logo

Jardin des Plantes de Paris La table de Plaisanterie

Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris
Jardin des Plantes
18 rue Buffon Paris 5ème

Insolite…

La table de Plaisanterie
(non, ce n’est pas une plaisanterie !)

Une table étrange, en calcaire monolithique, trône dans un coin du Jardin des Plantes.
Elle est circulaire, en forme de meule, et incroyablement lourde. C’est Plaisanterie, une jument, qui la découvrit dans la forêt de Chantilly, en 1885. Plaisanterie s’arrêta brusquement, en fixant le sol, et le grattant avec ses sabots.
Le sol fut donc fouillé, et,  à deux mètres de profondeur, on déterra la table. Mais voilà… A quoi pouvait-elle bien servir? Etait ce une table qui servait au partage du gibier lors des chasses à courre? Provient-elle du château de Beau Larris, rasé pendant la guerre de Cent Ans? On ne connait pas son origine.
Mais ce qui surprend,  c’est son incroyable sonorité. Frappez la juste du doigt, et écoutez…

La table de Plaisanterie..
A peine trouvée, la table disparut,  et ne fut retrouvée qu’en 1950, époque à laquelle elle fut léguée par le peintre animalier Henri Camus au Muséum d’Histoire Naturelle.

La table de Plaisanterie.

Plaisanterie
Plaisanterie n’est pas n’importe quelle jument … cette belle et peu ordinaire  alezane est très célèbre dans le monde des courses hippiques.
Elle a obtenu pas moins de 16 victoires en 18 courses, et encore n’avait-elle été distancée les deux autres fois que d’une courte tête ! Toutes les courses ont été gagnées avec son jockey favori, Richard Hartley.
– En 1884, le prix du Premier Pas à Caen, le grand prix de Dieppe et le deuxième prix du Grand Critérium de Paris
– En 1885, le premier prix de St James, celui d’Apremont, celui du Prince d’Orange et celui du jubilé à Baden- Baden
– Enfin, clou de sa brillante carrière : le doublé des deux célèbres handicaps, le Cesarewitch, sur 3600m et le Cambridgeshire, sur 1800m. Cet exploit rarissime fit de notre illustre jument la coqueluche du monde hippique !
L’hippodrome de Chantilly avait même baptisé l’une de ses pistes de son nom, il existe  même un prix de la Plaisanterie.

Plaisanterie

Elle n’avait qu’un seul handicap, son nom ! et sa tristesse… “Elle, fille de Poetess et de Wellingtonia, on avait osé l’appeler : « Plaisanterie » ! Ca ne la faisait pas rire du tout ! Cependant, elle avait très bon caractère !”
Et ce jour de 1885, Plaisanterie s’engage en forêt de Chantilly… et nous montre qu’elle n’est vraiment pas une jument comme les autres…

Découverte de la table
Cela s’est passé en 1885, dans le  Chemin des Bœufs…
Ce chemin de Lamorlaye grimpe tellement qu’autrefois, seuls des bœufs pouvaient tirer un attelage sur cette chaussée. Il reliait Beaumont à Senlis. La belle alezane Plaisanterie, montée par un certain Thomas Carter ( fils aîné de l’entraîneur de Lord Seymour) s’engage sur la pente du chemin des Bœufs.
“Elle avait aimé tout de suite le chemin pentu, ombragé où elle s’engageait pour la première fois, entre les noisetiers, les hêtres et les chênes !”
Mais à mi-pente, Plaisanterie s’arrête brusquement, surprenant son cavalier Thomas Carter.
“Une saute d’humeur ? Cela ne lui ressemblait guère et pourtant, Plaisanterie refusait d’avancer et secouait la tête obstinément en indiquant le sol. Elle frappait du pied avec insistance”.
Inquiet, Thomas craint une blessure et met pied à terre pour examiner sa monture. Rien d’anormal ! Il tente  en vain  de la faire avancer, flattant son encolure, lui murmurant des mots doux à l’oreille.
“Rien n’y fit ! La cavale faisait preuve d’un entêtement de bourrique ! Le temps passait !”
On décida de creuser à l’endroit où Plaisanterie s’était arrêtée. On n’y trouva non pas un trésor, mais une énorme pierre en calcaire coquiller, un plateau circulaire de deux mètres de diamètre et fort épais.

La table de Plaisanterie...

Comment Plaisanterie avait elle senti cette présence sous la terre ?
Les facultés olfactives et auditives des chevaux sont supérieures à celles de l’homme. Ils int aussi une perception très fine de ce qui les entoure grâce à leur pied, sensible aux variations de pression. Cela leur permet d’adapter leur équilibre à la nature du sol. Plaisanterie a dû percevoir un changement brutal : le sol sablonneux sur lequel elle marchait a  subitement a résonné plus sourdement sous son sabot.

table de Plaisanterie

D’où vient cette table?
On peut supposer qu’elle provient du château médiéval de Beau Larris, construit un peu plus loin qui appartenait à l’abbaye de Royaumont. Ce château, posé sur le Mont de Pô, fut détruit pendant la guerre de Cent Ans. Il n’en reste rien sauf peut être cette table, enterrée par les siècles, l’humus, les intempéries, l’oubli et “miraculeusement rendue à la lumière par le biais d’une aimable Plaisanterie”.

La table de Plaisanterie....
Sources : http://pleinsoleil-apse.blogspot.fr/2009/09/plaisanterie.html
(Association Plein Soleil Environnement)

Paris le nez en l’air

55 commentaires pour “Jardin des Plantes de Paris La table de Plaisanterie”

  1. C’ est quand même une histoire extraordinaire !
    Quel concours de circonstances !
    Peut être cette pierre avait le même pouvoir que ces coquillages qui résonnent du bruit des vagues.
    Merci donc à plaisanterie !
    bonne journée
    bisous

  2. bonjour, étrange cette table ,et que ce soit un cheval qui la découvre c’est encore plus étrange….Hier je suis resté dans mon jardin
    trop de monde dans les espaces verts…..peut-être irais-je faire un tour cet aprèm…mais j’ai du boulot au jardin…..bisous

  3. bonjour Francine,

    Superbe article sur cette histoire de table et jument de course…une histoire ma foi très étrange.
    Bonne semaine
    amitiés

  4. Bonjour ma douce Francine

    Voila le lundi, tout petit et rikiki, j’en ai même pas envie.
    Ne me dis pas que toi si. Hi Hi !
    Il faut se lever, et petit déjeuner, puis se laver,
    pour ensuite filer.

    Et bien non, j’en ai assez d’obéir au lundi, et j’ai décidé de trainer
    les pieds, j’ai le droit d’abord.
    Parfois il faut faire une entorse à la règle.
    Je passe donc par chez toi, comme ça je mets plus de temps
    à arriver là ou je devrais être, lol !

    Tu te dis, ce matin Lolli déraille, ben ça ne change pas,
    j’ai du avaler un café clown sans m’en rendre compte.

    Bon un peu de sérieux, je te confie un lien ami.
    Ma gentille Evy, qui nous fait vivre des moments parfois
    amusants ou tristes de sa vie, son gentil Sylver, Grace, Charlie,
    et puis plein d’autres histoires qui la touchent.
    http://silvertimes67.skyrock.com/3210406429-Percy.html

    Prends soin de toi et aujourd’hui, toi aussi prends ton temps,
    nous ne sommes que lundi.

    Lolli

  5. Bonjour Francine,
    Comme j’aime ces histoires où un signe du passé resurgit grâce à un “plaisant” coup du hasard !
    Merci pour cette incroyable découverte !
    Bon lundi
    Bisous

  6. Coucou ma Francine,
    Je viens de me régaler grâce à cette plaisanterie qui a fait des merveilles. Une très belle histoire pour la découverte de cette pierre en forme de meule. Tes photos sont magnifiques. Bravo.
    Bises et bon lundi. ZAZA

  7. Bonjour Francine
    Plaisanterie a dû sentir quelque chose, et beaucoup de questions au sujet de cette table !
    Tu a retrouvé ton blog je commençais a m’inquiéter.
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  8. bonjour francine
    elle a une bien belle histoire cette table
    Nous avons encore une belle journée ensoleillée aujourd’hui
    je te souhaite de passer un bon début de semaine
    bisous

  9. Bonjour Francine,
    quelle belle histoire extraordinaire! Pauvre jument être ainsi baptisée contre son gré et n’en pas garder rancune c’est très beau de sa part!
    Pour cette découverte incroyable mais vraie, c’est assez fantastique! Et si elle est là depuis longtemps ça veut dire que je ne sais pas regarder ou que absorbée par mes enfants mes yeux n’avaient de regards que pour eux!
    Il faudra que je jette un coup d’oeil en vrai sur elle.
    Et bravo posthumes à “Plaisanterie” pour tous ses exploits.
    Belle page encore! Comment trouves-tu l’inspiration pour toutes ces idées?
    J’espère que tu t’es bien reposée cette nuit.
    Belle journée et gros bisous.

  10. Bonjour Francine c’est une très belle histoire sur cette table elle est superbement belle merci pour ce beau partage et ces jolies photos bonne journée sous le soleil bisou Claudine Daniel

  11. Bjr Francine
    Une bien belle table , elle irait bien dans mon jardin pour le pique nique ! incroyables histoire autour d une table – on la faisait peut être tournéer autant elle nous touren pa tête aujour dhui ! Toujours pas de possibilité d inscription à une newsletter , la parution d article par chez toi?
    bONNE SOIREE

  12. Bonjour,

    Les chevaux ont des perceptions qui nous dépassent et peuvent parfois nous “désarçonner”. Plaisanterie en est la preuve.
    Cette pierre est tout de même étrange par sa résonance …n’a-t-elle pas été créée pour cela…à une époque où les sons avaient tout leur sens …Qui sait…
    En tout cas avec un parasol….des petites boissons je ne dis pas non à cette table originale !

    Bonne journée.

  13. Il fallait miser sur le bon cheval sans croire à une plaisanterie. Pour l’hirondelle, il ne s’agit pas d’un oiseau de l’année. Mais le retour du soleil m’a inspiré de ressortir cette photo. Demain, direction la Bretagne où nous allons profiter du soleil au bord de l’eau. Bonne semaine. Bisous. Yves

  14. salam bonjour Francine
    je ne te vois plus
    je suis perdue avec over avec lequel j’ai eu bp de pb
    et là je suis sur ekla mais pas facile de m’adapter
    alors que ‘javais 3 blogs j’ai tout oublié depuis le décès de mon époux
    bonne soirée
    amitiés

  15. Bonsoir Francine. Avec ce genre de table, les petits malins ne peuvent pas la dérober. Comme toujours beau reportage sur ta ville. Le soleil est de retour partout et c’est tant mieux. Nous te souhaitons une bonne soirée et bises de nous deux.

  16. Une bien belle et étrange histoire. Mais, cela est normal on est à Paris et les étranges histoires sont légions. Merci de nous en conté de belles….Passe une bonne semaine… Amitiés… lulu66

  17. Curieuse découverte ! en tout cas l’histoire de la découverte de cette table n’est pas banale ! contente de te relire ! belle soirée ! bises

  18. Bonsoir Francine,
    Ce que j’ai retenu c’est ta phrase du départ …. tu as entièrement raison de penser ça, sinon , on ne s’en sort pas.
    Bien faire et laisser braire, mais souvent les gens sont tellement méchants que parfois ça blesse !!!!!!! ou bien, c’est parfois mal compris ou mal interprété
    Bonne semaine
    Bises Roguidine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !