télé. Les maisons du quartier allumées n’avaient qu’une pièce éclairée, sauf deux, illuminées du garage à l’étage comme des sapins de Noël…j’ai eu l’envie de sonner mais je n’ai pas été assez courageuse…

    Ceci dit, je ne l’ai aprris que le matin par hasard à la radio et si je n’en avais pas parlé à trosi collègue, les trois l’ignoraient…

    Connaït-on l’impact énergétique de cette heure sans lumière? ce serait un bon argument!

  3. bonjour je n’ai pas eteint je fais attention toute l’année   ce n’est pas une heure par an qui va changer quelque chose bon dimanche  bises

  4. Tu devrais aller faire un tour à la Défense le soir ! Toutes les tours sont allumées même s’il n’y a personne dedans.Dans l’immeuble où je bosse depuis l’été dernier ils viennent seulement de mettre en place des lampadaires dans les bureaux pour permettre d’éteindre les plafonniers qui restaient allumés jour et nuit sans pouvoir être éteints. A partir de demain, je montre quelques photos prises lors d’une balade à Paris. Rien de bien nouveau mais c’est Paname. Bonne soirée Francine. Bisous. Yves

  5. Kikou Francine,
    super belle idée !
    Une journée pluvieuse et froide qui s’annonce aujourd’hui , dans l’après-midi , nous devrions atteindre les 15° et demain 24° , il est fou ce temps.
    Je te souhaite une bonne journée, gros bisous,
    Nadine

  6. les jardins suspendus font immanquablement penser à l’ Orient, qui a bien dû faire face au manque d’ eau et trouver des solutions.
    Il faut bien reconnaître qu’ Abélanet a réussi son pari, et que l’ effet souhaité est bien là !
    Mais même sans parler de la géométrie réalisée, ces plantes rassemblées sont du plus bel effet !
    Merci pour toutes ces explications et tes superbes photos !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  7. Quel travail par derrière pour obtenir ce beau résultat, ça me fait penser aux tapis en bégonias de notre Grand-Place bruxelloises, merci Francine, bises

  8. J’aime beaucoup ces jardins suspendus. Grâce à ton dessin et tes explications j’ai bien vu l’étoile 🙂 Une façon agréable de présenter les massifs . Je pense qu’il doit être agréable de laisser vagabonder son imagination en admirant ce jardin ! Belle journée Francine bisous

  9. très original
    et aussi bravo pour ton article très bien commenté et avec des photos superbement prises
    je l ai regardé plusieurs fois ( bien que je sois habituée à d autres sortes de jardins
    celui là m ‘à interpellé ) au oieds de ce gigantesque bâtiment , c’est impressionnant
    bonne journée
    bises

  10. bonjour Francine, il est superbe ton billet, je ne me suis pas fatiguée à essayer de recomposer l’image, admirer me convient parfaitement. merci c’est une superbe visite. Bisous MTH

  11. bonjour Francine,
    ouah!!!!! grandiose ce magnifique reportage ………j’aime ce genre de visite qui touche le milieu NATURE
    merci du partage
    bonne fin de journée
    amitiés

  12. C’est superbe ! merci de ce nouvel article qui montre bien toute la beauté de cette exposition. Que de travail cela a demandé, mais sans doute beaucoup de plaisir aussi.
    Toi aussi tu as certainement été ravie de te promener dans ce magnifique endroit et merci pour le plaisir des yeux que tu nous offres de nouveau
    Bisous
    Am

  13. Hello Francine
    C’est bien interressant et joli quand la perspective est aérienne. A t’on justement la possibilité de photographier cela d’une terrasse d’étage ?
    bizz
    Pat

  14. AVEC UNE GROSSE CRISE D’ALLERGIE DEPUIS CE MATIN, JE N’AI pas LES YEUX EN FACE DES TROUS
    Ces installations sont dignes des étoiles , mais pour le rapporter chez nous c’est autre chose il faut avoir de la place 🙂 et surtout le savoir faire du Maître
    Bonne journée Francine merci d’être passé sur mes pas

  15. Elle est étonnante cette oeuvre et splendide avec les différentes couleurs de plantes vivaces 😉 et une jolie explication pour ce trompe l’oeil dans l’espace , bonne soirée Francine bise (:-*

  16. c’est très joli ce jardin suspendu et merci pour tes explications sur les formes et leurs symboles
    j’ai bien tout lu attentivement on apprend beaucoup avec toi!
    moi je t’apprend surtout l’art de lever le coude lol pas bien!!!
    gros bisous
    bonne soirée

  17. Bonsoir Francine,
    De bien belles photos retraçant l’anamorphose ( tu as oublié le O )
    joli jardin suspendu géométrique , oui, j’ai vu les détails et lu les explications !!
    Merci pour ce partage, bon vendredi, bises

  18. quand je pense que j’ai failli y passer par là…on séjour à paris s’est bien passé où je ne me suis pas sentie en sécurité à bercy…autrement j’ai fait pas mal de photos…

  19. Bonjour Francine,
    Il est vraiment magnifique ce jardin, j’adore !
    Les différentes compositions sont très jolies.
    Merci pour toutes ces magnifiques photos, ton article est superbe !
    Bonne journée.
    Bisous.

  20. Un beau reportage comme toujours Merci Francine pour ces photos et détails qui nous y transporte plus besoin de venir à Paris lol bon weekend à toi bises

  21. Magnifique complexité végétale .. de belles oeuvres … toujours un plaisir de découvrir en ta compagnie Francine et merci de ces exposés très explicites !!
    Mon ordi paresse en ce moment et j’ai bien du mal à rendre visite chez les amis !!
    Mes bises du cœur pour une belle Assomption par chez toi !
    Nicole

  22. bonjour, je découvre ce terme et cette présentation, j’ai cru tout d’abord à une palette de peintre !!!
    pour les incendies m’a soeur a été évacuée mais bon ils s’en sont indemnes ainsi que leur maison mais la 3e maison après eux a été brûlée entièrement !!
    le cou les coupables auront toujours des circonstances atténuantes !!!!

  23. Tu as eu de la chance de visiter cet endroit avec un si beau temps, (j’y suis allé au début juin, quand la seine débordait et je dois dire que l’ambiance était tout autre.
    Bravo pour ce beau reportage photo et merci pour toutes les informations jointes.

  24. Même si c’est pensé, travaillé, l’ensemble réalisé semble naturellement installé, et tout s’intègre avec harmonie. C’est superbe. Bises. FRANCOISE

  25. Je me rends compte que tu dois passer énormément de temps pour rédiger tes articles….entre le moment de la visite, les photos, les renseignements et l’écriture…..chapeau bas Madame…..un gros travail pour notre plus grand bonheur!!!
    Bisousssss
    Bonne soirée

  26. bonjour Francine
    c’est vraiment magnifique ,merci pour ce beau reportage
    ce long week-end de l’Assomption se passera sous le soleil
    je te souhaite de passer une agréable fin de journée ainsi qu’un bon week-end de l’Assomption
    bisous

  27. Bonjour Francine
    Magnifique travail de composition, on peut presque dire que c’est du travail d’orfèvre !
    J’espère que tu vas bien avec ce beau soleil
    Je te souhaite un très bon weekend
    gros bisous
    @lain

  28. Bonjour Francine, c’est absolument magnifique et bravo pour tes superbes photos. C’est un enchantement et merci pour toutes les explications.
    Doux week-end, mes amitiés.
    Bisous

  29. Bonjour Francine…je passe te souhaiter un bon dimanche….effectivement comme ce sont des vivaces elles vont tenir plus longtemps et être réutilisées….
    Gros bisous
    belle journée

  30. Ah ben on s’est croisées apparemment moi de toute façon je ne trouve aucun bon déo….le dermato m’a donné un traitement axitrans que je ne supporte pas non plus alors finalement si le problème persiste je vais me faire enlever les glandes sudoripares….parait que c’est nouveau….
    Bises

  31. Une belle installation. Même sans les traits on voit bien le polygone, c’est juste qu’il aurait fallu le disposé sur un fond plus neutre pour qu’il ressorte mieux mais c’est un jardin donc il est au milieu des autre plantes… de toute façon l’ensemble est fort agréable! 🙂
    Bon lundi férié, bisous.

  32. Bonjour Francine , fabuleuse expo , je suis impressionné par la taille de ces modules , quand ont voit les gens a coté ils sont minuscules lol . Bonne fin de w-e sous le soleil et gros bisous .
    Emile

  33. Bonjour Francine: voilà un bien beau jardin extraordinaire. Merci du partage. Les explications précises et détaillées qui accompagnent tes belles photos sont très utiles pour bien comprendre le sens de cet énorme travail. Bises et bon week-end du 15 août 2016

  34. De superbes formes géométriques, du très grand Art !!!!!
    Merci Francine pour cette jolie balade dans cet endroit que je ne connais pas encore.
    Bon 15 Août, bises et à bientôt.

  35. C ‘est absolument magnifique. Si j’ai visité Bruxelles et sa grand place, je n’ai jamais vu de mes yeux vu ce et ces tapis fabuleux ! Et je ne savais pas qu’il y avait des relations privilégiées entre la Belgique et le Japon… Chris

  36. Coucou Francine! Il se fait tard , juste en passant pour te dire que je serai à Paris du 17 au 20 septembre ! Je ne manquerai pas d’aller visiter l’institut du Monde Arabe ! Mais avant je reviens sur ta page pour lire ton article ! Gros bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !