logo

Jardin d’Acclimatation Le temps des colonies

Jardin d’Acclimatation

Bois de Boulogne Paris 16 

 

Une plaque discrète,apposée à l’entrée du Jardin d’Acclimatation, a attiré mon attention. Elle relate une époque peu glorieuse de l’histoire du Jardin. C’était l’occasion de chercher à en savoir un peu plus.

A l’époque du Jardin zoologique d’Acclimatation

 Le temps des colonies

Expérimentation scientifique, curiosité pour l’autre, expansion coloniale, passion de l’exotisme… 

De nombreuses manifestations s’inscrivent, en effet, dans le cadre de l’expansion coloniale. Elles contribuent à forger dans l’imaginaire français la représentation stéréotypée des populations colonisées. Certes, elles favorisent la rencontre et la découverte de l’autre, comme le souligne en 1903 le Guide du promeneur : “Les exhibitions ethnographiques, dont le Jardin d’Acclimatation a comme le monopole, ont le double mérite d’éveiller la curiosité de la foule et de l’instruire en mettant sous ses yeux des races humaines”.

Jardin d'Acclimatation Le temps des colonies

Elles sont du reste soutenues par la communauté scientifique. Ainsi, la Société d’anthropologie vient “examiner avec soin les indigènes campés à la porte de Paris”. Le célèbre Charles Darwin, père de la doctrine évolutionniste, est l’un des 400 000 visiteurs de l’exposition fuégienne. C’est l’époque où la science se lance dans l’exploration de l’espèce humaine. Ambitionnant de réaliser un inventaire photographique des populations, le géographe Roland Bonaparte (1858-1924) vient, lui aussi au Jardin, observer “de près et en détails ces échantillons d’une race humaine”.

Jardin d'Acclimatation le zoo humain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’image du condamnable comte de Gobineau ou du naturaliste Joseph Deniker, l’anthropologie naissante tente de déterminer et de classifier de prétendues “races” selon des caractéristiques morphologiques. S’imposant alors dans les milieux savants, ce “racialisme”, qui tend parfois à virer au racisme, est une idéologie pseudo-scientifique que véhiculent hélas, les manuels scolaires et les exhibitions ethnographiques. Elle est aussi pour certains la justification d’une politique coloniale. Elle sera le fondement de l’horreur nazie.

Jardin d'Acclimatation visite du zoo humain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement, le sensationnalisme recherché par la direction du Jardin est désavoué par la Société d’acclimatation. L’anthropologue Paul Topinard (1830-1911) condamne, à son tour, l’exploitation de vingt-six Somalis : “On a parqué ces malheureux dans une enceinte qui offre absolument la physionomie de celles qu’on a réservées aux kangourous… Sous les regards stupides d’une multitude sans pitié, on les a fait sauter, danser, hurler… Quand cessera-t-on (sous prétexte de science, hélas !) de traiter de la sorte cette noble créature humaine ?” Son appel n’est pas entendu, même après que trois Indiens Galibi de Guyane soient morts en 1892 à cause du climat parisien. La série d’exhibitions s’achève en 1931 sur une mystification : une centaine de Kanaks est hébergée dans des cases primitives et présentée à un public crédule comme des “sauvages polygames et cannibales”.

A l’époque du Jardin zoologique d’Acclimatation

Des spectacles ethnographiques

De 1877 à 1931, le Jardin d’Acclimatation expose des groupes originaires de contrées lointaines. Ces manifestations suscitent hélas un vif engouement.

Jardin d'Acclimatation zoo humain

Jardin d’Acclimatation zoo humain

Cette mode remonte à 1810 quand une jeune Africaine callipyge, surnommée “la Vénus hottentote” (1789-1815), est exhibée d’abord à Londres puis à Paris où elle est notamment examinée par Étienne Geoffroy Saint-Hilaire. C’est le petit-fils de celui-ci, Albert, qui lance véritablement en France la vogue, profondément discutable, voire choquante, de ce que l’on va appeler des “attractions humaines”. Il s’inspire des exhibitions anthropozoologiques réalisées par l’Allemand Carl Hagenbeck (1844-1913), le “roi des zoos”, qui, en 1875-1876, montre successivement au public des Lapons, trois Nubiens, une famille d’Inuits groenlandais.

Jardin arrivage d animaux Nubiens 13 Nubiens Amrans

Les Achantis au Jardin d’Acclimatation, 1887

Dès août 1877, Saint-Hilaire organise un “spectacle ethnologique”. Des Africains – “quatorze grands gaillards drapés de blanc, au corps de bronze, à la chevelure bizarre”, d’après la revue La Nature – escortent des animaux du Soudan. Le succès est foudroyant. L’Illustration note : “Des foules se pressent sans hésitation ; chaque jour, des visiteurs abondent”. Geoffroy Saint-Hilaire se félicite d’une “opération fructueuse, aussi bien du point de vue purement financier que scientifique”.

Jardin d'Acclimatation Les Achantis

Le résultat est si encourageant que le Jardin renouvelle l’expérience en novembre avec six Esquimaux. La fréquentation annuelle double pour atteindre 830 000 entrées ! L’année suivante, les Parisiens affluent pour voir d’autres “individus singuliers”, des Gauchos argentins et des Lapons : le nombre total de visiteurs frôle le million !jardin zoologique d acclimatation.

jardin zoologique d acclimatation

Il s’agit d’un phénomène de masse qui affecte de nombreux pays occidentaux, comme l’Allemagne où sont exhibés plus de trois cents groupes ethniques en soixante-dix ans, ou bien en Suisse où de tels spectacles sont proposés à Zurich jusqu’en 1960 ! En France, les expositions universelles et coloniales, les foires régionales, les music-halls comme les Folies Bergère s’emparent à leur tour d’une attraction si lucrative.

Jusqu’à la Première guerre mondiale, le Jardin d’Acclimatation organise une trentaine d’exhibitions de groupes dits pittoresques tels que des Fuégiens, des Cosaques, des Hottentots, des Malabars, des Derviches ou des Galibis de Guyane qui naviguent sur le petit lac à bord de pirogues.

Jardin Indiens Galibis chemins de fer de l ouest Porte Maillot BIS

Une Laponne met même au monde une petite fille baptisée “Parisienne”. En 1883, plus de 900 000 curieux viennent observer, en juin, vingt-et-un Ceylanais, en juillet, deux familles d’Araucans des Andes, en septembre, vingt-deux Kalmouks de Sibérie et, en octobre, quinze Indiens du Nebraska.

Jardin d'Acclimatation Somalis

Aujourd’hui, c’est autour de l’égalité entre les peuples, de la fraternité des nations que le Jardin d’Acclimatation invite, chaque printemps, un grand pays du monde à s’installer dans ses allées et à envahir pacifiquement ses 19 hectares.

 sources :
http://motsetmauxdemiche.blog50.com/archive/2011/01/16/le-zoo-humain-au-jardin-d-acclimation-de-1931.html
http://www.deshumanisation.com/phenomene/zoos-humains?start=1
http://www.jardindacclimatation.fr/
et sur site

52 commentaires pour “Jardin d’Acclimatation Le temps des colonies”

  1. On ne pouvait faire pire dans l’horreur et l’ignominie !
    Je crois que certains reviendraient bien à cette époque, malgré tout, car ils pensent pareil !
    Amicalement.

  2. je suis surpris et effaré par la les dates !
    J’ aurai pensé beaucoup moins proche.L’ homme a vraiment tendance à ne pas admettre les différences, et il est même capable d’ exploiter sa propre famille, comme nous l’ ont écrit plus d’ un auteur !
    Personnellement, le mot race ne me choque pas, puisque je considère les blancs comme une race, ce qui est condamnable, c’ est qu’ on fasse des différences ensuite.
    Merci pour ce rappel peu glorieux.
    Passe une bonne journée
    Bisous

  3. Hello Francine
    C’est un exemple parmi tant d’autres de ce que pouvait faire un état colonialiste….Contrairement aux états unis qui dénoncent ses anciennes dérives , la France n’est toujours pas prête à le faire….. Cela reste des sujets tabous pour la sacro sainte république. Dans ce cas la, c’est une exposition d’êtres humains comme pour des animaux de cirque… Dans d’autres cas, ce fut encore plus horrible. Et pas si lointain que ça ! Meme à l’époque de ce grand général dont certains politiques se reconnaissent aujourd’hui…
    bizza et bonne semaine

  4. Coucou Francine, merci pour ce cours d’histoire sur le jardin.
    Ah tu as changé ta photo de profil, tu te caches hi hi !

    Ton week end c’est bien passé ? Vas-tu bien ?
    Moi tout est ok !! Merci.
    J’arrive en ce début de semaine, avec un temps
    identique à la semaine dernière lol, mais bon
    si tu acceptes mon p’tit sourire, il fleurira ta journée
    et apportera un peu de chaleur, je l’espère.
    Pour mettre de la “bonne humeur” en ce lundi j’ai trouvé
    une vidéo qui en a. L’école des fans !
    Allez tu cliques ici : Youtube
    Ou là : https://www.youtube.com/watch?v=CnOIWebzj4E
    Ils sont trop drôles ces enfants, non ?

    Un café et je file vite rejoindre un autre bel univers.
    Merci pour tes visites, ton amitié et tes articles toujours inintéressants.
    Prends soin de toi.
    Lolli

  5. Bonjour Francine, Heureusement que l’esclavage a disparue…Anormalité et Scandale morale l’exploitation de l’homme par l’homme …C’est honteux de placer des êtres humains exhibés au même niveau que les animaux. Ces pauvres prisonniers sont présentés comme des pensionnaires, faisant partie du cheptel du zoo. Mais c’est la réalité et dans les livres de l’histoire c’est pas toujours du bonheur.
    J’espère que tu as bien passé ton weekend et je te souhaite un bon début de semaine…
    Bisous

  6. je ne savais pas qu’il y avait eu ce genre d’exposition , c’est terrible de considérer les autres comme des races inférieures , mais on en a eu un exemple avec ce fou d’Hitler !

  7. hello Francine

    ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des horreurs qui existaient à cette époque pas lointaine
    les temps ont ils changé?? dans un certain sens oui mais l’exploitation existe encore
    J’ai vu que Darwin était allé visiter cet endroit . J’ai fait mon mémoire de fin d’études sur Darwin !! il y a bien longtemps !!!lol
    bonne journée
    bises

  8. Bonjour Francine
    Ah il s’en est passé des atrocités et il s’en passe encore quand est ce que tout cela va cesser, pouvon sous vivre tranquillement !
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  9. Un passé peu glorieux qu’il ne faut cependant pas occulter ! Cette idée d’exhiber des êtres humains m’a toujours profondément révoltée. L’ignorance de nos anciens n’excuse pas pas tout : l’homme est toujours un loup pour l’homme à tous les niveaux ! Encore que je précise que j’aime beaucoup les loups et beaucoup moins certains humains ! 🙁 Belle semaine Francine Bisous

  10. Ben ça alors ! Je l’ignorais totalement ! Honte à tous ceux qui ont organisé cette odieuse exposition °!°… Belle semaine, chère âmie de Lutèce

  11. terribles, ces images et cette expo avec le recul; et dire que beaucoup de gens ont encore cette mentalité sans jamais avoir voyagé dans “ces anciennes colonies” comme ils disent;
    belle journée, Francine
    bisous

  12. Bonjour francine
    c’est ignoble ce qu’ils ont fait et si proche de nous ,j’en suis écoeuré
    C’est le retour de la pluie aujourd’hui mais avec quelques éclaircies
    Je te souhaite de passer un bon début de semaine
    gros bisous

  13. bonjour
    et merci pour cette page d histoire
    de beaucoup ignorée
    les humains sont capables du pire l histoire nous l à démontrée
    bises Francine
    kénavo

  14. Coucou ma Francine.
    Un article fabuleux avec des illustration d’époque qui me surprennent. 1931, la première moitié du 20ème siècle. Des réactions qui montrent à quel point le français de cette époque était arriéré et ancré dans cette peur de la différence. Remarque, nous somme au 21ème siècle, et certaines franges de la population française en sont restées au même point.
    Merci pour cet excellent partage ma belle. Bises et bon lundi. ZAZA

  15. Bonjour Francine,
    je ne comprends pas comment on pouvait exiber des êtres humains comme si c’était des animaux.
    Bon début de semaine sous le beau soleil de la côte pour moi….
    Bons baisers

  16. Quelle honte de présenter des humains.. comme des animaux !!! quel monde et en France en plus !!
    Bon début de semaine Francine .. c’est bien de nous rappeler ce qui s’est passé dans notre pays !!
    Gros bisous Rozy

  17. J’en ai des frissons partout et des larmes qui me montent aux yeux ! merci à toi pour tes articles qui permettent de pouvoir admirer tous les aspects de Paris mais aussi pour nous faire connaître des événements de ce type qui heureusement ont quand même été critiqués à l’époque. De nos jours, de tels actes ne passeraient heureusement plus !
    Bisous
    Am

  18. Nos arrières grands-pères avaient tout de même une sacrée mentalité ! Et ça fait moins de 150 ans ! Dieu merci, nos générations, en moyenne, car, il y a encore des Régions dans le Monde, à la traîne, ont quand même mieux évolué dans ce domaine, surtout, depuis la dernière grande Guerre de 39/45 …
    Gilbert

  19. Je ne savais pas, et comme Pierre plus haut je suis effarée de voir que ces événements sont si proches de nous, tout au plus 80 ans … il n’y a pas de mots pour qualifier ça !
    Très belle semaine, bisous !
    Cathy

  20. …même si ce n’était que pure curiosité à l’époque, il n’y avait aucune raison de les traiter de la sorte mais l’humain reste l’humain et quand il s’agit “d’avilir” plus petit que soi…
    Bises du jour de Mireille du Sablon

  21. Bonsoir , je ne sais quoi dire devant un tel” spectacle” ….montrer des humains comme des bêtes dans un cirque ….Quelle horreur….Le temps ne s’améliore pas y en a marre ….Bisous.

  22. Bonjour Francine
    Mais on y trouve de tout dans ce jardin magnifique, comme disait Trenet “c’est un jardin extraordinaire”.
    Je connaissais de nom mais je ne savais pas qu’il y avait autant de choses différentes. Les découvertes doivent être intéressantes, comme ton article d’ailleurs.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une douce soirée
    Bisous
    @lain

  23. Bonsoir Francine mais comme c’est horrible ce reportage est très intéressant dans un certain sens mais malgré tout ca nous apprend bien des choses c’est pas croyable bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel

  24. Comme les relations qu’on avait avec la traite des noirs et l’esclavage , c’est un passé à ne pas oublier .
    Bonne soirée Francine (:-*

  25. Bonsoir Francine,
    curieusement ça me fait penser à Zadig (Voltaire) à Paris à l’envers.
    Les sauvages ne sont pas ceux que nous croyons à la réflexion!
    Merci de nous avoir montré cela car j’avais oublié cet expérience pas flatteuse de nos anciens!
    Il n’y a pas de problèmes avec les droits de l’homme, puisque pour eux ce n’en était pas!!
    Ca facilite les problèmes de conscience.
    Ah les Hommes! Et ça continue d’une autre façon! L’esclavage n’est pas mort loin de là…
    Bonne soirée quand même chère Francine qui nous fait philosopher. Bisous.

  26. Re coucou Francine
    au fait ce n’e serait pas de la rouille en y regardant de près laver à 90° devrait suffire. Même pas d’eau de javel a brule.
    re bisous.

  27. Bonsoir Francine,
    C”est affreux de voir ce qui s’est passé, mais c’est bon de le souligner !!!
    un zoo humain, tu te rends compte ce que d’autres humains soient capables de faire !!!!!!
    et on ne sait pas tout !!!! ça risque revenir , malheureusement , dans d’autres conditions !!! l’horreur ……
    Bonne soirée, bises, Roguidine

  28. Bonjour francine
    c’était inhumain de traiter ces gens de la sortte
    De la pluie et du vent qui souffle en rafales sont au programme aujourd’hui
    Je te souhaite de passer un bon mardi
    gros bisous

  29. coucou ma Francine, il va peut-être faire beau, donc allons ensemble au jardin d’acclimatation si magnifique, hi hi !

    Comment ça va ce matin ? Bien dormi ?
    Je veux bien un café pour bien commencer la journée, merci.
    On ne parlera pas du temps, d’accord, mais il fait doux…

    Je regardais Google et on y indique le 126e anniversaire de
    la Tour Eiffel, wa c’est super, pas jeune la belle dame de fer.
    Elle a ouvert ses portes pour la première fois le 31 mars 1889.
    Bravo et bon anniversaire…

    *Une petite devinette :
    Qu’est-ce qui fait le tour du bois sans jamais y pénétrer ?*
    La réponse demain.

    Merci pour tes gentils visites et ton amitié.
    Bonne journée et prends soin de toi.
    Lolli

  30. Bonjour Francine,
    De sombres heures,
    Le pire pour avoir parlé avec quelques kanaks c’est l’un des peuples les plus avancé, dans leur relation à l’environnement,
    Bref, on ferait mieux de parler un peu de tout cela à nos chères têtes blondes au lieu de se focaliser que sur certains démons …
    Merci pour ce partage,
    Une belle journée,
    David,

  31. Bonjour Francine!
    Comment vas-tu?
    C’est un plaisir de voir tes belles photos et visiter avec toi.
    Je reviens mais très lentement. Notre chien est mort la semaine dernière. Je suis comme somnambule, tout tombe de mes mains…On dit qu’il faut du temps pour vivre cela.
    Passe une très belle journée
    Bises amicales

  32. On a du mal à s’imaginer qu’il n’y a pas si longtemps que ce genre d’exhibition a cessé. ton article ouvre les yeux sur des choses qui restent quand même sous silence.
    Bisous à toi Francine. Caresses aux deux turbulents noirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !