logo

Arcueil La Vache Noire (2)

La Vache Noire

Arcueil

Ce grand carrefour est situé sur la nationale 20, entre Arcueil, Montrouge et Bagneux. A l’origine, deux voies s’y rejoignaient : la route d’Orléans (N20) et l’ancienne voie médiévale allant de Paris à Orléans, l’actuelle avenue du président Nelson Mandela, à gauche. Cette voie médiévale-ci passait par les rues Saint-Jacques, du Faubourg Saint-Jacques et de la Tombe-Issoire, à l’époque où la limite de Paris se trouvait porte d’Enfer. Le bâtiment au fond à droite est le centre commercial de la Vache Noire.

L’auberge de la Vache Noire
“Notons que sur les plans de 1812 et de 1859, la mention ne désigne pas l’ensemble du carrefour, mais la bâtisse comprenant trois ailes et une cour, située du côté de la route d’Orléans / N20 qui appartient à Montrouge depuis 1875. Elle désigne en revanche tout le carrefour à partir du plan de 1901 (voir plus bas). C’est donc bien l’auberge qui a transmis son nom au carrefour”.

Vache Noire Arcueil
*Les lieux ont bien changé.

Développement du carrefour
Le carrefour de la Vache Noire s’est développé dans les années 1840, suite à l’ouverture des avenues Laplace et Jaurès. L’aqueduc de la Vanne, construit dans les années 1870, passe le long de l’avenue Mandela, l’ancienne route médiévale, et continue sous la place.

De 1894 à 1936, le tramway de Paris à Arpajon, qui suivait la route d’Orléans, faisait une halte à la Vache Noire et à la Croix d’Arcueil. « A la Vache Noire, il charge chaque nuit deux wagons de légumes produits autour du carrefour, qui lui valent le surnom de « train des haricots ». Il sera plus tard remplacé par un bus ».

Vache Noire Arcueil

« Terminus gare de la Vache noire ? »
En juillet 1928, le Conseil Général de la Seine décide la prolongation d’une quinzaine de lignes de métro en direction de la proche banlieue. Ainsi, la ligne 4, qui s’arrête porte d’Orléans, devait aller jusqu’à la Vache noire.
La construction de ces nombreuses extensions s’étale sur des décennies, mais cinquante ans plus tard, toutes les lignes sont construites. Toutes, sauf une… Les travaux de prolongement de la ligne 4 débutent bien en 2008, mais c’est finalement Montrouge et Bagneux qui seront desservies, au détriment de la Vache noire…

Un quartier en pleine évolution…où les immeubles modernes entourent un noyau de petites rues pleines de charme. Mais les immeubles modernes grignotent peu à peu l’espace.

  Vache Noire Arcueil

La Vache Noire a bien changé au fil du temps, le quartier est en pleine mutation, des immeubles se construisent, tout autour de la fabrique Anis Gras. Fort heureusement, au milieu de toute cette modernité, il existe encore des petites rues avec de charmants petits pavillons. C’est un autre Arcueil qui subsiste, à deux pas du carrefour, mais loin des bruits de la ville.

Vache Noire Arcueil

La cité HLM de la Vache Noire, érigée entre 1960 et 1963, elle comportait 278 appartements, la barre principale a été démolie en 2008-2009. Le centre commercial de la Vache noire et le siège du groupe Orange se sont implantés récemment sur le carrefour, toujours en cours de restructuration en 2010.

Vache Noire Arcueil
http://www.arcueilhistoire.fr/  

 

20 commentaires pour “Arcueil La Vache Noire (2)”

  1. Bonjour Francine, c’est vrai quelles sont mignonnes ces petites maisons anciennes. Le moderne n’est pas si beau, les grands bâtiments poussent comme des champignons. Un beau contraste, beaucoup de changement. On va vers le froid après la pluie, il faisait 3° hier soir. Bonne journée et gros bisous ma douce

  2. quand on voit la photo avant et maintenant au début de ton article .. Wouahhhh .. mais y ‘a vraiment plus rien de rien ..
    Heureusement qu’il reste ces jolies maisons bien entretenues mais pour combien de temps ? les promoteurs doivent avoir les yeux dessus ….

  3. Bonjour Francine
    si tu dit (bonne soirée) moi je dort,comme j’ai 6h d’avance sur toi, bientôt 7 avec votre heure d’hiver
    Je te souhaite une très bonne fin de semaine
    Nos amitiés bises de nous trois
    Qing&Sam&René

  4. C’est toujours de belles découvertes que tu nous offres , moi qui ne connait pas Paris , je m’y perdrais …pas trop douée la fille ,passes une bonne soirée , bisous

  5. Bonjour Francine,
    Le bus ne transporte sûrement plus les légumes: c’est çà le progrès…
    Mais les pavillons remplacement heureusement les barres!
    Amitiés,
    Frans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !