logo

Institut du Monde Arabe Fresque d’El Seed

Fresque d’El Seed Institut du Monde Arabe IMA

1 Rue des Fossés Saint- Paris 5e 

 

L’Institut du Monde Arabe IMA s’est doté d’une fresque géante, réalisée par le graffeur El Seed. Elle a été inaugurée le 12 juin en présence de l’artiste, de Jack Lang, et de Son Excellence l’Ambassadeur de Tunisie, Adel Fekih.

La veille, l’artiste a déclaré : “Je vais travailler toute la nuit pour finir à temps”.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe

C’est Jack Lang, Président de l’IMA, qui est à l’origine du projet et a commandé cette fresque à El Seed, qui d’ailleurs  avait décoré la façade de la Tour Paris 13, avec une traduction d’un vers du poème “Le Cygne” de Baudelaire qui dit “La forme de la ville change plus vite que le coeur de l’homme”.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe

Les architectes de l’IMA Jean Nouvel et Architecture Studio ont donné leur feu vert pour que cette fresque soit réalisée sur leur bâtiment.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe

On reconnaît instantanément les oeuvres d’El Seed, 32 ans. Cette fresque monumentale marie le graffiti et le calligraphie arabe. L’artiste a inventé un style bien à lui, et a décoré à la bombe ces élégants “calligraffitis” bleus et argentés. La surface à couvrir étant de 800 mètres carrés.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe

Pour cette fresque géante à l’IMA, El Seed s’est inspiré d’une citation de Stendhal -“L’amour est le miracle des civilisations”- traduite en arabe. “Pour moi, elle résume l’esprit de l’IMA, qui est de rapprocher les cultures, d’être un pont entre Orient et Occident”, explique l’artiste.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe

*La fresque d’El Seed à l’Institut du Monde Arabe, vue depuis les quais.

El Seed est né en France en 1981 de parents tunisiens. Il se présente comme un “calligraffiteur”, pratiquant simultanément la calligraphie et le graffiti, revendiquant comme ses maîtres certains des plus grands calligraphes de l’époque, tel Hassan Massoudy. II a peint des murs à Paris, Montréal, Berlin, Tunis, Doha, Dubaï, Chicago, Los Angeles. II a notamment décoré le minaret de Gadès, sa ville d’origine, en Tunisie.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe

Il se situe résolument dans un contexte de questionnement identitaire, qu’il parvient à résoudre à travers des œuvres qui proposent une synthèse entre arts d’Occident, le street art, et d’Orient, la calligraphie.

Ci-dessous : work in progress, crédit photo Métronews

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe work in progress

El Seed est le Mr avec les lunettes de soleil et la barbe.

Fresque d'El Seed Institut du Monde Arabe work in progress

 “El Seed utilise la calligraphie arabe comme une expression de son questionnement identitaire franco-tunisien. Par ses messages délivrés sur les murs des villes, il créé des ponts entre l’Orient et l’Occident. Se nourrissant d’influences diverses, il commence à graffer dans la rue en 1998 à Paris. De la même façon que les graffeurs européens se sont réapproprié l’écriture latine en créant de nouvelles typographies, eL Seed, lui, réinvente et transforme la calligraphie arabe classique et s’impose ainsi comme un des précurseurs du Calligraffiti. Un mélange de graffiti et de calligraphie arabe, qu’il définit comme « L’expression d’une double marginalité : d’un art oriental en terre occidentale, et du graffiti qui peine à trouver une légitimité dans l’environnement artistique actuel.”

Sources : metronews pour  les deux photos de l’artiste en train de peindre

www.lepoint.fr

http://itinerrance.fr/

48 commentaires pour “Institut du Monde Arabe Fresque d’El Seed”

  1. Ah oui bien le style arabe en arabesque… c’est très plaisant au regard ! Merci encore Fancine et bon lundi de la part de jill… bises

  2. j’ ai l’ impression de voir un des douze travaux d’ Hercule, tant ça me parait immense !
    je me demande bien comment il peut réaliser une telle harmonie calligraphique sur une telle surface !
    Le fish-eye est le bienvenu !
    Merci, pour cet article et tes superbes photos, et puisse l’ artiste obtenir ce lien occident/orient

    • merci pour le fish eye! j’ai hésité bien longtemps à l’acheter, le canon étant bien trop cher, je me suis rabattue sur celui-ci qui, ma fois, après avoir un peu galéré, semble désormais m’offrir ce que j’en attends, et des photos de qualité; moins que le canon certainement, mais pour le moment je vais m’en contenter !!

  3. Hello Francine
    Alors bientot au mois de juillet à Paris, il va y avoir des chasses aux billets ? J’ai entendu cela hier aux actualités. Un millionnaires americains qui cache des billets et donne des indices ….. Ca va pas etre un probleme pour toi qui connait aussi bien Paris ! hi hi hi
    bizz
    Pat

  4. Bonjour Francine,
    c’est une réussite que cette peinture gigantesque sur le mur…. Merci pour toutes ces photos…
    Le temps est moins chaud cette semaine , tant mieux..
    Bon lundi, gros bisous

  5. Une oeuvre magnifique qui vient sur une autre puisque la vitre est sérigraphiée il me semble, si mes souvenirs sont exacts.
    Merci à toi Francine pour ces jolies photos et ces bons renseignements.
    Belle semaine et bises

  6. bonjour Francine,

    Beau reportage sur cette calligraphie géante.
    EL Seed se présente comme un “calligraffiteur” né en France de parents Tunisien, pratiquant la calligraphie et le graffiti. Artiste reconnu ,Il a peint des murs à Paris, mais à Montréal, Berlin, Tunis, Doha, Dubaï, Chicago, Los Angeles. Il a notamment décoré le minaret de Gadès, sa ville d’origine, en Tunisie.
    merci pour ce beau partage
    bonne semaine
    amitiés

  7. Le millionnaire américain Jason Buzi, qui s’est fait connaître en lançant des chasses aux billets de banque dans les rues de San Francisco, a annoncé cette semaine sa volonté d’étendre d’ici un mois son concept en Europe, notamment à Paris.
    bizz
    pat

  8. Bonjour Francine,
    Une très belle fresque.
    le ciel est bleu comme celui d’aujourd’hui chez nous, hier il était gris avec de la pluie toute la journée.
    Bon lundi
    Bisous

  9. Bonjour Francine
    que c est haut et pas le vertige pour réaliser ceci qui est beau est extraordinaire sur toutes tes photographies qui sont toujours une merveille et oui car il en faut du tant pour prendre ces Fresques et oui merci à toi pour tes recherches et explications j adore je te souhaite un excellent Lundi bisous Danielle

  10. Bonjour Francine
    Un entrelas de grafitti et de calligraphie…. qui donne à cette fresque beaucoup de l’égèreté….
    Gros bisous et belle journée
    Chronique

  11. Je passe te faire un petit coucou.
    J’ espère que tu ne sera pas trop déçu , il n’ y aura pas d’ article sur” Stromae ” , ce gars et ce qu’il fait m’ horripile.
    Bonne soirée
    jp

  12. bonjour, ils n’hésitent pas à employer les grands moyens, j’admire ce travail fin fait avec de tels engins.
    Pour la photo le rendu est génial, je suppose qu’avec cet objectif n tu ne peux zoomer par contre..
    bisous

  13. Je suis admirative! Quelle belle fresque qui méritait d’être connue, maintenant c’est grâce à ton reportage!
    Merci Francine, tu nous fais la vie…tout en bleu et blanc!
    Bises du jour de Mireille du Sablon

  14. J’aime beaucoup, beaucoup ! j’admire le sens global de l’ouvre qu’il faut avoir pour exécuter ensuite petit mètres par petits mètres ! bises

  15. quel boulot cette fresque ! ça n’a plus rien à voir avec un graff ou un tag … quelle dimension ! on voit bien l’inspiration de la calligraphie arabe. Et c’est pas mal aussi le résultat avec ton nouvel “oeil”.
    Pas encore fait de nouvel article sur mon blog, mais ça va venir… dans la semaine je pense. Bonne soirée Francine.

  16. bonsoir Francine … superbe cette fresque … j’adore d’ailleurs généralement les motifs arabes que je trouve plein de délicatesse … l’institut du monde arabe est un endroit que j’aimerais visiter à mon prochain passage à paris .. bonne soirée … comment vas-tu ? quelles nouvelles ?
    bisous et bonne soirée

  17. J’aime ton article pour autant que j aime cet art ! un sacré boulot dans cette taille ! mais çà ne m’etonne pas de l’exigence arabe sur un tel defi !
    Bonne soirée Francine

  18. Bonsoir Francine,
    Oh, si, il y a à lire !!!!!!mais bon….
    C’est un artiste cet homme, en plus il n’a pas peur sur les façades !!!!
    remarque, tu me diras que c’est utilisé pour ça !!!!!!
    Moi aussi, j’ai fait le grand angle, ma photo était affreuse, mais en mettant mon appareil dans mon sac, la roulette a dû tourner et je ne l’avais pas vu !!!! lol
    Bonne soirée Francine, bises
    Roguidine

  19. Bonsoir Francine
    C’est un grand artiste car ça ne doit pas être facile a faire une fresque comme ça, il faut être bien équipé et savoir ce qu’il a à faire pour ne pas se tromper
    Bon c’est pas ce que j’aime le plus, car nous en Charente nous en avons de belles vu que c’est la ville de la BD.
    Je te souhaite une bonne soirée et merci pour tout, bisous

  20. Bonjour ma gentille Francine

    Je suis un peu pressée, alors je passe te dire
    très vite que tu es dans mes pensées, comme
    d’habitude lol !

    Je t’offre un café ou ce que tu aimes, ensuite
    je m’envole.
    Merci pour ton amitié et ta fidélité que j’apprécie
    vraiment.
    Je te souhaite une belle journée et surtout profite
    de chaque instant.

    Prends soin de toi.

    Lolli

  21. Bonjour Francine,
    excellente série et très beau reportage, les photos sont magnifiques. Je ne connaissais pas du tout cet artiste, merci de me le faire découvrir. C’est une fresque permanente? J’aime beaucoup.
    Passe une bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !