logo

Château de Versailles Joana Vasconcelos Blue champagne (2)

Blue champagne

Parterre d’eau Château de Versailles

  Johana Vasconcelos Versailles

Bouteilles Pommery POP Champagne, fer métallisé et thermolaqué, LEDs haute luminosité, système électrique
(2x) 940 x Ø 496 cm
Collection de l’artiste; Courtesy Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles et Haunch of Venison, Londres
Œuvre produite avec le soutien de Vranken Pommery

Johana Vasconcelos Versailles

Œuvre monumentale composée de deux structures verticales identiques résultant del’accumulation de milliers de bouteilles de champagne illuminées de l’intérieur, Blue Champagne est installée de part et d’autre des parterres d’eau rectangulaires qui s’étendent en face de la terrasse du Château.

Johana Vasconcelos Versailles

Tout en respectant la symétrie des plans qui régissent l’organisation des espaces intérieurs et extérieurs de Versailles, les deux structures introduisent une verticalité qui contraste avec les immenses lignes horizontales environnantes.

Visibles depuis la Galerie des Glaces, ces deux structures architecturales subvertissent l’échelle des objets référents – bougeoirs, ou porte-bouteilles – pour tendre vers la monumentalité flamboyante des pinacles gothiques.

Johana Vasconcelos Versailles

Fusionnant les héritages du ready-made, du nouveau réalisme et du postmodernisme, Blue Champagne renvoie aux plaisirs de la table – théme egalement abordé dans les statues de la façade nord, face au bâtiment central –, et au processus d’identification nationale que la gastronomie suscite. La confrontation avec le premier ready-made de Marcel Duchamp – Porte-bouteilles (1914) – est ouvertement assumée dans une stratégie de remise en cause généralisée de la permanence des valeurs esthétiques et des principes du comportement humain dans le territoire de l’histoire de l’art.

Johana Vasconcelos Versailles

sources : http://www.vasconcelos-versailles.com/    

Johana Vasconcelos Versailles 

 

26 commentaires pour “Château de Versailles Joana Vasconcelos Blue champagne (2)”

  1. Et bien, on en apprend à tout âge! Je découvre le verbe “Subvertir”! Hihi!
    Après avoir été lire la définition, c’est tout à fait ça! Ca me bouleverse…mais pas dans le bon sens! Je dirais même que j’adhère encore plus à la deuxième définition qui dit: “Exciter à la rébellion”. Comme dit Philippe Delerme,”Je vais passer pour un vieux(vieille) con (conne)”, mais je n’aime pas du tout ces sculptures modernes et surtout le fait qu’elles soient installées dans les jardins de Versailles!
    Mais bon, il en faut pour tous les goûts et je suppose qu’elle seront éphémères comme ces statues japonaises “genre pokémon”que j’avais vu la dernière fois que j’y suis allée!
    Ceci dit, ton reportage est fort intéressant. Merci.
    Bon dimanche A+

  2. c est original… mais bon quand même le parc de Versailles… je disais que le temps allait changer car je trouvais pas trop laid… mais franchement j aimerai mieux ailleurs… gros bisous

  3. j’aime bien aussi celles là. C’est fin, stylé et encore une fois ça s’intègre bien dans le cadre.
    les arts de la table, ce sera probablement ma prochaine page sur l’Australie. En attendant je vais aller manger ma soupe aux poireaux maison. Bonne soirée Francine.

  4. Les photos sont belles, dans la compétition ancien/moderne, mais je préfère l’ ancien, et trouve que le moderne devrait se trouver d’ autres endroits pour s’ exposer
    Bon dimanche
    bisous

  5. ben dis donc, ma chère Francine, que de champagne !! de quoi prendre la biture du siècle … l’imagination humaine n’a décidemment pas de limites …
    Désolée mais je ne regarde jamais la TV … je ne t’ai donc pas vue … dommage !!
    bisous et bon courage pour demain

  6. Bonjour Francine,
    Je ne vais pas discuter de la signification profonde de cette oeuvre, mais c’est original et n’est pas fait pour me déplaire par rapport à certaines autres réalisations modernes 🙂
    les écriteaux sur les arbres sont des avis “propriété privée” datant de plusieurs décennies et qui sont lentement “digérées” par le cal que forme l’écorce des arbres: la vengeance de la nature en quelque sorte!!!
    Bon dimanche, Frans

  7. Bonsoir Francine , tu as eu de la chance pour le beau temps , içi, très froid et de la purée de pois..j’aime bien cet article , en bleu rien de tel et là , ça ne ma choque pas..bonne semaine , bisous

  8. Je ne suis pas du tout choquée par ce mélange de style, je dirais même le contraire! pour moi ces “lampadaires bleus” donnent une autre dimension aux bassins de Versailles.
    De très belles photos, Chapeau bas l’artiste!
    Christiane

  9. Je me demandais ce que tu devenais en ce beau Dimanche ensoleillé de Février. Et bien j’ai la réponse, tu fouillais dans tes archives pour nous trouver un sujet à nous soumettre… Je t’avais déjà dit que ce modernisme me surprenais, en extérieur moins que les expos dans les galeries intérieures.
    En tout cas, un beau reportage.
    Bises

  10. Hello Francine
    Tiens ! ca me fait penser que j’ai un jerobohan de chez pommery que je n’ai toujours pas ouvert ! hi hi hi
    bisous et bon dimanche
    pat

  11. Bonsoir Francine,

    je viens de lire ton histoire de barbier et patissier.La semaine passé lors de l’émission “Des racines et des ailes”
    On nous montré la fameuse pierre au fond de garage des motards de police.

    Merçi pour ton partage
    Bonne soirée

    @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !