logo

Cité Internationale Universitaire de Paris

Cité Internationale Universitaire de Paris

19 boulevard Jourdan Paris 14ème 

“Le monde à notre porte”

Elle est en face du parc Montsouris, de l’autre côté du boulevard Jourdan. La Cité universitaire est un oasis de verdure, souvent ignorée des parisiens. Baigné par le ronronnement du boulevard périphérique, c’est un grand espace  où s’élèvent les immeubles disparates de 37 fondations où sont représentées plus de 124 nationalités.

Le point de départ de la création de la Cité universitaire de Paris est  la Fondation Deutsch de la Meurthe qui voit le jour quelques années après la Première Guerre mondiale. La guerre a décimé un tiers de la population estudiantine, et la réconciliation entre les peuples  est à l’ordre du jour. L’entretien entre deux hommes : Emile Deutsch de la Meurthe, industriel  généreux, soucieux de créer une oeuvre utile à laquelle il veut attacher son nom et
celui de sa femme, et Paul Appell, recteur de l’université de Paris, qui se préoccupe activement des conditions matérielles de la vie des étudiants, va aboutir à la création de la Cité Universitaire.  

Cité Universitaire

Les étudiants subissent de plein fouet la crise du logement qui sévit à Paris et beaucoup d’entre eux doivent se contenter de mansardes sommaires, souvent exigües et malsaines. 
“« Vivement frappé des paroles de M. Appell »,Emile Deutsch de la Meurthe propose de consacrer un capital de 10 millions de francs à la construction d’un hameau universitaire où seraient admis 300 étudiants dont la situation de famille risquerait d’entraver les études. L’idée qui l’inspire n’est pas seulement de procurer à ces étudiants un logement économique et salubre, mais de bâtir des « pavillons peu élevés, séparés par de larges espaces et encadrés de verdure ».”  

Cité Universitaire

Grâce au ministre de l’Instruction publique, André Honnorat,  le terrain est trouvé.  L’enceinte fortifiée de Thiers vient d’être déclassée par la loi du 19 avril 1919 et le ministre obtient que l’Etat vende le terrain  de 20 hectares à la Ville , et qu’il soit attribué à l’université de Paris. 
“Séduit par le projet du donateur, le ministre entrevoit une conception plus large, faisant de la fondation envisagée l’embryon d’une véritable Cité universitaire, où dans l’avenir 3000 étudiants français et étrangers pourraient trouver abri et travailler côte à côte à l’entente entre les nations. L’emplacement choisi fait face au parc Montsouris, en
bordure du boulevard Jourdan relié directement au Quartier latin par de grandes voies et par la ligne de chemin de fer de Sceaux”.   

Cité Universitaire

“C’est un terrain de 9 hectares pris sur les bastions 81, 82 et 83 que par convention du 7 juin 1921 la Ville cède à l’université de Paris au prix de 13 500 000 francs payables en quinze annuités. Au droit de ce terrain long de 900 m sur 100 m de profondeur, 18 hectares de zone militaire non aedificandi seront transformés par la Ville en un parc réservé aux étudiants et aménagé pour les sports. Le 23 juin 1921, cette convention est ratifiée par la Chambre des députés puis par le Sénat, quelques jours seulement avant l’expiration de l’ultimatum posé par Emile Deutsch, pressé de parvenir à son but : toutes les tractations devaient aboutir le 30 juin 1921 au plus tard, faute de quoi les fonds seraient retirés”.

Le Conseil de l’université décide le 8 décembre 1921 d’affecter à la fondation Deutsch de la Meurthe la superficie d’un hectare et demi à la place qu’elle désire (soit le bastion82).  

cité universitaire

Les architectes des pays étrangers construisent des bâtiments librement interprétés su style traditionnel de leur pays. Ainsi la maison du Japon confia la réalisation de plusieurs panneaux au peintre Foujita. Ici tout est fait pour le confort et le bien être des étudiants : théatre, bibliothèque, orchestre, piscinne, cours de tennis, gymnase… C’est dans ce cadre agréable que la cité U accueille 5000 étudiants  de toutes disciplines et de tous âges, qui se côtoient pacifiquement au rythme des fêtes données par chaque nationalité.

Cité Universitaire

sources : http://www.ciup.fr/
paris secret et insolite éditions Parigramme 

 

21 commentaires pour “Cité Internationale Universitaire de Paris”

  1. Je viens te demander de bien vouloir m’excuser, encore que je savais parfaitement que j’étais chez toi, … Francine, et non chez véronique. merci
    bisous et a demain

  2. Ce soir j’ai eu du mal à te laisser un com !!! tout ce coin de Paris m’est vraiment inconnu.. je pense qu’étudier dans de tels locaux doit participer à l’envie de réussir, mais bon trop tard pour moi !!

  3. bonsoir Francine .. elles sont magnifiques tes photos … superbes logements, dis donc !!! ma cité U de lyon était loin d’avoir ce cachet !!! et pourtant je dois avouer que j’y ai passé parmi les plus belles années de ma jeunesse ..
    bisous et bonne nuit

  4. Bonjour Francine,
    Cette cité témoigne d’une époque où Paris était précurseur dans le domaine de l’éducation!
    L’avantage de ces vieux appareils c’est qu’il ne faut pas être ingénieur pour les maîtriser: il suffit de connaître les principes fondamentaux de la photographie 😉
    Amitiés,
    Frans

  5. Hello Francine
    Et , il n’y a pas de statue ou d’hommage à Emile Deutsch sur la cité ? C’est encore un homme politique que l’on voit.
    C’est grace à Emile que cela a vu le jours….
    Merci pour ces tres belles photos
    bisous
    pat

  6. Très belle bâtisse, ce doit être un plaisir d’être universitaire dans un tel endroit !
    Merci pour ces jolies photos et pour les renseignements qui les accompagne. bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !