logo

Cimetière du Père Lachaise Le monument de Büchenwald-Dora

Cimetière du Père Lachaise

Paris 20

Division 97

Monument de  Buchenwald Dora

Le monument de Buchenwald Dora fut inauguré le l5 avril 1964. Louis Bancel, ancien résistant du Vercors, a réalisé cette sculpture monumentale. Le monument est installé sur une dalle de granit, œuvre de l’architecte est M. Romer, lui-même déporté à Buchenwald. Cette composition saisissante représente un groupe de trois déportés décharnés, témoins de la déchéance physique où conduit le système concentrationnaire. Chaque attitude renvoie à une symbolique précise. L’homme prostré, figé dans la mort représente la souffrance, homme soutenant son compagnon d’infortune, la solidarité ; enfin, l’homme debout face à ses bourreaux symbolise la résistance et la dignité humaine.

Le monument de Buchenwald Dora repose sur une dalle de granite de l’architecte M Romer, lui même déporté.

Ces vers d’Aragon y sont gravés :
« Qu’à jamais ceci montre comme l’Homme dut tomber
Et comment le courage et le dévouement
Lui conservent son nom d’Homme. »

Buchenwald Dora

Le serment de Buchenwald lie toujour les survivants, et a préfiguré de la Charte universelle des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 1945. Le 19 avril 1945, les 21.000 déportés rescapés de Buchenwald, Dora et leurs commandos, se  réunissent sur la place d’appel du camp pour faire tous ensemble le serment à tous les camarades morts en déportation.

Le Serment  extrait

“Nous, les détenus de Buchenwald, nous sommes venus aujourd’hui pour honorer les 51.000 prisonniers assassinés à Buchenwald et dans les kommandos extérieurs par les brutes nazies et leurs complices. 51.000 des nôtres ont été fusillés, pendus, écrasés, frappés à mort, étouffés, noyés et tués par piqûres. 51.000 pères, frères, fils sont morts d’une mort pleine de souffrance, parce qu’ils ont lutté contre le régime des assassins fascistes. 51.000 mères, épouses et des centaines de milliers d’enfants accusent.

Buchenwald Dora

Nous, qui sommes restés en vie et qui sommes des témoins de la brutalité nazie, avons regardé avec une rage impuissante, la mort de nos camarades. Si quelque chose nous a aidé à survivre, c’était l’idée que le jour de la justice arriverait. Aujourd’hui nous sommes libres.

Nous remercions les armées alliées, les Américains, les Anglais, les Soviétiques et toutes les armées de Libération qui luttent pour la Paix et la vie du monde entier. Nous rendons hommage au grand ami des antifascistes de tous les pays, à l’organisateur et initiateur de la lutte pour un monde nouveau, que fut F.D. Roosevelt. Honneur à son souvenir.

Nous, ceux de Buchenwald, Russes, Français, Polonais, Slovaques et Allemands, Espagnols, Italiens et Autrichiens, Belges et Hollandais, Luxembourgeois, Roumains, Yougoslaves et Hongrois, nous avons lutté en commun contre les SS, contre les criminels nazis, pour notre libération.

sources :  sur site et

http://www.appl-lachaise.net/

http://www.buchenwald-dora.fr/ 

22 commentaires pour “Cimetière du Père Lachaise Le monument de Büchenwald-Dora”

  1. Que de souffrance dans cette sculpture!!! c’est super de ta part de mettre cela à l’honneur sur ton blog!! ilne faut pas que cela tombe dans l’oubli!!! Que de souffrance humaine! bisoussssssssss

  2. Bonsoir Francine, un bien triste moment de cette atroce guerre et cette statue retrace l’état des déportés. J’espère que tu vas bien. Je te souhaite une bonne soirée et de gros bisous ma douce

  3. Bonsoir Francine : Ne jamais oublier ces horreurs pour ne plus jamais les reproduire … et pourtant hélas … Merci à toi , c’est courageux de nous montrer ce chemin qu’aucun homme ne doit et ne devrait prendre . Bises et bonne soirée

  4. J’aime ton blog car tu y parles du Paris insolite que nous aimons mon mari et moi… Le Père Lachaise, j’en ai fait un article (cette photo du Buchenwald Dora, je l’ai prise aussi mais nettement moins bien que toi…)
    Merci de ce partage.. Je vais souvent à Paris… Mon fils y habite et j’adore Belleville , Ménilmontant, le petit square “Marie Trintignant face à l’Hôtel de Sens qui lui,est une merveille, le square Tino Rossi sur les bords de Seine etc etc..
    Belle soirée et au plaisir de te lire… Je reviendrai !!!
    Justine

  5. ces photos me touchent beaucoup car mon père est décédé dans ce camp.
    Peux-tu m’adresser les photos – je prépare pour mon petit fils (qui nous l’a demandé) et nos enfants, un texte sur ma famille illustré par des photos. Lorsque je parlerai de mon père décédé dans ce camp, si tu me le permets, je scannerai tes photos.
    gros bisous et à bientôt

  6. bonjour
    je découvre une infime de votre blog mais quelle émotion
    et de part le fait que mon mari et moi adorons Paris et le découvrons à chaque séjour avec une infinie émotion mais
    aussi pour ce que je vois là devant mes yeux
    je suis la petite fille de grand-parents polonais qui sont des rescapés j’ai pu visiter ces lieux ainsi que Loublinka mon dieu quelle émotion
    je suis touchée , vraiment très touchée et l’émotion est là
    tout ça…qui pour un homme n’a représenté qu’un détail de l’histoire …
    passez une bonne après midi

  7. Les photos sont belles, j’ai aussi un ami pas très loin de cette stèle : André Migdal, je pense souvent à lui
    Nous avons quitter Paris il y a quelques années et c’est avec plaisir que je revois notre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !