logo

Cap méchant Saint Philippe La Réunion

Saint Philippe

Le Cap méchant

Après avoir profité de la piscine et du spectacle des vagues, nous reprenons la route en direction du Cap méchant, à quelques kilomètres de là. 

Cap Méchant, pas si méchant?
En arrivant, on se dit que ce cap n’est pas si méchant que ça. En effet, qu’y découvre t-on? Un vaste espace boisé planté de filaos, et de surprenants pandanus aux racines aériennes, agrémenté de tables pour le pique-nique.

Mais, à mesure qu’on approche du rivage, le littoral se fait moins doux, pour devenir finalement tumultueux. La force des vagues qui déferlent sur de longues avancées de roche sombre, est saisissante. Le contraste entre le blanc de l’écume et le noir profond est superbe.


On peut fouler ces roches qui s’enfoncent vers l’horizon et sentir les embruns sur son visage. Par mer agitée, cette balade exige la plus grande prudence. 


Conquérir en douceur le bord de mer …la pelouse
Le gazon « bord de mer » ou herbe pique-fesses, graminée indigène de l’île, s’ancre sur le basalte battu par les vents. A la faveur de l’humidité ambiante, il s’étale comme une moquette pour accueillir en douceur les embruns de l’océan. Assez rare, il est surtout présent à la Réunion sur les falaises de cette région.


Le manioc marron aux feuilles charnues et cirées, agrémente cette pelouse naturelle de ses massifs arbustifs de couleur vert clair.


Cap au Sud… le volcan à la conquête de l’océan
Lors d’éruptions volcaniques anciennes survenues hors de l’enclos, de grandes coulées de lave ont recouvert cette région jusqu’au littoral. Un basalte noir, dur et compact s’est alors mis en place pour affronter la houle océanique.


Du combat violent entre le volcan et l’océan est né ce littoral typique du Sud de l’île où promontoires et falaises vives s’exposent aux mers australes dans leur beauté sauvage.

Le Sud, étrange et sauvage
C’est certainement la zone du littoral la plus mystérieuse et attirante aux yeux des voyageurs, mais aussi des Réunionnais. Car cette bande de côte rocheuse découpée en incisives, mordue par les lames de l’Océan indien, et dominée par le Piton de La Fournaise, n’est habitée que depuis le milieu du XVIIIe siècle. Les premiers colons d’alors étaient considérés comme des explorateurs. Le développement de l’agriculture a été favorisé par des terres riches, un climat arrosé et une mer généreuse. D’immenses domaines voient le jour, dont celui du riche Breton M. de Kerveguen à Saint Jospeh. Au XIX e siècle, il étend ses propriétés du rivage méridional au milieu de l’île, pour posséder finalement plus d’un tiers de la Réunion !


C’est entre Sainte Rose et Saint Philippe que se situe la partie basse de l’enclos du Volcan, c’est aussi à cet endroit que se déversent les coulées de lave incandescente les plus importantes. C’est un endroit presque inhabité à cause du risque volcanique, mais aussi à cause du manque d’infrastructures, comme l’électricité, ou l’eau courante…
Autre particularité du Sud : on y trouve une végétation à nulle autre pareille dans l’île. Les bananiers semblent y pousser comme de mauvaises herbes, les cocotiers jouent les gratte-ciel naturels, le vétiver éclate en touffes vert et paille, et la vanille s’enroule en lianes au fond des jardins.

Sources : mon guide GEO, et sur site

52 commentaires pour “Cap méchant Saint Philippe La Réunion”

    • Bonjour Francine,
      il n’est pas méchant n’a pas d’intention mauvaises, mais il faut s’en approcher avec délicatesse et pas trop près. Mais c »est beau, j’aime ta vidéo et toues les photos;
      Douce nuit et bisous.

    • Bonsoir Francine mais quel merveilleux reportage que tu nous offre avec des sublimes photos c’est vraiment du rêve j’aie adorée ta petite vidéo des vagues qui claque sur les rochers je te dis merci pour ce magnifique partage bonne soirée bisou Claudine Daniel

  1. et bien, heureusement que le basalte est solide, sinon, la côte aurait déjà été emportée, mais on voit quand même que la base est déjà bien creusée !
    Incroyable aussi de voir cette herbe s’ y incruster !
    Et on constate l’ influence du climat à voir les bananiers et cocotiers se multiplier.
    Quelle belle région à découvrir !!
    Merci pour tes belles photos et ta vidéo
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Hello Francine
    Cela fait évidemment de belles couleurs entre le bleu de la mer, le blanc de l’écume, le vert de la végétation et la roche noire. Mais c’est souvent dans l’océan indien que la baignade est dangereuse…
    Bonne semaine
    bizz
    Pat

  3. ..je comprends mieux son nom maintenant! Ce cap me fait penser à la Côte Sauvage en Bretagne….mêmes tumultes!
    Bises du jour de Mireille du sablon

  4. J’avais eu la même pensée que toi en arrivant là-bas : « pas si méchant  » mais les fureurs de l’océan nous font vite comprendre que le nom est justifié ! La partie volcanique est fascinante ! Bon lundi Francine Bisous

  5. Bonjour Francine, superbe, dangereux mais tellement beau, de splendides photos, merci pour ce voyage très agréable à suivre sur mon écran d’ordi. Bisous et bonne journée MTH

  6. Hello Francine. Je pense en effet qu’un océan est bien plus tempétueux qu’une mer et on le voit sur les photos. Un beau reportage qui me donne encore plus envie d’aller sur cette île. Merci pour le partage et belle semaine.

  7. Bonjour Francine, tes photos sont splendides.. Cet endroit porte bien son nom car l’océan est furieux sur ces côtes noires.. Quelle beauté !.. Ton voyage a du être magnifique.
    Bon début de semaine, gros bious

  8. Bonjour Francine,
    Merci pour ce magnifique billet avec les belles photos de bord de mer et cette côte sauvage…….
    Mais je constate que la bas aussi la discipline n’existe pas malgré les indications d’interdiction……..
    Belle vidéo
    Bonne fin de journée
    amitiés

  9. Bonjour
    Une côte magnifique,un endroit qui m’aurait bien plu.J’aime voir les vagues et entendre le bruit quand elles se fracassent contre les rochers et recevoir quelques embruns ! Bonne semaine bises

  10. Peut-être pas méchant ce Cap… mais, c’est un endroit qui me paraît quand même dangereux, car, quand on voit les vagues s’écraser contre les falaises abruptes… je trouve même, qu’une certaine personne que l’on voit sur ces photos, prend bien des risques…il suffit d’une maladresse…et hop, on tombe dans cette marmite dangereuse…et, si on ne s’écrase pas sur une roche… à moins d’être très bon nageur…on ne s’en sort pas ! Car le réflexe qu’il faudrait avoir, c’est de partir vers le fond et le large, et qu’il n’y ait pas de lames de fond… pour avoir une toute petite chance de ne pas y rester ! je pense que là où il y a des barrières, c’est déjà pas mal comme point de vue !
    En attendant, magnifique endroit très pittoresque !
    Bonne journée,
    Gilbert

  11. Un contraste saisissant entre le brun foncé de la roche et la blancheur des vagues toujours en colère .Le bleu de l’eau est lui aussi plus intensequ’ailleurs
    Je retiens le terme d »herbe pique-fesses »pour ma pelouse !
    Bises .

  12. C’est un peu le combat entre le volcan qui veut gagner du terrain et l’océan 😉 et est-ce que l’érosion est très présente à la réunion avec le réchauffement climatique ou bien l’île gagne des mètres carrés , bonne soirée Francine bise (:-*

  13. coucou Francine
    oui j’ai entendu pour la neige en plaine, ils annoncent pour jeudi je crois
    ça sent l’hiver hélas. Les matins il y a de la gelée blanche bien souvent
    je préfère le froid sec et bien ensoleillé à la grisaille
    bonne soirée
    bisous

  14. Bonsoir Francine,
    Un beau spectacle ta vidéo, j’adore, il faut faire très attention, ça c’est sûr, mais c’est tellement beau !! merci pour cette vidéo !!! tes photos sont aussi jolies, impressionnant tout ça , surtout pour moi qui voit très peu la mer !! moi, c’est vaches et cochons ! lol
    Tu as fait un bien beau voyage, il te reste de bien beaux souvenir !!! prodigieux !
    Bonne fin de soirée, bises

  15. Bonjour ma douce
    Un magnifique endroit dont je ne me lasse pas, dimanche nous étions à Grand Anse et j’ai pris plein de photos de cette belle côte sauvage… Tes photos sont remarquables.
    Je te remercie pour ta fidélité à mon blog.
    Je te souhaite une merveilleuse journée.
    Gros bisous d’amitié de mon île intense.
    ***
    Le monde est si vaste et nous sommes si petits, mais unis par l’amitié, nous sommes des géants.
    Lisa Rochambeau

    ***
    Les ami(e)s sont des compagnons, qui nous aident à avancer sur le chemin d’une vie plus heureuse.
    Pythagore
    ***
    Il n’y a pas de meilleur miroir qu’un(e) am(e)i véritable.
    Proverbe japonais
    ***
    L’amitié donne de la couleur à la vie.
    ***
    Merci pour ton amitié qui m’est très précieuse.

    • J’y suis allée aussi un w end, mais que de monde, difficile de se garer; l’endroit est superbe, la route qui y mène aussi, toute bordée de cocotiers; j’ai hâte de voir tes photos

  16. Bonjour Francine
    c’est bien qu’elle soit restée sauvage
    c’est comme à Mayotte l’océan Indien est imprévisible
    0° ce matin et ce mardi se passera encore sous la fraîcheur ,c’est l’hiver avant l’heure
    Je te souhaite de passer une agréable journée
    bisous

  17. Bonjour Francine, tu as fait de merveilleuses photos, tout est beau et j’aime entendre le bruit des vagues s’écrasant sur la roche. Merci pour la vidéo.
    Cet endroit est un beau dépaysement.
    Bisous

  18. Bonjour Francine
    Tes photos sont superbes moi qui adore la mer ; j’aime bien voir les vagues qui viennent lécher les rochers et s’éclaboussent tout autour ; c’est un bel endroit à découvrir mais il faut faire attention car cela peut etre dangereux ; ne pas trop approcher du bord !
    Merci pour ce beau partage ; j’ai adoré ; je te fais de gros bisous et te souhaite une bonne soirée.
    COCO

  19. bonsoir Francine,je voit le pêcheur il est bien courageux et téméraire quand on aime un lol,une bien belle balade pour faire découvrir ce cap,belles photos,merci de la visite,bonne soirée bisous

  20. Bonsoir, un vrai régal que ces superbes photos et cette vidéo. Je ne pouvais pas repartir sans vous mettre un petit commentaire. Un grand merci aussi pour toutes ces explications. belle soirée

  21. Bonjour Francine, quelle belle mer agitée?
    J’adore entendre ce bruit des vagues qui se fracassent le long des rochers.
    Pour moi c’est encore la mode « relax », il faut le temps de reprendre la vie en France.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  22. Non, pas si méchant que ça puisqu’il nous offre de merveilleux paysages. Il suffi d’être prudent.
    Merci pour tes magnifiques photos (oui je sais, je me répète pas je le pense vraiment).
    Bisous et bonne fin de journée…

  23. Bonjour Francine
    Oh que ce petit tour à La Réunion me fait du bien en ces temps de froid chez nous ….
    Tes photos sont magnifiques, elles me réchauffent !!!
    Merci pour ton partage
    Bisous, bonne soirée

  24. Bonsoir Francine. Tes photos sont bien belles sur cette côte sauvage et magnifique ! Les terres volcaniques noires, avec le bleu de l’océan, le vert de la végétation et l’écume blanche : c’est une réussite.
    Bonne soirée. Bisous.

  25. La mer cogne sans retenue et quand le vent est violent,le danger est proche même si les jardins et les lieux sont accueillants
    Belles photos.
    Bonne soirée.

  26. c’est impressionnant la force des vagues. En tempête, effectivement, ce doit être dangereux de s’ aventurer sur ce très beau site. Bravo pour tes belles photos qui traduisent bien l’impétuosité de l’océan Indien. Bises. FRANCOISE

  27. Bonsoir Francine
    En voyant cette eau bleu on s’y baignerait bien. Peut-être pas où se trouve les rochers mais la piscine me semble très bien pour faire quelques brasses.
    Merci de ton gentil passage sur mon blog
    Je te souhaite une douce soirée
    Bisous
    @lain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !