logo

Heidelberg

Heidelberg
Baden Württemberg

Heidelberg est une très jolie ville, en ce dimanche la plupart des magasins étaient ouverts. Le moindre immeuble, la moindre place, tout est beau. et riche en petits détails architecturaux. 

Heidelberg, ville romantique
« La ville, avec sa situation et toute sa région, a, pourrait-on dire, quelque chose d’idéal », écrivait déjà Johann Wolfgang von Goethe il y a plus de 200 ans dans son journal. Les poètes romantiques Joseph von Eichendorff, Clemens Brentano et Achim von Arnim étaient également tombés sous le charme de la ville, comme l’écrivain Mark Twain, le compositeur Robert Schumann ou le peintre William Turner.

Heidelberg

Heidelberg, symbole du romantisme allemand, est une ville qui occupe la première place sur la liste des destinations préférées, et à juste titre : la ville regorge, dans un espace appréciable, d’innombrables curiosités et musées hétéroclites aux expositions passionnantes.
Heidelberg est située sur les deux rives du Neckar, dans la région de Bade-Wurtemberg au sud-ouest de l’Allemagne. Elle fait partie de la région densément peuplée de l’aire urbaine Rhin-Neckar. Avec ses 150 000 habitants au 31 décembre 2012, l’ancienne capitale du palatinat du Rhin est la cinquième ville du Land par la population, après Stuttgart, Mannheim, Karlsruhe et Fribourg-en-Brisgau.

Heidelberg

Heidelberg

La ville est une destination touristique, connue pour son château et comme haut-lieu du romantisme qui a inspiré de nombreux poètes. C’est aussi une ville universitaire ; l’université de Heidelberg, fondée en 1386, compte en 2010 environ 28 000 étudiants dont 18,5 % d’étudiants étrangers.

Heidelberg a été l’un des foyers de la réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518. Cette ville a aussi donné son nom à l’Homo heidelbergensis, ancêtre de l’homme de Néandertal, découvert en 1907 dans la région. En outre, l’armée de terre des États-Unis est implantée à Heidelberg dans une base militaire depuis 1951.

Heidelberg

Heidelberg

Kornmarkt (Place du marché aux grains)
L’ancien marché des spécialités est dominé par une statue de la vierge aux traits combattifs réalisée au 18ème siècle. En contrebas du château se trouve le Palais Graimberg, du nom du protecteur du château, le comte Charles de Graimberg, qui sauve la ruine au 19ème siècle et rend le château célèbre dans le monde entier. Le Palais Prinz Carl sur le côté Est de la place abrite aujourd’hui l’historique Salle des Glaces (Spiegelsaal) dans laquelle sont organisées des manifestations.

Heidelberg

La « Madone de la place du Marché au blé » est portée par des anges. La statue date de 1718… à l’époque de la contre-réforme. Cette madone avait alors pour mission de ramener les protestants dissidents dans le droit chemin.

Hauptstraße

La route principale est la rue dominante de Heidelberg vieille ville de . Il est parallèle au Neckar de Bismarckplatz à Karlstor . Il forme ainsi que plusieurs autres rues la plus longue rue piétonne d’Europe avec 1,6 km de long. Encore et encore , il y a de belles vues à château de Heidelberg et dans les rues. 

Heidelberg

Heidelberg

Heidelberg

 

Marktplatz (Place du marché)

La Place du Marché (« Marktplatz ») est l’une des plus vieilles places de la ville et elle remplit depuis toujours le rôle que son nom indique. Elle est délimitée au nord et au sud par les rangées de maisons, à l’est se trouve l’Hôtel de Ville et à l’ouest, la Place de l’Église du Saint-Esprit.

Heidelberg

Au centre de la place s’élève la Herkulesbrunnen (la « Fontaine d’Hercules ») érigée entre 1706 et 1709. Elle commémore les efforts considérables qu’a exigés la reconstruction de la ville après le fléau de la guerre de Trente Ans. Lors des siècles précédents, outre le marché, la place accueillait aussi l’organisation des procès publics. Depuis la fin des années 70, la place est devenue entièrement piétonne.

Heidelberg

Heidelberg

 

L’Hôtel de Ville de Heidelberg et la Place du Marché Marktplatz

Les troupes françaises détruisirent en 1689 le bâtiment qui précéda l’Hôtel de Ville. En 1701 fut posée la première pierre du nouveau bâtiment préservé jusqu’à ce jour. Suite à un incendie en 1908, les maisons qui se trouvaient au sud de l’Hôtel de Ville, le long de la Hauptstraße, furent rasées et remplacées par la nouvelle partie du bâtiment.

Une annexe orientale à l’Hôtel de Ville était déjà construite en 1886, et une autre partie fut rajoutée à l’aile est en 1961, dont une petite tour avec un carillon. Lorsqu’on visite la grande salle de l’Hôtel de Ville, on comprend vite pourquoi cette dernière devint une curiosité particulière après sa création en 1890 pour les 30 000 habitants de la ville d’alors.

Heidelberg

Avec son apparence historique aux aspects néo-Renaissance, la salle superbement décorée de boiseries et peintures témoigne éloquemment de l’architecture d’intérieur représentative des bâtiments publics de son époque. Les décorations donnent également des informations intéressantes sur les développements urbains et architecturaux qu’a connus la ville. Après la fin de la guerre, en 1870-1871, la ville connut un essor économique qui intensifia nettement l’activité administrative, faisant de l’agrandissement de l’Hôtel de Ville une priorité urgente. L’incendie de 1908 marqua un tournant dans l’histoire architecturale du bâtiment : il détruisit entièrement la partie en style néo-Renaissance reliée à la grande salle de l’Hôtel de Ville. L’aile endommagée fut ensuite démolie et l’annexe à l’Hôtel de Ville préservée jusqu’à aujourd’hui fut reconstruite en style néoclassique.

Heiliggeistkirche (Église du Saint-Esprit)
Marktplatz
L’église a été érigée à partir de 1400 par Ruprecht Ier, seul prince-électeur à avoir été également roi allemand, pour servir de sépulture et de collégiale. La particularité de cette église-halle, ce sont les galeries qui ont abrité autrefois la Bibliothèque Palatine, protégée par des chaînes et des cadenas, jusqu’à ce qu’elle soit dérobée et transférée au Vatican durant la Guerre de Trente Ans.

Heidelberg

Heidelberg

Heideberg

Maison du chevalier de Saint-Georges
Hôtel «Zum Ritter St. Georg» L’une des rares maisons bourgeoises de Heidelberg à avoir échappé à la destruction au cours de la guerre de succession du Palatinat avant de servir peu après d’hôtel de ville. Depuis, cette maison est traditionnellement un hôtel et un restaurant qui accueille aujourd’hui encore des hôtes venant du monde entier. L’édifice, très richement décoré, a été construit vers la fin de la Renaissance, en 1592, sur ordre de Charles Bélier, drapier français. La statue de saint Georges sur le pignon a donné son nom à la maison tandis que le riche marchand drapier s’est immortalisé sur la façade avec des portraits de sa famille et un blason à l’effigie d’un bélier.

Heidelberg

La maison du chevalier de Saint-Georges (en allemand Haus zum Ritter St. Georg) ou auberge du chevalier de Saint-Georges est une maison à pignon sur rue construite en 1592 pour Charles Bélier, un marchand huguenot, selon l’architecture de la période et, la plus ancienne maison existant encore à Heidelberg, en Allemagne. Située sur la Hauptstraße (rue Principale), en face de l’église du Saint-Esprit dans la vieille ville, elle est le seul édifice privé qui ne fut pas détruit lors du sac du Palatinat en 1688-1689.

Heidelberg

« Le matin, je m’en vais, et d’abord (pardonnez-moi une expression effrontément risquée, mais qui rend ma pensée), je passe, pour faire déjeuner mon esprit, devant la maison du chevalier de Saint-Georges. C’est vraiment un ravissant édifice. Figurez-vous trois étages à croisées étroites supportant un fronton triangulaire à grosses volutes bouclées à jour ; tout au travers de ces trois étages deux tourelles-espions à faîtages fantasques, faisant saillie sur la rue ; enfin toute cette façade en grès rouge, sculptée, ciselée, fouillée, tantôt goguenarde, tantôt sévère, et couverte du haut en bas d’arabesques, de médaillons et de bustes dorés. Quand le poète qui bâtissait cette maison l’eut terminée, il écrivit en lettres d’or, au milieu du frontispice, ce verset obéissant et religieux : Si Jehova non ædificet domum, frustra laborant ædificantes eam.
C’était en 1595. Vingt-cinq ans après, en 1620, la guerre de trente ans commença par la bataille du Mont-Blanc, près de Prague, et se continua jusqu’à la paix de Westphalie, en 1648. Pendant cette longue iliade dont Gustave-Adolphe fut l’Achille, Heidelberg, quatre fois assiégée, prise et reprise, deux fois bombardée, fut incendiée en 1635.
Une seule maison échappa à l’embrasement, celle de 1595.
Toutes les autres, qui avaient été bâties sans le seigneur, brûlèrent de fond en comble. »
— Victor Hugo, Le Rhin : lettre XXVIII, p. 1-475.

Universitätsplatz
Universitätsplatz (Place de l’université) Elle se trouve à l’ancienne périphérie de la ville que rappelle aujourd’hui encore seulement le nom de rue Grabengasse (rue du fossé). La place est dominée par l’ancienne université (Alte Universität) et la nouvelle université (Neue Universität). Le bâtiment inauguré en 1931 a vu le jour grâce à des dons recueillis aux États-Unis par Jacob Gould Schurman (ancien ambassadeur américain et étudiant à Heidelberg). Dans la cour intérieure se trouve la tour des sorcières qui faisait autrefois partie des remparts de la ville avant de devenir une prison pour femmes. La plaque commémorative de Martin-Luther rappelle la visite de Luther en l’an 1518 dans le couvent des Augustins qui se dressait autrefois à cet emplacement.

Heidelberg

Heidelberg

Églises et abbayes Des conflits d’ordre religieux entre les réformés et les catholiques ponctuent l’histoire ecclésiastique jusqu’au 20ème siècle. L’importance de Heidelberg a été marquée par le Catéchisme de Heidelberg de 1563 qui, aujourd’hui encore, reste une importante profession de foi.

Jesuitenkirche (Église des Jésuites)
Merianstraße 2
La construction de l’église-halle à trois nefs dans le style baroque a débuté en 1712 et elle a duré en tout plus d’un siècle et demie en raison d’interruptions régulières des travaux. La façade arbore un air méditerranéen avec ses statues des 3 vertus cardinales, «la foi, l’amour et l’espérance» et les sculptures des fondateurs de l’ordre des Jésuites. Celui-ci est demeuré à Heidelberg jusqu’en 1773. Aujourd’hui, l’intérieur plaît surtout car il est inondé de lumière par les grandes fenêtres de l’édifice sacré. En 2009, l’Église des Jésuites a fêté son 250ème anniversaire.

Heidelberg

Historique
Les jésuites arrivent à Heidelberg en 1622, après la victoire de Tilly contre l’Union protestante et après le siège de la ville par les troupes bavaroises. C’est l’époque de la guerre de Trente Ans (1618-1648). Mais ils en sont bientôt chassés. En 1698, un changement dynastique, qui voit une dynastie catholique (Palatinat-Neubourg) succéder à une dynastie protestante (Palatinat-Simmern), permet aux jésuites d’y revenir, appelés par le prince Jean-Guillaume de Neubourg (1658-1716) qui souhaite fonder un collège. Ils jouent un rôle de première importance pour la formation des jeunes gens de l’élite et pour la recatholicisation de Palatinat du Rhin. Le premier groupe est constitué de deux prêtres et un frère jésuites. Au zénith de leur présence, ils sont près d’une centaine, la plupart enseignant à l’université de Heidelberg ou au collège des Jésuites. Les autres assurent des services spirituels ou pastoraux dans la ville et les environs.

Heidelberg

La première pierre pour le collège est bénite en 1703. Le grand collège avec quatre bâtiments rectangulaires en carré autour d’une vaste cour est totalement terminé en 1712. L’aile sud est terminée en 1732. La suppression de la Compagnie de Jésus en 1773 oblige le collège à fermer ses portes. Dès lors, les bâtiments (dont il ne reste que deux bâtiments originels) servent à divers usages: les lazaristes s’y installent jusqu’en 1793. Puis ils sont utilisés comme caserne. Plus récemment, ils sont divisés en appartements privés. On y trouve l’Institut anglais de l’université de Heidelberg, ou encore la maison paroissiale de la paroisse du Saint-Esprit.

58 commentaires pour “Heidelberg”

  1. C’est magique de replonger mes yeux sur ce patrimoine remarquable
    J’en garde un excellent souvenir de cet endroit
    Tes photos sont vraiment extraordinaires
    Merci pour cette part de bonheur en images 🙂
    @ Bientôt FRANCINE

  2. Elle est magnifique cette ville, très pimpante et chargée d’histoire !
    Tes photos sont superbes et tes explications sont riches en informations et explications.
    Merci ma Francine pour cet excellent partage.
    Bises et bon mercredi

  3. Bonjour Francine,
    Ouah ces belles photos , c’est vraiment MAGNIFIQUE !!!!
    En fait, tu as fait combien de villes ? toutes aussi belles et différentes !!
    En effet ça me donne envie d’y aller , mais je ne sais quand !!!
    Passe une bonne journée, bises

  4. Bonjour Francine encore un article très interessant avec de superbes photos. J’ai cliqué par erreur pour me désabonner mais ça y est je suis de nouveau ton blog!!! encore merci pour tout ce que tu me fais visiter, j’en n’éprouve un très grand plaisir. Bisous MTH

  5. Au travers de tes superbes photos, tu nous donnes très envie de connaître cette ville. J’aime beaucoup cette grande maison du chevalier en pierres rouges et cette place. Merci de prendre le temps de nous donner toutes ces explications fort intéressantes.
    Bises de Mireille du sablon

    • c’est une très très jolie ville, j’ai vraiment adoré, un gros coup de cœur, au point que j’ai fait peu de photos, pour une fois !! tu vas encore plus aimer la suite de vendredi, je pense ! j’ai gardé le meilleur pour la fin 😉

  6. bonjour francine merci pour ces belles photos cette ville est magnifique tres belles vues sur la ville j aime beaucoup tous ces batiments et eglises bonne journée bisessssssssss

  7. Voilà un article qui me rappelle de bons souvenirs.
    Il y a des villes qu plaisent plus que d’ autres, et Heidelberg en fait partie, comme Trier et Nüremberg.
    L’ utilisation du grès rose pour les constructions y est pour quelque chose, mais que de beaux bâtiments sans même parler du château et des églises.
    Que de verdure aussi !
    Merci pour tes belles photos !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  8. Merci pour tes superbes photos dont j’aime tout particulièrement celles avec vues sur les toits. La documentation écrite est très intéressante mais que de boulot de recherches pour toi !!!
    Bonne journée, bisous à bientôt Francine.

  9. C’est une merveille ! les bâtiments sont très ouvragés, de la dentelle ! les statues superbes, j’ai aimé surtout la jolie Madone et les Anges, on doit ressentir de la sérénité à cet endroit.
    Il y a beaucoup de verdure tout autour, ce qui doit être très agréable.
    Et ces belles couleurs des bâtiments sont remarquables également.
    C’est une ville qui est visiblement très bien entretenue et tu as certainement adoré la visiter, merci de nous faire ainsi partager ces bons moments.
    Bisous et bon mercredi
    Am

  10. Une ville que je découvre par le biais de tes superbes photos : j’aime beaucoup ! Je pense qu’il y a là matière à y passer plus de temps que celui d’une escale de croisière. J’en ferais bien une destination. Les fontaine et statues me font penser à Berne en Suisse 🙂 Merci pour cette découverte bien documentée 🙂 Bonne journée Francine Bisous

  11. Bonjour Francine
    un travail extraordinaire et tes Photographies Majestueux ces statues sur les Murs des Immeubles la place est agréable et le tout franchement ton appareil à Photo na pas chômer pour notre grand plaisir et les applications sympa je t embrasse et bon Mercredi ou il ne fait pas chaud Danielle

  12. Bonjour Francine un grand bravo pour ce magnifique reportage avec des merveilleuses photos et de ces très beaux paysages merci pour ce très jolis partage j’adore bonne journée bisou Claudine Daniel

  13. Quel bel endroit tu nous donne envie de mieux la connaitre et les photos sont superbes
    merci pour ce beau reportage
    bonne journee pour toi
    kenavo francine

  14. Bonjour Francine
    C’est vraiment très beau. Toutes ces maisons couleur brique. des statues de toutes beauté très bien décorée. Il y a vraiment de quoi tomber sous le charme. Bises et bon après midi

  15. Tu nous en mets plein la vue aujourd’hui ! C’est vraiment très beau. La madone est sublime ainsi que cette architecture très typique. Vraiment magnifique. Tu confirmes mes envies d’aller me balader par là. D’ailleurs, confidence pour confidence, j’ai lu hier en commentaire que tu étais passée par CroisiEurope. Je suis allée regarder leur catalogue.
    Bisous et bonne journée

  16. Bonjour Francine, cette ville semble merveilleuse et j’aime beaucoup les toits rouges, c’est de toute beauté. Certaines maisons semble être dans un écrin de verdure. Merci pour toutes tes explications. Cela donne envie d’y aller.
    Belle soirée et mes bisous ♥

  17. bonjour, je comprends que les étudiants soient attirés. C’est coloré, propre. Tous ces édifices si bien conservés, une architecture bien spécifique..qu’on ne connait pas par chez nous. En plus sur les photos où le ciel est gris les couleurs ressortent encore plus !!
    je vais bien regarder sur la carte où elle se situe exactement. Je suppose que tu as pris croisieurope ?
    bisous

    • absolument, je suis partie avec Croisi Europe, très bien cette compagnie, rien à redire 😉 je vais réitérer, ailleurs évidemment, c’est trop bien de voyager au fil de l’eau 😉

  18. Une bien jolie découverte que cette ville qui a beaucoup de charme c’est sympa cette croisière tu as descendu le Rhin? Bonne soirée Francine bisous

  19. Bonsoir Francine
    Ce matin je n’avais pas pu tout lire, donc je suis revenue pour finir ma lecture, j’ai apprécié de connaître ainsi l’histoire émouvante et riche de cette belle ville et de ses jolis édifices.
    Du coup j’ai de nouveau regardé les photos et j’ai découvert plein de magnifiques détails et j’ai de nouveau admiré la beauté de la ville et ses trésors architecturaux. Et aussi on voit qu’elle est respectée et bien entretenue.
    Ce qui est bien aussi c’est qu’il n’y ait pas de voitures !
    Bisous
    (je ne serai pas là vendredi mais je passerai samedi ou dimanche)
    Am

  20. Bonsoir Francine,
    Magnifique billet sur cette ville qui en 1693, au cours de la guerre d’Augsbourg, elle fut saccagée par les Français. Elle fut entièrement reconstruite au XVIIIème siècle dans un style baroque mais en gardant le plan de la ville du Moyen-âge.
    Merci du partage
    Bonne soirée
    amitiés

  21. Merci pour ces très jolies photos, c’est vraiment une ville magnifique, tout ce que j’aime ! Je vais te faire sourire mais la première fois que j’ai entendu parler de cette ville c’est dans le film ” Le Corniaud “, Bourvil prend en stop une jeune allemande et elle lui dit ” Je suis étudiante à l’université de Heidelberg ” !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

  22. Bonjour ma douce Francine
    Tu me donnes vraiment envie de découvrir cette magnifique ville romantique entourée d’un bel écrin de verdure, que l’architecture en est belle et que j’aime ces ravissantes statues, superbe article passionnant, tes photos sont vraiment d’une grande beauté.
    Me voilà dans le bel univers de ton blog en un clic, merci internet, et je viens avec le soleil qui commence à montrer le bout de son nez te souhaiter une belle journée au soleil et à la douceur printanière et te remercier de ton gentil passage chez moi.
    Prends bien soin de toi.
    Gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

  23. Bonjour Francine.
    J’ai eu l’occasion, étant jeune de visiter avec mon frère, cette ville magnifique chargée d’histoire.
    Un beau retour en arrière avec ce beau patrimoine.
    Nous avions visité l’université et comme mon fr^re était médecin, nous avons pu visiter la fac de médecine et son “musée”
    Très impressionnant.

    Bonne journée Francine
    Bises

  24. Bonjour Francine,
    oh quelle jolie ville dont j’ai gardé quelque souvenirs épars. La Grande rue avec la tour de l’horloge et la statue du coin (buveur de bière) tes photos sont superbes. Merci pour ce beau partage. Bisous et bonne journée.

  25. Cette série est complètement dépaysante et l’architecture est splendide , c’est surement la partie vieille ville d’Heidelberg et pour les commerces , ici même quand il fait beau, la majorité reste fermée 😉 Bonne soirée Francine bise (:-*

  26. Bonsoir Francine
    Magnifique cette petite ville. Les maison sont superbes, en plus le paysage se prête magnifiquement à tout cet ensemble. J’aime beaucoup le style et le décors, très très beau.
    Merci de ce partage très intéressant.
    Je te souhaite une douce soirée
    Bisous
    @lain

  27. Bonsoir c’est magnifique ,une ville dans un écrin de verdure ,et d’eau ,tes photos sont très belles,j’aime le ciel d’orage et le soleil qui éclaire les maisons.un très beau patrimoine…bonne soirée,bises.

  28. Bonsoir superbe cette ville j’aime beaucoup son architecture ! Sur tes photos je ne vois pas de voitures,seraient t’elles interdites dans certains quartiers touristiques ? Bonne soirée bises

  29. Bonjour Francine
    mais que c’est joli j’ai adoré voir les photos vues des hauteurs on y distingue tous les détails
    bonne journée bisous
    Marcel

  30. Une véritable leçon d’histoire accompagne chaque fois tes reportages photos toujours aussi passionnant.
    Merci et bravo pour ton travail, j’attends le prochain épisode avec plaisir.

  31. Bonjour Francine,
    belles photos de cette ville… L’opération du canal carpien c’est bien passée, je dois garder 5 jours une attelle … Pas de douleur au niveau de la couture.. Tout va bien… Bons baisers

  32. Bonjour Francine,
    Une ville que je visite à chaque fois avec un plaisir renouvelé 🙂
    As-tu visité également le grand tonneau?
    Bonne semaine,
    Frans

  33. Bravo Francine ! formidable article… quel travail de recherches…et une mine de renseignements ! Cela donne vraiment envie d’aller visiter cette belle Région !
    Bonne nuit,
    Gilbert

  34. Coucou ma Francine, c’est vraiment une très belle ville. C’est plein de charme cet endroit.

    Il fait un temps mitigé, et un peu de vent, bref c’est l’heure pour moi de me faire un bon café. Je t’offre quelque chose à boire ?
    C’est sympa de venir dans mon petit monde tout rose, déposer un message. 😉
    Tu fais quelque chose de spéciale aujourd’hui ? Pour moi travail fini donc je vais m’accorder un peu de temps pour faire ma créa de Pâques hi hi !
    Je te souhaite un bel après midi et prends soin de toi.
    Lolli

  35. Coucou !
    Ma fille est en voyage dans cette ville en ce moment pour la semaine avec Wiesbaden.
    Tes articles me font toujours voyager , mais là ils ont un petits goût de bonheur supplémentaire !
    Bisous, Patricia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !