logo

Jardin des Plantes Paris Belles dames

Le périple des belles dames commence en Afrique du Nord, d’où elles partent pour migrer au printemps vers le sud de l’Europe où elles se reproduisent. C’est un aller sans retour. Son devoir accompli, ce papillon meurt, et c’est la nouvelle génération qui fera le chemin inverse pour passer l’hiver sous
un climat plus clément.
  

 Jardin des Plantes Paris

C’est un papillon qui se déplace très vite : son vol peut atteindre une vitesse de 25 à 30 km/h, et peut effectuer près de 500 km par jour, avec juste quelques haltes pour se nourrir : il faut faire vite en effet, il ne vit que 3 ou 4 semaines. Les belles dames adoptent un vol direct, en ligne droite : rien ne les arrête, ni la mer, ni les montagnes! Elles franchissent la Méditerranée
par le détroit de Gibraltar, survolent la Sardaigne, la Corse, et se dirigent vers le littoral atlantique, ou empruntent la vallée du Rhône pour remonter plus haut.

30 commentaires pour “Jardin des Plantes Paris Belles dames”

  1. coucou, magnifique papillon que voilà, c’est un bon voyageur. dommage que les papillons ne vivent pas longtemps, sinon ici aujourd’hui, malgré l’orage de la nuit dernière et les nuages, il faisait 25°

  2. joli papillon , jolie photo j’aime beaucoup , j’en ai qq un en collection aussi pris en montagne pas toujours facile à saisir j’aurai l’occasion de mettre qq photos plus tard  bonne soirée bisesssssssssss

  3. coucou … c’est dingue la fatalité attachée à la vie de ce papillon … je me demande s’il a conscience de ce vol sans retour .. de quoi lui donnedr le … bourdon !m!! hihihihi … vraiment intéressant cet article et cette photo est sublime … ce soir, absente encore des blogs pour cause non de vacances mais de changement  de régime … hihihihi fini nini le foie gras et le boeuf limousin  …  direction le resto de mes amis viet avec une amie … nems et canard laqué !! mdr bisous

  4. Superbe papillon. Lors d’un voyage en grèce je suis allée sur un petite ile, qui embaumait le thym la sarriette,et des figuiers sauvage,dont les fruits étaient succulant. Mais dans dans coin de cette ile il y avait le jardin des papillons, quand tu rentrais tu ne voyais rien, mais il suffisait de bouger les brachages et, une nuée de papillons orange s’envolait, merveilleux souvenir.

  5. Bonsoir Francine. Belle initiative que cette école… Mais tu vois, l’avantage chez moi, je n’ai pas ce genre d’école, mais quand je suis dans la nature, j’arrive à ne pas voir ni sentir un bout de ville… un sentiment de plénitude et de quiétude… Bonne soirée… Bisous…

  6. c’est vrai que quand je l’ai retrouvé couché contre le mur j’ai eu très peu, car quand elle voulait ce déplacé une fois que je l’ai rentré, elle ne posait pas ça patte par terre et elle ne pouvait plus la bougé, toute la nuit j’ai surveillé et quand j’ai appelé les urgences vétérinaire, on a pas voulu me croire, on m’a répondu qu’elle c’etait battu, et c’est dimanche matin que le véto a bien vu que ce n’etai pas une bagarre mais bien une voiture. je n’ai qu’un anti douleur lors de trouble musculo-squelletiques, et je n’ai aucun souçi à lui faire prendre, elle est très calme. passe une excellente soirée, gros bisous

  7. mais quand on y est dans ce jardin, ça doit quand même être un bol d’air frais et d’évasion! un petit coin de nature préservé..très belle photo en tout cas! passe un bon week end.bisesss

  8. Bonjour Francine, encore une merveille, on prête pas attention à la tour, les fleurs sont tellement belles!!! Il faut profitter car demain le temps change. Bonne apres midi et gros bisous ma douce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !