logo

Institut du Monde Arabe Il était une fois l’Orient Express

Institut du Monde Arabe IMA

Exposition évènement “Il était une fois l’Orient Express”

1 Rue des Fossés Saint-Bernard Paris 5e 

 

 

L’Orient Express sifflera trois fois…

En arrivant place Mohammed-V nous sommes accueillis par le sifflement du train, ceci avant même de découvrir les pimpantes locomotives. C’est un spectacle étonnant et à la fois insolite : la modernité de l’Institut du Monde Arabe face à l’élégance surannée des wagons de l’Orient-Express.

Il était une fois l'Orient Express IMA

Une exposition évènement

Le 3 avril 2014, les parisiens ont eu la surprise de découvrir sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe, IMA, dégagé pour l’occasion, une locomotive et quatre véhicules de voyageurs. Vision insolite devant une institution qui n’est pas particulièrement liée au transport ferrovière. Cette exposition n’aurait pas pu voir le jour sans la hardiesse de la SNCF qui a décidé que l’Orient Express devait sortir de ses rails pour aller au coeur de Paris, à la rencontre des visiteurs. D’autre part l’Institut du Monde Arabe a accueilli avec enthousiasme la spectaculaire irruption de ce spelndide monstre d’acier, à la fois acteur et témoin d’un siècles de poignantes rencontres entre les deux versants de la Méditerranée.

Il était une fois l'Orient Express IMA

L’Orient-Express fait halte à l’Institut du monde arabe

Ce train, immobilisé dans toute sa splendeur, est celui-là même qui permettait aux voyageurs de se rendre en trois jours et deux nuits de Paris à Istanbul, mais aussi au-delà, en empruntant les correspondnaces du Taurus-Express, d’atteindre Bagdad, Tripoli et le Caire. “Avec ce train, on entrait, après des siècles de lenteur, dans l’ère de la grande vitesse”. Il franchissait les plaines et les montagnes d’Europe à vive allure, avant de se lancer sur les chemins de l’Asie.

Il était une fois l'Orient Express IMA

Ce train de rêve, réservé à une élite, symbolisait ce dont il était le vecteur, dans les relations entre un Orient qui ouvrait ses portes et une Europe en plein essor dans les domaines de l’industrie, de la science et des idées.

Il était une fois l'Orient Express IMA

Il était une fois l'Orient Express IMA

L’aventure de l’Orient-Express s’est achevée dans les années 60.

Après 1945, c’est le déclin : la Compagnie internationale des wagons-lits voit son empire se restreindre progressivement, concurrencée par l’automobile et l’aviation. Le dernier trajet de l’Orient-Express, comme le tout premier essai d’avant 1883, est un Paris-Vienne. “En 1997, Accor rachète la Compagnie des wagons-lits et utilise les trains à des fins événementielles. Le matériel roulant, en partie revendu, se disperse chez des collectionneurs privés. On retrouvera même un des wagons à la campagne, utilisé comme poulailler… En 2010, Christie’s organise une vente aux enchères. La SNCF achète sept voitures de l’Orient-Express, classées monuments historiques. Chacune porte le nom d’une ligne : Riviera, Côte-d’Azur, Etoile-du-Nord, Flèche-d’Or, Taurus, Train-bleu… Autant de noms encore porteurs de rêve”.

Il était une fois l'Orient Express IMA

Ce train mythique, mélange de luxe et de vitesse, continue à fasciner et à faire rêver.

On s’attendrait presque à voir Hercule Poirot pointer sa moustache…

Ce sont quatre pimpantes nonagénaires qui ont élu domicile sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe. Leur poids, 60 tonnes chacune, a nécessité le renforcement dudit parvis, pas prévu pour en supporter autant. Les quatre voitures du train le plus mythique de l’histoire, sont accompagnées de leur locomotive d’époque, 86 tonnes à elle seule.

Il était une fois l'Orient Express IMA

« En cédant au culte de la vitesse, dont le TGV est l’aboutissement, nous avons nous-mêmes affaibli ce qui faisait la particularité d’un voyage ferroviaire, dit Frank Bernard, directeur du développement de la SNCF. Avec cette exposition, nous voulons retrouver les racines du voyage, donner du rêve. »

Il était une fois l'Orient Express IMA

“Car en ces temps anciens, où l’on parcourait la distance de Paris à Istanbul à la vitesse moyenne de 45 km à l’heure, le transport était, de fait, un voyage en soi. Pour sa première traversée, en 1883, l’Orient-Express interrompait sa route quelques centaines de kilomètres avant Constantinople. Le périple se poursuivait en voiture et en bateau. Le voyage était alors fortement déconseillé aux femmes (deux d’entre elles, téméraires, ont quand même embarqué) et l’on recommandait aux hommes de venir armés… Des décennies plus tard, durant l’entre-deux-guerres (l’âge d’or de l’Orient-Express), le convoi fut immobilisé pendant cinq jours par une congère au coeur des Balkans, en plein hiver 1929. Les passagers, transis de froid et affamés, seraient partis chasser le loup…”

Il était une fois l'Orient Express IMA

Les passagers étaient des diplomates, militaires, commerçants, artistes ou touristes aisés. Agatha Christie, dont le nom reste à jamais associé au train légendaire, l’empruntait pour rejoindre son mari à Bagdad…

Il était une fois l'Orient Express IMA

Le concepteur de l’Orient Express

C’est le Belge Georges Nagelmackers qui est le père de l’Orient-Express. Il s’était inspiré des sleeping cars, les wagons-lits inventés par Pullman, qu’il avait vus aux Etats-Unis. “Mais là où les wagons américains ne disposaient que de rideaux en guise d’isolation entre voyageurs, Nagelmackers inventa le couloir en dur et le compartiment, augmentant ainsi le niveau de confort. Durant les Années folles, jusqu’à deux mille voitures furent en circulation. Les plus anciennes étaient en bois de teck ; les plus emblématiques, construites dans les années 20, sont métalliques et arborent les couleurs bleu et or. Décorées par rien de moins que René Lalique ou René Prou, elles affichaient un luxe inouï. Et faisaient même l’objet d’enjeux politiques : en 1938, en plein Anschluss, Hitler kidnappe l’Orient-Express en le nationalisant en gare de Vienne. L’histoire de l’Orient-Express est aussi indissociable du développement que connaît le tourisme, et dont Georges Nagelmackers est un acteur important. Le long du parcours, il fait construire des palaces où les passagers peuvent faire une halte. Dans un de ses écrits, Pierre Loti, résidant à Constantinople, regrette le calme de l’avant-Orient-Express, quand les voyageurs se faisaient plus rares. A chaque époque sa conception du tourisme de masse…”

Il était une fois l'Orient Express IMA

Locomotive à vapeur

230 G 353, type Ten Wheel

Construite en 1922, cette locomotive a été exploitée par la Compagnie de chemin de fer Paris Orléans. Elle a tracté de lourds express aussi bien que des omnibus de voyageurs ou des trains de marchandises.

Il était une fois l'Orient Express IMA

SNCF cesse son exploitation en 1970, mais continue de l’utiliser sur les tournages de films. C’est elle qui tracte le train du film de Sydney  Lumet Le Crime de l’Orient Express, tourné en 1974.

Il était une fois l'Orient Express IMA

En 2013, SNCF confie sa rénovation à l’Association poour la préservation su patrimoine et des métiers ferroviaires, entièrement composée de bénévoles. Il a fallu 6 mois et 2500 heures de travail pour la nettoyer et la remonter afin de pouvoir la présenter telle qu’elle est aujourd’hui.

Voiture restaurant Anatole

La voiture Anatole a été construite en 1925 dans les ateliers de Birmingham d’après les plans de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits.

Il était une fois l'Orient Express IMA

Elle a circulé jusqu’en 1940 sur plusieurs trains prestigieux de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits, notamment sur les divers itinéraires de l’Orient-Express. Cette voiture contient 14 tables et peut accueillir 42 personnes. La cuisine se trouve en extrémité de voiture. Elle fonctionnait à l’origine au charbon de bois.

 

http://www.telerama.fr/ et sur site (extrait du supplément du n°3386 de Paris Match avril 2014)

49 commentaires pour “Institut du Monde Arabe Il était une fois l’Orient Express”

  1. Bonjour Francine
    un train de légende, très belle photo
    je te souhaite une très bonne journée
    avec notre amitiés bises
    Qing&René

  2. Décidément, il se passe toujours quelque chose à Paris !
    Moi qui n’ ai jamais emprunté ni le Thalys, ni le Tgv, je voyageais très jeune dans ces locomotives à vapeur qui m’ ont toujours fasciné !
    Aussi c’ est avec émotion que j’ ai lu ton article bien tourné, et admiré tes superbes photos.
    tu vois le fish-eye ajoute une touche personnelle !
    Puisse l’ esprit de cet expo rejaillir entre notre monde occidental et l’ oriental
    Bonne journée
    bisous

    • c’est une touche personnelle, comme tu dis, en général mes idées sont copiées voir carrément plagiées 🙁 ! on verra bien si sur ce coup là je suis aussi copiée !! 🙂

  3. Merci Francine, et dire qu’enfant j’ai connu les locos à vapeur qui entrant en gare, et non en guerre, lâchaient leur vapeur sur les voyageurs au quai…. un plaisir impresionnant pour nous les mômes…. Bises de jill

  4. Bonjour Francine

    Un superbe article sur un train qui aura fait fantasmer grand nombre de personnes. C’est original tes vue en fish-eye, je ne connaissais pas du tout.

    Bonne journée, bises d’Hervé.

  5. Hello Francine
    Dans l’arrière-pays de Nice, à la gare de Sospel, se trouvait 4 des wagons du train légendaire, ou l’on pouvait manger des spécialités niçoises. Au siècle dernier, il transportait encore à son bord luxueux les passagers vers l’Asie, et ce depuis 1883. Il desservait des capitales européennes jusqu’à son terminus, Istanbul.
    Mais, les quatre voitures de ce train mythique datant de 1929 et immortalisé par Hercule Poirot et d’Agatha Christie, en parfait état, ont été vendus par son propriétaire et il semblerait que ce soit un musée du nord de la France qui en est fait l’acquisition ?
    Bizz
    Pat

  6. Oui tu l’as bien déroulé ton article
    Tu as dû te régaler
    Chacun y va de son observation
    De son point de vue
    Pour ma part , je suis admirative
    A chacun son style au bout de son objectif
    @ Demain

  7. Bonjour Francine
    Toujours aussi fascinant ces trains qui semblent venir d’ un autre monde… Et pourtant nos parents les ont connus et ce n’est pas si vieux.
    Je viens de faire une très jolie ballade à Saint Valéry en Caux avec le petit train qui part du Crotoy. Un train qui fonctionne encore au charbon de bois, nous avions quelquefois la fumée dans le visage et les sièges n’étaient pas super confortables, c’est le moins que l’on puisse dire..’ L’orient express est une petite merveille de beauté, de confort et de luxe
    Mon rêve ! Peut être un jour…

    • bonjour, les petits trains comme celui du crotoy ne sont pas confortables, mais qu’importe! ils nous permettent de découvrir le paysage autrement

  8. Bonjour Francine
    BRAVO pour ce reportage j’ai adoré c’est très intéressent de voir ces anciens trains, il faisait des longs parcourt quand même.
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  9. HOULLA FRANCINE

    j adore dans ma jeunesse je prenais le train avec cette locomotive du moins elle lui ressemble c est un bonheur sur toutes tes photographies qui sont sublimes merci à toi et tes explications que tu prends le tant de nous dire tout dessus sincèrement je te félicite de tout mon cœur un article splendide dans tous ces détails en te souhaitant une excellente journée de ce Mardi merci bisous Danielle

  10. Tant de romans se sont passés dans ces trains!
    …. tu n’as pas eu accès à l’intérieur?
    Je trouve tes prises de vue supers, on a l’impression qu’il va …démarrer!
    Bises du jour de Mireille du Sablon

  11. j’ai l’intention de m’acheter cet objectif si je pars à New York l’an prochain, tes photos sont très réussies et originale… Beau rendu des locomotives sous cet angle , je ne suis pas encore allée voir cette expo et je me tâte, j’ai comme l’impression de l’avoir vue finalement avec tous les articles et photos parus sur la toile…. bonne journée, bises

  12. Bonjour, pour répondre à ta question je ne trouve pas grand chose à redire , juste un petit manque de piqué, et sur certaines les couleurs sont un peu ternes….mais ton reportage (photos et coms) et comme à chaque fois admirablement bien présenté…..Bisous de nous deux…

  13. C’est un article fabuleux et je me suis régalée du début à la fin, passionnant.
    Quant aux photos avec ton “oeil de poisson”, génial, j’aime beaucoup.
    Félicitations pour tout ce que tu fais.
    Bises à toi Francine

  14. Bonjour Francine j’aime bien cet effet “fish eye”, je dois justement m’acheter un appareil photos !! superbes ces vieux trains encore un beau reportagen j’aime bien la première photo !!
    Merci Francine !
    Gros bisous Rozy

  15. bonsoir Francine,

    Très beau reportage sur ce train légendaire . Superbes photos et surtout et comme toujours les bonnes informations
    sur ce passé glorieux qui anime encore beaucoup de livres qui lui sont dédiés .
    Bonne soirée
    amitiés

  16. Bonjour Francine,
    Magnifique reportage, alors tes effets photos !!!!!! superbes,
    Ah…. l’Orient express …….. on en a bien parlé à une période, j’ai vu de superbes photos de l’intérieur, le grand luxe, pas pour tout le monde !!!!!
    la visite intérieur se fait elle ? ce serait dommage de ne pas le voir …… tu nous le réserves, hein !!!!!!
    Bonne fin de journée, bises, Roguidine

  17. S’il y a une expo à Paris que je veux voir c’est celle-ci ! J’ai du temps mais c’est la grève SNCF… ironiquement… J’espère malgré tout y aller prochainement. Tes photos sont vraiment très belles ! Je sais qu’on visite l’intérieur. Je l’ai vu sur d’autres blogs et je suppose que tu nous en réserves la surprise … Bises

  18. bonjour francine
    c’est un train de légende,mais comme il est beau
    Encore une journée ensoleillée mais avec de la fraîcheur matinale
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    gros bisous

  19. Bonjour Francine ,
    C’était une excellente idée d’inaugurer l’eye-fish avec ce bel article très documenté dont la lecture a permis à mon imagination de voleter qu avant que je ne retombe .
    Merci pour ta gentillesse .
    Belle soirée à toi.

  20. bonsoir Francine, je t’avoie que j’ai regardé surtout les photos, , celles prises avec le nouvel objectif, c’est vraiment étonnant, j’avais lu un article dessus car de temps en temps je vais sur des sites photos, toujours avide d’apprendre…un train légendaire même si on n’y connait rien en mécanique, un sujet qui vient à point avec la grès SNCF
    bonne soirée

  21. Bonsoir Francine un superbe reportage que tu nous offres là ces trains sont des vrais beauté merci pour ce très joli partage bonne soirée bisou Claudine Daniel

  22. L’orient express ……rien que le nom emmène dans le rêve ! sympathique rencontre entre ancien et moderne ! belle soirée Francine ! bises

  23. Bonne nuit Francine et bonjour pour mercredi,
    quelle merveilleuse histoire de ce train légendaire tu nous proposes là!
    Avec de magnifiques photos:on voit bien celles qui sont en oeil de poisson!
    Ca donne un petit genre et cela te permet sans doute d’augmenter ton champs?
    Ces photos sont très originales, d’un coi que j’ai bien connu,
    puisque j’ai fait mes études à ParisVII et c’est là que j’ai connu mon mari.
    Donc un champ de très bons souvenirs.
    Bisous.

  24. Bonsoir,

    Un train de légende dont l’histoire est bien contée …
    Il ne manque plus de voire “pointer” le nez d’un Hercule Poirot….Le Voyage d’Agatha Christie n’en est-il pas l’inspiration ?

    Bonne journée.

  25. Merci pour tes informations apportées par mail !! chemin précieux à absorver
    il s ‘en passe finalement sur ce lieu
    J adorerai voir ce train , une veritable splendeur de mecanique !!
    N”hésite pas à faire des plans plus rapprochés – Bonne soirée Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !