logo

Hôtel de Salm Les Demoiselles de la Légion d’Honneur

Hôtel de Salm Palais de la Légion d’Honneur

64 rue de Lille Paris 7e

 

Pendant que j’attendais de rentrer pour la visite de l’Hôtel de Salm, une jeune fille est arrivée, a troqué ses chaussures contre d’élégants escarpins, a posé un béret sur sa tête, passé une écharpe par dessus son manteau et enfilé des gants blancs.

 

Je suis allée la voir pour lui demander la raison de cet uniforme, et j’ai appris qu’elle est une Demoiselle de la Légion d’Honneur. Elle m’a gentiment autorisée à la photographier, et à publier sa photo.

J’ai ainsi appris l’existence de ces Demoiselles de la Légion d’Honneur. Je l’ai retrouvée à l’intérieur, elle assurait l’accueil des visiteurs.

Demoiselles de la Légion d'Honneur

Histoire

Les Demoiselles de la Légion d’Honneur sont toutes filles, petites-filles et arrière-petites-filles des médaillés militaires et des membres de l’ordre national du Mérite ainsi que les filles et petites-filles de légionnaires étrangers.

Les Demoiselles de la Légion d’Honneur étudient dans des maisons d’éducation de la Légion d’honneur, fondées par Napoléon Ier en 1805, et placées sous l’autorité du grand Chancelier de la Légion d’honneur.

Napoléon Bonaparte Premier Consul

*Napoléon Bonaparte, Premier Consul

“Le 24 frimaire an XIV (16 décembre 1805), de son quartier de Schönbrunn, Napoléon Ier décrétait l’établissement des Maisons impériales d’Éducation pour les filles des Légionnaires civils et militaires. La première de ces maisons fut ouverte au château d’Ecouen en 1807 et dirigée par Madame Campan, première Surintendante. Le comte de Lacépède, premier Grand Chancelier de la Légion d’honneur, aidé par Madame du Bouzet, seconde Surintendante, fit installer la deuxième maison dans l’abbaye de Saint Denis en 1811, conformément au décret national du 25 mars 1809.

Ces Maisons ont survécu à tous les régimes politiques sous deux Empereurs, trois Rois et quatre Républiques. Elles gardent en mémoire l’esprit du fondateur, qui comblait un vide en matière d’éducation féminine.”

Ce sont des internats. Les élèves portent l’uniforme.

LES MAISONS D’EDUCATION DE LA LEGION D’HONNEUR

Leurs spécificités

Demoiselles de la Légion d'Honneur

La vie dans les Maisons fait une large part aux activités artistique, la musique notamment, tradition historique de ces établissements, et sportives. De nombreuses visites culturelles, des voyages à l’étranger et la participation à des cérémonies officielles développent l’ouverture sur le monde et le sens civique des élèves, dans le respect des valeurs des ordres nationaux.

Demoiselles de la Légion d'Honneur

L’enseignement

Demoiselles de la Légion d'Honneur

On imagine l’enseignement privé, militaire, voire religieux. Il n’en est rien.

Les 1000 élèves suivent dans le collège des Loges à Saint-Germain en Laye, puis dans le lycée de Saint Denis, le cursus traditionnel de l’Education nationale. Des BTS et classes préparatoires (hypokhâgne : Lettres supérieures -khâgne : Première supérieure) permettent à certianes d’accéder à des écoles ou universités dans les filières littéraires, commerciales et de sciences politiques.

Les élèves bénéficient d’un encadrement personnalisé et sont toutes reçues au brevet et au baccalauréat.

Demoiselles de la Légion d'Honneur

“Toutes les jeunes filles confiées aux Maisons peuvent prétendre à la réussite et à une formation leur permettant de s’insérer dans le monde socio-professionnel en leur assurant une solide éducation morale et citoyenne, justifiant notre devise ” Honneur et Patrie “. “

L’uniforme

Le port de l’uniforme est obligatoire. Celui-ci a connu de nombreuses variations au cours des années. Sa dernière réforme date de la rentrée scolaire 2007.

Il est constitué d’une robe bleu marine, sans manches, et d’un chemisier blanc à manches courtes en été et à manches longues en hiver. L’uniforme est complété par une ceinture dont la couleur indique le niveau :

verte pour les classes de 6e

violette pour les classes de 5e

aurore (orange) pour les classes de 4e

bleue pour les classes de 3e

nacarat (rouge) pour les classes de 2de

blanche pour les classes de 1re

multicolore (reprenant les couleurs des niveaux inférieurs) pour les classes terminales.

Demoiselles de la Légion d'Honneur

La ceinture est toujours portée en « baudrier». Les élèves portent également un manteau bleu à boutons bleu marine et un béret pour les sorties officielles.

Ces si discrètes demoiselles de la légion d’honneur
“Des bâtiments prestigieux, un nom, un uniforme et une discipline aux relents militaires. Ce sont les images un peu surannées associées à cet internat de filles.
Les temps pas si lointains de la révérence sont aujourd’hui révolus, mais on y sourit sans se forcer, on y dit bonjour avec naturel, et on y travaille dur. Et quand « les demoiselles de la Légion » mettent le nez dehors pour retrouver le siècle et leurs familles, policiers ou vigiles sont commis par les autorités municipales pour les protéger des incivilités des lascars du cru jusqu’à la première bouche de métro…

Numerus clausus
« Nous ne sommes pas murées dans la discipline et la tradition », protestent pourtant des élèves modernes, décontractées, heureuses d’avoir pris de la distance avec la famille, rentrant les unes d’un entraînement de rugby féminin, les autres d’une séance d’alphabétisation donnée à des immigrés de Seine-Saint-Denis. Ici, le téléphone portable est autorisé.

Débouchés multiples
Au total, même les plus récalcitrantes au pensionnat retiennent bien des vertus à ce parcours. Certaines se souviendront avoir déjeuné à l’Elysée « avec le président », accueilli la reine d’Angleterre avec un bouquet de fleurs à l’aéroport, ou ravivé la flamme au mont Valérien avec François Mitterrand. Peu estiment avoir été gardées hors du monde. On les retrouve d’ailleurs partout dans la vie professionnelle : médecins, comédiennes, magistrates, journalistes, ingénieurs, graphistes, ingénieures, artistes, chefs d’entreprise, dans la mode, traders, dans les relations publiques, les ONG… et quelques-unes à la Défense nationale. Discrètes, elles elles font rarement état en public de leurs années de Légion « mais se reconnaissent entre elles ».”

 

Sources : wikipedia pour l’uniforme, sur site, et

http://www.melh.fr/

www.lesechos.fr article du 2 juillet 2010

Les photos d’école sont issues des panneaux explicatifs à l’Hôtel de Salm, le portrait de Napoléon d’un tableau de l’Hôtel de Salm 

47 commentaires pour “Hôtel de Salm Les Demoiselles de la Légion d’Honneur”

  1. Hello Francine
    J’apprends comme toi l’existence de ces demoiselles. Je ne savais pas du tout. Merci pour cet article super interressant ! Et en plus elles sont charmantes ! hi hi hi
    bizz
    pat

  2. C’est exemplaire en effet , il me semble avoir vu un reportage mais ton billet peaufine de nombreux éléments de cette corporation
    C’est incroyable, il pleut entre deux rayons de soleil déjà ce matin

  3. Coucou ma Francine,
    Elle superbe cette jeune femme et porte un uniforme assez saillant.
    Je ne connaissais pas l’origine de cet enseignement et je n’avais jamais que les loges de Saint Germain en Laye faisaient parties du parcours éducatifs de ces demoiselles. Et pourtant, j’ai habité et pourtant j’ai habité et travaillé à Saint germain pendant des années.
    Merci pour cette découverte, cette page d’histoire et tes notes très explicites.
    Bises et bon mercredi. ZAZA

  4. On constate que s’ obliger à une discipline donne de bons résultats !
    Toutefois, ce privilège semble réservé aux enfants de militaires ayant mérité de la Patrie, et c’ est donc une juste compensation.
    Une découverte bien sur, grâce à une demoiselle bien sympathique !
    Merci pour ce rappel de l’ histoire napoléonienne !
    Bonne journée
    bisous

  5. Bonjour
    Merci pour votre commentaire!
    Je découvre avec vos ces femmes de la Légion d’Honneur, je ne savais pas qu’elles existaient non plus!
    Bonne journée

  6. Bonjour Francine
    Tu vois on en apprend tous les jours, grâce à toi, car toi tu aimes te renseigner et oser poser des questions
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  7. Bonjour FRANCINE
    alors là j en savais rein vraiment grâce à ton article qui est extraordinaire un grand merci de tous ces détails de tes recherches pris ton tant et tes photos un travail immense merci je t embrasse et non Mercredi profite Danielle

  8. bonjour
    cela je connaissais
    les demoiselles de la légion d honneur
    car j en connait une( une relation elle à un cetrain âge et c’est une grand mére maintenant )
    fille et petite fille d officier et épouse également
    je ne manquerais pas de lui raconter ton article merci pour elle , car elles sont méconnues maintenant
    par contre elle ne verra pas ton blog car pas branchée comme nous

    je te souhaite une bonne journée
    kenavo Francine

  9. Bonjour Francine,
    beau reportage sur ces demoiselles de la légion d’honneur… J’aurais peut-être pu en faire partie car mon grand père avait reçu la légion d’honneur pour avoir fait la guerre de 14-18…
    Bon mercredi, gros bisous

  10. bonjour Francine,

    Un billet fort instructif , car celui-ci m’apprend l’existence . Mais tout compte fait
    la légion pour les hommes , alors pour quoi pas les femmes (cela fait l’égalité des sexes)
    bonne journée
    amitiés

  11. Bonjour Francine,
    très bien ce genre d’école, je suis pour l’uniforme, ça met tout le monde sur le même pied d’égalité et pas de racket pour piquer le dernier blouson à la mode.
    Ce qui est moins sympa, c’est que ce n’est pas ouvert à tout le monde, pour la légion d’honneur, sportif, chanteur ou même être ami à un politique tu peux avoir l’avoir, ce n’est pas très juste. Ce ne sont pas les plus méritants qui l’ont.
    Un très bel article très intéressant, on y apprend beaucoup de chose, ces jeunes filles ont beaucoup de chance. François II y trouvera peut être sa nouvelle conquête, elles sont de plus en plus jeunes. -:))))))
    Passe une bonne journée.

  12. Merci Francine pour ce très bel article. Je connaissais ces demoiselles de la Légion d’Honneur pour en avoir vu un reportage à la télé et j’avais été stupéfaite de tant de rigueur, de respect et de civisme. Bravo à ces jeunes filles qui ont encore des valeurs.
    Belle journée à toi et bises.

  13. Bonjour , tu as toujours le chic pour trouver la personne x pour illustrer tes séries….et au garde à vous svp la demoiselle ….sympa ton sujet …..Bisous bien mouillé par ce temps…..

  14. J’avais vu un reportage à la télé ! on peut dire que rigueur et uniforme ne sont pas forcément synonymes d’ignorance et repli sur soi ! elles partent dans la vie avec de beaux atouts ! Bisous !

  15. Je trouve très bien cette éducation, qui peut sembler rigide mais donne des valeurs qui restent..au moins!
    Bonne soirée, bises encore mouillées de Mireille du Sablon

  16. Bonsoir Francine un magnifique reportage sur ces demoiselles je suis sur que c’est un grand honneur pour elles je les félicites bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel ici le temps est pourri depuis trois jours pluie vent et froid bisou

  17. Bonjour Francine
    Je connais ces demoiselles de la légion d’honneur pour avoir vu un reportage qui leur était consacré… Ton article résume très bien l’éducation qu’elles reçoivent et les responsabilités qui leur incombent… Merci pour ce partage
    Gros bisous et belle soirée
    Chronique

  18. j’ai vu un super reportage sur cette institution à la télévision – je suis voisine du château d’Ecouen qui avant de devenir Musée Nationale de la Renaissance a servi de lieu pour les élèves de la Légion d’Honneur – si un jour tu viens jusqu’à Ecouen je serai heureuse de te rencontrer de de partager la visite avec toi – bonne soirée fleurie – bises

  19. bonsoir, comme bon nombre de blogueurs je découvre leur existence…comme pour les peintres tu es arrivée au bon moment et tu as su la convaincre pour la photo !!
    tu es une bonne diplomate, ne serais-tu pas une de ces filles ???
    bisous

    • hélas non ! ce style d’école m’aurait plu, mais je pense qu’au départ il faut être très bonne élève ! quant à cette jeune Demoiselle de la Légion d’honneur, elle est très sympathique et a accepté tout de suite sans hésitation

  20. Bonsoir Francine,
    ah ça je connais j’ai eu une année un élève en “transit” dans ma classe une année, elle arborait même de temps en temps son ruban (mais je ne suis pas sûre qu’elle avait le droit). Elle était en plus pupille de la nation.
    Mais c’est vrai que ce sont tous de très bons élèves, mais pour qui il y a un sacré encadrement dont ne bénéficient pas les élèves ailleurs.
    Pour ton foie, c’est sûr qu’il faudra qq sacrifices mais tu as droit au sucre intégral (complet) C’est vrai que si tu achètes des haricots non cuisinés au naturel il y aura des sucres dedans, il y en a de toutes façons puisque c’est un glucide lent. Pour mon foie un temps donné j’ai dû prendre des gélules naturelles de “Desmodium” ça m’a fait beaucoup de bien et un jus de citron le matin et pas trop de fruits frais; mais des légumes. Une acupunctrice de méthode chinoise vue en septembre 2011, qui m’avait remise sue pied pendant des vacances, me disait que le canard était très bon pour le foie et les pieds de cochon!!! Moi j’adore mais pas tout le monde et pour que ce soit sans gluten je les achète en Bio sans panne. D’ailleurs c’est alors moitié moins cher qu’à Auchan! Mon homme est ravi il aime aussi.
    Quand elle m’a vue elle m’a aft peur elle me dit plus de foie plus de rate plus de … “je dis mais il ne reste plus rien??”‘ N’empêche que ce fut la meilleure pour mon sommeil (mais Tours-Ambert” ça fait un peu loin!
    Bon courage et soignes toi bien. Gros bisous et bonne soirée.

  21. Re Francine,
    pour le chocolat tu parles de chocolat à croquer ou à prendre en boisson?
    Car pour le chocolat à croquer je prends très peu de chocolat de la marque Alter Eco en noir dégustation ou 85% ils utilisent du sucre de canne bio et tout est bio. Si tu prends du 85% il y aura encore moins de sucre.
    Pour le Desmodium renseigne toi en magasin bio bien documenté avec naturopathe. IL ne faut pas prendre n’importe quoi sur internet, d’ailleurs c’est mins cher eun boutique, pour la mienne.
    Bon courage et bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !