logo

Haute Ecole de Joaillerie Paris

Située dans le deuxième arrondissement de Paris, la Haute École de Joaillerie est le plus grand établissement au monde qui forme aux métiers de la bijouterie, joaillerie et orfèvrerie. L’école a été créée en 1867 par la Chambre Syndicale de la Bijouterie, Joaillerie et de l’Orfèvrerie. Les enseignements de la formation sont réalisés par des professionnels du secteur de la joaillerie.

Depuis les années 1860, la Chambre Syndicale est devenue Union Française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie, des Pierres et des Perles. L’union syndicale de la filière bijouterie-joaillerie partage d’ailleurs l’immeuble avec la Haute école de joaillerie, et ce depuis l’installation rue du Louvre en 1914. Il faut dire que l’école de dessin et de modelure comme elle se nommait à l’époque a vu le jour en 1967, trois ans à peine après la naissance de la chambre syndicale. C’est dire si les liens entre le métier et l’école sont forts.

Très bel immeuble, élévé en 1914 par Georges Raymond. L’écusson de la Chambre syndicale symbolise les anciens privilèges des orfèvres.

Ces armoiries représentent une croix dentelée, accompagnée de deux coupes et de deux couronnes d’or, au chef d’azur semé de fleurs de lys d’or sans nombre, avec cette devise :
” in sacra inque coronas ” (dans le sacré et les couronnes). La présence de lfleur de lys dans cet écusson témoigne qu’il était de concession royale, dûment enregistrée au parlement.

Ces armoiries ont été accordées à la corporation des Orfèvres en 1330 par le roi Philippe VI de Valois, comme insigne de noblesse, avec cette devise ” In sacra inque coronas “, qui traduisait l’essentiel de leur activité : l’ornementation de l’église et de la cour royale. Ces armes et cette devise sont encore celles de l’Union Française BJOP.

Au fil des siècles suivants, décisions royales et arrêts du Parlement se succèdent pour codifier au fur et à mesure un certain nombre d’usages et d’opérations. Les corporations furent ensuite abolies en 1791 au moment de la Révolution française.
La Chambre Syndicale de la Bijouterie Joaillerie Orfèvrerie est l’héritière de la Corporation des Orfèvres et de ses traditions, elle a été fondée en 1864 par un groupe de bijoutiers parisiens, menés par Frédéric Boucheron, Antoine Mellerio, Auguste Savard et Marcel Carpentier, avec pour mission de défendre les intérêts professionnels et économiques de ses membres.

La Chambre a également joué un rôle social, en ouvrant une société d’encouragement, une maison de retraite et un orphelinat. Une ” École Professionnelle de Dessin et Modelure ” est également créée en 1867 afin de transmettre les savoir-faire professionnels, qui deviendra ” L’École de la Bijouterie “. Après avoir occupé divers locaux, elle entreprend l’édification d’un hôtel corporatif rue du Louvre, grâce à une souscription de toute la profession. Si la première pierre est posée le 9 juillet 1914, la Première Guerre mondiale interrompt la construction et ce n’est qu’en 1920 que la Chambre Syndicale peut s’installer dans ses nouveaux locaux.

Au xive siècle, l’Union française de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, des pierres et des perles occupe toujours son édifice de la rue du Louvre qu’elle partage avec l’École privée de la bijouterie joaillerie, le CFA de la bijouterie joaillerie et le centre de formation professionnelle.

La force d’un établissement révélateur de talents
Plus prestigieux établissement de joaillerie au monde, la Haute École de Joaillerie est créée en 1867 par le Métier pour le Métier. Son lien filial avec la profession en fait un des piliers de la transmission du savoir-faire français.

153 ans d’existence
100% d’employabilité en formation initiale
650 étudiants

Joaillerie de France
Créé en 2006, le label assure la promotion du savoir-faire et de la qualité française. Il apporte la garantie que le produit fabriqué souscrit aux impératifs de bonnes pratiques responsables au plan éthique, social et environnemental. Cette initiative des fabricants bijoutiers-joailliers garantit le haut niveau de fabrication et atteste que les produits ont été fabriqués, montés, sertis et polis en France.

Un savoir-faire d’exception que l’UFBJOP entend promouvoir, développer et protéger.
Ce patrimoine immatériel participe au rayonnement de la France dans le monde. La transmission et la valorisation de ces métiers, qui s’appuient sur des techniques millénaires associées à des technologies avancées, est ainsi au cœur de la volonté de l’UFBJOP.

Haute Ecole de Joaillerie

58 rue du Louvre, 75002 Paris

Sources : 
BJOP

Le 22 juin 2022 il y a eu sur TF1 un reportage sur la Haute Ecole de Joaillerie :

Joaillerie un bijou de métier

48 commentaires pour “Haute Ecole de Joaillerie Paris”

  1. Bonjour ,beaux patrimoines,bâtiments et école de Joaillerie,de riches bijoux, mais malheureusement pas à la portée de tout le monde…bon dimanche ,bises.

  2. Bonjour Francine, voilà je suis de retour et mon blog reprendra vendredi.
    Belle visite des châteaux de la Loire que nous avons faite.
    Toujours pas d’eau ici c’est pas la joie.
    Je te souhaite de passer une très belle journée.
    Bisous.

  3. Re bonsoir Francine
    Impossible de commenter avec Chrome, alors je fais un essai avec SAFARI étant sur mon Macbook.
    Magnifique ce bâtiment de joaillerie avec une superbe architecture.
    Douce soirée et gros bisous

  4. Bonsoir Francine
    Magnifique ce bâtiment de joaillerie, une superbe architecture, de très belles armoiries tu as fais de splendides photos.
    Très heureuse de te retrouver, je reviens doucement mais j’espère sûrement.
    Mon coucou du dimanche soir pour te remercier pour ton gentil passage chez moi.
    J’espère que tu as passé un bon week-end et je te souhaite une douce soirée.
    Gros bisous

  5. bonjour Francine
    comme toi je fais attention à ce que je mets dans mon assiette, je prends facilement des kilos,j’essaie de garder mon poids actuel, pourtant je salive souvent devant ce qui est sucré
    bisous

    • oui moi auusi je salive mais je résiste, idem pour la charcuterie, de temps en temps seulement; j’épluche toutes les étiquettes, je ne bois pas de soda, ni de coca, ma viande vient exclusivement de chez mon boucher, je n’en achète pas d’industrielle au super marché; pour les gâteaux, j’ai trouvé l’astuce : tartes aux fruits ou gratins, clafoutis, parfois des gâteaux que j’allège beaucoup en sucre ajouté !

  6. Bonjour Francine.
    Moi qui ne porte aucun bijou, même pas mon alliance (avec accord de mon épouse), je contraste avec elle qui n’a pas assez de doigts pour ses bagues.
    Son fils lui dit souvent qu’elle devrait se faire greffer une troisième main !
    Cet après-midi, retour au centre de réadaptation pour, on l’espère, la dernière période.
    Gilbert et Bernadette

  7. Le soleil montre un peu moins d’ ardeur, et quelques pluies sont tombées sans qu’on en voit encore les effets !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

  8. Voilà un métier de patience, d’excellence et d’invention.. prestigieuse école où de jeunes personnes passionnées sont formées. Le bâtiment est une merveille ! Merci Francine

  9. Bonjour Francine
    Magnifique bâtiment pour une corporation au prestige ancestral. En plus, c’est un bâtiment chargé d’histoire.
    J’espère que tu vas bien
    En tous les cas, merci de ce partage
    Bisous
    @lain

  10. Bonjour Francine un magnifique bâtiment avec une très belle architecture , tes zooms photos donnent bien les détails , je ne connaissais pas cette Haute École de Joaillerie à Paris merci du partage , les gens à force de te voire zoomer sur les fenestres vont se poser des questions hi hi , je plaisante bien sur car ce n’est pas évident de prendre des photos de bêtement comme ça habité ou pas.
    Oui ça fait du bien cette petite fraicheur , j’espère que tu va bien , je te souhaite un très bon weekend , bisous.

    • les gens ne font pas trop attention, ceci-dit ils se demandent parfois ce quje peux bien photographier, ou bien ça les pousse à faire comme moi, sans trop savoir , lol !!

  11. coucou de superbes photos de magnifiques bâtiments j’adore , voila le weekend qui sera chez nous sec et ont a pas eu de pluie pour le moment pourtant il en faudrait pour la nature , je te souhaite un très bon Vendredi, bises

  12. Bonjour Francine, qu’elle belle architecture pour cette école de joaillerie, un beau métier qu’ils apprennent. Il doit y avoir de beaux bijoux à l’intérieur….
    Bises et bonne fin de semaine, fanfan

  13. Trois orfèvres à la Saint Eloi … On est loin là de ce temps-là ! Le bâtiment est superbement riche ! Mais bon, les gens qui se sont unis pour le construire ne manquaient pas de monnaie ! Plaisanterie mise à part, je crois effectivement au sérieux de l’affaire et à la qualité des enseignements qu’on y donne. Belles photos, comme d’habitude. Bises et à plus. PS : On ne va plus râler pour la canicule, mais … pour la pluie, qui arrive. Florentin

  14. Les bâtiments sont aussi prestigieux que cette école. Je ne savais pas que c’était le plus grand établissement au monde…ne la connaissant que de nom. Merci de nous raconter son histoire et de nous la montrer de l’extérieur. C’est un métier qui doit être passionnant, même si lui aussi a évolué au fil du temps. Bisous et une bonne journée (et cette fois j’ai eu ta news !!)

  15. Bonjour Francine, quelle superbe construction?
    C’est sûr que maintenant peu de bâtisseurs seraient à la hauteur pour réaliser cela.
    Sauf dans le compagnonnage!
    Ici pas d’orage juste une très petite pluie.
    Je te souhaite de passer une belle journée.
    Bisous.

  16. On dirait la proue d’un bateau… superbe architecture en tout cas, à l’image de cette école qui enseigne “un savoir faire” de haute précision, faisant la fierté d’un patrimoine artisanal de grandes qualités.

  17. Un beau monument bien décoré ! c’est une école de prestige. Je pense que tout ceux qui en sortent diplômés ont leur carrière professionnelle assurée. Bises. FRANCOISE

  18. Bonjour Francine,
    C’est un beau reportage, les gens qui travaille dans cette institution, sont de vrais artistes, j’en ai connus quelques uns, certains ont quitter la France, mais ont toujours une attache familiale à Paris
    Bonne semaine
    Bises

  19. Bonjour d’Angers,
    Oui ! … Bâtiment pendant du FlatIron de NY ! …
    Magnifique reportage bien documenté et illustré …
    Bonne journée … Amicalement … Claude
    ~
    Mon blog : htpp://www.les-mauges.fr

  20. Le fils d’une de mes anciennes collègues, en échec scolaire complet,(il avait redoublé 3 classe au collège ) y a fait son apprentissage suite à une visite avec le bijoutier de sa ville.

    Il a excellé, apprentissage chez un des plus grands de la place Vendôme, quand je l ai perdu de vue il était maitre de stage dans cet entreprise prestigieuse qui l avait embauché

  21. Coucou Francine,
    Tu nous offres une superbe institution que je ne situais pas bien dans PARS. L’immeuble est magnifique et tes explications très intéressantes. Merci ! Bises et bon mardi – Zaza

  22. J’adore ce beau bâtiment , il est magnifique
    Bonne journée bien chaude , mais il annonce de l’orage cet après midi !! surtout de la pluie !!!

  23. Cocorico, la France abrite cette très grande et réputée école qui, de surcroît , a une architecture à la hauteur de sa notoriété. Nous réserves tu un nouveau post dédié à l’intérieur de l’école ? Je te souhaite une agréable journée.

  24. Bonjour Francine un bâtiment magnifique, il n’en fallait pas moins pour accueillir les élèves qui vont faire de superbes bijoux. Bisous bonne journée MTH

  25. et bien j’aurais plutôt pensé à Anvers !
    Le bâtiment est superbe, bien en rapport avec l’ art qu’il enseigne, et c’ est bien de voir le lien étroit entre métier et enseignement !
    Il faut dire qu’il faut beaucoup de créativité, de délicatesse et de savoir faire dans la bijouterie !
    Merci pour ton article et ses jolies photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !