logo

Centre Georges Pompidou Paris (1)

Centre Georges Pompidou Paris 4ème arrondissement

Paris 4

Le Président Georges Pompidou a eu la volonté, en 1969, de créer au cœur de Paris une “institution culturelle originale entièrement vouée à la création moderne et contemporaine où les arts plastiques voisineraient avec le théâtre, la musique, le cinéma, les livres, les activités de parole…” 

Centre Pompidou

C’est ainsi qu’est né le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou. il fut inauguré le 31 janvier 1977 par Valéry Giscard d’Estaing.  En effet, Georges Pompidou est décédé le 2 avril 1974 à Paris.

« Pour la localisation, le plateau Beaubourg a été choisi uniquement parce que c’était le seul terrain disponible dans l’immédiat et que je voulais aller vite, sûr que si j’attendais, rien ne se ferait jamais. » (Georges Pompidou, interview accordée au journal Le Monde, 17 octobre 1972).   

Centre Pompidou

Mme Claude Pompidou a raconté : « J’allais souvent chercher mon mari en voiture à la banque Rothschild, rue Laffitte. Nous habitions à ce moment-là rue Charlemagne et passions par ce fameux plateau Beaubourg. Ce plateau était dans un état de ruine lamentable, abandonné. Mon mari râlait de voir cela. Il disait tout le temps qu’il fallait faire quelque chose. Il y avait de la place, c’était situé en plein cœur de Paris, entre les Archives, la Bibliothèque nationale et surtout le Louvre. Il fallait faire quelque chose de formidable, de nouveau. Cela voulait dire non seulement un musée ou une bibliothèque, mais quelque chose de plus important. » (entretien avec Daniel Abadie, dans Georges Pompidou et la modernité, Paris, Éditions du jeu de Paume et éditions du Centre Pompidou, 1999, p. 176).  

Centre Pompidou * Hall d’entrée du Centre Pompidou

Le règlement du concours précisait que le bâtiment devait répondre à plusieurs exigences de pluridisciplinarité, de libre circulation et d’ouverture des espaces d’exposition. Le concours a été  remporté par deux jeunes architectes, l’Italien Renzo Piano et le Britannique Richard Rogers. Ils ont proposé un bâtiment à l’architecture libertaire caractéristique des années 60.

Il est le plus fréquenté de France : 6 millions de visiteurs s’y rendent chaque année, et en 30 ans, Centre Pompidou aura ainsi accueilli  près de 190 millions de visiteurs. Il a été rénové de 1997 à 1999, ce n’était pas du luxe, et rouvert au public le 1er janvier 2000.

Une architecture originale emblématique du XXe siècle

Le bâtiment se conjugue en 4 couleurs.

Arrimées à l’extérieur du bâtiment, se détachent les gaines techniques de quatre couleurs : bleu : air (climatisation) ; vert : fluides (circuits d’eau) ; jaune : gaines électriques ; rouge : communications (ascenseurs…), sécurité (pompes incendie…).

C’est un immeuble en verre et en métal, toutes “tripes” dehors : tuyauteries, ascenceurs, escalators. cette architecture originale a suscité de vives polémiques. Il fut décrié comme “la verrue d’Art Moderne”, ou comme la “raffinerie”, le sobriquet préféré des chauffeurs de taxi. Il n’en reste pas moins que ce paquebot de la culture ne cesse d’attirer les foules.

Le Centre Pompidou en chiffres  

Coût de la construction (en Millions de francs, 1972)
Achat du terrain : 85 MF. Bâtiment principal et équipement : 750 MF. Ircam : 100 MF. Place Stravinsky : 28 MF. Divers : 30 MF. Total : 993 MF.

Coûts des travaux de rénovation : entre octobre 1996 et janvier 2000
Subvention de l’état : 440 MF (francs 1994) actualisés à 482 MF (francs 1999). Subventions d’équipement courant de l’établissement : 54 MF. Parrainages et mécénats : 40 MF. Budget total : 576 MF (francs 1999).  

Fiche technique du bâtiment :
Surface du terrain : 2 hectares, Surface du Centre : 103 305 m²,
Superstructure : 7 niveaux,
Hauteur : 42 m (côté rue Beaubourg), 45,5 m (côté piazza), Longueur : 166 m, largeur : 60 m,
Infrastructure : 3 étages,
Profondeur : 18 m, longueur : 180 m, largeur : 110 m.  
Matériaux mis en oeuvre :

Terrassement : 300 000 m³
Béton armé : 50 000 m³
Ossature métallique : 15 000 tonnes d’acier
Façades, surfaces vitrées : 11 000 m²
Surfaces opaques : 7 000 m²

*sources : http://www.centrepompidou.fr/ 

27 commentaires pour “Centre Georges Pompidou Paris (1)”

  1. bonjour Francine, le centre POMPIDOU quelle usine… avec cette architecture assez spéciale ces tuyaux, ces couleurs, mais rien ne choque ….l’une de mes belles filles y travaille .Voila la pluie , j’espère  que nous aurons un temps plus clement  dimanche.des bisous de nous deux.

  2. Je ne m’habituerai jamais à son architecture mais je reconnais que c’est un lieu très intéressant sur le plan culturel et artistique , j’aime y aller en oubliantses tuyaux…. sourire Bonne journée Bises de nous deux Christine

  3. c’est énorme ce centre Pompidou !!   a visiter heu faudrait bien quelques jours !

    merci Francine

    belle journée amie,  pour moi ce sera une journée repos et a demain pour les cadrans solaires parisiens !

  4. Bonjour Francine, que de discutions au sujet de son architecture, au début on l’appelait “les tuyaux ou tubes. J’ai dû y entrer une fois sans vraiment le visiter, pendant la période où j’étais commercial sur Paris en 95, année de galère pour les parisiens! Souvenirs….. j’arrivais le lundi matin à Paris et repartais le vendredi soir à Quimper (en TGV). Sans aucun doute à visiter une prochaine fois lorsque j’irai sur Paris. Gros bisous Francine.

  5. je découvre votre blog grâce à Mentale
    je suis allée une fois à Paris vers les sites touristiques et je suis revenue déçue,je ne trouve aucun charme à la Tour-eiffel,j’ai aimé l’arc de triomphe,je ne pense pas que Paris soit la plus belle ville,peut-être que je me trompe le fait que je n’ai pas visité Paris vers des lieux insolites.
    Je suis plutôt attirée par la campagne,je vais feuilleter votre blog afin de découvrir cette ville de plus près!!!!
    passez d’agréables moments et à bientôt vers les chemins de l’Anjou

  6. J’ai vu que tu avais la vedette chez Tienouz ! Tu devrais te reconvertir en guide. Je suis certain que c’est un bon business surtout avec les étrangers. Je te souhaite un bon week-end. Bises. Yves

  7. Bonsoir!
    j’y suis allée en 2000 , mais je n’ai pas aimé plus que ça…
    viens voir le nouveau compagnon de jeux de toutoune!!
    Avec mon coucou du jour, je te souhaite un excellent weekend!

  8. Pour l’anglais, il faut prendre des cours. J’ai encore une méthode en je ne sais combien de volumes avec cassettes. Tout neuf car elle n’a jamais servi ! Si tu la veux elle est à toi. Le pied c’est pas le pied. C’est pas encore demain que je vais pouvoir courir le 100 mètres en 40 secondes. Je suis encore en arrêt jusque mercredi. Je ferai le point à ce moment là. Le plus difficile c’est de mettre l’atèle dans la chaussure. Ca fait mal. A suivre donc. Bonne journée qui s’annonce moins maussade qu’annoncé. Bises. Yves

  9. Bonjour si l’extérieur ressemble plus a une usine qu’a un centre culturel l’intérieur doit etre très intéressant il pleut ce matin bises

  10. moi je ne trouve pas très beau l’extérieur mais chacun ses goûts sans doute l’intérieur est beaucoup plus intéressant bonne journée

  11. je me souviens très bien du tollé général qui a accompagné la construction et l’inauguration de ce musée…. il a quand même fini par trouver sa place et c’est intégré à l’environnement.
    Bonne journée
    Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !