logo

Eglise Saint Etienne du Mont Paris

En sortant de la cour des Trente-Trois, au numéro 34, la rue de la Montagne Sainte Geneviève continue de monter jusqu’à la colline, et nous offre une belle vue sur l’église saint Etienne du Mont.

Cette église a succédé au monastère des Saints-Apôtres  que Clovis et son épouse Clotilde firent édifier au sommet de la colline Sainte Geneviève. Ils avaient coutume d’aller y prier, et ils empruntaient un chemin devenu « rue de la Montagne-Sainte-Geneviève ». Le monastère s’appela par la suite « Abbaye Sainte-Geneviève » et il abrita les tombeaux respectifs de Clovis, de Clotilde et de sainte Geneviève. Cette sainte fille, la patronne vénérée de Paris, y fut inhumée à côté des époux royaux. 

L’édifice, avec ses longues fenêtres à ogives disposées deux par deux, et flanquées à l’encoignure gauche d’une tourelle à toit pointu, semble annoncer une demeure seigneuriale, quelque hôtel princier du XVe ou du XVIe siècle.

Saint Etienne du Mont 

*à noter, la présence d’un clocheton, comme à l’église Saint Eustache Paris 1er.

Elle se trouve près du Panthéon, au fond de la place. La superbe façade de Saint-Étienne du Mont est un bijou architectural, dont la première pierre fut posée le 2 août 1610, trois mois après l’assassinat d’Henri IV. C’est Marguerite de Valois, sa première femme, qui l’a posée 

Ses origines se confondent avec celles de l’abbaye royale de Sainte Geneviève : d’abord simple chapelle dans une crypte, cette église paroissiale accolée au mur nord de sa voisine, date de 1222. Devenue insuffisante pour la plus grosse paroisse de l’Université, son choeur et son clocher sont rebâtis à partir de 1492. La première pierre de la façade occidentale est posée par Marguerite de Valois en 1610, et la dédicace célébrée le 15 février 1626 par Jean-François de Gondi, 1er archevêque de Paris. 

Elle possède le seul jubé monumental (1545) et le plus ancien buffet d’orgues de Paris (1631), un fragment de la châsse* de Sainte Geneviève, patronne de la ville, et un remarquable ensemble de vitraux (fin XVI-XVII siècle) dû à la générosité de ses paroissiens.

Commencée sous François 1er, elle fut terminée sous Louis XIII. Consacrée en temple de la piété filiale sous la Révolution, restaurée sous le second Empire par Baltard, elle est le théatre le 3 janvier 1857, de l’assassinat de l’archevêque de Paris, Monseigneur Sibour, par le prêtre interdit Jean Verger.

Ses origines se confondent avec celles de l’abbaye royale de Sainte Geneviève : d’abord simple chapelle dans une crypte, cette église paroissiale accolée au mur nord de sa voisine, date de 1222. Devenue insuffisante pour la plus grosse paroisse de l’Université, son choeur et son clocher sont rebâtis à partir de 1492. La première pierre de la façade occidentale est posée par Marguerite de Valois en 1610, et la dédicace célébrée le 15 février 1626 par Jean-François de Gondi, 1er archevêque de Paris.

Elle possède le seul jubé monumental (1545) et le plus ancien buffet d’orgues de Paris (1631), un fragment de la châsse* de Sainte Geneviève, patronne de la ville, et un remarquable ensemble de vitraux (fin XVI-XVII siècle) dû à la générosité de ses paroissiens.

 sources : sur site

28 commentaires pour “Eglise Saint Etienne du Mont Paris”

  1. bonjour Francine

    jen’ai pu venir aussi régulièrement que je le souhaitais ces temps ci

    entre le travail et le jardin, la maison le fiston et hier un chat malade la journée fut bien courte

    j’ai des visites en retard ! pfff je vais courir ! lol

    belle fin de semaine pour toi

    j’espère que tu as trouvé une solution pour ton travail

    à très vite

    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

  2. Bonsoir Francine c’est un superbe édifice, c’est vraiment un bijou. J’espère que tu vas bien et que ça s’arrange pour toi. Moi entre le jardin, les fleurs et la marche en plus du reste, pas trop de temps pour le blog, je te souhaite une bonne soirée et de gros bisous ma douce

  3. Bon week-end à toi aussi

    Je suis allée à Paris hier pour voir les serres du Jardin des Plantes rénovées…ça devait ouvrir le 20…raté, c’est toujours en travaux. Alors on est allé faire un tour au Parc André Citroen…très beau, mais…à moitié en travaux aussi!!!On fera mieux la prochaine fois! A+

     

  4. Bonsoir,

    Superbe monument,magnifique

    et solide (pas comme ce pays qui ne

    cesse de chuter).

    Bonne soirée et bonne nuit.

    bon blog,bonnes visites et

    magnifiques photos.

  5. je trouve cette église bien élégante et très élancée … l’histoire de la reine Clotilde et de Clovis m’a toujours passionnée – merci pour toutes tes informations … que de choses nous aurons à voir fin Aout !!! mais tu me dis que dans 15 jours tu descends vers Marseille ??? tu passes automatiquement sur l’autoroute à deux pas de chez moi !!! tu pourrais peut-être t’arrêter, le temps d’un pot au moins ??? tu me donnes tes dates ??? gros bisous

  6. Bonsoir Francine, une magnifique façade; Nous revenons de rando , nous en profitons un maximum le temps est très doux et c’est agréable pour marcher; Passes un très bon week end Si tu as l’occasion d’avoir Véro fais lui des biusous de ma part; Amitiés Bisous de nous deux Christine

  7. hello francine, je passe tôt ce soir, je vais aller voir la seule et unique série TV que je regarde à la télévision: les experts!!
    Mon grand coucou du mardi soir

  8. J’aime beaucoup la deuxième photo. Non je ne me rappelle plus d’avoir vu le monument aux morts de la Tour mais j’ai pu oublier. Content que mes photos t’aies plu. Bonne fin de soirée. Bisous. Yves

  9. Bonsoir Francine. Et toujours des clichés d’une incroyable netteté et d’un piqué je te dis pas… Bravo mon amie, un régal à chaque fois… Bisous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !