logo

FIAC 2012 Jardin des Tuileries Sinfonietta of Light Susumu Shingu

Fiac 2012 Out door jardin des Tuileries

Sinfonietta of Light Susumu Shingu

Grâce et légèreté sur la bassin octogonal

Susumu Shingu
Sinfonietta of Light, 2012

Des éoliennes se livrent à un étrange ballet sur le bassin…

Susumu Shingu FIAC 2012

Installation de 10 sculptures en fibre de carbone, aluminium, acier inoxydable et tissu polyester
Présentée par la Galerie Jaeger Bucher, Paris
Susumu Shingu FIAC 2012

Né en 1937 à Osaka, Susumu Shingu conçoit des sculptures animées dont les mouvements sont générés par les forces et les flux constitutifs de la nature comme le vent, l’eau, le soleil et la gravité. Cette coopération avec les éléments naturels le mène au gré du temps au raffinement extrême de son medium avec un usage scientifique des matériaux les plus actuels.

Susumu Shingu FIAC 2012

Le mouvement de ces sculptures dans l’espace s’accompagne d’une prise de conscience de l’observateur qui se sent lié aux mêmes énergies que celles de la sculpture, le reconnectant ainsi au principe vital fondamental, celui de l’inspiration et de l’expiration, celui du souffle. Créée spécifiquement pour le bassin octogonal du Jardin des Tuileries, l’oeuvre comprend dix paires d’ailes blanches dansant au gré du vent, tels des oiseaux voltigeant délicatement à la surface de l’eau.  

   Susumu Shingu FIAC 2012

 Susumu Shingu FIAC 2012Susumu Shingu FIAC 2012Susumu Shingu FIAC 2012

sources : FIAC

 

26 commentaires pour “FIAC 2012 Jardin des Tuileries Sinfonietta of Light Susumu Shingu”

  1. Bonjour Francine
    c’est joli comme des oiseaux
    Pardon hier j’ai oublier d’écrire, la lanterne est en bois et soie peinte.
    Je te souhaite un très bon jeudi
    Nos amitiés bises de nous trois
    Qing&Sam&René

  2. Bonsoir Francine,
    Oui, comme tu le dis, l’art contemporain est dans l’air du temps . Si ces expo. sont éphémères, elles permettent aux artistes de s’exprimer .L’art est fait pour cela .
    Avant de lire ton article, à première vue, je pensais que ces sculptutes représentaient des échassiers .C’est aérien ,j’aime assez et je trouve que ces éoliennes s’intègrent bien dans ce magnifique parc .
    Reposant en effet !
    Merci pour tes articles et de tes visites .
    Bonne et douce soirée .
    Bisous.

  3. Coucou, je passe en ce mercredi ensoleillé pour te saluer. Désolé pour mes absences, mais il faut que je finisse carrelage, joints et faïence pour être dans ma maison à Noël. Superbe partage !

    ps : je rend mes visites en fonction des commentaires reçus. Depuis que je n’ai plus de pub, je n’ai plus de commentaires non plus… merci de votre compréhension.

  4. Hello Francinelle
    Connais tu la befana ? une autre tradition que celle d’halloween … c’est un peu plus de chez moi.

    Cette fete qui vient surtout des Etats Unis , n’est pas fété chez moi à la meme date , mais presente des similitudes avec celle d’halloween fin octobre. Je t’explique l’histoire de la befana chez moi:
    Dans la vallée de la Roya chère à ma mère, cette vieille tradition continue de se fêter dans les villages de Breil sur Roya, La brigue, Tende ou Piena Alta ….Je me souviens encore quand tout petit, j’allais passer les fêtes à Breil ou Fontan et du passage de la Befana avec ses friandises.
    Tout a commencé il y a très longtemps. Les sages qui savaient lire les astres avaient prédit la naissance d’un enfant spécial qui changerait le monde. Des expéditions se préparèrent dans différents pays car ils souhaitaient être présent lors de ce grand évènement. Dans ce temps là, les gens assez riches pour faire de tels voyages étaient des rois.
    En Italie et dans le haut pays niçois, une femme très savante elle aussi, était également au courant de cette naissance extraordinaire. Elle n’était pas assez riche pour monter une expédition, mais elle ne manquait ni de courage, ni de volonté, et elle s’était mise en route. Son savoir lui avait donné quelques pouvoirs particuliers, aussi se déplaçait-elle sur un balai. Dans les villages, quand on la voyait arriver et bien qu’elle s’arrangeât toujours pour se poser loin de tout regard, on l’appelait « la strega », la sorcière. Mais elle ne s’en occupait pas. Chaque fois que quelqu’un avait besoin d’aide, elle n’hésitait pas à proposer son assistance. Sa connaissance des plantes lui permettait de soigner beaucoup de maladies…
    Elle voyagea très loin de son pays et traversa la mer. Une fin d’après midi, alors qu’elle se posait au milieu des dunes, son arrivée ne passa pas inaperçue. Les rois mages campaient à proximité. Comme ils étaient accompagnés de leurs astrologues, ces derniers, en scrutant le ciel, avaient vu une vieille femme voler sur un balai et avaient donné l’alarme. Cependant ces
    Rois étaient forts sages et ils reconnurent très vite que cette femme était plus savante que sorcière et de plus leur voyage avait le même but. Ils lui offrirent l’hospitalité pour la nuit. Autour du feu de camp, ils échangèrent avec elle leur savoir quant à la venue de cet enfant très spécial. Le matin, elle reprit sa route sur son balai et salua les rois qu’elle espérait bien revoir à destination…
    Malheureusement, notre bonne strega, qui se nomme Befana, n’arriva jamais à destination. Personne ne sait encore pourquoi. Y-a-t-il eu une tempête de sable ? Son balai s’est-il cassé ? Toujours est-il qu’elle n’a pas trouvé l’enfant qu’elle cherchait…
    Mais comme je te le disais au début de cette histoire, elle ne manquait ni de courage ni de volonté aussi décida-t-elle de continuer à chercher l’enfant si précieux. Chaque fois qu’elle entre dans une maison où il y a un enfant elle se renseigne sur celui-ci. S’il n’est pas sage elle lui laisse un peu de charbon car elle a quand même bon cœur et lui permet ainsi de se chauffer. Aux autres elle offre une orange, une mandarine ou des fruits secs, parfois aussi des bonbons ou même des jouets. C’est ainsi qu’un jour, en cherchant un jouet pour un enfant très sage, elle rencontra le Père Noël. Ce dernier n’avait pas distribué tous ses paquets et il lui proposa de lui laisser ceux qu’il avait encore…
    Ils devinrent de très bons amis, se racontaient des histoires concernant leur travail et un jour, ils finirent par se marier. Le Père Noël avec ses rennes parcourt de grandes distances et distribue ses cadeaux le 25 décembre. Quand il a fini sa tournée et après qu’il a raconté à sa femme tout ce qui lui est arrivé, Befana prend son balai et vole vers toutes les provinces de l’ancien royaume du Piemont Sardaigne où elle passe dans les maisons le jour de l’épiphanie, distribuant toujours du charbon ((En réalité il s’agit aujourd’hui de sucre noir comestible qui ressemble au charbon).aux enfants turbulents et des cadeaux aux enfants sages. Elle continue de chercher cet enfant extraordinaire qui a le pouvoir de changer le monde. Dans le comté Niçois de tradition et de culture transalpine cette fête est encore d’actualité dans les vielles vallées. Comme chaque année pour les fêtes de fin d’année, à Monaco, la place du Casino de Monte Carlo se transforme en un somptueux spectacle son et lumière, la « Befana » ensorcellera la place. Pour le final, les quatre « Befane » griffées Casino de Monte-Carlo arriveront sur la place avant de distribuer des bonbons aux petits et aux grands pour ensuite se diriger vers le Casino Café de Paris puis le Sun Casino où elles se produiront. En Italie c’est une grande fête très prisé des motards …

    bisous

    Pat

  5. Hello Francine
    Mais qui a fait tomber tout ces cerfs volant ? hi hi hi
    A propos de la musique niçoise , c’est vrai quelle passe mieux chez moi car la langue nous est familiére…

    Allez, un peu de culture :
    Savais-tu que le mot Halloween vient de l’altération des mots ”All Hallows Eve” qui veut dire ”le soir de tous les saint”, autrement dit la fête de la Toussaint.
    ”Hallow” est la forme primitive de ”holy” qui en anglais veut dire ”Saint”.
    Mais mon souhait d’halloween n’était pas pour étaler ma culture, qui a d’ailleurs Internet comme source, mais pour te dire bonjour en te souhaitant une bonne fête d’Halloween.
    Amicalement,
    Bisous

    Pat

  6. Bonjour Francine,
    Un art qui témoigne des liens profonds qui unissent les Japonais et les grues que l’on retrouve souvent sur les kakemono.
    L’eau du bassin sera sûrement moins froide que celle du ruisseau figurant sur mes photos de hier 😉
    Bons frissons ce soir! Frans

  7. belles photos remplies de charme très original , soleil de retour chez nous mais pas chaud chaud bonne journée et continue à nous offrir de belles photos de notre capital bisessssss

  8. bonsoir fancine
    ce que j’ai repéré de suite c’est l’obélix
    d’ailleurs j’avais une fois de plus posé une question à mon ex mari je me souviens plus très bien mais il était mort de rire et puis après réflexion moi aussi lol ah génial tes photos Paris reste et restera toujours surprenant tant et tant il offre de nouveautés
    tout gros bisous passe une bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !