logo

Hôtel des Invalides Eglise Saint Louis (1)

L’entrée se fait par la Cour d’Honneur de l’Hôtel des Invalides. 

L’Eglise des Soldats est aussu appelée “chœur des pensionnaires”.
Elle est destinée au culte et aux offices quotidiens de ces derniers.Elle est achevée en 1679.

La voûte de Saint-Louis des Invalides est ornée des trophées militaires de la France. Elle abrite le caveau des gouverneurs où reposent de nombreux gouverneurs des Invalides, des maréchaux de France et des grands chefs militaires. On peut y voir, accrochés sous la voûte selon une tradition ancienne, les drapeaux et bannières pris à l’ennemi.

Le Premier Consul désirait y installer les chefs-d’œuvre d’art envoyés d’Italie en France après le Traité de Tolentino; mais face aux réticences de David, il accepta la suggestion de l’architecte Pierre Fontaine de plutôt suspendre  aux voûtes les drapeaux pris à l’ennemi. Le chœur de la cathédrale Saint-Louis est le seul de toutes les églises et cathédrales qui soit, en permanence, orné de drapeaux français. 

Saint Louis des Invalides Paris

Dédiée à saint Louis et consacrée à la Sainte Trinité, l’église est rattachée administrativement au musée de l’Armée dès sa création en 1905. Aujourd’hui elle est le siège du vicariat aux armées françaises. Chaque année des messes commémoratives s’y déroulent, dont  la messe anniversaire de la mort de Napoléon Ier, le 5 mai, et en septembre la messe anniversaire de la fondation de l’hôtel. Les grandes orgues ont été construites entre 1679 et 1687 et restaurées de 1955 à 1957. Le buffet a été réalisé par le “menuisier ordinaire du Roy” Germain Pilon, selon un dessin d’Hardouin-Mansart. 

Saint Louis des Invalides Paris

Près de l’autel, cette plaque commémorative avec une inscription insolite
L’hôtel des Invalides a été dirigé par des gouverneurs (1670-1792), un conseil général d’administration (1793-1796), des commandants (1796-1803), de nouveau des gouverneurs (1803-1871), encore des commandants (1871-1941) et enfin de nouveau des gouverneurs depuis 1941. Le maréchal Jean-Baptiste Jourdan (1762-1833) fut gouverneur des Invalides de 1830 à 1833.
Sa carrière a commencé sous l’Ancien Régime. Il participa avec La Fayette à la guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique et devint l’un des plus brillants généraux de la Révolution et de l’Empire, vainqueur notamment de la bataille de Fleurus (26 juin 1794). Il fut fait maréchal d’Empire en 1804.

Sa carrière militaire est impressionnante, en témoignent ses faits d’armes : Bataille de Jemmapes, Weerwinden, Hondschoote, Wattignies, Fleurus, Sprimont, Victoria. Il s’est illustré également en politique : député de Haute Vienne, Président du conseil des Cinq-Cents (assemblée législative française), Conseiller d’État, Gouverneur de Naples, de Madrid…. Il a reçu plusieurs distinctions : Grand cordon de la Légion d’honneur, Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, Commandeur de l’ordre du Saint-Esprit.

Toute sa vie, Jourdan aura espéré, en vain, le titre de duc de Fleurus, mais Napoléon, se méfiait de ce général républicain auréolé de sa victoire de Fleurus. L’Empereur fit remarquer à Lannes au sujet de ce titre convoité par Jourdan « qu’il [Jourdan] aurait un titre plus beau que le mien car je n’ai jamais remporté une victoire ayant sauvé la France»

sources : www.invalides.org

sur site et complément wikipedia

28 commentaires pour “Hôtel des Invalides Eglise Saint Louis (1)”

  1. Merci pour ta visite avec tes superbes photos je n y suis jamais rentré ,mais aprés ça j irai y faire un tour comme quoi le partage pousse à la curiosité

    Bonne journée à toi

  2. Bonsoir Francine.

    tes photos des invalides me rappellent une visite faite en 1999. Un immense musée militaire que nous avions un peu “bâclé” en dernier tellement il y avait de choses à voir.

    Par contre nous n’avions pas pu entrer dans l’église, nous n’avions eu qu’un aperçu de l’intérieur par une lucarne, il me semble que c”était dans une chapelle…

  3. Cet orgue est une pure merveille. J’espère que l’organiste est de “taille” pour en jouer. Lorsque je rentre dans une église et qu’il y a une répétition, je m’assieds et je reste pour écouter. Je ressens une paix intérieure que seule la musique sacrée est capable de m’apporter.

  4. J’étais entrée dans cette église, il y a…………………. tellement longtemps ; la dernière fois que nous sommes restés une semaine dans le quartier de Montparnasse nous n’avons pas pu y entrer.

    Très très heureuse de pouvoir l’admirer grâce à tes photos.

    gros bisous

    Dimanche, nous avons fait une belle découverte sur la Loire ????

  5. Bonjour Francine un très beau reportage sur une partie de notre histoire.
    elles sont magnifiques ces bornes.
    bon vendredi bises monique

  6. Coucou Francine, ah jaloux…pour un titre
    Dans l’éphéméride du jour, j’ai relevé …
    ”Joindre les mains c’est bien; les ouvrir c’est mieux”
    “Il y a du bonheur dans toute espèce de talent”
    Excellent vendredi; à demain

  7. Elle ressemble à la borne de la route de la liberté après la dernière guerre, comme il y avait celle de la voie-sacrée pour 14-18 qui menait de Bar-le-Duc à Verdun. Une borne avec un casque rouge….
    Bises

  8. C’est avec plaisir que j’ai “re” visité les Invalides .
    Quel ensemble exeptionnel !
    J’ai adoré la photo avec le vélo d’enfant .
    L’innocence et la guerre mêlée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !