logo

Château de Versailles Giuseppe Penone (2)

Giuseppe Penone

Jardins du Château de Versailles

Triplice (triple)Bronze, pierres 

Giuseppe Penone, Arte povera
(art pauvre)

Cette année, comme je le disais hier, l’exposition de Penone ne crée pas la polémique comme cela s’est passé lors des expositions d’art contemporain de ces dernières années. Les visiteurs aiment, ils sont unanimes. Cette année, pas de démesure dans les réalisations, ou de personnages bizarres qui détonnent dans les lieux; au contraire, les oeuvres sont simples, dépouillées. Nous voilà sur une autre planète, à l’atmosphère apaisante.

“Pas de métal chromé, pas d’autoportrait ironique en marbre scintillant dans la Chambre du Roy (Jeff Koons). Pas de petits samouraïs roses (Takashi Murakami). Pas de carrosse violet qui dérape sur les pavés (Xavier Veilhan qui sillonnait samedi la Biennale de Venise sur son bolide design, musique à fond). Pas de napperons en crochet tendus sur les statues, ni de walkyries qui tombent, souveraines, du plafond (Joana Vasconcelos, reine du Portugal sur son ferry en azulejos venu de Lisbonne jusqu’à Venise). Pas de gigantesques arcs en acier autour de la statue équestre de Louis XIV (Bernar Venet). Arte povera, toujours”.

Giuseppe Penone est en effet ce qu’on appelle un “Arte Povera”.

Giuseppe Penone Versailles

L’Arte Povera ou la guérilla comme stratégie de l’art
Arte Povera est une « attitude » plus qu’un mouvement, prônée par des artistes italiens depuis 1967.
L’expression “Arte Povera” est utilisée pour la première fois en septembre 1967 par Germano Celant pour intituler une exposition présentée à Gênes.

Giuseppe Penone Versailles

“Les acteurs de Arte Povera, refusant de se prêter au jeu de l’assignation d’une identité, c’est-à-dire de se laisser enfermer dans une définition, rejettent la qualification de mouvement, pour lui préférer celle d’attitude.

Etre un artiste Arte Povera, c’est adopter un comportement qui consiste à défier l’industrie culturelle et plus largement la société de consommation, selon une stratégie pensée sur le modèle de la guérilla. Dans ce sens, Arte Povera est une attitude socialement engagée sur le mode révolutionnaire. Ce refus de l’identification et cette position politique se manifestent par une activité artistique qui privilégie elle aussi le processus, autrement dit le geste créateur au détriment de l’objet fini. En somme, en condamnant aussi bien l’identité que l’objet, Arte Povera prétend résister à toute tentative d’appropriation. C’est un art qui se veut foncièrement nomade, proprement insaisissable”.

Arte povera par l’utilisation de matériaux pauvres : objets de rebut, éléments naturels (sable, chiffons, terre , bois, comme le cèdre du parc de Versailles abattu lors de la tempête de 1999 de “Tre scorza e scorza”.

Giuseppe Penone Versailles

“Mais qu’est-ce alors que cette pauvreté que doit viser l’art ? En reprenant l’analogie établie par Germano Celant entre l’art et la guérilla, on peut émettre l’hypothèse que  la pauvreté est à l’art ce que l’artillerie légère est au guérillero : l’artiste doit idéalement renoncer au besoin d’un équipement lourd qui le rend dépendant de l’économie et des institutions culturelles. La pauvreté de l’art est une notion négative qui pose une interdiction de moyens quant à la réalisation des œuvres, mais qui requiert une richesse théorique afin de se guider”.

Triplice

Giuseppe Penone Versailles
L’oeuvre “Triplice” s’inscrit parfaitement dans ce mouvement “Arte Povera”. Triplice (2011) se dresse sur le Tapis vert, à mi longueur et à droite. Cette oeuvre est composée d’un arbre et de deux rochers. L’arbre est lui-même formé de deux troncs, l’un bien droit, coiffé du premier rocher, l’autre courbé comme un arc dont l’une des
extrémités repose dans l’herbe et semble maintenue à terre par le second rocher.

“Semble, car chez Penone l’illusion règne : l’arbre est en bronze et paraît en équilibre sur le tiers de ses racines, les deux autres tiers étant à l’air libre. La sculpture, d’une grande élégance, se montre à la fois puissante et fragile, complexe dans sa composition (souple/tendue, droite/courbe) et savante dans le jeu des équilibres”.

sources
http://www.telerama.fr/
http://mediation.centrepompidou.fr/ 

http://www.lefigaro.fr/

 

37 commentaires pour “Château de Versailles Giuseppe Penone (2)”

  1. Je pense que nous n’avons pas besoin d’agressivité ou de provocation , nous avons déjà notre lot quotidiennement dans notre vie, alors si l’art et les expos s’y mettent aussi c’est à désespérer …

  2. Bonjour Francine,

    Cet art trouve sa place dans l’immensité du parc du château de Versailles .

    Un équilibre entre la force et la fragilité .

    Insaisissable en effet mais aussi intemporel …

    Bon après-midi .

    Bisous .

  3. bonsoir s’il reste jusqu’a la tombée des feuilles il ne fera pas tache dans le décor !!  ( sourire ) beaucoup de dégats hier a caen  ici depuis hier aprés midi ça gronde de tous les cotés pour le moment on y echappe  bonne soirée bises

  4. c’est samedi prochain que nous irons au Louvre, billet tarif rédiuit mais pas le choix pour la date et l’heure.

    J’espère qu’il fera moins chaud, d’autant plus que j’ai un pied qui me fait mal de temps en temps, je dois changer de chaussures dans la journée pour modifier les points d’appui. toubib en congés pour deux semaines et je ne fais pas confiance au samu pour ce genre de problème.

    J’ai déposé la tour de mon ordi cet après-midi chez son docteur. Ma fille a remis en marche l’ordi portable de son frère et j’essaye de l’utiliser mais c’est loin d’être le top pour moi. Trop habituée à la souris à molette, là je galère !

    En plus avec cette chaleur je suis lessivée, moi qui suis mal au delà de 25°, je ne suis pas gâtée en ce moment. je vais regarder tes derniers articles. bonne soirée Francine.

  5. Coucou Francine,

    J’aime beaucou ce triplice. Une belle intégration au milieu naturel. Ici beaucoup moins chaud ma Francine. De l’orage ce matin mais rien de méchant, par contre je respire enfin…. Courage aux parisiens, encore une petite journée de grosse chaleu.

    Bises et bon mardi. ZAZA

     

  6. coucou Francine , hé bien je verrais bien cette oeuvre dans mon prochain article , cet arbre serait très bien intégré parmi toutes les choses récupérées et transformées;.içi ausi un pipi de chat, j’espère que cette nuit , il fera moins chaud; bonne soir&ée , bisous

  7. Je découvre que l’arbre est en bronze,  oeuvre étonnante alors que la nature nous en offre sans cesse, en vrai!

    Bonne journée, il a plu hier soir mais on ne sent  déjà plus rien..

    . Gros bisous de Mireille du Sablon

  8. Merci, Francine, pour cette belle visite! De belles photos et de bonnes explications!

    Tu es un vrai guide professionnel,non?

    Je te souhaite une très belle journée Bisous A bientôt

  9. et bien il a raison, c’ est pour moi insaisissable, et j’ y verrais plus un monde après une catastrophe nucléaire.

    L’ art classique n’ a pas besoin d’ explications !

     Cela ne semble pas celui du moderne !

     bonne journée

     bisous

  10. Grave qu il a tombé des petites goutte tu parle çà a rafrachit 5 mn et apres plus rien mais ta vu tf1 on dit alerte orange orage soir a mon avis çà va bien peter je pense lol bisoussssssssssss

  11. bonsoir Francine … là je préfère nettement .. çà a au moins l’avantage d’être très aérien et léger …. Vitry vs Avignon alors ??? le Nord contre le Sud !!!! hummmm je ne voudrais pas être chauvine  alors chutttttttt ….

    bisous et bonne fin de soirée

  12. Bonjour Francine

    Je vois dans cette sculpture un beau jeu d’équilibre tant par la forme que par l’environnement.. une belle réussite artistique…
    Je te souhaite une très belle journée
    Gros bisous

    Chronique

  13. Coucou francine quel drole d arbre j espere qu il va pousser vite et récuperer un peu de feuille hihihihihi en tt cas avec le ciel bleu çà fait chouette çà y çà gronde sur paris çà fait du bien car y a du vent on respire ouf bisous je te souhaite une bel journée

  14. D’habitude quand je vois des arbres comme ça, je me dis qu’ils feraient mon affaire pour me chauffer … mais là des arbres en métal ? je fais quoi avec ?

    *Amitiés

    Jean

  15. Juste un petit coucou en provenance de l’Aude ou je travaille pour la saison estivale .Je n’ai pas souvent de connexion et de temps pour vous visiter .Je vous souhaite un bel été et vous donne rendez vous pour la rentrée de Septembre . A plus et bonne continuation 

  16. J’aime beaucoup !! décidément !!! à la fois dépouillé et si présent, des lignes épurées…….dommage que je sois si loin, je serais bien venu l’admirer de plus près ! merci de me permettre de voir tout ça, moi qui ne voyage presque pas ! bises

  17. Bonjour Francine,

    Je ne vais pas m’exprimer sur les motivations ou la filosophie de l’artiste mais tout simplement profiter de cette réalisation qui me rappelle pas mal de situations rencontrées lors de mes ballades quotidiennes en forêt!

    Bonne journée, Frans

  18. Bonjour Francine, merci pour ta petite visite d’amitié….. Superbe et très bien illustré ton billet du jour, je me suis régalée ! bonne journée ensoleillée, bisous. “Miss Mary”

  19. Bonjour Francine, merci pour ta petite visite d’amitié….. Superbe et très bien illustré ton billet du jour, je me suis régalée ! bonne journée ensoleillée, bisous. “Miss Mary”

  20. Bonjour Francine, merci pour ta petite visite d’amitié….. Superbe et très bien illustré ton billet du jour, je me suis régalée ! bonne journée ensoleillée, bisous. “Miss Mary”

  21. Bonjour Francine, merci pour ta petite visite d’amitié….. Superbe et très bien illustré ton billet du jour, je me suis régalée ! bonne journée ensoleillée, bisous. “Miss Mary”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !