logo

Hôtel des Invalides Paris (3)

Hôtel des Invalides

Paris 7

Le défi lancé à l’architecte était de taille : comment concevoir une façade d’une telle longueur sans verser dans la monotonie?
Sa réponse est éclatante, elle est le fruit d’une savante organisation. Deux pavillons d’angle en saillie sont reliés au pavillon central par deux corps de bâtiment, dont la succession des travées, encadrées par des chaînes de bossage, obéit à un rythme précis et régulier, donné par le nombre de fenêtres : 4-1-6-1-4. Dans le sens de la hauteur, au dessus d’arcades percées de fenêtres, les ouvertures sont de taille décroissante, coiffées en amortissement des toitures par des lucarnes sculptées.

Regardez bien en partant de la gauche après la 4ème quatrième fenêtres, elles sont rythmées ainsi : 4-1-6-1-4

Le même schéma se répète, de façon simplifiée, sur les côtés est et ouest. Des massifs concaves assurent  la transition avec le pavillon d’honneur central, dont l’arc rompt avec l’orthogonalité dominante.

Hôtel des Invalides

*Une très vieille photo, en argentique.

Soutenue par des pilastres colossaux jumelés d’ordre ionique, l’arcade est ornée de trophées en bas-reliefs convergeant vers un soleil. Les statues de Mars et de Minerve veillent sur l’entrée. Elles ont été sculptées au XVIIIe siècle par   Guillaume Coustu, ainsi que Louis XIV à cheval, vêtu à l’antique, et entouré des allégories de la Justice et de la Prudence. L’iconographie guerrière du portail se conjugue à la célébration du souverain.

Hôtel des Invalides

*D’opulents trophées sont placés, tels des frontons, en couronnement des pavillons d’angle. Casques, cuirasses, et armes en tous genres y sont accumulés devant un éventail d’étendards.

Hôtel des Invalides

*Des lucarnes extérieures, entourées de trophées en forme d’armures, alternent avec des bombes enflammées en pierre. Ce décor est repris dans la cour d’honneur. On y accède par un grand vestibule.

Sur les frontons de la cour d’honneur,  les trophées et motifs héraldiques et guerriers sont complétés par des sculptures, dans les angles de la cour, de chevaux piétinant des captifs. Toutefois, l’ornement assez limité confère à la cour d’honneur l’austère gravité des aqueducs romains”   (Anthony Blunt, historien de l’art).

Hôtel des Invalides

“La référence à une architecture utilitaire n’est pas fortuite. Car malgré les ambitions monumentales, la construction s’est pliée aux exigences fonctionnelles du programme et a fait de simplicité vertu”. Simplicité et rapidité ont primé. 

   Hôtel des Invalides

*Une des lucarnes de la cour d’honneur entourée de trophées.

Sources : hors séries Connaissances des Arts “Louis XIV aux Invalides” 

27 commentaires pour “Hôtel des Invalides Paris (3)”

  1. bonjour
    je me plonge ravie dans tous ces détails
    je ne dirais pas assez que ce momnument est superbe
    et j espére qu il perdurera dans les siécles à venir
    bon mercredi pour toi
    bises

  2. Je n’avais jamais remarqué pour les fenêtres Francine. Merci pour cette découverte. De magnifiques photos et j’adore l’habillage des lucarnes. Bises et bonne journée

  3. voilà, c’est ce que j’appelle regarder et on ne sait plus regarder, seul les guides nous donnent ce genre de détail à moins d’avoir fait des études d’architecture …
    il me semble que dans ton compte tu as oublié 1 à la fin ..
    regarde … LOL

  4. c’est la première fois que je vois une lucarne ainsi encadrée, étonnant, majestueux, sans doute pour décourager d’éventuels grimpeurs …
    il faut le savoir cat je pense que d’en bas on ne doit pas bien les voir !!

  5. Zy va ya d’la tune sur le toit ! Pas grave pour le vote. Tu dois avoir un admirateur. J’ai un mail toujours. Grosse galère dans les transports ce soir. Demain nous devrions être épargnés de notre côté. A suivre ! Bonne soirée. Bisous. Yves

  6. petit copié/collé pour te remercier de tes passages…pour le moment je suis débordée par les visites aux divers médecins, radiologues, anniversaires etc…mais je tiens malgré tout à répondre à tes mots…amitiés

  7. Bonjour Francine
    très belle tes photos, merci des explications
    je suis de retour, j’ai découvert encore de très belle chose, maintenant classement photo, et documentation.
    Je te souhaite un très bon jeudi
    Nos amitiés bises de nous trois
    Qing&Sam&René

  8. Hello Francine
    Superbe batiment avec des decorations spectaculaires …et dire qu’a cette epoque la cours de Louis XIV etait considéré comme la plus sale d’europe !
    bisous
    pat

  9. Coucou !!
    Je sais que mes parents m’y avaient emmenés ,j’étais très jeune!! Je me rappelle vaguement du tombeau de Napoléon 1er ! A cet âge là je ne m’y intéressais pas !!!
    C’est Un grand moment d’histoire !! Gros bisou Francine

  10. Merci d’être passée – je viens de lire tes derniers articles – je ne suis pas très présente car mon mari est en HAD (hospitalisation à domicile) et subit encore une série de rayons la semaine prochaine.
    Il est très très fatigué.
    je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !