logo

Fête des Moissons Vitry sur Seine Jardicité Villejuif

Jardicité Villejuif

Fête des Moissons Parc Départemental des Lilas Vitry sur Seine

Un jardinier écolo

Stéphane Kulesza cultive ses fruits et légumes dans les jardins se son quartier, les transforme en conserves et les vend aux membres de son association, Jardicité. Ce paysan des jours nouveaux se trouve quasiment à la sortie du métro. Il y a trois ans, ce consultant  a tout lâché et a créé son entreprise : Jardicité. Il propose des produits locaux bio écolos.
« Tous les jours, je prends mon vélo, mon sac à dos et une charrette, et je pars m’occuper gratuitement de jardins de mon quartier. En échange, les propriétaires me laissent prendre les fruits et légumes cultivés, que je transforme chez moi. »

Jardicité

*Stéphane Kulesza ici à gauche, en train de couper la pâte de coing. 

Dans sa maison boisée, les bocaux de confiture s’empilent, des graines et plantes aux noms étranges envahissent l’espace.

Aujourd’hui, il s’occupe à lui seul de douze jardins et vend les produits  transformés aux gourmands qui adhèrent. Il compte une cinquantaine d’adhésions. « Ça ne fait pas beaucoup de revenus  mais mon objectif n’est pas de diriger une multinationale. Je veux me sentir proche de la réalité, de la terre. Et puis les connaissances que j’ai acquises ces dernières années valent toutes les richesses du monde », s’enthousiasme-t-il en ôtant un escargot d’une branche de rhubarbe, qu’il cuisinera plus tard.

Jardicité

*Stéphane Kulesza m’expliquait que cette année la récolte de tomates n’a pas été extraordinaire, elles ont attrapé le mildiou.

Cet agriculteur passionné, pour connaître les plantes et leurs besoins,  a lu d’innombrables livres et a parcouru des centaines de sites Internet. Aujourd’hui, il propose plus de 70 variétés de tomates, dont il assimile petit à petit les noms. « C’est extraordinaire. Tous les jours, j’apprends des choses », se réjouit-il.
Et le plus étonnant, c’est le prix de ces produits.
Comptez 3,60 € pour 250 g de confiture poire-noisette et 1,60 € pour 250 g de tomates cocktail variées. « C’est le même prix qu’en supermarché alors que c’est bio, sain, et que je n’utilise pas de grosses machines », se vante-t-il.

  Jardicité

*Des pétales de fleurs confites, fait maison.

Cela faisait déjà quelque temps qu’il avait l’idée travaillait Stéphane Kulesza, qui a gardé quelques principes de sa formation d‘ingénieur en système de l’information : « imaginer, tenir compte des besoins, adapter…. ».  Le concept germe en 2006, et en juin 2008 les statuts de l’association sont déposés. On peut lire dans le bulletin du quartier : « Certains propriétaires, parce qu’ils n’en ont pas le temps ou l’envie, ne s’occupent pas de leur terrain. S’ils sont prêts à ouvrir leurs portes, Jardicité cultive et entretient alors gratuitement un e partie du terrain, taille un poirier, associe fleurs et légumes, herbes aromatiques, tomates de toutes formes et couleurs, sans pesticide. En contrepartie,  l’association garde l’essentiel des récoltes pour les vendre en produits frais ou transformés ».

Jardicité

*Pâte de coing, faite par notre jardinier. Un pur délice!

Les jardins sont aujourd’hui une quinzaine, dans un rayon de moins de deux kilomètres. Le jardinier se déplace à pied ou à vélo. La plus petite parcelle mise à disposition n’excède pas cinq mètres carrés, la plus grande fait presque 500 m2. De plus, une vingtaine d’arbres fruitiers, poiriers, cerisiers, pruniers principalement, bien vieux pour la plupart, a été concédée, sous réserve de leur régénérescence et de leur entretien.

Il n’y a pas vraiment de contrat entre le jardinier et les propriétaires, c’est une question de confiance. Tout est clairement établi : accès, usage de l’eau, mise à disposition d’une partie des récoltes ou pas, demande paysagère…

Jardicité

*Des quetsches de Villejuif, excellentes.

« L’inventaire des productions rappelle celui de Prévert : une trentaine de confitures, gelées, marmelades, huit sirops ou pâtes de fruits, une quinzaine de variétés de compotes et compotées, des fruits au sirop, des soupes, jus de tomates, ketchups, chutneys, une demi-douzaine de sauces à base de tomates fraîches, une quinzaine d’herbes aromatiques, des légumes et fruits frais, dont plus de 70 variétés de tomates… »

Jardicité

Jardicité compte une cinquantaine de membres. La viabilité tournerait autour de deux cents. Pour dégager avec la seule production l’équivalent d’un smic. Pour l’heure l’objectif n’est pas l’objectif fixé. Le temps ou l’aide bénévole manquent pour s’occuper d’autres jardins, gérer le site internet, installer des composteurs dans les jardins…

Le revenu actuel de notre paysan urbain est assuré par les recettes des ventes, adhésions, mais aussi par la prestation de services paysagers dans d’autres jardins, ou la rémunération d’animations jardinage.

Sources :

http://www.leparisien.fr/villejuif-94800/il-transforme-les-fruits-et-legumes-de-ses-voisins-en-conserves-27-08-2011-1580673.php

http://www.lecitronvertmontreuil.fr/content/paysan-dans-les-jardins-de-ses-voisins

 

      Adhésion à Jardicité : 18 € pour un an

 

35 commentaires pour “Fête des Moissons Vitry sur Seine Jardicité Villejuif”

  1. c’est bien agréable de pouvoir manger en ville des produits bio à des prix abordables
    je ne me rendais pas compte vu que je fais moi-même mes confitures que c’était si cher
    bonne journée
    bisous

  2. Hello Francine,
    Un article qui me plaît bien.
    J’aurais volontiers goûté aux pétales de fleurs confites.
    Les quetsches, miam miam ça me rappelle mon enfance.
    Bon mercredi
    Bisous

  3. Parfois nous achetons directement aux producteurs dans une zone commerciale entre Aix et Marseille, ils y viennent 3 fois par semaine, les prix sont comme ailleurs, mais la qualité est autre !! et c’est produit dans la région
    bisous

  4. Il faut vraiment être motivé et aimer son métier.

    Et on ne parle jamais de ces personnes passionnées !!!!

    Les moulins à paroles ne s’intéressent qu’aux politiques et aux vedettes, enfin quand je dis vedettes………………

    Gros bisous – comment vas-tu ? j’attends avec impatience de tes nouvelles

  5. Coucou Francine
    Petales de fleurs et fruit confits , j’ai une fabrique à deux pas de chez noi. La confiserie florian. Un regal !
    bisous
    pat

  6. Bonjour Francine,
    Merci pour ce reportage qui montre bien la générosité de la terre pour qui prend le temps de la soigner. Un riche éventail de produits sains et succulents!!!
    Avec mon petit potager de 40m² je parviens tout de même à assurer notre approvisionnement en légumes et certain fruits quasiment la moitié de l’année.
    Amitiés,
    Frans

  7. tu as encore fait fort , tes photos sont vraiment superbes et quel réalisme..les prunes par exemple..
    Oui le garage à une autre allure…on amasse des choses qui ne servent jamais..
    Cet aprem je vais faire un tour au parc..je profite des belles journées…Bisous Francine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !