logo

Cathédrale de Nantes Réfection du portail

Le portail est composé de tuffeau blanc calcaire, datant du XVème siècle. Saturé de sel, il était devenu friable, et la restauration des porches était devenue indispensable et les travaux ont été engagés juste après ceux de la crypte et de la façade, débutés en 1999. 

Les blocs qui menaçaient de tomber sont remplacés, un traitement préventif de la pierre est réalisé après une analyse chimique fine des particules polluantes, des cataplasmes sont posés pour protéger la pierre de tuffeau.


Un architecte explique : « Datant du XVe siècle, le tuffeau devient friable car il est saturé de sel, que l’on peut extraire grâce à des cataplasmes micronisés. » 

Sculpteurs et tailleurs de pierre ont rénové les parties sculptées du XVème siècle, le soubassement des statues et le portail. Un architecte du patrimoine  analyse : « Contrairement au haut de la tour, cette partie est très sculptée, Il a fallu reprendre tous les motifs de scènes bibliques en nettoyant ou en restaurant la pierre.»  

Menuisiers et couvreurs ont été à pied d’ouvre pour fignoler la restauration de cette vieille dame construite à partir de 1434.

Le coût des travaux sur le porche : 8,3 millions d’euros à l’Etat dont 3 millions pour la tour nord.

Pour cette cure de jouvence,  une technique de biominéralisation a été employée. « Cette méthode consiste à injecter des bactéries dans la pierre. Puis, pendant près de quatre jours, il faut les laisser mourir afin de renforcer la structure de la roche ».
*sources ouest France jeudi 18 décembre 2008 

Dimensions du portail : 63 mètres de haut 43 m de large, en pierre de tuffeau calcaire.

Situé devant le porche de la nef romane et entre deux hautes tours,  le portail est monté entre 1430 et 1480. Les voussures des portails sont  au centre dédiées au Jugement dernier, celle de gauche à Saint-Pierre, celle de droite à Saint-Paul.

16 commentaires pour “Cathédrale de Nantes Réfection du portail”

  1. coucou,
    c’est un travail titanesque, ça doit leurs demandé beaucoup de travail d’analyse et de recherches avant la rénovation de chaque sculpture. ici ça neige bien, c’est galère sur les routes. passe une excellente soirée, gros bisous

  2. bonsoir magnifique ce portail bravo aux artistes qui lui ont redonné son ampleur d’antan pas mal de neige en normandie circulation difficile ce matin  il souffle un vent glacial venant de l’est bonne soirée bises

  3. Le tuffeaux est tellement plus facile a travailler que notre granit mais combien de fois plus fragile aussi. C’est bien de tout mettre en oeuvre pour garder cette magnifique cathédrale mais l’homme ne serat’il capable ds mille ans encore, bonne soirée

  4. En effet, c’est une vrai dentelle. Il faut que nous y allions, car nous allons à Nantes assez souvent, tout près de la Cathédrale sans aller voir sa restauration, les travaux ont duré si longtemps. MERCI de ton article.

  5. Quel travail prodigieux, je n’ose imaginer tout le travail que ces “dentelles” représentent. Et que dire de tous ceux qui ont travaillé à la remise en état et à la protection de ce chef d’oeuvre. Sans doute sont t’ils eux mêmes des artistes, rares de surcroît…
    Soleil et ciel bleu en Normandie aujourd’hui mais pas très chaud cependant. Bonne journée Francine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !