logo

Jardin du Musée Rodin Paris Ugolin

Ugolin
François-Auguste-René Rodin

Le dôme de l’ église du Dôme des Invalides domine les jardin du musée Rodin. On le voit dès qu’on entre dans le jardin. 

Rodin disait que la Divine Comédie ne le quittait pas : il en avait toujours un exemplaire dans sa poche. Il illustre avec cette sculpture l’un des épisodes les plus noirs de l’immense poème de Dante. “Le comte Ugolin, muré avec ses fils dans la prison qui doit devenir leur tombeau, les voit mourir, puis poussé par la faim, se nourrit de leur chair, avant de périr lui aussi.

Ugolin erre, dénué de toute dignité humaine, réduit à l’état de bête. “Maigre, décharné, les côtes saillant sous la peau que nouent les apophyses, la bouche vide et la lèvre molle, d’où semble tomber au contact de la chair une bave de fauve affamé, il rampe, ainsi qu’une hyène qui a déterré des charognes, sur les corps renversés de ses fils dont les bras et les jambes inertes pendent çà et là dans l’abîme” (Octave Mirbeau, Auguste Rodin)”.

Ugolin

Le modelé est torturé, “les corps désarticulés des enfants, la déformation des membres, tout accentue l’expression morbide et dramatique. La composition présente de plus les prémices du processus d’assemblage, que Rodin devait systématiser ensuite : les corps nus, travaillés et moulés à part, ont été assemblés ensuite et liés après coup par des tissus drapés, puis enduits de plâtre”.

  Ugolin 

Ugolin : le drame vu par Auguste Rodin
“Rodin représente le drame juste avant qu’il n’atteigne son paroxysme : Ugolin rampe sur le corps de ses enfants mourants mais il n’a pas encore totalement cédé à ses pulsions bestiales. Nu, grimaçant, à genoux, cet homme désespéré touche le fond de la dignité humaine ; une pose aussi humiliante est profondément originale dans l’art de cette époque”.

Le héros damné de la Divine Comédie, Ugolin, est condamné à mourir de faim après avoir mangé ses propres enfants. Dante s’est inspiré d’un tyran de Pise de l’époque du Moyen Age.Ugolin della Gherardesca est sans doute l’un des tyrans les plus cruels qui aient sévi dans l’Italie du XIIIe siècle.

Après avoir pris le pouvoir de la ville de Pise, il gouverne par la terreur et extermine tous ceux qui osent s’opposer à sa puissance. Une conspiration, dirigée par l’archevêque de la ville, Ruggeri Ubaldini, le fait tomber aux mains de celui-ci. L’archevêque enferme Ugolin et quatre de ses descendants mâles dans une tour : il leur fait distribuer d’abord une nourriture insuffisante, avant de les laisser purement et simplement mourir de faim.
Selon la légende, Ugolin, ayant été le dernier à survivre, aurait mangé le corps des enfants morts près de lui.

Sources : http://www.musee-rodin.fr/  wikipedia

http://www.musee-orsay.fr/

 

42 commentaires pour “Jardin du Musée Rodin Paris Ugolin”

  1. Bonjour Francine, vraiment une magnifique vue sur ta 1er photo, les autres sont très belles aussi bien sur. Impressionnante cette statue et on éprouve beaucoup de pitié pour Ugolin et ses enfants. De la bruine ce matin. Bonne journée et gros bisous ma douce

  2. Bonjour chère Francine
    J’adore Ridin ,j’ai deux sculptures miniatures du “penseur” et du “baiser” , mais celle que tu nous présentes ,je ne connaissais pas l’historique, je rends encore plus hommage à Rodin d’avoir sculpté une telle oeuvre tirée du morbide
    Superbe vue, tu as raison !
    Depuis la route de mes vacances, je viens te souhaiter une bone journée
    Gros bisous
    Méline

  3. Coucou Francine, ah il était torturé ce Dante, et Rodin pour l’aimer a ce point l’était un peu aussi, c’est macabre et horrible comme fin….
    , Je te souhaite une très belle journée, > à demain

  4. bonsoir Francine !!!! vraiment géniale ta photo du reflet dans l’eau !!!! mais comme Dante est tourmenté et comme son âme semble bien correspondre à celle de Rodin …. les extraits que tu as choisis comme les corps torturés de ugolin et ses fils me donnent la chair de poule !!! si je cauchemarde, je saurais que c’est pour çà !!! MDR LOL
    En repos demain ou dernier jour de taf ?? moi je travaille le matin … bisous

  5. Image et culture , merci pour ce partage , cet endroit est en effet très beau , bravo également pour le reflet dans l’autre série sur le bassin

  6. tiens, je connais cette statue.
    Rien de grave ne t’inquiète pas, un coup de fatigue, le contrecoup de la tourista je suppose.
    Je passe te souhaiter un bon weekend, espérant qu’il fera beau temps.
    Bise étoilée

  7. Bonjour, Francine, me voici, sur ton intéressant blog qui a aussi tout son charme ! des sacrés arts et une sacré légende. Je te remercie de ta bonne visite d’hier soir, de ton bon commentaire. Passe un bon vendredi treize, bonne chance, nous nous faisons pas des jeux, comme moi, je ne sors pas et mon tendre ça ne lui dit rien, sauf son loto pour quinze jours, mais tjrs pas de gros lots ! lol ! Passe un bon vendredi, une bonne fin de semaine, puis un bien agréable week-end. Au plaisir, bisous d’amitié, ton amie marseillaise.

  8. Bonjour Francine, manger ces propres enfants, même morts je ne sais si beaucoup de gens arriveraient à faire ceci, en tout cas moi non. Rodin a bien exprimé le drame de par cette sculpture. Aujourd’hui le soleil est sorti mais hélas bien vite les gros nuages sont arrivés. Bon vendredi et de gros bisous ma douce

  9. mourir de faim, quelle horreur !!! en effet, la posture de Ugolin souligne bien la déchéance de cet homme …. mystères de l’église qui prône l’amour de son prochain que d’avoir condamné aussi cruellement des hommes, quelques aient pu être leurs fautes !!!
    gros bisous et bonne soirée

  10. Bonsoir ou bonjour ma chère Francine
    Je rentre d’une soirée en goguette, pleine de joie et de bonne humeur, d’où mon passage tardif.
    Un coucou avant d’aller au lit,
    Gros bisous de mes vacances
    Méline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !