logo

Institut de France La Coupole

Institut de France
La Coupole

  
Point d’orgue du projet de Le Vau

Sedebit sub umbraculo ejus in medio nationum Ezechiel

Elle est l’oeuvre de l’architecte Louis Le Vau (1612-1670). La Coupole de la chapelle de l’ancien collège des Quatre-Nations est une curiosité architecturale.Circulaire à l’extérieur, elle est ovale à l’intérieur. De son passé religieux, la salle conserve dans son dôme les représentations des douze apôtres, le blason de Saint Louis et la frise de l’entablement qui reprend un verset du prophète Ezéchiel :

Sedebit sub umbraculo ejus in medio nationum
il siègera sous son ombre au milieu des nations

C’est une allusion au projet d’installation du tombeau de Mazarin au centre de la chapelle, à l’ombre de la Coupole, parmi les quatre nations du collège.  

 Institut de France

*Les armes de Saint Louis et les médaillons des apôtres.

Sous la Révolution, la salle fit office de prison puis de grenier à céréales. Lors du transfert de l’Institut du Louvre au collège des Quatre-Nations décidé par Napoléon 1er en 1805, les transformations architecturales du collège furent confiées à l’architecte Antoine Vaudoyer (1756-1846). Il créa une fausse coupole intérieure afin de réduire les problèmes d’acoustique et de chauffage, installa des balcons pour augmenter la capacité d’accueil. Au début des années 1960, l’Institut de France bénéficia du projet de ravalement des grands monuments nationaux parisiens ordonné par André Malraux. Pour des raisons de sécurité, de confort et d’esthétique, la fausse coupole fut supprimée, découvrant ainsi la lanterne originelle et les médaillons des apôtres.  

 Institut de France

Seules ont lieu sous la Coupole les séances solennelles, dont les cérémonies  de réception des nouveaux membres de l’Académie française et de l’académie des beaux-arts. Les académiciens y entrent par l’escalier qui communique avec la bibliothèque de l’Institut.La grande porte donnant sur le parvis est réservée au Chef de l’Etat, protecteur de l’Institut.Sous la Coupole, les Académiciens prennent place sur les fauteuils verts, tandis que les fauteuils gris sont destinés aux invités.

“L’habit vert” d’académicien

A la demande de l’Institut, Bonaparte fit réaliser en 1801, une tenue “uniforme et distinguée”.L'”habit vert”, en réalité noir ou bleu nuit, doit son nom au vert des feuilles d’olivier brodées, symbole de sagesse, qui en ornent le col. Ce vert, désormais lié à l’institution, fut qualifié par Henri Lavedan(1859-1940), membre de l’Institut, de “vert particulier, savant et pédagogique, acide et rigide, un vert d’abat-jour, de drap de bureau et de reliure de dictionnaire”.

 Institut de France

Si les ecclésistiques en sont dispensés, le port du “costume d’académicien” est requis (même s’il n’est plus  obligatoire) pour tous les membres de l’Institut prenant la parole lors des séances exceptionnelles sous laCoupole.Or, le prix de ce vêtement, fait sur mesure dissuade quelquefois le nouvel élu de s’en procurer un. Il reprend alors celui d’un prédécesseur  ou se contente d’une tenue distinguée.

 Institut de France

Ce costume s’est peu modifié jusqu’à nos jours,le pantalon a cependant remplacé la culotte, le frac est devenu redingote et le jabot a laissé place au plastron et à la cravate blanche. Le bicorne et l’épée se sont maintenus. Cette dernière, vestige de la campagne d’Egypte, est devenue une véritable oeuvre d’art. Offertz à chauque nouvel élu, elle est fabriquée par les plus grans orfèvres et est ornée de symboles rappelant la vie du possesseur, telle celle de Jean Cocteau, représentant Orphée et sa lyre, ou encore celle de Simone Veil, ou figure son passé de déportée.

 

sources : sur site  

 

27 commentaires pour “Institut de France La Coupole”

  1. Bonjour, mon amie Francine, mon amie Parisienne, me voici, super ton article et des sacrés photos. Je te remercie bien de ta bonne visite, de ton bon commentaire. Donc, il fait à peu près sur la capitale, nous un temps très estival. Passe en ce jeudi, une bonne soirée, une bonne nuit avec des beaux rêves. Passe un bon vendredi, une bonne fin de semaine, que ton week-end soit agréable. Moi, ça sera tranquille à la maison. A bientôt, au plaisir, mes tendres amitiés, gros bisous, ton amie marseillaise.

  2. bonjour, hier toute la journée dehors jusque tard le soir…enfin une longue sortie…mais il y avait beaucoup de vent et pour prendre des papillons sur des fleurs ça bougeait pas mal…Bonne journée ..Bisous.

  3. bonsoir Ma chère Francine …. reconnais que les casquettes sont “amusantes” !!!! MDR lol … parfaites pour la plage ??? hihihihih
    La coupole ne vaut peut-être pas celle de St Pierre de Rome mais elle est pourtant magnifique et tu as su la photographier sous une lumière … magique !! bravo !!!
    Gaffe aux coups de soleil dans le parc ….
    Je sais bien que tu es comme moi pour les voyages, attentive aux détails et c’est pour çà (entre autres) que je t’apprécie…
    gros bisous et bonne soirée

  4. bonsoir Francine , très belles photos de la coupole ,pour l’habit, j’avais déjà fait ma petite recherche…mais c’est vrai qu’il faut le mériter ce costume ..bonne soirée a la fraiche ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !