logo

Château de Versailles Grandes Eaux musicales Le Bosquet du Dauphin

Bosquet du dauphin.

 Il est l’un des deux premiers bosquets créés à Versailles par Le Nôtre entre 1661 et 1663.
Les salles de verdures s’ornent des termes de marbre blanc (statues) sculptés d’après les dessins de Nicolas Poussin pour le château de Vaux-le-Vicomte et rachetés par Louis XIV aux héritiers de Nicolas Fouquet.

Bosquet du Dauphin

Les bosquets de Versailles étaient appelés autrefois “chambres vertes”. Au bout d’un dédale d’allées, biens cachés par de grandes haies, apparaissent des jardins, des théatres de verdure, créant ainsi un espace intime et calme, qui contraste avec l’allée royale. 15 bosquets sont nichés dans le parc.
 

Bosquet du Dauphin
C’est un enchantement de partir à la découverte des fontaines et bosquets, et de leurs eaux jaillissantes, au rythme de la musique. Versailles est un joyau, intimement lié au désir d’un roi. C’est la volonté de Louis XIV de mettre en œuvre une création monumentale. Il a fédéré avec génie les plus grands artistes de son temps, pour réaliser, en une cinquantaine d’années, un château incomparable…
Symbole et siège d’une monarchie triomphante, Versailles fut politique autant qu’artistique. Le paraître d’un roi était proche de l’image d’un dieu. Tous les arts furent mis au service de la “renommée” de Louis XIV. Il a réuni les artistes français et italiens les plus brillants, et a fait de Versailles le symbole et siège d’une monarchie triomphante.

Louis XIV fut l’inspirateur et le protecteur des arts, il “permit l’éclosion de styles nouveaux qui marquèrent pour un siècle l’histoire artistique de l’Europe : la tragédie lyrique, le classicisme à la française, la tragédie racinienne sont intimement liés à sa volonté souveraine.

L’architecture avec Le Vau, Hardouin Mansart et De Cotte, la musique avec Lully, Charpentier, Marais, Couperin et Lalande, les lettres avec Molière, Quinault et Racine, la peinture avec Lebrun, la sculpture avec Coysevox et Bernin*, les Jardins avec le Nôtre, la machinerie à décor avec Vigarani, s’unirent en un chef d’oeuvre entièrement à l’image du Roi : Versailles”.
Pendant les deux premières décennies de son règne, les jardins furent l’objet de toutes les attentions du souverain, les lieux de sa splendeur naissante immédiatement légendaire, alors que le château n’était qu’en construction.

Sur plus de mille hectares, un immense réseau de canalisation alimente des fontaines, qui font revivre chaque sculpture, chaque bosquet comme au temps du Roi Soleil. Il ne manque que le roi. Louis XIV aimait danser, strictement tout seul, et le spectacle était de voir le souverain danser.
sources : www.chateaudeversailles.fr/
Le Bernin a passé quelques mois à Vesailles, à la demande de Louis XIV.

 

35 commentaires pour “Château de Versailles Grandes Eaux musicales Le Bosquet du Dauphin”

  1. bonsoir encore un bel article sur ce majestueux parc  depuis son ouverture au public en 2000 je n’ai pas visité le petit bé a st malo faute de temps ou marée haute je suis quand meme allé au pied dans les années 90 lors d’un passage un peu plus long dans cette magnifique cité   bonne nuit bises

  2. j’ai pu lire de ta part ,que tout est pret pour changer de région…nous n’avons plus qu’a te souhaiter bon courage en attendant des jours meilleurs….bisous de nous..

  3. Bonsoir ouah ! j’ai failli être éclaboussée
    bonne soirée et excellent week end bises Cathline
    j’aime ta musique de fond qui colle parfaitement à versailles

  4. Bonjour Francine c’est un régal ces fontaines et je crois aussi une façon de se promener en admirant ce spectacle des jets d’eau qui doit être bien reposant à voir. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  5. Hello Francine, j’ai vu le film ”le roi danse” j’avais adoré, et le roi et Les musiques de Lully
    le soleil luit à plein pour ce samedi.
    je te le souhaite gai et beau w end; à demain

  6. Bonsoir Francine,
    Ton reportage est magnifique.
    Ce roi avait vraiment bon goût, Versailles fait rêver.
    Merci pour ce joli partage.
    Je t’ajoute à mes liens, ou je ne te retrouve plus.
    Bon week-end, je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !