logo

Jardin du Luxembourg Paris Le manège Garnier

Paris insolite et secret
Le jeu de bague du jardin du Luxembourg, un manège charmant et désuet, une véritable pièce de musée.

Le manège de chevaux de bois suspendus est construit en 1879 sur les plans de Charles Garnier, l’architecte de l’Opéra de Paris. Il est ouvert tous les jours à partir de 13 heures.  Rainer Maria Rilke, familier du jardin, lui a consacré un poème.

Sous  une toile verte surmontée d’une sphère jaune,  plusieurs générations se sont succédées et le manège est toujours autant apprécié des enfants du quartier qui se ruent sur les montures : après avoir choisi leur animal, ils sont équipés d’une baguette leur permettant, comme dans l’ancien jeu de bague, d’attraper des anneaux suspendus à une « poire » en bois tenue par l’employé. 

Autrefois leur habileté était récompensée d’un sucre d’orge, malgré tout le jeu remporte encore un franc succès, même s’il n’y a plus rien à gagner. Sylvie, 35 ans, était déjà une adepte quand elle était petite fille, et c’est désormais avec ses deux enfants qu’elle vient de temps en temps. « Cela les amuse et c’est vraiment plus sympa que les manèges modernes », note la jeune femme. (le parisien 30 juin 2003) 

Les 22 chevaux blancs, bruns ou noirs, trois paires de cerfs, éléphants, girafes et deux nacelles tournoyaient autrefois  au son des airs mélancoliques d’un piano mécanique, mais en 1917 une administration aux oreilles sensibles en interdit l’usage.


Le carrousel
Jardin du Luxembourg

Il y a un toit, il y a aussi son ombre, c’est
le manège qui tourne pour un court instant,
il y a des chevaux multicolores, tous venus du pays
qui longuement hésite avant de sombrer.
Si certains sont attelés à une carriole,
tous arborent un profil empreint de courage ;
il y a également un lion rouge et menaçant
et de temps en temps un éléphant blanc.

Il y a même un cerf, tout comme dans la forêt,
si ce n’est qu’il porte une selle, et, assise dessus,
il y a une petite fille bleue que des courroies retiennent.

Et sur le lion, chevauche un garçon tout blanc
qui se tient fermement d’une petite main brûlante,
tandis que le lion montre les crocs et la langue.

Et de temps en temps un éléphant blanc.

Et sur les chevaux, passent
même des petites filles, claires,
déjà presque trop âgées pour ces cabrioles ; en plein vol,
elles lèvent les yeux dans le vague, par ici –

Et de temps en temps un éléphant blanc.

Et ce jeu passe et se précipite vers sa fin,
et tout tourne et tout virevolte sans cesse et sans but.
Une tache rouge, du vert, du gris envoyés par ici, en passant,
vague visage, petite esquisse –
Et parfois, un sourire tourné vers ici,
un sourire aux anges qui éblouit et s’évanouit
dans ce jeu aveugle et à bout de souffle…

*Rainer Maria Rilke 1905 Le carrousel

sources : Paris secret et insolite, Editions Parigramme.

23 commentaires pour “Jardin du Luxembourg Paris Le manège Garnier”

  1. Dis donc toi… ta pièce de musée désuette moi je montais dessus quand j étais enfant au bois de Vincennes… (vers les jeux de boules s ils existent encore) veux tu dire par là que je suis une pièce de musée ??? je rigole bien sûr que je commence à virer pièce de musée… en tous cas cela reste mon plus beau souvenir de manège bien avant tous ceux de la foire du trône gros bisous

  2. Bonsoir Francine. Difficile depuis hier de passer sur les blogs… j’ai connu ce genre de manèges dans ma jeunesse, et nous c’est un fanion de laine qu’on devait attraper, et le gagnant se voyait remettre un ticket pour un tour gratuit… lol Merci pour cette séquence souvenirs… Bisous…

  3. Quand j’étais gamine (années 50), il y avait à peu près le même au Champ de Mars. Je me revois très bien attrapper les anneaux avec ma baguette! J’adorais! Je me  demande s’il n’existe pas encore!
    Bonne journée A+

  4. bonjour, et bien ce n’est pas ma semaine,  après internet capricieux, me voici avec un début de gastro, je vais essayer de voir tout le monde, les clics sont faits déjà cela …  j’espère endiguer rapidement ce ”truc”

    bisous de loin

    et encore un copier coller, mais vraiment dur dur , 

  5. J’aime beaucoup ces vieux manèges de chevaux de bois, qui ont plus de charmes que les autres. Que de souvenirs quand j’étais petite. J’avais régulièrement un tour gratuit en attrapant les anneaux ou le ruban.
    Bonne semaine. Bises

  6. Bonjour Francine, ça nous fait rêver encore le manège. Tres belles photos et poeme.  Il pleut un peu mais cette nuit j’ai peur que la neige soit de retour. Bonne journée et de gros bisous ma douce

  7. Bonsoir Francine, Joli ce manège , il y en a un très ancien et très beau aussi à Saint Ggervais , il fonctionne toujours. J’ai un Pc en réparation, JC me prête le sien;J’ai eu quelques soucis pour mettre des commentaire depuis hier . Bonne Soirée Bises Christine

  8. j’adore ces manèges de l’ancien temps que j’appelle CARROUSSELS et celui ci est magnifique  … et il y en a un à Avignon, et j’avoue que je n’attends pas toujours d’être accompagnée d’un enfant pour oser faire un tour de manège !!!  MDR bisous

  9. Je reviendrai pour découvrir toutes ces merveilles, photos merveilleuses et commentaires toujours aussi interessants. En regardant ce manège, on se souviens d’un temps ou le temps n’avait guère d’importance et ou flottait notre insouscience. Bonne soirée et bises. Cécile

  10. Coucou Francine. J’aime ton Paris insolite. A quimper, il ne fait pas très chaud. Le soleil brillait jusqu’ maintenant 14h mais que vois-je, serait-ce des nuages? il me semble. Bisous, quelles nouvelles à Vitry?

  11. Est-ce normal , de ton message, je ne peux plus cliquer sur ton Nom” Francine”, pour aller sur ton blog. ??Y aurat-il des endroits “osés” de Paris dans ta rubrique “insolite et secret”?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !