logo

Ile des Impressionnistes Chatou

Ile des Impressionnistes
Maison Fournaise
3 rue du Bac  Chatou (78) Yvelines

Une croisière sur la Seine m’a menée sur les traces des Impressionnistes, plus précisément sur l’Ile de Chatou, également surnommée Ile des Impressionnistes, où le bateau a accosté.
L’escale pour le déjeuner s’est effectuée au niveau de la Maison ” Fournaise”, autrefois prisé par les artistes du XIXème siècle, tel que Manet, Maupassant et bien sûr Renoir qui immortalisa ce lieu avec son célèbre tableau : Déjeuner des canotiers. Le déjeuner s’est déroulé en bord de Seine, à la maison Fournaise, dans ce cadre enchanteur, et  dans les pas de Renoirs et de Maupassant.

Ile des Impressionnistes Chatou

Chatou, rendez-vous des artistes
Les paysages préservés des bords de Seine, les plaisirs du canotage, la vie des guinguettes attirent et inspirent les grands artistes du XIX° siècle. Renoir, habitué du célèbre restaurant Fournaise, y peint le célèbre Déjeuner des canotiers. Il est souvent rejoint par Manet, Maupassant…
Quelques années plus tard, les peintres Derain et Vlaminck, installés à Chatou créent un nouveau courant pictural qui fera date : le Fauvisme (appelé également Ecole de Chatou).

La Famille Fournaise et le canotage
Le canotage, devenu à la mode, attire dès le milieu du XIXème siècle les parisiens sur les rives de Chatou. Ils se délassent des contraintes de la vie urbaine. rameurs à chatou renoir

Monsieur Alphonse Fournaise, charpentier de Bateau, vient d’y installer son atelier en 1857, et sa femme ouvre un restaurant en 1860, et régale ses  hôtes de sa cuisine traditionnelle. Ile des Impressionnistes Chatou

“Tandis qu’Alphonse s’affaire à l’organisation des fêtes nautiques, Madame veille à ravir ses convives par une gastronomie de choix. Alphonse fils, chargé de la location et de l’entretien des bateaux aide les dames à embarquer alors que la fille Alphonsine, remarquée par la grâce de son accueil est le modèle choyé des peintres.”Alphonsine Fournaise Renoir Musée Orsay

*Alphonsine Fournaise, Renoir Musée d’Orsay

 

La Guinguette des Impressionnistes
L’ambiance impressionniste de la Maison Fournaise a séduit beaucoup de peintres. Renoir, Edouard Manet, Gustave Caillebotte, Claude Monet, Alfred Sisley, Berthe Morisot, Camille Pissarro, Pierre Prins viennent flâner et arpenter l’île en quête de cette lumière mobile sur les eaux frémissantes de la rivière, et pour y trouver l’inspiration au son des canots de la Seine.  Edgar Degas est un ami intime d’Alphonsine, Gustave Caillebotte aime faire évoluer ses bateaux dans la boucle de la Seine.
Si l’île de Chatou est le lieu d’élection des peintres impressionnistes avides de grand air, elle  est également très fréquentée par les gens de lettres et la bohême, dorée ou non, de la seconde moitié du XIXème siècle. Maupassant a laissé son empreinte dans la Maison Fournaise.Ile des Impressionnistes Chatou

La maison Fournaise au coeur du tableau “Le Déjeuner des Canotiers”
La Maison Fournaise est surtout connue par le fait que c’est de son balcon que Pierre-Auguste Renoir a peint son célèbre tableau, le déjeuner des canotiers.
Parmi toutes ces illustres figures, Pierre-Auguste Renoir est un hôte régulier du Restaurant de 1868 à 1884. “J’étais toujours fourré chez Fournaise, j’y trouvais autant de superbes filles à peindre que je pouvais en désirer.”
En 1880, il écrit à un ami : “Je suis revenu à Chatou à cause de mon tableau. Vous serez bien gentil de venir déjeuner. Vous ne regretterez pas votre voyage, c’est l’endroit le plus joli des alentours de Paris.”
Renoir peint une trentaine de toile à Chatou, dont le portrait du Père Fournaise, fumant la pipe après dégustation d’une dernière absinthe. La plus belle trace de son passage est le Déjeuner des Canotiers, peint du balcon du restaurant. Il est visible à la Phillips Collection de Washington.Ile des Impressionnistes Chatou

 Renoir le Déjeuner des Canotiers

*Le Déjeuner des Canotiers 1881 Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) Phillips Collextion, Washington
“Je suis retenu à Chatou… à cause de mon tableau… c’est l’endroit le plus joli des alentours de Paris … il faut de temps en temps tenter des choses au-dessus de ses forces …” écrit Renoir à ses amis. Le peintre a voulu représenter le mélange de monde qui formait la clientèle du restaurant Fournaise et appréciait le site.

Le Tableau
Pierre-Auguste Renoir a réuni, sur la terrasse de l’Auberge du Père Fournaise, tous ses amis et modèles pour participer à cette grande œuvre.
Au premier plan, à gauche, Aline Charigot, sa future épouse joue avec son petit chien. Derrière elle se tient Alphonse Founaise, le propriétaire de l’auberge. Accoudée à la rambarde, Alphonsine Fournaise, sa fille, écoute le Baron Raoul Barbier assis dos tourné.
Au premier plan, à droite, se trouve le peintre Gustave Caillebotte assis à califourchon sur une chaise qui écoute discrètement l’actrice Ellen Andrée tandis que le journaliste italien Maggiolo se penche sur elle.
Derrière eux, le petit groupe est formé du journaliste Paul Lhote avec un pince-nez, d’Eugène-Pierre Lestringuez et de l’actrice Jeanne Samary.
Au centre, le modèle Angèle boit assise à côté d’un homme dont on aperçoit juste le profil. Derrière elle se tient le financier Ephrussi en chapeau haut de forme. En arrière-plan, au travers des saules miroite la seine sur laquelle passent des voiliers.
L’ambiance est heureuse et sereine. Pourtant, Renoir dont la situation financière de l’époque n’était pas brillante, ne savait pas, lorsqu’il commença cette œuvre majeure, s’il pourrait la terminer.
Renoir travailla au “Déjeuner des Canotiers”, d’avril à juillet 1881.  La toile mesure 130 x 173 cm.Ile des Impressionnistes Chatou

Sous le pinceau de Renoir
Pierre Auguste Renoir découvre, semble-t-il, Chatou et ses berges lors d’une promenade avec le Prince Bibesco, un familier du restaurant Fournaise, en 1868.
Avec Claude Monet, il plante cette année-là son chevalet aux bains froids de la Grenouillère sur l’Ile de Croissy, non loin de Chatou. Les deux peintres n’ont pas encore trente ans et entreprennent côte à côte une série de tableaux sur le motif. L’eau, la lumière et le canotage sont les thèmes des deux artistes à la touche libérée, qui marquent la maturité du mouvement impressionniste. Chatou et ses environs entrent à tout jamais dans l’histoire de la peinture et de celle du canotage.Renoir Rameurs à Chatou

* Les canotiers à Chatou 1881 Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) National Gallery of Art Washington
“Je suis à Chatou…Je fais un tableau de canotiers qui me démangeait depuis longtemps”. Peut-être s’agit-il de cette toile peinte à l’embarcadère du restaurant Fournaise, maison assidûment fréquentée par Renoir, et dont le terrasse fournit le décor du “Déjeuner des Canotiers”. On y reconnaît ici Aline Charigot, future épouse de Renoir.

Pendant près de quinze ans, de 1868 à 1884, Renoir vient régulièrement à Chatou. Il dira plus tard : “J’étais toujours fourré chez Fournaise, j’y trouvais autant de superbes filles à peindre que je pouvais en désirer”. En 1880, il écrit à un ami :  “Je suis retenu à Chatou à cause de mon tableau. Vous serez bien gentil de venir déjeuner. Vous ne regretterez pas votre voyage, c’est l’endroit le plus joli des alentours de Paris”. Ce tableau est Le Déjeuner des Canotiers peint en 1881 sur le balcon du restaurant et aujourd’hui conservé à la Phillips Collection de Washington. Renoir peint une trentaine de toiles à Chatou, dont le portrait d’Alphonsine Fournaise, présenté au Musée d’Orsay à Paris.

Ile des Impressionnistes Chatou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Le balcon de la Maison Fournaise, qui servit de décor au tableau de Renoir, le Déjeuner des Canotiers. 

 

Sous la plume de Maupassant
Guy de Maupassant (1850-1893) est le canotier le plus célèbre de la Maison Fournaise. Il découvre Chatou et ses environs en 1873. Ce jeune normand travaillait depuis un an au Ministère de la Marine, puis au Cabinet de l’Instruction publique des Beaux-Arts et du Culte. A partir de 1880, il décide de se consacrer entièrement à la littérature. C’est grâce aux encouragements de Gustave Flaubert qu’il développe des qualités littéraires hors du commun et invente à travers ses nouvelles un style réaliste, incisif et rapide. Il écrit ce qu’il regarde, tout comme les peintres du plein air et résume ainsi son art :
” J’arrive à cette certitude que pour bien écrire, en artiste, en coloriste, en sensitif, en imagier, il faut décrire et non pas analyser. […] ”
” Il faut exiger de notre mémoire un enregistrement constant et exact, avec leurs moindres détails des faits que nous voyons même des nuances. ” Ile des Impressionnistes Chatou
Guy de Maupassant immortalise l’ambiance festive de la Maison Fournaise et le canotage à travers plusieurs nouvelles publiées en 1880 dans le recueil intitulé La Maison Tellier : ” La femme de Paul, Mouche, Sur l’eau, Yvette…”
Extrait « La Femme de Paul »
” Le Restaurant Grillon, ce phalanstère des canotiers, se vidait lentement. C’était devant la porte, un tumulte de cris, d’appels, et les grands gaillards en maillot blanc gesticulaient avec des avirons sur l’épaule. Les femmes en claire toilette de printemps, embarquaient avec précaution dans les yoles, et s’asseyant à la barre, disposaient leur robe, tandis que le maître de l’établissement, un fort garçon à barbe rousse, d’une vigueur célèbre, donnait la main aux belles petites en maintenant d’aplomb les frêles embarcations. ”
Maupassant a également laissé un poème à l’intérieur du restaurant Fournaise, illustré par un chien dessiné par le Comte Lepic. Sur l’initiative de l’Association des Amis de la Maison Fournaise, il a été restitué dans l’accueil du restaurant Fournaise, sous la tête d’un chien de Lepic.

Ile des Impressionnistes Chatou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sauve-toi de lui s’il aboie ;
Ami prends garde au chien qui mord
Ami prends garde à l’eau qui noie
Sois prudent, reste sur le bord.

Prends garde au vin d’où sort l’ivresse
On souffre trop le lendemain
Prends surtout garde à la caresse
Des filles qu’on trouve en chemin.

Pourtant ici tout ce que j’aime
Et que je fais avec ardeur,
Le croirais-tu ? C’est cela même
Dont je veux garder ta candeur.

Ile des Impressionnistes Chatou

Sur ce mur sous une tête de griffon signée à l’époque par le Comte Lepic, Guy de Maupassant avait tracé au charbon ce poème. 

Guy de Maupassant confiait ses bateaux à Monsieur Fournaise qui se charge de leur entretien. En 1887, il loue même un appartement aux Fournaises durant six semaines afin de fuir la vie parisienne, pour écrire et canoter.
Finalement, Guy de Maupassant quitte Chatou pour Poissy en 1889 où il y fait transporter ses bateaux. “… car à Chatou, ce n’était plus tenable, à cause du voisinage. Il y avait vraiment trop de demi-mondaines. Je le regrette pour Alphonse et Madame Papillon qui ont toujours été très gentils et qui prenaient grand soin de mes bateaux.”

” Ma grande, ma seule, mon absorbante passion, pendant dix ans, ce fut la Seine.”

Sources : sur site, et : http://www.chatou.fr/

http://www.musee-fournaise.com/

62 commentaires pour “Ile des Impressionnistes Chatou”

  1. Et bien, la famille Fournaise avait le sens commercial, et avait su diversifier ses activités !
    Chatou a connu de grands noms de la peinture et de l’ écriture, mais parfois, trop de succès tue le succès.
    Une visite passionnante que tu as fait là, en cette île où tant de tableaux ont rejoint les musées !
    Et aussi bien sur, un endroit admirable de la nature, grâce à la Seine comme disait Maupassant !
    Merci pour cet article et ces superbes photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Hello Francine
    Dur dur les lendemain de randonnée en montagne. Je vais gentiment me reposer à la maison aujourd’hui…
    Je te souhaite un bon lundi
    bizz
    @+ Pat

  3. Coucou ma Françoise, encore un superbe partage. Merci pour ces peintures pleine de charme.

    Nous sommes lundi, une nouvelle semaine commence.
    J’espère que tu as passé un très bon week end comme moi.
    Tu as peut-être été à la fête de la musique, si il y a cela par
    chez toi…
    Une nouvelle saison s’installe, l’été, c’est trop cool.
    Tu vas bien ? Ou mieux je l’espère.
    Je te souhaite une bonne semaine. Un bon café pour bien
    démarrer. Je file.
    Prends soin de toi.
    Lolli

  4. je viens d’apprendre a tas de choses intéressantes sur Guy de Maupassant, j’aime beaucoup les impressionnistes comme J-F Millet, Vincent et bien d’autres comme Toulouse Lautrec , bien aimé ton sujet
    bon début de semaine et a bientôt
    lyly

  5. Bonjour francine
    que de souvenirs sur cette île qui as inspiré tant de peintres
    Ciel partiellement nuageux ,peut-être aurons nous du soleil aujourd’hui?
    je te souhaite de passer un bon début de semaine
    gros bisous

  6. Petit passage du lundi 

    pour te souhaiter une belle journée 

    espérons bien ensoleillée 

    ainsi qu’une bonne semaine à venir 

    gros bisous ton amie Mado 

    Prends soin de toi 

  7. Bonjour Francine, encore un très bel article, très interessant, que de belles photos. merci pour ce magnifique partage. Bon lundi, bisous MTH

  8. Coucou Francine.
    Toujours aussi belle cette maison FOURNAISE, mais pour avoir mangé au restaurant, je l’avais trouvé surfait à l’époque. Une très bel article Francine, des illustrations de tableaux magnifiques et une histoire bien racontée. Merci de cet excellent partage. Bises et bon début de semaine. ZAZA

    • l’accueil du parsonnel n’a pas été très agréable, surtout le patron !! quant au repas, ce n’est plus la cuisine de Mme Fournaise; reste le cadre, qui lui a toujours autant de charme …

  9. Bonjour Francine
    un grand merci pour cet article ou je connais bien, Chatou et vraiment contente de ces explications que tu donnes en dessous tes photographies qui sont une beauté bien sur cela change aussi depuis le tant que je n y suis pas retourner et grâce à toi une nouvelle découverte merci je t embrasse et excellente journée de ce Lundi caresses à tes chats Danielle

  10. Bonjour,encore un peu absent mais c’est ainsi.Voila un coin de paradis que peu de gens connaîtrons,dommage mais j’aime ton reportage.
    A bientôt bisous

  11. Quel beau et intéressant article, et bien complet en plus.
    Je connaissais les tableaux mais pas les explications.
    Et quel joli coin, je n’y suis jamais allée.
    En ce qui concerne les reconstitutions, je trouve que cela manque de respect aux morts (10000 et 35000 blessés à Waterloo).
    Je crois que les gens font ça plutôt pour se faire plaisir que par devoir de mémoire, mais ce n’est que mon avis.
    Bonne journée à toi.

  12. Superbe article , tout un monde artistique évoqué avec beaucoup de talent ! un régal …
    Maupassant était en avance sur son temps avec cette mise en garde très …moderne !
    Bises .

  13. Bjr , il avait bon gout pour le choix de ce lieu !! de quoi y passer un agréable moment – merci pour les photos de ces œuvres que j ‘aime beaucoup !! Belle semaine Bisous

  14. Bonjour Francine,
    je suis de retour après un problème sur mon PC et une petite pause, toujours moins présent, je partage mon temps avec d’autres occupations, mais je visite toujours les blogs et réponds aux commentaires.
    Magnifique cette balade sur les traces des impressionnistes, les photos sont superbes avec de bonnes explications.
    Passe une bonne semaine.

  15. Bonjour francine
    Oui je connais ce lieu pour l’avoir visité. C’est un endroit magique, où les peintre amateurs côtoient les peintre professionnels. j’ai bien aimé le cadre, c’est très bucolique, un moment de détente à passer au bord de l’eau.
    J’ajoute que le restaurant de la maison Fournaise est une excellente table, nous y avons bien déjeuné.
    J’avais pris des photos, je n’arrive pas à remettre la main dessus car je voulais aussi faire un article sur ce lieu. Si je le fais je ferai un lien sur ton site.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une très belle journée
    Gros bisous
    @lain

    • l’accueil n’a pas été terrible à la Fournaise, et j’ai déjà mangé mieux; reste le cadre, et manger en bord de Seine c’est quand même le top du top

  16. Bonjour , un sympathique petit coin que les peintres de l’époque savaient apprécier…En son temps j’ai fait des copies de Manet et de Monet..pas de Renoir…mais j’ai changé mon pinceau contre un boîtier…Très beau reportage ,de fraîcheur , de douceur , et de couleurs….Bon début de semaine .Bisous ..

  17. Bonjour Francine il est vraiment magnifique ton reportage et bien intéressant ces endroits sont très beaux bonne soirée à toi sous la pluie bisou Claudine Daniel

  18. Un endroit que je ne connais pas mais qu’il me plairait vraiment beaucoup de découvrir, pour marcher dans les pas de tous ces grands artistes !
    Belle fin de journée, bisous !
    Cathy

    • ça vaut le détour, même si je pense que les lieux n’ont plus le même charme d’antan, la centrale edf, la ville qui s’est élargie… mais toujours les bords de Seine, et ça, c’est très agréable

  19. Bonjour Francine, ton billet est de toute beauté et merci pour les photos de ces toiles. Cet endroit est charmant.
    Belle fin de journée
    Bisous

  20. Bonsoir
    Il y à quelques mois , j’ avais vu à la télé une émission qui retraçait l’ historique du tableau et chatou.
    Ton article est extra !
    Bonne soirée
    jp

  21. Bonsoir ,une belle balade sur les lieux de ces artistes,j’aime les toiles et le balcon ouvragé.il n’y a certainement plus l’ambiance de l’époque.bonne soirée,bises.

  22. Ca devait être une belle époque que celles des impressionnistes , d’ailleurs je remarque qu’ils aimaient bien peindre au bord de l’eau et j’aurais bien été aussi dans cette guinguette voir des jolies filles 😉
    Bonne soirée Francine bise (:-*

  23. Bonsoir Quand on parle de Chatou le premier nom qui me vient a l’esprit c’est Renoir ! un bel article bien documenté ! La croisière devait etre sympa ! Beaucoup de pluie aujourd’hui … Bonne soirée bises

  24. Nouvelle belle découverte avec ton article si bien documenté, merci
    Passe une agréable semaine Francine
    Bisous
    Pour répondre à ta question sur mon blog pour la partie centrale , je n’ai rien changé à ma parution mais ça arrive parfois, d’autres personnes me l’ont dit surtout quand elles regardent sur des tablettes

  25. Bravo Francine
    pour ces merveilleux clichés de ces belles iles que je ne connaissais pas.
    Quels beaux paysages si près de Paris.
    Bisous et belles journées.

  26. Coucou ma Francine,
    Alors comme ça, ton cat te réveille de bien bonne heure ? Rooo

    Je suis là, lol ! Je dis ça au cas ou tu ne me vois pas. Hi Hi !
    Un café bien chaud d’une main, la souris qui clignote et mon
    autre main pour te dire que je te souhaite un bon mardi.
    Je n’ose te raconter mon ciel, on se croirait en automne.
    Bon hier c’était gris mais au final on a eu un temps potable.
    C’est bientôt les soldes, je parle pour la France. Ça va être
    la guerre lol !
    Je t’offre quelque chose ? Puis je file.
    Prends soin de toi.
    Lolli

    • c’est un endroit très agréable, dommage que nous ayions manqué de temps pour visiter ! enfin, j’ai quand même vu une partie du musée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !