logo

Hôtel des Invalides Eglise du Dôme Le Tombeau de Napoléon

Eglise du Dôme

Tombeau de Napoléon

Hôtel des Invalides

Napoléon Ier s’éteint le 5 mai 1821 dans l’île de Sainte-Hélène où il était exilé depuis 1815. Il repose aux abords d’une source, à l’ombre de quelques saules pleureurs, dans la “vallée du Géranium”. Sa dépouille mortelle y demeure jusqu’au 15 octobre 1840.
Le roi Louis-Philippe décide en 1840 le transfert du corps de l’Empereur. Des marins français, placés sous le commandement du prince de Joinville, ramènent son cercueil en France à bord du navire la “Belle Poule”.

Les principales victoires de Napoléon sont inscrites autour de son tombeau.

Des funérailles nationales sont organisées pour le retour des cendres de l’Empereur Napoléon Ier. Elles sont transférées aux Invalides le 15 décembre 1840 en attendant l’édification du tombeau. En 1842 le roi Louis-Philippe le commande à l’architecte Visconti (1791-1853), qui fait réaliser sous le Dôme d’importantes transformations en perçant une immense excavation pour accueillir le tombeau. Le corps de l’Empereur Napoléon Ier, y est déposé le 2 avril 1861.

Tombeau de Napoléon

*Le sarcophage en quartzite aventuriné de Finlande rappelle, par sa couleur, la pourpre impériale

Le tombeau est façonné dans des blocs de quartzite rouge. Il est placé sur un socle de granit vert des Vosges, est cerné d’une couronne de lauriers et 8 inscriptions rappelant les grandes victoires de l’Empire.

le tombeau de Napoléon, une récupération politique?
Louis-Philippe et son président du Conseil Adolphe Thiers ont fait voter le retour des cendres (la dépouille) de Napoléon Ier.
C’est une  façon de rassembler les Français et à légitimer le régime en le plaçant dans la continuité historique :
« La monarchie de 1830 est en effet l’unique et légitime héritière de tous les souvenirs dont la France s’enorgueillit. Il lui appartenait sans doute à cette monarchie, qui la première a rallié toutes les forces et concilié tous les voeux de la révolution française, d’élever et d’honorer sans crainte la statue d’un héros populaire… »
Extrait du discours de Charles de Rémusat, ministre de l’Intérieur, annonçant le projet du retour des cendres (12 mai 1840)

Tombeau de Napoléon

*C’est Napoléon III qui fait placer officiellement, en 1861, son oncle dans le sarcophage.

Napoléon repose t-il aux Invalides?
Oui.

En pleine célébration du bicentenaire de la naissance de Napoléon, paraît l’ouvrage d’un certain Georges Rétif de la Bretonne intitulé Anglais, rendez-nous Napoléon…, il affirme que le corps de l’Empereur ne repose pas dans le mausolée des Invalides.
Une campagne de presse savamment orchestrée a précédé cette publication. Journaux et hebdomadaires publient des articles aux titres sensationnels et prometteurs. Dans son numéro 1117 ” France-Dimanche ”  annonce ” la bombe d’un jeune historien – Ce n’est pas Napoléon qui est enterré aux Invalides “. ” Paris Match ” prend le relais, d’autres encore. Plusieurs lecteurs se sont émus, tant en France qu’à l’étranger, en Grande-Bretagne notamment. 

“Les faits avérés
Napoléon Bonaparte, ci-devant Empereur des Français, décède à Longwood, île de Sainte-Hélène, le samedi 5 mai 1821, à 17 h 49.
Son corps est autopsié le 6 mai à 14 heures, dans le salon d’attente (ou salle de billard) de Longwood, par le docteur Antommarchi, assisté de sept médecins britanniques, en présence de témoins français et anglais. Sa dépouille est ensuite revêtue de l’uniforme de colonel des chasseurs de la garde et exposée dans la chapelle ardente dressée dans son cabinet de travail. Le coeur et l’estomac sont déposés dans une soupière, puis placés dans deux vases en argent.

Le 7 mai en fin d’après-midi, le corps est manipulé et retourné pour permettre au docteur Burton, assisté du docteur Antommarchi, de prendre un moulage en trois parties de la tête (face, crâne et occiput). Cette opération est immédiatement suivie de la mise en bière dans trois cercueils : un en fer blanc, soudé, un en bois, vissé, et un en plomb, soudé. Les vases d’argent sont placés dans la bière.
Le 9 mai à l’aube, le cercueil en plomb est placé dans un cercueil en bois d’acajou. L’inhumation a lieu, au val du Géranium, dans un caveau en dalles de pierre, situé à trois mètres de profondeur dans une fosse maçonnée et fermé par une dalle monolithe, elle-même scellée par une première couche de ciment.

Le lendemain, une seconde couche de ciment est mise en place et la fosse est comblée par deux mètres de cailloux et d’argile, puis couverte par trois dalles de pierre. Une grille d’entourage sera posée un peu plus tard.

Dix-neuf ans plus tard, le 15 octobre 1840, en présence de personnes – anglaises et françaises – ayant pour certaines assisté à l’inhumation, la fosse est ouverte et les deux couches de ciment brisées avec beaucoup de difficulté. La dalle monolithe est levée et le cercueil d’acajou apparaît intact, à peine marqué par de légères traces d’humidité. Deux trous sont percés pour permettre l’évacuation éventuelle de gaz. La bière est sortie du caveau, le cercueil d’acajou est découpé pour faciliter l’extraction du cercueil en plomb. Ce dernier est ouvert, le cercueil en bois dévissé et le cercueil de fer blanc ouvert.  

Le corps apparaît, sinon intact, du moins dans un excellent état de conservation et parfaitement identifiable. Après deux à trois minutes de rapides observations, les cercueils en fer blanc et en bois sont refermés, le cercueil en plomb est ressoudé et l’ensemble placé dans un second cercueil en plomb, soudé . Puis l’ensemble est introduit dans un sarcophage d’ébène, dont le couvercle comporte un complexe système de fermeture, verrouillé par une serrure fermant à clé.

Ramené aux Invalides, le sarcophage d’ébène y est exposé vingt ans avant d’être placé dans celui de porphyre où il se trouve depuis. Aucun document, aucun témoignage digne de foi n’indique qu’il ait été ouvert depuis le 15 octobre 1840″.

Pour en savoir plus :
http://www.napoleon.org/fr/salle_lecture/articles/files/corpsnapoleoninvalides_mace.asp

http://www.invalides.org/

 

 

44 commentaires pour “Hôtel des Invalides Eglise du Dôme Le Tombeau de Napoléon”

  1. Bonjour Francine, bien exposé ce magnifique tombeau de Napoléon gardé par ces belles statues comme pour le protéger. Fini le soleil, me voilà de retour. Bonne journée et gros bisous ma douce

  2. Bonjour Francine
    Un pc a formater et me voici a réinscrire toutes mes données chez vous,
    je survole les articles pour avoir le temps de voir tout le monde,
    Un copier/coller s’impose, belle fin de journée, tout est fait > à demain

  3. Bonsoir Francine. Au départ j’allais te dire, dommage pour le côté sombre de ces clichés, mais j’ai compris finalement que ce sont les effets de lumière que tu as voulu saisir, et là, c’est réussi… Bisous…

  4. Hello Franicine, j’aimerais le voir , vraiment
    Mon pc est comme neuf, (formatage) donc faut tout réinstaller,
    mais j’ai de l’aide avec ma fille Caroline, ouf
    Tres belle journée > a demain

  5. Ca en jette ! Mégalo jusqu’au bout l’empereur. La mise en scène est soignée. Et pour une fois les décors ne sont pas signés Roger Harth. Bonne soirée Francine. Yves

  6. tu me rajeunis de bien des années en nous montrant le tombeau de Napoléon…je l’avais visité avec mon grand père avec d’autres monuments en récompense d’un diplôme que j’avais obtenu…Un excellent souvenir..
    Bisous de JO et moi.

  7. Bonjour Francine
    toute la journée pour moi, impossible d’ouvrir les blog OB
    Je te souhaite un bon mercredi
    Nos amitiés bises
    René

  8. rien à voir avec le boitier…tout dépend de l’objectif..le 100mm macro ouvre à 2.8, donc aucun problème…mais avec le 400mm impossible car il n’ouvre qu’à 5.6….
    Biso

  9. Merci Francine pour ces faits historiques dont je raffole tout particulièrement, c’était très intéressant. Bises et bon mercredi – ZAZA

  10. Comme tu sais bien documenter tes belles photos, ma copine … vraiment étrange cette idée de vérifier la présence du corps .. c’est une chose à laquelle j’espère ne jamais assister … j’en ai la chair de poule rien qu’à y penser !!!
    gros bisous

  11. Bonjour Francine,
    C’est un lieu fabuleux que je visite chaque fois avec beaucoup de plaisir!
    Eh oui… que ne feraient pas les média pour “vendre du papier” comme ils disent dans leur jargon?
    Amitiés,
    Frans

  12. il faut toujours qu’il y ai des gens qui sèment la zizanie ou le doute dans la tête des gens…je veux parler de Georges Rétif…
    l’angle de la première photo est top..
    bisous Francine de nous deux.

  13. Bonjour Francine, je trouve ta 1ere photo vraiment superbe. Maintenant on est sûr, personne n’aura plus de doute, c’est souvent ainsi. Très peu de pluie cette nuit et depuis plus rien. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  14. Un bien bel ecrin que cette église du dome, mais tu vois entre cet endroit etce ptit coin du cantal si cher a mon coeur j’aurais vite choisi. Il faut dir que je ne suis pas aussi celebre. bonne soirée

  15. Quelle histoire!!Je me souviens vaguement de ce lieu mes parents m’y avaient emmenés j’étais très jeune!!!Tes photos sont magnifiques!!!!! Gros bisous Francine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !