logo

Jardin des Tuileries Bivouac de Poilus

Bivouac de Poilus Jardin des Tuileries

Paris 1er

 

13 et 14 juillet 2014

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

*Derrière l’Obélisque, en bleu blanc rouge, c’est le toit de la tribune officielle. Car en face de la tribune, ce sont les Champs Elysées.

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Le centenaire, une fête nationale et populaire

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

 

Un bivouac de « Poilus » aux Tuileries Placé sous le signe du centenaire de la grande guerre, le 14 Juillet sera l’occasion de faire renaître la vie quotidienne des soldats des tranchées. Pour cela, un bivouac de poilus sera reconstitué dans le jardin des Tuileries. Il permettra de revivre, au contact de passionnés, les rigueurs et rituels de la vie de tranchée et de découvrir les équipements individuels et collectifs dont disposaient les soldats. Tous spécialistes de cette période historique, collectionneurs attentifs, les exposants pourront distiller anecdotes et connaissances. Ils pourront ramener les visiteurs cent ans en arrière, au temps du pantalon garance ou de la tenue bleue horizon, du casque Adrian, du fusil Lebel, et leur faire comprendre le sacrifice porté par nos ancêtres et la difficulté de cette vie passée dans les tranchées.

Jardin des Tuileries Bivouac de Poilus

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Le bivouac sera également l’occasion de faire découvrir des matériels emblématiques du premier conflit mondial. Ainsi sera exposé un char Renault FT17, seconde génération de l’artillerie portée, dont le choix est fait à partir de la bataille de la Somme, et qui permettra aux alliés de regagner l’initiative et de percer le front.

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Il côtoiera un attelage hippomobile de canon de 75mm, modèle 1897, la pièce d’artillerie de campagne de l’armée française la plus emblématique de la première guerre mondiale. D’une conception révolutionnaire pour son époque, particulièrement maniable, ce canon est appelé le « canon roi ». Il appartient à la batterie d’honneurs de l’artillerie, mise en oeuvre par l’école d’artillerie de Draguignan, celle-là même qui a tiré les 21 coups de canon le jour de l’investiture du Président de la République, le 15 mai 2012.

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Seront également présents :

– les fameux taxis de la Marne, réquisitionnés les 6 et 7 septembre 1914 par le général Gallieni,

gouverneur militaire de Paris pour amener les renforts au plus près des champs de bataille de la Marne ;

– une ambulance américaine de 1917 ;

– un véhicule de premier secours Delahaye, mis en service en 1913, et qui présentait à l’époque une avance technologique importante en permettant un départ rapide, une attaque instantanée du feu et par suite, l’extinction de la plupart des incendies sans nécessiter d’autres secours. L’équipage, en tenue d’époque complètera ce dispositif militaire.

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Le bivouac sera installé dans la partie ouest du jardin des Tuileries et sera ouvert au public le dimanche 13 juillet après-midi et en soirée et le lundi 14 juillet dans la journée.

Boire et manger dans les tranchées

Boule, singe, rata,popote, roulante, gnôle, pinard,barbaque : si l’argot des Poilus est riche en locutions désignant le boire et le manger c’est parce que ceux-ci revêtent une importance particulière pour ces hommes vivant dans des conditions effroyables.

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Cette constatation se retrouve dans de nombreux récits de soldats, qu’ils soient anonymes ou plus connus, de Remarque à Genevoix, et de Barbusse à Jünger. Certaines recettes de cuisine des hommes de tranchées ont été consignées dans un recueil de cuisine au cantonnement paru en 1909. Les doses sont indiquées en gamelles, cuillères ou quarts. Ces recettes pourtant bien simples paraissent toutefois bien élaborées lorsqu’on sait que l’ordinaire du Poilu en première ligne n’était bien souvent constitué que d’un amas caoutchouteux mêlant viande est pâtes, de fayots plus ou moins cuits ou de pommes de terre plus ou moins épluchées.

Et que serait le manger sans le boire? Les tonnelets de vin et d’eau font bon ménage avec les boules de pain.

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

Bivouac de Poilus Tuileries Paris

*”Pious Pious”, 1914

L’argot des tranchées

Abeille : balle de fusil, par allusion au bruit produit dans sa course

Antidérapant, électrique, picmuche : vin

Barbelé : alcool fort (eau de vie) de mauvaise qualité

Bain de pied : café trop léger

Baveux : journal pratiquant le bourrage de crâne

Brot : de l’allemand, pain

Cagna : abri souterrain ou non

Chicasse : chicorée

Frelon : avions; désigne parfois les balles qui bourdonnent dans l’air

Gaspard : rat

Gourbi : lieu de repos, par extension on désigne le petit matériel qui s’y trouve (“Ramassez-moi votre gourbi!”)

Groin de cochon : masque à gaz, surtout l’A.R.S. 17, dont la cartouche évoque bien le museau de porc

Gros-cul : tabac à pipe

Kapout : cassé, mort

Limace, argot parisien : chemise

Mie de pain mécanique : pou

Moulin à café : mitrailleuse

Musicien : haricots secs (fayots)

Pine d’ours : rouleaux de viande de boeuf séchée, roulés et ficelés dans la peau de l’animal

Poilu : fantassin de la guerre des tranchées. Avant 1914, le poilu était un homme brave ou courageux. Il est repris dans le contexte militaire dès 1914 soldats avec la dégradation des conditions de vie ou d’hygiène.

Toto : poux de corps, (morpions), qui infestent les vêtements des combattants des tranchées

Tringlot : cuisinier

“J’ai passé toute la nuit dans la cagna, sans dormir, à cause de ces satanés gaspards qui ont fait un raffut du diable. Ce matin, le tringlot nous a apporté du bain de pied, une vraie lavasse, j’ai dû y rajouter de la chicasse avant de pouvoir me le coller dans le cornet”.

Un Vaillant pigeon

Pigeon Vaillant

Le message du Commandant Raynal, commandant la garnison du Fort de Vaux :

‘Nous tenons toujours, mais nous subissons une attaque par les gaz et les fumées très dangereuses. Il y a urgence à nous dégager.

Faites-nous donner de suite communication optique par Souville qui ne répond pas à nos appels. C’est mon dernier pigeon. N°78715″

Raynal

Pigeon Vaillant

Ci-dessous : Groupe de Poilus à l’entrée du boyau de communication des tranchées1915

Groupe de Poilus à l'entrée du boyau de communication des tranchées1915

Sources : sur site, et le site officiel de l’Elysée :

http://www.elysee.fr/

65 commentaires pour “Jardin des Tuileries Bivouac de Poilus”

  1. Article remarquable
    Un grand merci pour ce travail de recherches impressionnant !
    Pour nos jeunes c’est une belle exposition à ciel ouvert
    Bonne journée à toi
    Bise

  2. Un article bien détaillée comme a ton habitude , beau partage
    J’ai vu un reportage hier et je me suis dit Francine est surement “sur le terrain” Bingo !!
    Je tentais de voir si je te voyais a l’écran .
    Bonne journée a toi
    Bizz amicales

  3. Magnifique rétrospective de cette grande guerre: Un bel hommage à ces hommes dont mes grands pères qui ‘avaient jamais oublié mais qui en parlaient très peu. J’ai surtout appris beaucoup dans les correspondance épistolaires qu’ils échangeaient avec leur promise. Tes photos sont très belles et l’argot des tranchées superbe. Des expressions sont encore usitées de nos jours !
    Bises et bon mardi. ZAZA

  4. Les choses ont tellement évolué qu’ il fallait bien ça pour nous montrer l’ armée d’ il y a 100 ans !
    Surprenant de voir à quelle vitesse tout s’ est modernisé, et si des frappes chirurgicales évitent trop de morts, soyons certains qu’ un nouveau conflit mondial en ferait plus que lors de cette guerre de 14/18
    Merci pour ce superbe reportage illustré !
    Bonne journée
    bisous

  5. Quel beau billet hommage aux poilus et belle exposition, merci du partage et des recherches que tu as fait pour nous donner ces explications. Bonne journée FRancine, si mon dos ne me fait pas trop souffrir je vais à ORsay voir une expo cet apresmid… Avec le soleil pour le plaisir de se dire que c’est enfin l’été qui arrive! Bises

  6. bonjour Francine,

    Un très beau billet qui rassemble au pied de l’obélisque, cette vie terrible qu’on vécu nos “arrière” grand parents .

    Enfin le soleil est de retour après un weekend maussade.
    Bonne journée
    amitiés

  7. Merci Francine pour cette belle promenade aux Tuileries que j’ai manquée hier.
    Comme toujours c’est extrêmement bien “regardé” et très bien photographié.
    Bravo et un grand merci pour ce généreux partage

  8. Bonjour Francine, oui vu à la télévison, en reconstitution mieux vaut qu’en vrai… côté argot j’en connaissais quelques uns…. qué vie ils ont eu et quelle mort aussi !!!! Merci, bises deJB

  9. Bonjour Francine
    Un bel hommage aux poilus, je pensais que tu avais été au défilé du 14 juillet
    Je pars quelques jours mon blog sera en pause. Je te souhaite une bonne journée, bisous

    • j’y étais, en quelque sorte, j’ai vu les avions; mais le défilé en soi, il eût fallu que je me lève beaucoup plus tôt !! et connement je pensais que les tuileries seraient ouverts !! 🙁 🙂

  10. Bjr Francine
    j ‘apprécie grandement cette restitution et reportage que tu en as fait – bien loin des défilés classiques ! c’est un hommage plus remarquable que le défilé
    J ai du retard pour absence , que je vais remonter doucettement
    Bonne semaine Biz

  11. MERCI POUR CE REPORTAGE
    j ai pu voir comment était vêtues les infirmières pendant cette guerre 14- 18 un de mes grands péres fut brancardier j ai vu une vielle photo hélas perdue ou il portait un grand tablier blanc
    cette expo est superbe et en apprend beaucoup
    bonne journée pour toi
    bises

    • je n’ai pas pu photographier l’infirmère, bien trop de monde !! et chacun de vouloir sa photo avec le poilu, ou le piou piou, ou l’infirmière !!! mission impossible

  12. Bonjour Francine
    avec toi nous visitons et c est fort agréable tu nous guide par tes commentaires qui sont extraordinairement bien expliquer et les photographies qui sont très belles merci à toi de ce reportage et te souhaite un excellent Mardi bisous Danielle

  13. Bonjour
    Nos hommes politiques envoient les hommes à la guerre, je devrais dire à la mort et après on leur donne des médailles surtout quand ils en ont tué beaucoup… pour ceux qui sont morts à cause de leur bêtises d’hommes politiques on les honorent par des grandes cérémonies bien festives !!! C’est vrai ce que je dis n’est pas très conventionnel !!!
    Sincèrement
    Jean

  14. Bonjour Francine superbe ton reportage sur notre histoire avec de belles photos sur tout les détails.
    j’ai lu les expressions et en fait je n’en connaissais pas beaucoup.
    merci pour ce beau travail effectué.
    bisous monique

  15. Bonjour
    Désolée je passe tard, mais la nuit d’hier a été très mouvementée et pas à cause du feu d’artifice. Et ce matin j’avais des résultats à aller chercher. Ca devait être magnifique bisous!

  16. Bonjour francine
    article très détaillé et magnifiques photos,bravo
    Le soleil est attendu aujourd’hui en bourgogne avec une hausse des températures
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    gros bisous

  17. Bonjour,

    Oui j’ai passé un très bon 14 juillet dans un lieu dont on a l’impression qu’on est coupé du monde.
    Je ferai un article vers la 1/2 août là j’ai d’autres articles programmés.
    J’imagine très bien la réaction de ton chat le plus jeune a eu peur l’année dernière cette année j’ai anticipé j’ai fermé les volets au moment où la fanfare a descendu la rue principale pour annoncer le feu d’artifice comme ça même si il s’est couché dans sa niche il ne sait pas caché sous le lit !
    Et pour en revenir à ton article, ces pauvres poilus étaient bien repérables dans leurs uniformes…..

    Bonne journée.

  18. Hello Francine
    Belle reconstitution de camp …si on peut dire ! Il parait qu’a Nice sur la promenade des Anglais, ils ont fait pareil . Je l’ai lu tout à l’heure sur le Nice Matin. Par contre je suis allé le soit écouter les concerts. 7 scénes mobiles tout le long de la promende …et une foule de folie avec les touristes du monde entier. La langue française n’etait pas majoritaire pour le 14 juillet ! hi hi hi
    bizz
    Pat

  19. Si au moins ils portaient des vêtements imperméables et chauds comme aujourd’hui les alpinistes etc… ils auraient moins souffert dans les tranchées .
    Que cela a été dur pour ces soldats .
    Un superbe reportage .
    Bises

  20. J’ai été tentée tout le weekend par cette manifestation. Dimanche, il pleuvait. Hier, j’ai été paresseuse car levée tard. Tant pis, je me régale avec tes photos et ce dico d’argot qui chante si bien à l’oreille ! Je me souviens si bien du récit de la guerre par ma Grand-Mère. Devoir de mémoire…. Bises et belle semaine

  21. bonsoir Francine, tes photos sont très nettes, même les photos de près !! comme quoi on a toujours besoin d’un plus petit …
    Une très bonne idée de présenter les poilus de cette façon car lorsqu’on voit des films ils sont souvent de moins bonne qualité, là les gens ont pu approcher les objets, c’était plus concret. Cela devrait être renouvelé chaque année, pas forcément pour le 14 juillet mais pour l’armistice.

  22. Bonjour Francine,
    très bel hommage à tous ces combattants de la grande guerre, la der des der, depuis les fusils se sont tuent.
    Je pense que je me trompe et je dois rêver, hier 14 juillet il y a encore eu un sous officier tué, pendant que guignol 1er faisait le zouave sur les champs. Monsieur continue à jouer à la guerre planqué dans son bureau de l’Élysée, c’est tellement facile.
    Ton reportage est superbe, les photos magnifiques avec de très bonnes explications, j’aime beaucoup.
    Passe une bonne fin de journée.

  23. on se croirait presque en 1914 … belle série sur ces poilus ;;; Falco va très bien ‘ il est a coté de moi en ce moment sur le canapé le temps que je réponde aux coms … bonne soirée Francine

  24. Une belle série de reportage en l’honneur de nos poilus…
    Malheureusement, les Hommes ont la mémoire courte et des guerres ont lieu encore partout sur notre planète…
    Il était important de parler de cette sale guerre ( Comme s’il y avait des guerres propres… ).
    Un petit sourire tout de même avec cette liste de mots d’argot des tranchées… J’en connaissais pas mal…
    ;o)
    Amitiés.

  25. J’étais sur que tu allais être là , et ton passage est magnifique , un très bel article et c’est mieux que la petite minute au jt
    A bientôt

  26. un très bel article et de superbes photos – j’ai suivi avec attention le défilé et les commémorations pour la fête Nationale – bises fleuries du soir

  27. Coucou Francine,
    tes photos sont remarquables; elles rendent un bel hommage à tous les soldats de la guerre de 14/18 et nous permettent de vivre à travers elles, quelque chose que nous avons du mal à imaginer. C’est comme toujours un bel article préparé avec goût on sent que tes chats t’ont bien aidée (lol). Et tu t’es laissée entraînée par cette belle ambiance j’imagine!
    Bonne soirée et @ bientôt, avec mes gros bisous.

  28. Coucou Francine, hé bien on aurait pu parier que tu te trouvais plutôt ici que devant le défilé..super ton article, encore mieux qu’à la télé….les avions certains sont partis de Creil, donc à 5km de chez moi….pour le JT, je n’ai pas vu les maisons de Mers , alors tu vois ça vaut le détour..toutes en couleurs , carreaux de faïence etc…faut laisser du suspense…bonne soirée , bisous

  29. Bonsoir Fancine : Bravo et merci .Tu nous a offert là un remarquable hommage envers nos poilus . .Ils ont tellement souffert mais hélas la guerre est toujours présente quelque part sur notre pourtant belle planète que je me pose toujours cette question ” Pourquoi toutes ces horreurs guerrières que des hommes infligent à d’autres hommes ? ” . Bises et bonne fin de soirée

  30. bonsoir Francine …. une superbe reconstitution … çà donne une idée plus précise de ces soldats et de leurs conditions de vie … bravo pour tes recherches et explications bien détaillées ..
    bon mercredi – bisous

  31. Bonsoir Francine,
    Tu es sympa de nous faire partager cette partie du ” défilé ” , à la TV , ils ne font pas voir ça, et c’est pourtant important de montrer ce qui se passe ce jour là
    au jardin des tuileries !!!
    d’habitude, je regarde toujours le défilé, j’adore cette parade militaire sur la descente des champs Elysées. j’étais en randonnée
    Tu as dû être bousculée avec tout ce monde !!!!! c’est un peu agaçant !!!!!! on n’arrive pas à voir, mais le défilé dans son canapé, parfois, on voit mieux !!!!c’est pas mal non plus !!!!!!
    Bonne journée de mercredi, bises

  32. HELLO FRANCINE ,tu sais quoi je viens de passer une demi heure sur ton blog j’ai été voir toutes tes photos jusqu’au Palais Güell les cheminées j’ai appris des milliers de choses ,tes reportages sur la première guerre sont superbe et très très intéressantes ,je te souhaite un beau mardi bisous

  33. Salut! Moi je suis un des reconstitueurs allemands. Nous étions très heureux d’être invités à Paris. Le contact avec les autres reconstitueurs européens, avec les Parisiens, avec Monsieur le Président de la République Francaise, tout ca était pour nous, mes camarades allemands et moi, un expérience inoubliable. Vive la France. Vieve l’amitié franco-allemande! Nous espérons de revenir chez amis. Merci pour tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !