logo

Château de Versailles Bernar Venet Arcs du Parterre d’eau

Bernar Venet Versailles

“219.5 arc x28” parterre d’eau Acier Corten

Matériaux utilisés ?
Les seize arcs qui entourent la statue de Louis XIV sont en acier Corten. Un alliage de cuivre, nickel et chrome est ajouté en infime quantité à cet acier. Ceci permet d’accroître sa résistance à la corrosion atmosphérique grâce à la formation d’une couche auto-protectrice d’oxydes sur le métal de base. Après un sablage à l’eau, le cuivre lui donne cette belle couleur orangé qui se densifie au soleil. Poncée, l’oxydation s’unifie.

Les Arcs du Parterre d’Eau et du Bassin du Fer à cheval sont également en acier Corten ainsi que l’Effondrement du Bassin d’Apollon. Les Quatre lignes indéterminées du Parterre du Midi sont en acier XC10, acier « plus doux » car à faible teneur en carbone. On peut donc le tordre jusqu’à un certain point sans prendre le risque de le rompre.  

Berna Vent Versailles

Où sont  fabriquées les sculptures ?
C’est dans une usine située à une dizaine de kilomètres de Budapest, en Hongrie, que Bernar Venet réalise ses sculptures en acier. Dix sept ouvriers travaillent exclusivement pour lui. L’artiste a fabriqué dans cette usine. Les Arcs, les Angles et les Lignes indéterminées, aidé par cette équipe.

C’est là qu’il a créé la maquette en acier à l’origine des Arcs de la Place d’Armes, élaborée dans un premier temps sur ordinateur, puis réalisée dans des plaques d’acier de trente centimètres de côté soudées sur un support.

Ces arcs cintrés, gigantesques, entourant la statue de Louis XIV, nécessitaient un changement d’échelle et de technologie dans le travail. Ils ont donc été fabriqués en Belgique, à Jupille-sur-Meuse.
Un cabinet d’ingénierie liégeois Greisch en a élaboré les plans. Spécialisé dans les travaux complexes de grandes dimensions, il a calculé la résistance des matériaux et effectué des études de terrain pour déterminer le bon emplacement.

En effet, les arcs ne pouvaient  pas être installés dans le parc, le sol en étant marécageux à faible profondeur. La qualité de l’ancrage est essentielle pour des oeuvres de cette dimension.

La mise en oeuvre de ce projet fut complexe et de haut niveau technologique, et a abouti à la perfection formelle des oeuvres mises en place à Versailles et Marly.

Bernar Venet Versailles

Les  cent cinquante tonnes d’acier Corten ont été achetées chez ArcelorMittal, et  ont subi une transformation, qui, de leur état brut, les a conduites aux lignes conceptuelles des seize arcs de vingt-deux mètres de haut. Ces arcs ont été transportés sur des remorques surbaissées à quinze centimètres du sol pour passer sous les ponts, durant les cinq cents kilomètres de trajet… détours compris.
C’est dire si le convoi de huit allers et retours était exceptionnel !
Stockés au camp des Mortemets, les pièces sont arrivées au fur et à mesure de l’avancée des installations.

Bernar Venet Versailles

Sous le soleil, et grâce au traitement spécial qu’il a subi, l’acier Corten prend des couleurs chaudes, de l’orangé au brun le plus intense.

Sources : www.chateaudeversailles.fr/
(dossier pédagogique) 

Pourquoi ne pas fabriquer ces oeuvres en France? Il ne faut pas oublier que la France se sépare de son industrie, et ferme ses usines les unes après les autres. Ainsi la Lorraine, ma région, est sinistrée. La Belgique, qui exploite le même “filon”, n’a pas fermé ses usines. Nous avions certainement la technologie avant l’arrêt de la sidérurgie en France.

Enfin, pourquoi l’artiste fabriquerait ses oeuvres dans un pays qui le rejette et n’a jamais reconnu son talent?  

18 commentaires pour “Château de Versailles Bernar Venet Arcs du Parterre d’eau”

  1. Bonjour Francine, On a tout ce qui faut en France pour fabriquer mais voilà les usines sont fermées. On a fait des chômeurs alors qu’il pourrait y avoir encore un marcher certain. C’est arcs sont très beau de la façon qu’ils sont disposés, le chateau de Versailles se pare de moderne. Bonne journée et gros bisous ma douce

  2. Bonsoir Francine. Un rapide passage pour te passer le coucou de Nath. Elle m’a appelé pour me donner des news… Elle va bien et a un objectif macro maintenant, alors attention les yeux… Bisous mon amie…

  3. Bonsoir Francine : Ces arcs sous ciel bleu sont originaux , mais les arcs en ciel de dame Nature sont certes moins durables et moins lourds , mais tellement plus beau etlégers !…Bises et bonne soirée

  4. Très honnêtement Francine ce style d’art n’est pas ma tasse de thé, et de surcroît ce qui me choque c’est que c’est une usine de Hongrie monopolise 17 ouvriers à la solde de cet “artiste”, alors qu’il y a tant de chômage en France…!!! Bises ma Franine, bonne journée

  5. j’ai moi aussi de sérieux problèmes avec l’administration de chez OB….il faut que je m’y reprenne a plusieurs fois pour l’ouvrir….As-tu aussi ce genre d’incident?….Je pense que nous aurons d’ici à la fin du mois, du mal à faire des photos sur le pont ALEX…bisous de nous…

  6. bonsoir effectivement si la france ne reconnait pas cet artiste je comprends qu’il ne fasse pas travailler l’industrie francaise mais c’est peut etre aussi que la main d’oeuvre est moins onéreuse dans les pays de l’est … bonne fin de journée bises

  7. Vraiment j’ai du mal avec les sculptures modernes. Celle-là me fait penser à une carcasse de bateau échoué sur le sable. Il en faut pour tous les goûts et tu as fait comme DAB un beau travail de photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !