logo

Chamarande l’église Saint Quentin

Chamarande Essonne 91
L’Eglise Saint-Quentin

C’est une petite église typique de la région parisienne.

“Les circonstances de la construction d’une église à Chamarande, aux XIIème et XIIIème siècles, demeurent énigmatiques pour un village qui comptait une cinquantaine d’âmes”. Toutefois, le site retenu est très stratégique puisqu’il se situe à la charnière du bourg et du domaine et à deux pas de la fontaine qui guérissaient les coliques enfantines.

CHAMARANDE

“Aujourd’hui, l’église ancienne possède encore une travée de chœur du XIIème siècle, ainsi qu’une autre du XIIIème siècle, sur laquelle s’appuie le clocher (inscrit aux monuments historiques), à peu près contemporain de cette dernière”.

CHAMARANDE
La restauration de l’église au XIXème siècle est due au Duc de Persigny Les deux travées de la nef ont été reconstruites dans l’alignement et semblables à celle du chœur. Le mobilier ancien est conservé : retable du chœur, chaire de la nef, tableaux (Assomption de la Vierge, copie de Murillo ; Adoration des mages ; Sainte Martine). Une stèle commémore les bienfaits dispensés par le Duc de Persigny à la paroisse, elle est alors fixée dans le mur méridional de la nef. La chapelle funéraire du Marquis de Talaru (ancine p^ropriétaire d u château) et des membres de sa famille, enchâssée dans le mur septentrional du chœur et donnant sur le cimetière ceinturant l’église, est conservée telle quelle.

CHAMARANDE

*Le clocher est classé au titre des Monuments Historiques. 

Sources : http://www.chamarande.fr/histoire-environnement/les-lieux  

 

30 commentaires pour “Chamarande l’église Saint Quentin”

  1. je ne connaissait pas cette architecture
    nous n avons pas du tout ce genre d ‘eglises par chez moi , ou les clochers montent en fléche ajourées
    bonne journée pour toi
    kénavo

  2. Bonjour Francine, mon com est parti je ne sais où, je recommence donc. Elle est bien mignonne cette petite église. Toujours de la pluie sans arrêt, ça commence à faire beaucoup. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  3. A l’époque quand j’étais gosse, il y avait l’elixir parégorique. Un médicament antidiarrhéique à base d’opium. Pas besoin d’aller à l’église pour voir dieu ou toute autre élephant rose ! Bonne soirée. Yves

  4. bonsoir francine
    pourquoi j’aime paris !
    parce que paris c’est passer de la grande ville
    à des endroits totalement campagnards
    tes photos sont superbes
    gros bisous passe une bonne soirée

  5. Bonjour Francine,
    Très intéressant ce reportage.
    Une fontaine miraculeuse: il n’en fallait pas plus à cette époque pour justifier la construction d’une église dans le plus petit hameau…
    Amitiés,
    Frans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !