logo

Eglise Saint-Louis-en-L’Ile

Eglise Saint-Louis-en-l’Ile
19 Rue Saint-Louis-en-l’Ile
Paris 4ème  

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

On pourrait douter de la présence d’une église, rue Saint Louis en l’Ile, si son clocher percé à jours circulaires, dit clocher polonais, et son horloge à double cadran s’avançant presque au
milieu de la rue à la façon des enseignes du Moyen-Age,n’attiraient l’attention.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

L’église Saint Louis en l’Ile est une des plus petites paroisses du diocèse de Paris.. Mais elle abrite depuis 1993, dans ses vastes combles donnant sur la terrasse longeant la rue, l’une des
huit maisons du Séminaire de Paris. Elle forme une dizaine d’étudiants se préparant à l’ordination sacerdotale.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

Une première chapelle est édifiée  en 1623, sous le vocable de Chapelle Notre-Dame-de-l’Ile, après une pétition des  premiers habitants de l’île réclamant un lieu de culte.Elle est
rapidement devenue trop petite.La décision fut prise en 1642 de bâtir une véritable église.Mais le manque de financement retarde le projet.  

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

Les travaux de fondation ne commencent qu’en 1656, sur le plans de François le Vau, frère du célèbre Louis Le Vau, architecte de Versailles, qui habitiat l’île. A sa mort, les travaux sont repris
par Gabriel Le Duc, élève de Le Muet et de Mansard, architecte du Val de Grâce.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

*La rue Saint-Louis-en-L’Ile est l’artère commerçante principale de l’Ile Saint-Louis, elle va d’une pointe de l’île à l’autre.

 

La bénédiction du choeur et le consécration de l’hôtel par l’archevêque François de Harlay ont lieu en 1679 dans le bâtiment inachevé.En février 1701 une tempête détruit la toiture, faisantde
nombreuses victimes.
On organise alors une loterie royale. Les fonds vont permettre à Pierre Bullet, nouvel architecte, de reprendre les travaux. Le cardinal de Noailles pose la première pierre de la nef. C’est
Jacques Doucet, dernier architecte, qui terminera les transepts et la coupole, permettant enfin la consécration de l’église sous le vocable de Saint-Louis-en-l’Ile, célébrée par Jean de Collet,
évêque de Grenoble, le 14 juillet 1726.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

L’architecture extérieure est dépourvue de tout ornementation.Seule une galerie ornée d’une balustrade en pierre domine le collatéral nord.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

Le clocher, qui surmonte la porte principale, date de 1765. I l remplace un campanile dominant la coupole détruit par la foudre en 1740. Il est en forme d’obélisque ajouré afin d’avoir le moins
de prise possible au vent.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

L’église, normalement orientée vers l’est, s’inscrit dans un rectangle de cinquante-sept mètres environ sur vingt-huit mètres. Sa voûte atteint vingt mètres d’élévation.

La Révolution ferma l’église en 1791. Il fut projeté de la raser pour installer un marché. A défaut, l’intérieur fut pillé, puis elle servit de dépôt de livres avant d’être vendue comme Bien
National en 1798.
Elle fut acquise par un paroissien nommé Fontaine qui la rendit au culte. Elle reçut la visite du pape Pie VII qui y célébra la messe et donna la communion le 10 mars 1805.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

La Ville de Paris la rachète en 1817. Elle est alors “embellie” par une profusion de dorures et l’ajout de nombreux ornements : vitraux colorés offerts en 1842 par la Ville pour ses trois
chapelles du chevet, riche décor doré sur les pilastres, les écoinçons et les arcades, peintures murales dans les chapelles, et dans la coupole, composition en haut-relief montrant
des putti qui virevoltent autour de cartouches figurant les instruments de la Passion.La clef est décorée  des armes de France entourées du collier du Saint-Esprit.

Eglise Saint-Louis-en-L'Ile

Mais c’est surtout grâce à l’abbé Napoléon Bossuet, curé de la paroisse entre 1864 et 1888, arrière petit-neveu de l’évêque de Meaux,érudit, amateur d’art et mécène, que son contenu a son aspect
actuel. Il n’hésita pas à vendre sa belle bibliothèque pour acquérir les nombreuses
oeuvres d’art très variées qui ornent aujourd’hui l’église.

 

Sources : “Saint-Louis-en-l’Ile” aux éditions lelivredart

21 commentaires pour “Eglise Saint-Louis-en-L’Ile”

  1. première fois que je vois un clocher à jour circulaire … c’est très étonnant mais surement efficace ..

    j’espère que nous aurons le plaisir de visiter l’intérieur ..

    à lundi bon week end

  2. bonsoir Francine,

    Je poursuis mes connaissances au travers de ce bel article bien commenté et de tes belles photos . Merci de ce partage.

    ici les orages ont fait baisser les températures , ce soir nous n’avons plus que 23° au lieu de 28° à la même (21H)

    Bonne soirée

    amitiés

     

  3. Je suis vraiment surprise de découvrir cette église, je ne l’avais même pas remarquée et pourtant la rue St Louis en L’ile je l’ai faite en long et en large plusieurs fois! comme quoi, je dois encore lever plus souvent la tête!

    La nuit descend sur le village de St André les Alpes où nous sommes encore demain, heureusement on ressent la fraîcheur car à 20 h il faisait encore 28°! j’apréhende lundi la descente vers le Moulin de Daudet à Fontvielle, car là bas il fait encore plus chaud…..!

    Douce soirée et encore merci de cette belle découverte, mais pourquoi ces filets autour de l’église? Gros bisous Christiane

  4. bon j’espère pouvoir laisser un com cette, fois, suis déjà passée ce midi mais ça a bugé (je crois que mon ordi a encore eu un coup de chaud). il est comme moi et comme les chats, ras le bol de la chaleur.

    c’est vrai qu’elle n’est pas du tout mise en valeur cette église coincée dans un pâté de maisons. Jamais compris qu’on construise des maisons mitoyenne avec des batiments de ce genre.

    je vais consulter les articles précédents.

     

  5. De retour sur Paris après une escapade bretonne sans trop de monde. J’ai comme l’impression que tout le monde est parti ou part en août. Un peu désert ce matin la région et je ne m’en plains pas. Bon week-end. Bisous. Yves

  6. Il ne doit pas être si fréquent de voir une église intégrée dans une rue commerçante !

    C’ est passionnant de lire la petite histoire de cette église de sa première construction à aujourd’ hui !

    Je lui souhaite de réussir à nous donner des prêtres qui manquent aujourd’ hui !

    Merci pour ce reportage illustré

     bonne fin de semaine

     bisous

  7. J’aime beaucoup cette église comme l’ïle Saint-Louis d’ailleurs, les orgues y sont superbes et l’horloge aussi, c’est une des horloges de Paris que j’aime le plus.

    gros bisous Francine en espérant que tu ailles bien

    Cendrine

  8. Bonsoir Francine,

    Mon dernier séjour à aris remonte déjà a pas mal d’années, mais je me rappelle avoir admiré la tour particulière de cette église!

    Bonne semaine, Frans

  9. Heureusement que tu as tes sources , car pas toujours pensé a lever la tête , je m’y serais fait prendre , je n’aurais pas vu , une belle journée avec un petit vent appréciable , passes une bonne semaine , bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !