logo

Etang de la Loy

Etang de la Loy

Vallée de la Brosse 77 Seine et Marne

Hérons cendrés

Les hérons cendrés apprécient d’y faire une halte pour profiter des eaux poissonneuses de cet étang de huit hectares, qui offre gîte et couvert à des oiseaux des milieux humides.

Etang de la Loy

Le petit étang de la Loy a été curé, des îlots ont été installés au centre.  Des mares ont été creusées en bordure, elles servent d’écran à des espèces plus dixcrètes, comme la rousserolle effarvatte qui niche dans les roseaux.

Etang de la Loy

Enfin, un sentier pédestre d’environ un kilomètre, longé par le ru de la Brosse sur cinq cents mètres , permet de faire le tour de l’étang. Hérons cendrés, foulques macroules, bernaches, grèbes, martins pêcheurs, canards, cygnes,…  sont les hôtes de l’étang de la Loy. Et pour mieux les voir, il suffit de monter les marches (caoutchoutées por faire moins de bruit et ne pas déranger les oiseaux) en colimaçon qui  mènent en haut de l’observatoire.

Etang de la Loy

Le calme ambiant est juste troublé par les sauts bruyants des carpes qui peuplent l’étang de la Loy.

Etang de la Loy

Grèbe Huppé

Le grèbe huppé niche entre avril et juillet. A cette époque, les adultes portent une double huppe et des oreillettes brunes encadrent la tête.
“Lors de la parade nuptiale complexe, le mâle et la femelle se font face et dressent le cou. Il nagent de concert, se frottent le cou tout en émettant des cris sonores, plongent puis réapparaissent  , l’un des deux présentant des algues à l’autre. Le couple s’immobilise, poitrine contre poitrine, et chaque oiseau tourne la tête d’un côté puis de l’autre. Ce manège peut se perpétuer même lorsque les grèbes sont occupés à la construction du nid.”

Le nid, composé d’algues, peut reposer sur un fond vaseux, toutefois  il est conçu en principe pour affleurer la surface. S’il flotte,  il est alors arrimé à une souche ou à un paquet de végétaux entremêlés.  Les adultes en garnissent la coupe peu profonde  de végétaux qui servent à recouvrir les oeufs si les adultes s’absentent du nid. Les grèbes pondent  3 à 6 oeufs blancs qui virent au brun, devenant de ce fait plus discrets.

Les grèbes couvent en se relayant toutes les quelques heures. L’éclosion intervient au bout de 28 jours. Les jeunes sont capables de nager aussitôt mais ils restent dépendants de leurs parents plusieurs semaines. 

sources

www.oiseaux.net 

http://www.balado.fr/loisirs-balades/  et sur site

33 commentaires pour “Etang de la Loy”

  1. Bonsoir Francine. je reconnais sur tes photos les endroits à Claude… lol ça me fait bizarre… mais c’est génial que tu aies pu profiter de son territoire en sa compagnie… Il va falloir qu’on se cale quelque chose… J’y réfléchis… Bisous

  2. non …non ..pas celui là….Pour le raw, tu dois le trouver seul sans le jpeg..tu as du faire des jalouses non..!!….bisous..

  3. je ne sais pas si mon premier com est passé?
    ta première photo est superbe avec le reflet dans l’eau de l’oiseau
    bonne fin de journée
    bises
    janine

  4. Magnifique la 2 ! Je vois que tu t’amuses bien avec ton zoom au point d’en laiser Paris. Pour notre grand plus plaisir bien sûr. Bonne soirée Francine. Bisous. Yves

  5. Bonsoir Francine. Tu es chanceuse mon amie de les avoir sur le nid… chez moi, ils sont à une dizaine de mètres, mais complètement protégés par un épais rideau de roseaux… Donc la couvaison… c’est rapé… Alors j’attends l’éclosion pour voir les petits avec les parents… Bravo et merci à Claude de t’avoir fait profiter des ses cachettes… lol Bisous…

  6. C’est la maître Claude… il est très fort… je vous envie pour cette journée… ils sont vraiment géniaux tous les deux… mais toi aussi je te rassure… nos rencontres même courtes me manquent… mais on se fera quelque chose… Bisous…

  7. Coucou Francine, belle leçon d’ornithologie que tu nous donnes là.  C’est quand beau la nature et à chaque passage sur ton blog est un ravissement. Tu nous enchantes à chaque fois.

  8. Bonjour Francine, cela change de tes photos habituelles en ville et ce n’est pas pour me déplaire, magnifique ce héron, tu as fait de très beaux clichés. Bonne journée, bise, Corinne

  9. magnifique photo, Francine;

    il y en a un au bord de la Loire près de chez moi mais j’ai beaucoup de mal à le prendre en photo; il est cabot;

    bisous et belle journée et $$$ sur les videos

  10. Je ne doute que paname ne soit jamais loin de ton coeur. Tu as un très bon professeur j’en suis convaincu. Il vient de m’inviter à visiter sa campagne. Avec la vie de fou que je mène en ce moment, même pas le temps de projeter une balade sur Paris avec vous deux. Enfin dans une semaine je serai en vacances direction bretagne pour profiter de mes enfants et petits enfants. Bonne soirée. Bises. Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !