logo

Jardin des Tuileries Paris Le fer à cheval

Jardin des Tuileries Le fer à cheval

Paris 1er métro Concorde, Tuileries

En ce mercredi 29 février 2012, il flottait un comme un petit air de printemps sur le merveilleux Jardin des Tuileries. Un temps idéal pour déjeuner à la terrasse de l’un des restaurants du Jardin. 

“Le jardin des Tuileries est le jardin royal d’un palais disparu, celui qui a été voulu par Catherine de Médicis et agrandi par les nombreux souverains qui y séjournèrent jusqu’à ce qu’il soit incendié lors de la Commune en 1871.

Le fer à cheval, dont les allées mènent à gauche à la terrasse du bord de l’eau, à droite à la terrasse des Feuillants.

Mais ce jardin est surtout l’un des plus beaux exemples de l’oeuvre d’André Le Nôtre, le prince des jardiniers, qui dessina ses bassins, ses terrasses, ses bosquets, l’axe central, et le fer à cheval qui resserre la perspective pour mieux conduire l’oeil vers le lointain, façonnant ainsi l’urbanisme de l’Ouest parisien.

Dans ce jardin a battu le coeur de notre pays – des fêtes somptueuses de Catherine de Médicis aux parties de chasse de Louis XIII, en passant par les épisodes sanglants qui s’y déroulèrent pendant la Révolution française ou par le gigantesque banquet de maires qui y fut organisé en 1900.

Jardin des Tuileries

L’histoire des Tuileries est intimement liée à l’histoire de France.
Les Tuileries font partie du domaine du Louvre depuis février 2005, permettant ainsi à cet ensemble palatial de retrouver son prolongement avec le jardin du palais évanoui.
Aujourd’hui, le Louvre s’engage dans un vaste projet de rénovation et de reverdissement afin que les Tuileries retrouvent leur splendeur d’origine. C’est pourquoi je fais appel à votre générosité, afin de rendre possible ce grand chantier unique en son genre alliant patrimoine et environnement en plein coeur de Paris”.
Henri Loyrette
Président-directeur du domaine du Louvre et des Tuileries

*”Le fer à cheval qui resserre la perspective pour mieux conduire l’oeil vers le lointain, façonnant ainsi l’urbanisme de l’Ouest parisien”.
Derrière l’obélisque, l’Arc de Triomphe, puis les tours de la Défence (on ne voit pas le tours sur cette photo)

Sources :

http://www.louvre.fr/sites/default/files/medias/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-brochure-tuileries.pdf

 

32 commentaires pour “Jardin des Tuileries Paris Le fer à cheval”

  1. Hello Francine, ah superbe article, et Catherine de Médicis était plus souriante que la Marie…
    Profitons bien des jours même s’ils sont gris.
    Très bon jeudi
    Bientôt le Printemps, bisous > à demain

  2. bonsoir francine …. alors, aujourd’hui, l’été était aussi à Paris pour cette journée qui n’arrive que tous les 4 ans ??? en provence, 30° au soleil de midi !!! je revis !!
    bisousssssssssss

  3. bonsoir francine …. alors, aujourd’hui, l’été était aussi à Paris pour cette journée qui n’arrive que tous les 4 ans ??? en provence, 30° au soleil de midi !!! je revis !!
    bisousssssssssss

  4. bonsoir francine …. alors, aujourd’hui, l’été était aussi à Paris pour cette journée qui n’arrive que tous les 4 ans ??? en provence, 30° au soleil de midi !!! je revis !!
    bisousssssssssss

  5. Bonjour Francine,
    Tu as bien mis en valeur cette perspective classique: elle est encore plus impressionnante dans la dernière photo prise au grand-angle.
    Oui… un air de printemps ici aussi, mais à la Belge: brouillard et bruine ce matin 🙂
    Amitiés,
    Frans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !