logo

Château de Versailles Joana Vasconcelos Royal Walkyrie

Galerie des Batailles
Royal Valkyrie, 2012

Quand on arrive dans la galerie des Batailles, on est tout de suite impressionné par la beauté des lieux, et par cette chose étrange suspendue au plafond, qui dépareille totalement, mais qui est pourtant hautement symbolique.

Crochet en laine fait à la main, maille industrielle, tissus, ornements, polyester, câbles en acier
Dimensions variables
Collection de l’artiste; Courtesy Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles et Haunch of Venison, Londres
Œuvre produite avec la collaboration des artisans de la Ville de Nisa et le soutien de la Manufacture Prelle, Paris 

  Joana Vasconcelos Versailles royal Walkyrie

Un constat, gonflé. “Si les stilettos de Marilyn composés en casseroles ne semblent pas si délirants dans la galerie des Glaces, si les Cœurs de Viana conçus avec une multitude de fourchettes en plastique perdent de leur échelle au plafond du salon de la Guerre et du salon de la Paix, mieux vaut s’aventurer dans la galerie des Batailles. Là, le contraste est entier entre les grandes peintures historiques à la gloire de nos rois et ces proliférations en crochets, tissus, perles, galons qui rappellent la Contamination vue à la Fondation Gulbenkian à Paris et au Palazzo Grassi à Venise”.  

Joana Vasconcelos Versailles royal Walkyrie

La légende des Walkyries
Les Valkyries, ou Walkyries, dans la mythologie nordique, sont des vierges guerrières, des divinités mineures qui servaient Odin, maître des dieux. Les Valkyries, revêtues d’une armure, volaient, dirigeaient les batailles, distribuaient la mort parmi les guerriers et emmenaient l’âme des héros au Walhalla, le grand palais d’Odin, afin qu’ils deviennent des einherjar. Ces héroïnes sont destinées à se battre aux côtés d’Odin à la venue du Ragnarök. Elles sont à l’image de ces femmes guerrières, les Skjaldmös que content les sagas nordiques.
Les Einherjar ou Einheriar : « ceux qui constituent une armée » ou « ceux qui combattent seul à seul » des guerriers d’exception qui étaient morts bravement lors des combats, « l’arme à la main ». 

Joana Vasconcelos Versailles royal Walkyrie

La galerie des Batailles

La galerie des Batailles illustre, en trente-cinq grands tableaux et quatre-vingt-deux bustes, les exploits et les grandes figures militaires de la France. Le cycle débute par la représentation de Tolbiac, victoire fondatrice de la monarchie française remportée par Clovis en 496, et se termine par celle de Napoléon à Wagram en 1809. Parmi d’autres peintres, Eugène Delacroix, François Gérarde et Horace Vernet participèrent à la réalisation de cette prestigieuse commande officielle.

Joana Vasconcelos Versailles royal Walkyrie

C’est donc une oeuvre très symbolique.

Joana Vasconcelos Versailles royal Walkyrie

Sources : www.lefigaro.fr/
http://www.vasconcelos-versailles.com/
www.chateauversailles.fr/ et wikipedia      

Joana Vasconcelos Versailles royal Walkyrie

 

30 commentaires pour “Château de Versailles Joana Vasconcelos Royal Walkyrie”

  1. Coucou Francine. Si Eugène Delacroix et les autres voient cette suspension dans la galerie des batailles en compagnie de leurs oeuvres, ils doivent se poser des questions, voire se retourner dans leur tombe..!!!! Bises et bon mercredi. ZAZA

  2. on ne peut être que médusé devant de tels objets ,tant par les couleurs, que par le gigantisme…
    Que d’eau …que d’eau…Agréable journée.Bisous.

  3. je trouve ça grandiose…et ta musique d’accompagnement en dit long…mais quel boulot pour nettoyer tout ça lorsque le poussière aura fait son oeuvre…bravo tes photos sont dignes d’une professionnelle

  4. Bonsoir Francine,

    Ce que j’aimerais visiter ce château! ce que c’est beau, si impressionnant! L’oeuvre suspendue ne me branche pas dans un tel lieu. Ce n’est que mon avis. Ceci mis à part, je la trouve intéressante.

    Bises
    Martine

  5. Coucou Francine!!
    Quel contraste?!!Est-il nécessaire que Joana Vasconcelos inscrive son travail dans ce tel lieu?!! Bonne fin de semaine !Bisou!

  6. Bonsoir francine
    c’est vrai qu’il y a de quoi faire des photos encore et encore tellement c’est magnifique
    originale et surprenant en même temps cet ouvrage qui en effet dénaturise l’endroit de part sa modernité
    tout gros bisous passe une bonne soirée

  7. Hello Francine
    Les carnavaliers de Nice devrait l’embaucher ! hi hi hi Autrement la galerie est tres tres spectaculaire. Quelle richesse !
    bisous
    pat

  8. Bonjour Francine,
    C’est tout à fait délirant!!! Les couleurs se marient à merveille avec les décors de cette superbe galerie!
    Amitiés,
    Frans

  9. bonsoir Francine, en effet, c’est détonnant, étonnant, dérangeant et finalement prenant ..; c’est un art qu’il faut découvrir par petites touches, en laissant son esprit s’impregner de tout ce que ces sculptures sugèrent ….
    j’avoue, par contre, une sculpture en tampax, comme tu dis, j’ai du mal à imaginer …. allez, je vais m’appliquer !! MDR LOL
    bonne soirée et bravo pour ta façon de nous faire découvrir les walkyries … je connaissais mais j’ai aimé ton texte évocateur ..
    bisous et bravo aussi pour la musique

  10. Bonjour Francine,
    Je prends enfin le temps de venir me promener dans ton bel univers .
    Si je me suis arrêtée sous cet article pour te laisser un com est parce que j’ai été attirée par ces oeuvres atypiques . Elles ressemblent à des montgolfières féériques .
    Elles ont l’effet de lever les yeux aux plafond et pouvoir admirer cette magnifique voute .
    J’espère que tu vas bien .
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !