logo

COP21 : des icebergs du Groenland devant le Panthéon

Ice Watch à Paris
Olafur Eliasson
Place du Panthéon Paris 5e

C”était une opération symbolique et à but pédagogique, et aussi pour sensibiliser les foules à la fonte de la banquise.

Des icebergs en provenance du Groenland
” La glace est un matériau aussi étrange que merveilleux ” Olafur Eliasson

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Ils étaient de toutes formes, massifs, totalement transparents ou bleutés, emplis de bulles d’air millénaires, ces douze icebergs, d’un poids total de cent tonnes, ont échoués en plein Paris dans la nuit du 2 au 3 décembre, en pleine COP21. Mais hier 13 décembre 2015, ils avaient bien fondu…

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Intrigués, déconcertés, les passants découvrent cette drôle d’installation composée de 12 blocs de glace en train de fondre en plein milieu de la capitale, devant le Panthéon.

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

L’auteur de ce projet fou est l’artiste danois Olafur Eliasson, qui place toujours la nature au centre de ses installations. Il s’est associé au géologue Minik Rosing pour imaginer “Ice Watch”, un cadran polaire constitué de morceaux de banquise pêchés au large du Groenland,
Depuis leur installation, ils n’en finissent plus de fondre sous les yeux de tous, pendant que l’avenir de la planète se joue lors de la conférence des Nations Unies sur le climat au Bourget. Il s’agit de prendre de mesures pour lutter contre le réchauffement climatique, et les dérèglements dramatiques qu’il induit.
Les blocs de glace ont été déposés avec précaution, à chaque fois, il s’agit de trouver la position la plus belle et la plus sûre. Il ne fallait pas que ces blocs de six à dix tonnes chacun environ, basculent sur le public. Un spécialiste de l’équipe Ice Watch Paris était chargé de vérifier régulièrement l’évolution du glaçon qui fond et s’assurer de sa sécurité sans faille. Le public est libre de se promener au milieu des morceaux d’iceberg.

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson
Un symbole de réchauffement
Ces douze blocs ont été découpés sur des icebergs flottant dans un fjord, près de Nuuk, la capitale du Groenland,
Ils ont été convoyés par bateaux jusqu’à la ville d’Aalborg, au nord du Danemark, pour être installés en forme de cadran d’horloge.

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

C’est une manière de dire que l’heure tourne pour la planète, soumise au réchauffement climatique, et qu’il est assez urgent de prendre des décisions, alors que la fonte des glaces fait grimper le niveau des océans de trois millimètres chaque année. Les cent tonnes du projet correspondent au volume de glace qui fond chaque centième de seconde dans le monde.
Olafur Eliasson insiste sur l’aspect pédagogique de sa démarche : « Apprécions cette chance unique que nous avons de pouvoir agir maintenant. Transformons notre connaissance du changement climatique en action pour le climat. Ice Watch rend les défis climatiques que nous affrontons plus tangibles. J’espère que cette oeuvre inspirera l’engagement collectif à agir. »

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Un projet pour mobiliser l’opinion publique
Le projet Ice Watch est un des projets d’Artists4ParisClimate. Cette initiative vise à mobiliser l’opinion publique autour du changement climatique grâce à des interventions de grands artistes internationaux dans l’espace public.
La glace arctique a fondu sous nos yeux pendant les débats de la COP21. Ice Watch, à l’issue de l’exposition, a été visible jusqu’à hier. La glace restante sera apportée dans des écoles et des institutions culturelles dans le cadre d’un programme éducatif.

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

” Sentinelle du dérèglement climatique “
La glace arctique est devenue un symbole du réchauffement climatique, comme le rappelle Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, et président de la COP21 :
” De ma visite en Arctique l’an dernier, je garde le souvenir très net et visuel de blocs de glace gigantesques se détachant de la banquise avec un bruit effroyable lorsqu’un craquement se produisait. L’Arctique est bien la sentinelle avancée du dérèglement climatique : cette région nous transmet depuis des années des signaux que nous n’avons plus le droit d’ignorer. La communauté internationale doit les entendre et agir avec des actes concrets.”
Cette glace a aussi la particularité de porter l’empreinte, la mémoire de l’humanité, rappelle Olafur Eliasson : ” Le genre Homo – le nôtre – est apparu dans la savane africaine avec le début des périodes glaciaires. On peut dire que l’humanité doit son existence même à la glace et à ses mouvements. “

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Dans sa composition, elle n’est ainsi pas comparable à ” la glace qui se forme sur un lac ou les glaçons ajoutés à un verre de gin-tonic ” :
” Les couches de glace du Groenland (…) sont issues de neige accumulée pendant des centaines de milliers d’années et compressée, devenue de la glace arctique sous l’effet de son propre poids. [Cette glace] est composée de couches visibles correspondant chacune à un instantané de la neige tombée pendant une année. De même, les bulles contenues dans la glace renferment des échantillons de l’atmosphère au moment où la neige est tombée. La glace recèle donc la mémoire des changements qu’ont subis le climat et l’atmosphère (…), ses couches affichent la progression du temps de manière assez semblable à celle dont les anneaux de croissance révèlent l’âge des arbres. “

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Une oeuvre pédagogique
L’artiste rappelle le processus à l’œuvre dans ces blocs de glace à la dérive, alors que le niveau de la mer monte aujourd’hui chaque année de plus de 3 millimètres dans le monde :
” Chaque été, la couche de glace du Groenland perd d’énormes quantités de neige fondue à sa surface, lorsque les glaciers font tomber des millions de tonnes de glace dans la mer, où ils fondent progressivement. Ce processus ajoute de l’eau aux océans, mais en même temps, de la vapeur d’eau monte de l’océan et se transforme en neige qui retombe sur la couche de glace. Pendant des milliers d’années, la quantité de neige qui tombe et la quantité de glace vêlée par les glaciers ou fondue à la lisière de la couche de glace se sont équilibrées et la quantité de glace terrestre du Groenland est restée stable. Mais depuis le changement de millénaire, la glace du Groenland fond beaucoup plus rapidement qu’elle ne se régénère. “
“Apprécions cette chance unique que nous avons de pouvoir agir maintenant. Transformons [notre] connaissance du changement climatique en action pour le climat. (…) Ice Watch rend les défis climatiques que nous affrontons plus tangibles. J’espère que cette œuvre inspirera l’engagement collectif à agir.”

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

“IceWatch”, une œuvre sensorielle
“Je pense qu’il faut vraiment toucher la glace, l’écouter, la regarder, parce que c’est tellement incroyable. Et si on s’en rend compte, on est plus enclins à comprendre ce dont ils parlent à la conférence” Olafur Eliasson

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Des icebergs en provenance du Groenland
Pêchés au large du groenland, ils ont parcouru plus de 3 500km, par bateau puis dans les camions Royal Artic. Ils sont arrivés de nuit, le mercredi 2 décembre, vers 22h en haut de la colline Sainte-Geneviève, ” dans le silence de ces beaux quartiers si paisibles le soir, presque à la croisée du Cardo Maximus romain qui va du Nord au Sud (la rue Saint-Jacques) et du Decumanus Maximus qui va d’Est en Ouest (la rue des Écoles) dans l’antique Lutèce. Ces axes ont une lumière particulière qui transforme les lieux comme le soleil sur un champ de batailles.”
” Comme dans l’histoire géomorphologique, la mer s’est retrouvée en une nuit en haut de la montagne.” Cette installation a nécessité une logistique colossale, bien qu’elle eut, au final, l’air simple comme un jouet d’enfant.

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

” Les Parisiens ont découvert Ice Watch Paris d’Olafur Eliasson jeudi matin, après une inauguration républicaine, politique et municipale à l’heure nordique (8h 30!). Ils sont vite tombés sous le charme de l’étrange. Un conte grandeur nature qui a séduit aussitôt étudiants et touristes, métamorphosés de bon matin en photographes amateurs. Un petit air léger de Noël et de son merveilleux que Paris, sous le choc des attentats, n’arrivait pas à retrouver.
Ce fut, en fait, une rude affaire. Tant du côté des autorisations administratives et politiques que du côté du chantier qui devait opérer vite et bien en une petite nuit.”
” Toute la nuit donc, les équipes ont travaillé au cœur du Paris historique, sous le coup d’un Vigipirate maximal, pour finir la ronde des glaces à 6 h 30 du matin. Six énormes porte-conteneurs sont venus du Danemark en un jour de route (au minimum 13 h 6 minutes, pour 1.231,6 km au plus direct via l’autoroute A1 à travers l’Allemagne et la Belgique). Chacun de ces géants transportait trois morceaux du glacier de Nuuk, le plus fameux du Groenland, qui sont tombés naturellement dans la mer sous l’effet du réchauffement climatique.”

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Compte à rebours et «cadran polaire»
” Soit 18 échantillons XXL de l’océan glacial Arctique partis un jour plus tôt des frigos de Copenhague, via la chaîne du froid, pour devenir une œuvre d’art éphémère sur la place du Panthéon. Six de plus que nécessaire en cas de problème imprévu. Et aussi pour un plus grand choix esthétique, la forme de ces glaçons de titans variant de l’aéronef profilé à la citadelle massive de Macbeth.”
” Douze blocs de glace pure et millénaire pour raconter l’histoire de la planète, heure après heure. Un “cadran polaire ” pour faire saisir à tous le compte à rebours écologique qui nous menace.”

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

La durée de vie de cette incroyable ronde du Nord était estimée à cinq jours. Deux ennemis, la pluie et le soleil.
” S’il ne pleut pas, Ice Watch Paris devrait durer cinq jours. Mais voir fondre ces sculptures de glace a un sens. Celui de nous faire saisir l’accélération d’un phénomène et sa réalité. Je crois en ce message pacifiste qui défend l’idée même de notre planète, à l’heure où Paris est en deuil. “
Au final, les morceaux d’iceberg n’auront pas fondu complètement.

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Pourquoi la glace est si pure
Le géologue Minik Rosing est né au Groenland (Kalaallit Nunaat en groenlandais, Grønland, la terre verte en danois). Ce grand gaillard,professeur de minéralogie à l’université de Copenhague, dépasse toute l’assemblée de son large sourire. Ce spécialiste des roches explique ” pourquoi la glace est si pure “.

” C’est de la neige compressée, or la neige est faite d’eau distillée, parfaitement pure. La glace en se formant emprisonne des bulles d’air, des “time capsules” qui nous donnent des indications précises sur la qualité de l’air et même sur sa chaleur. On peut ainsi lire dans l’épaisseur de la glace l’histoire des hommes. On voit ainsi apparaître dans les glaciers du Groënland des traces des premières pièces de monnaie en or et en argent fabriquées vers -560 avt JC en Lydie [ancien pays d’Asie Mineure situé sur la mer Égée, dont la capitale était Sardes, connue par Homère sous le nom de Méonie. La Lydie est évoquée dans les légendes d’Héraclès et Omphale, ou de Tantale et Pélops, NDLR]. On a donc la trace par la pollution atmosphérique de l’apparition de l’argent sur notre planète! “

Ice Watch à Paris Olafur Eliasson

Musique quasi surnaturelle
” Ce qui est beau, c’est de pouvoir ainsi toucher la glace. Ses aspérités ont été lissées par leur séjour dans la mer qui les a peu à peu érodées. Elle a une couleur extraordinaire qui fait rayonner la lumière de façon particulière et changeante. C’est à la fois d’une incroyable beauté et d’une incroyable poésie. Elle a aussi un son, que l’on ne peut pas entendre, ce soir, à cause des engins à moteur. C’est toute une série de craquements profonds, une musique quasi surnaturelle.” Olafur Eliasson
” J’ai été Place de la République [là où “Ice Watch Paris” devait être installé initialement, j’ai vu les gens déposer des fleurs. L’espace public détient aujourd’hui une fonction émotionnelle. J’ai été aussi déposer des fleurs. Je fais partie de cette communauté ” a t-il confié dès le mardi 17 novembre au quotidien britannique, The Guardian.

Certaines photos ont été prise avec mon ojectif fish eye, d’autres avec mon ultra grand ange, qui donne parfois les mêmes effets que le fish eye;  focale fish eye : 8 mm, focale ultra grand angle 10-24 mm

Sources : http://www.lefigaro.fr /
http://www.consoglobe.com/cop21-banquise-paris-cg#omQUboDWUWmGZjpo.99
http://www.lemonde.fr/
Francetv info 

77 commentaires pour “COP21 : des icebergs du Groenland devant le Panthéon”

  1. Je comprends l’intention mais je ne vois pas d’intérêt artistique là-dedans ! Et puis, transporter ces blocs de glace depuis là-bas, est-ce bien écologique ? ici aussi, dans notre pays, nos glaciers fondent.
    C’est très bizarre comme action.
    Amitié et bonne journée.

  2. Une surprenante expo plein ciel que tu as sublimée par tes photos
    Mais qui est d’actualité
    Même si la cop21 n’est pas le reflet à 100 % de l’exemplarité de certains pays donneurs de leçons
    Moi je dis c’est à chacun aussi d’y mettre du sien , avec son âme et conscineces , la cop21 est une représentation qui a dû coûter cher à la société que nous sommes et je pense aussi que cela a dû être néfaste à ce qu’elle était sensée représenter avec tous ces mouvements inutiles , de ce brassage d’ humains venus faire de la figuration pour certains 🙁
    Mais bon, espérons que les promesses seront tenues !!!! croisons les doigts !

  3. Oui vu cela à la télé et toi en vrai…. merci pour ce super chouette billet, notre planète l’est tout autant, faudra réagir et vite…. en parler c’est bien mais…. bises de JB

  4. Bonjour , voila c’est signé , reste plus maintenant qu’à agir ….et là ce n’est pas gagné ,car certains signataires ,et non des moindres ne jouerons pas le jeux à fond…Un we pas terrible grisaille toute la journée …je n’ai pas mis le nez dehors…Bisous .

  5. C’ est un message fort qui est ainsi lancé, et de voir ces morceaux d’ iceberg fondre lentement chez nous a quelque chose de subliminal !
    On comprend quelle formidable réserve d’ eau pure représente la calotte glaciaire.
    Maintenant, si la nature a décidé d’ un réchauffement, et ce n’ est pas le premier, rien ne pourra l’ entraver, juste peut être ne pas en rajouter !
    Merci pour cet article et tes belles photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  6. Bonjour Francine, voilà de beaux glaçons , il ne manque plus que le Pastis ou le Ricard pour fêter ça?
    J’espère que tu as bien récupéré et que cette semaine va t’être agréable.
    Bisous.

  7. Tout un symbol ces blocs de glace venus de si loin et qui vont fondre à Paris … Merci de ce partage si interressant Francine bonne journée à toi,bises

  8. Hello Francine
    Tes photos sont très belles , c’est indéniable et le sujet est bien achalandé. Mais, je ne suis pas vraiment favorable à cette démonstration. Nous avons maintenant les images en ultra haute définition quasiment en 3D qui peuvent montrer au public sur un écran le réchauffement climatique de la planète sans que des hommes récupèrent ces icebergs et les volent de leur milieu naturel pour les faire fondre sur cette place… On montre tout ce que l’on ne doit pas faire. Ils avaient tant qu’a faire à mettre des cadavres de phoques aussi….. l’art à quelques fois bon dos ! En tout cas , tu nous réserves à chaque fois des sujets très intéressants…
    Je te souhaite une bonne semaine
    Bizz
    Pat

    • je m’intéresse, voilà pourquoi je trouve des sujets intéressants, et encore si j’avais été à Paris pendant la COP21 tu en aurais vu d’autres, et j’y serais même allée !!! car malgré la menace terroriste il y a eu quelques petites choses intéressantes, mais j’étais pas là !! ceci dit j’ai profité de l’air pur des montagnes savoyardes

  9. Une organisation colossale mais à mon avis inutile. J’ai vu ces géants des mers en situation, là où ils doivent être , là où leurs couleurs et les trésors qu’ils renferment ont toute leur raison d’être et nous parlent de leur longue histoire ! Tant de manoeuvres pour une exposition éphémère ne me parle pas. Sur tes photos ces quelques glaçons ne m’inspirent pas une longue réflexion sur le réchauffement climatique Merci d’en avoir parlé car je n’avais vu cette initiative nulle part citée ! Belle semaine Francine Bisous

  10. Maintenant je comprends pourquoi au Groenland il y en a moins… c’est là qu’ils ont été mis… mais forcément là ils vont fondre très vite… en attendant ce matin il y avait une bonne gelée….

  11. C’est beau en effet la glace ! vraiment symboliques et parlants ces icebergs sur la place !
    Te voici de retour dans la capitale !!! tu as laissé les montagnes !!!
    Gros bisous Rozy

  12. Coucou Francine, te voilà revenue !
    Bien sûr qu’elle est belle cette glace, mais avait on besoin d’user de l’énergie pour la faire venir du Groenland. Quelle bêtise tout de même, tu ne crois pas. Bises et bon début de semaine.

  13. C’est une façon de faire prendre conscience aux gens que les glaciers se transforment et fondent. Une belle initiative je trouve. Dommage bientôt ils ne seront que flaques sur le parvis.
    Belle semaine bien “brouillardeuse” dès ce matin. bisous et caresses aux minous.

  14. Bonjour,
    C’est toujours bon de faire toucher du regard ce qui est le réchauffement climatique,malgré la cop21 j’attend de de voir la réaction des uns et des autres pour la mise en application,on a tellement étés déçus maintes et maintes fois !
    Bisous !

    • ça va être long à mettre en place, il faut que l’acccord soit ratiflié par les différents pays; mais il faut positiver 😉 de toute façon on ne peut pas rester sans rien fiare non plus 😉

  15. Kikou
    Une belle journée s’annonce, le soleil est présent ouf après la grisaille du week-end, ça fait du bien. Ménage, lessives, repassage, rangement , tout est fait, donc maintenant repos.
    Je te souhaite une bonne journée, gros bisous,
    Nadine

  16. Bonjour Francine
    Mais quel intérêt à transporter autant de blocs de glace sur la capitale et à les regarder fondre …. et ça a couté combien tout ça à transporter ?
    Un exemple bien plus près de nous, le Glacier d’Ossoue dans le Massif du Vignemale dans les Pyrénées …. pas besoin d’aller au Groenland pour vérifier la cata !!!
    Mais ça y est ….. sur le papier, la planète est sauvée !!!
    La théorie est une chose … attendons la mise en pratique !
    Merci pour ton partage
    Bises, bonne journée

  17. Bonjour le réchauffement climatique est un effet naturel de notre planète qui a déja connu ce phénomène bien avant l’apparition de l’homme. Ce n’est pas la cop21 qui va couter chère aux contribuables ralentir ce réchauffement … juste mon avis perso . Bonne semaine bises

  18. bonjour Francine,
    Merci pour tes belles photos …..j’ai suivi le reportage sur leur épisode du Groèland à leur arrivé à Paris à la TV
    Bonne fin de journée
    amitiés

  19. Bonsoir Francine, merci pour tes belles photos. Pour ma part, j’aurais bien voulu entendre la musique de cette glace… “musique quasi surnaturelle”.
    Mes amitiés.

  20. Ça me laisse vraiment songeuse … d’abord parce que je ne vois pas où est l’art là-dedans, et puis l’argent que ça a coûté pour faire venir ces blocs de glace aurait pu servir à autre chose … mais ça n’est que mon avis très personnel !
    Belle soirée !
    Cathy

  21. Coucou ma Francine, je pense que tu es déjà de retour à Paris.
    Encore un reportage qui nous fait fondre 😉

    Me voici avec la nuit qui s’installe déjà.

    J’espère que tu as passé un week end agréable et

    que tu commences la semaine avec bon pied bon œil.

    Il fait toujours un temps doux par chez moi. Et chez toi ?

    Pas de café mais une menthe à l’eau. Et toi se sera quoi ?

    Bonne soirée et plein de douceur en supplément.

    Prends soin de toi.

    Lolli

  22. Bien sûr il y a extrême urgence , bien sûr il fallait faire quelque chose mais je ne suis pas sûre que de telles opérations de communication , colossales et très coûteuses , frappent autant que l’appel au raisonnement , à l’intelligence de chacun ; là , j’ai peur qu’on s’arrête au spectacle , à la difficulté d’acheminement de cette glace , à la prouesse technique.Bref , à des prouesses qui finissent par éclipser l’enjeu .Tout cela n’enlève rien à l’intérêt et à la pertinence de ton article .
    Bises .

  23. coucou Francine
    j’espère que tu as retrouvé ton beau soleil de Savoie car ici le week end a été très agréable
    Je doute que ça soit bien écolo d’apporter des icebergs jusqu’en France
    Mais bon, il faut sensibiliser les gens, ça part d’un bon sentiment
    c’est aussi à nous de faire ce qu’il faut pour sauver notre planète
    bonne soirée à toi
    bisous

  24. Bonsoir Francine,
    Ah , tu serais restée une semaine de plus en cure et tu ne voyais pas ces icebergs !!!
    en plus vu les températures qu’il y a en ce moment ça les fait fondre plus vite !!!
    en tout cas, on profite de ce beau temps !!!
    Bonne soirée, bises

  25. Bonjour francine
    j’espère que la conférence servira à quelque chose ,il est grand temps pour les générations futures
    Épais brouillard en val de Saône et 1° degré ce matin
    Je te souhaite de passer une bonne journée
    gros bisous

  26. Mouais!…l’idée est originale, mais je ne suis pas persuadée que l’impact du message compense le coût environnemental!
    Combien de camions frigorifiques sur combien de kms pour mener le projet à bien??? Combien d’esprits gagnés à la cause??? Qui a financé?
    Je vais aller voir “Demain” le nouveau film de Cyril Dion. En soulevant les problèmes de la planète, il m’a l’air résolument optimiste car il relate des actions positives pour trouver des solutions concrètes.
    Ceci dit, merci pour ton reportage, je n’ avais pas entendu parler de l’installation! A+

  27. belles images, mais le monde a t’il compris ???
    En ce moment pas beaucoup de temps pour les blogs, alors quand j’ai un moment j’arrive à en ouvrir quelques-uns et de faire un petit coucou amical
    Bises et a bientôt
    Lyly

  28. Bonjour Francine
    Alors te voilà revenu dans la grisaille de ‘île de France ?
    Je trouve que la COP21 a été une grande réussite et en général je ne mache pas mes mots mais cette fois ci je dis bravo à toutes ces personnes, pas que les chefs d’état mais toutes les personnes qui étaient derrière et qui regardaient si ce qui était proposé était valide et valable ! Un grand bravo, 1° aurait été mieux mais bon …
    Je te souhaite une douce journée
    Gros bisous
    @lain

    • enfin quelqu’un qui approuve ! je n’ai quasi que des critiques dans les commentaires, et je peux te dire que si j’avais été là je serais allée à la COP21, ça devait être vachement bien!! il y avait matière à faire des articles intéressants, d’autant plus que dans le métro il y avait aussi plein de panneaux explicatifs, mais bon, là c’est terminé, à part ces icebergs, je ne ferai pas d’article, il aurait fallu que j’aille au Bourget; on ne peut pas être partout !! bonne journée, gros bisous

  29. En effet, il est temps de prendre conscience de ce qui nous attends sans réaction de notre part , j’ai vu les animaux colorés que tu avais mis lorsqu’ils avaient défilés sur la Seine sur un reportage .
    Bonne journée Francine (:-*

    • toi au moins tu suis et tu as bonne mémoire! ces animaux étaient à la COP21, si tu as vu les reportages à la télé, tu les as sans doute remarqués dans les halls 😉

  30. Bonjour Francine,
    Et oui notre belle planète se réchauffe, c’est une bonne idée ces morceaux d’iceberg mais les gens ont-ils tous captés le message ? Je pense que oui.
    Bonne fin de journée, bisous.

  31. Bonsoir Francine,
    J’espère que tu n’es pas trop fatiguée à la suite de cette cure ?
    Tu ne reprends pas le travail de suite ?
    vu le temps doux, il n’y a plus d’ icebergs au Panthéon !!!!
    en plus il pleut d’après ma fille à Paris !!!
    Je te souhaite un bon mercredi , bises

  32. Coucou Francine,
    merci de me laisser du temps , grâce à ce copié collé, non pour me reposer, mais pour pouvoir préparer Noël et la venue de mes enfants (déjà samedi).
    Hier j’ai vécu un très belle célébration des obsèques de mon voisin, mais tu le sais peut être déjà. Mais ce matin j’étais crevée (c’est la longue station debout sans bouger au cimetière qui m’a crevée, mais je ne regrette pas) et me suis levée à 11h ; après je fus mieux.
    Cette après-midi une réunion, puis un petit tour à Auchan (ce qu’il me fallait pour demain) et je me suis préparé ce dont j’avais besoin, car le plat prévu (pour la réunion de ce soir) était des endives au jambon (la sauce et le jambon n’allait pas pour moi, je m’en suis fait cuire 2 à la maison que j’ai mangé avant de partir et j’ai mangé chez eux mon propre jambon (comme ça je savais ce qu’il y avait dedans) et j’ai mangé leur salade et leur pommes de terre vapeur et ma compote comme dessert. Sinon c’est fruit cru et j ‘ai ma dose dans la journée que je ne mange jamais en fin de repas. Demain on va aller s’acheter un autre APN car il n’est pas récupérable l’ancien, heureusement j’avais pris l’assurance 5ans et il est remboursé !
    Et je pourrai enfin prendre notre cognassier tout fleuri en photos, s’il ne gèle pas pendant la nuit; je ne crois pas.
    C’est une belle idée que d’avoir mis ces blocs de glace devant le Panthéon. Le quartier où j’ai vécu jusqu’à 2 ans.
    Bisous.

  33. J’adore les perspectives des arbres qui fuient vers le centre de l’image, sur les premières photos, comme on nous apprenait en cours de Dessin ! Au fait, Francine, aujourd’hui j’ai fait paraître une Recette salée et un peu piquante pour changer … et en plus, très appropriée à l’époque hivernale… car ça tient au ventre !
    Bonne soirée,
    Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !