logo

Bourse de Commerce – Pinault Collection Horse and Rider Charles Ray

Dans la nuit du 13 au 14 décembre, au soleil levant, une sculpture intitulée ” Horse and Rider ” (Cheval et cavalier) a été installée sur le parvis du musée, sous les yeux des passants et en présence de l’artiste. La statue équestre pèse une dizaine de tonnes mais semble posée, toute en légèreté, à même le sol, sans socle apparent. 

Cette œuvre de Charles Ray annonce l’ouverture de la première exposition d’ampleur consacrée à l’artiste américain en France. Horse and rider joue des codes de la statue équestre et du monument public.

Elle représente l’artiste monté sur un cheval. Horse and rider convoque la figure classique de la statue équestre, un ” canon ” inventé dans l’Antiquité, notamment à travers celle de l’empereur Marc-Aurèle, place du capitole à Rome, puis développé à la Renaissance à travers la représentation honorifique des condottiere (chefs de guerre), tel le Gattamelata de Donatello érigé à Padoue ou encore le Colleone de Verrochio, posté à Venise.
Comme à son habitude, Charles Ray se sert du modèle qu’il a sous la main, le plus facile à réquisitionner, c’est-à-dire lui-même. Paris est ponctuée de ces mêmes groupes sculptés, représentants des saints et des rois à cheval : du Louis XIV de Bosi, au centre de la place des victoires toute proche, au Louis XIV du Bernin de la cour Napoléon au Louvre, du Henri IV de Lenot dressé au mitan du Pont Neuf à la Jeanne d’Arc de la rue Castiglione pour n’en citer que quelques-unes.

Comme une subversion de cette statuaire faite de pouvoir et de magnificence, Horse and rider en inverse tous les codes, écaillant au passage le manifeste d’assurance et de virilité habituellement convoqué par le genre. En lieu et place d’une figure altière, en majesté et en mouvement, la figure de l’artiste assis et vouté sur sa monture à l’arrêt, semble en but à l’impuissance : ” Je ne suis pas un cavalier et le cheval le sait. J’ai tenté de sculpter ma nervosité ainsi que celle du cheval ” (extrait du catalogue du Kunstmuseum, Bâle, 2014). Et pour cause : l’artiste n’a pas sculpté les rênes, qui permettent au cavalier de diriger sa monture. Cette image en appelle une autre, celle d’un possible autoportrait d’artiste, pictural celui-là, le portrait de Watteau en Gilles, entertainer désenchanté.

Horse and rider ne commémore aucune bataille, pas plus qu’elle ne met en valeur son modèle. Il s’agit comme souvent chez l’artiste d’interroger un ” type ” de l’histoire de la sculpture, pour mieux témoigner de leur valeur plastique qui traverse le temps : ” Je vois les grandes sculptures archaïques ou classiques comme contemporaines. Elles marchent trop bien pour se voir mises au rancart ou être dépassées, quelle que soit la destination initiale de l’œuvre. ” Horse and rider, posée à même le sol – et non sur un piédestal – interagit directement avec l’espace du regardeur, avec le public, avec la ville.

Enfin, l’œuvre a trait autant à l’histoire personnelle de l’artiste, qui a passé son adolescence dans un lycée militaire particulièrement strict, qu’à celle de l’Amérique, qu’il s’agisse des groupes sculptés patriotiques, des films de Hollywood, du Far West et de sa figure mythique – le Cow boy à cheval, jusqu’aux figurines pour enfants. C’est une insondable iconographie que convoque l’homme sur son cheval, densité historique à laquelle l’artiste répond par le poids même de l’œuvre, près de dix tonnes.

Solidement encastrée dans l’espace, fermement incrustée dans de multiples traditions de la représentation, la statue équestre voit ici s’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire, où la superbe laisse place à l’anti-héros, Don Quichotte moderne.

” Mes sculptures font cercle au deuxième étage et, devant la Bourse, on trouve un autre portrait de l’artiste, moi-même, avachi sur une selle de western, posée sur une monture tout aussi éreintée. Nous sommes tous deux épuisés, mais au lieu d’être pris dans les nuages sur un imposant piédestal de pierre, nous sommes au ras du sol, de plain-pied avec les passants. “
Charles Ray
Extrait de l’essai ” Vingt-six tonnes ” dans le catalogue de l’exposition

Sources :

Bourse de Commerce – Pinault Collection

49 commentaires pour “Bourse de Commerce – Pinault Collection Horse and Rider Charles Ray”

  1. Bonjour Francine, je n’ai rien compris car il y avait une nouvelle page sur l’hôtel Drouot et hop plus rien?
    Pour les résultats je ne saurais pas de suite les résultats car je pense que les médecins se concertent.
    Nous verrons bien plus tard!
    Je te souhaite de passer une très belle journée.
    Bisous.

  2. Coucou Francine. J’ai regardé les photos avant de lire ton texte et je me disais justement que ce cheval avait l’air un peu fourbu et son cavalier pas très “reluisant”. En te lisant, je comprends mieux le message de l’artiste. Merci de cette découverte! Bises alpines.

  3. Bonjour Francine
    Avec tes reportages on découvre les expositions à Paris devant notre ordinateur .
    Cette statue équestre avec comme cavalier l’artiste est superbe .
    Très belles tes photos .
    Bises

  4. J’aime beaucoup l’attitude de l’anti-héros et de sa monture au diapason.

    Y’a en marre des supermans, des rambo d’opérette, tous ces personnages grotesques me saoulent.

    Merci pour ce partage au contenu philosophique qui me convient très bien.

  5. Bonjour Francine, cette statue est très belle, au moins il n’aura pas eu de mal pour trouver un modèle. J’ai agrandi tes superbes photos, prises sur divers plans et j’ai pu admirer les nombreux détails, notamment les plis sur la chemise du cavalier. Bonne journée, bises, fanfan

  6. Bonjour Francine, et bien moi c’est fait le dentiste et demain ce sera le CHU pour un tep-scanner.
    Ce sera le moment de savoir si tout c’est bien passé ou il faut remettre le couvert (rire).
    Bon en attendant je te souhaite de passer un bon mercredi.
    Bisous.

  7. J’imagine la surprise des gens du lieu quand ils ont découvert un beau matin cette curieuses statue équestre. Nous avons nous, à Cherbourg, une très belle statue équestre, remarquable de vérité et consacrée à Napoléon. Charles Ray, d’accord, mais bon, enfin … Bises et à plus. Florentin

  8. Kikou Francine,

    Cette statue est sublime.
    Elle brille de beauté.
    J’aime cet endroit ou elle est présentée.
    Juste devant la bourse du commerce.
    Merci pour ces explications sur cet artiste.
    Bisous et bonne soirée

  9. Salut,
    Très jolie et originale cette statue.

    On peut dire que le temps joue en alternance avec le soleil et la pluie.

    Aujourd’hui on a ressorti les parapluies.

    Je suis allé faire mon test PCR pour aller à l’hôpital pour une premier examen Jeudi. Ce matin nouveau message avec une fibroscopie à faire mardi? Avec encore un test PCR à faire dimanche !

    A part ça tout va bien je m’amuse à sortir des conneries sur le blog pour garder le moral.

    Bonne journée

  10. Bonjour Francine, merci pour tes magnifiques photos. Cette sculpture est superbe et bien mise en valeur. Je peux constater le visage de l’homme fatigué. J’apprécie toutes tes informations.
    Gros bisous et bon premier février.

  11. Magnifique œuvre que cette statue équestre imposante, je l’aime beaucoup !
    Merci pour la découverte et les infos qui vont avec.
    Bonne journée Francine, bises, à +++

  12. Bonjour Francine, et oui ces escaliers vont au premier étage , je pense que c’est en cas de surcharge?
    Oui je ne sais pas ce que représente ce bas relief mais il est curieux, c’est pour cela que je l’ai pris.
    Je te souhaite de passer une très belle journée.
    Bisous.

  13. Bonsoir
    Magnifique statue équestre, sans socle on la croirait réelle, en regardant le visage du cavalier on dirait qu’il a fait une longue chevauchée . Tes photos sont superbes, bonne semaine bises

  14. Une belle statue équestre, mais un peu mystérieuse..
    10 Tonnes, un poids énorme
    et la couleur m’intrigue

    superbe photographie Francine
    merci pour ce joli partage
    bon début de semaine

  15. Un tel poids et pourtant cette sculpture semble si lègére. Elle est magnifique, en plus je trouve que le lieu si prête parfaitement. Merci Francine pour ce beau partage, ton message est super. Bises Flo

  16. Je la trouve superbe cette statue équestre et grâce à toi on peut l’admirer sous de nombreux plans qui nous permet d’en admirer tous les détails … une belle idée de mettre à portée de tous cette belle pièce d’art qui ne passe pas inaperçue pour délivrer le message de l’artiste ! Merci Francine et bonne semaine par chez toi ! Nicole

  17. Bonjour Francine
    Je la trouve splendide cette sculpture équestre et le fait qu’elle ne soit pas sur un piédestal la rend encore plus vraie !
    Merci pour la découverte
    Bises, bonne journée

  18. Bonjour Francine,
    Il n’est pas près d’être volé avec le poids qu’il fait !!!10 tonnes !!! ouah
    Je n’ai pas lu avec la matière qu’il ça a été fait mai ‘est une belle oeuvre
    Une belle statue équestre qui brille par sa splendeur !!!
    Bonne journée, bises

  19. Très belle création Francine, je la trouve très jolie et fine cette belle sculpture, qui mériterait plus d’être exposée dans un Musée ! Quoique, c’est très courant en Espagne, et j’ai trouvé très agréable ces sculptures offertes aux regards des passants, souvent très photographiées par les touristes… comme cet adorable vieil espagnol, sa canne et sa casquette sur un banc des ramblas de Tarragone par exemple. Dans la Manche que j’ai traversée à pied sac au dos… Don Quichotte et Sancho Pansa se trouvaient pratiquement dans presque tous les pueblos, souvent sur de petites places !
    Bonne semaine Francine,
    Gilbert

  20. Remarquable statue; on la dirait vivante. J’aime beaucoup. Et quelle précision pour la placer pile poil dans la perspective de l’entrée! Chapeau. Bonne semaine. Bises

  21. Coucou ma Francine,
    Ce cavalier et sa monture sont vraiment superbes, et j’adore la lumière du soleil levant, se reflétant.
    Merci pour tes photos et explications.
    Bises et bon début de semaine – Zaza

  22. Bonjour Francine,
    Eh oui , cette nuit du 13 au 14 decembre on déposait cette oeuvre d’une dizaine de tonnes avec légertésol le sol ce cheval et son cavalier (charles Ray artiste Americain)
    Et comme le cheval et son cavalier place Belcour à LYON ou le cavalier n’a ps d’etriers ici se sont les rènes ….
    bonne fin de journée
    Amitiés

  23. Au moins ça ressemble à quelque chose, et la couleur mise à part, c’ est une belle statue.
    On y reconnait en effet le personnage plutôt fatigué, mais aussi l’ homme et le cheval, c’ est une longue histoire !
    Si on suit la symbolique des statues équestres, quand le cheval a les 4 membres au sol, cela signifie que le personnage est mort de cause naturelle.
    Peut être ce sculpteur lance un message subliminal !
    Jolies photos en tout cas, passe une bonne semaine
    bisous

  24. Hello Francine
    Oh oui ! j’adore cette statue et je suis sur que ma petite fille l’apprécierait… Tu nous la montres sous tous les angles et c’est magnifique.
    bon Lundi
    Pat
    (encore dans les spams ?)

  25. J’aime bien cette statue équestre,monumentale et lourde elle se suffit à elle même.
    Mais mon attention a été attirée par son emplacement qui est millimétrée par rapport à son environnement.C’est remarquable !
    Bonne semaine

  26. Bonjour Francine, voilà une jolie statue on dirait de l’argent massif (rire).
    J’aime bien cette création à la fois moderne et historique.
    Temps pas très agréable mais bon il faut faire avec.
    Je te souhaite de passer une belle journée.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !